Archives de l'État à Mons


Archives de l'État à Mons
Bâtiment des Archives de l'État à Mons, sur le site des Grands Prés.

Les Archives de l'État à Mons sont l’une des 19 implantations des Archives de l'État (Belgique). Ce dépôt se trouve au sous-sol du Lotto Mons Expo, sur le site des Grands Prés (avenue des Bassins no 66 à Mons en province de Hainaut), à environ 2 km de la gare.

Sommaire

Qu’y trouve-t-on ?

Les Archives de l'État à Mons conservent plus de 25 km d’archives et étendent leur ressort sur le territoire des arrondissements judiciaires de Mons et de Charleroi.

En raison des destructions de 1940, les archives provenant des institutions d'Ancien Régime ne totalisent cependant qu'environ 150 mètres linéaires. Ces fonds sont toutefois d'une grande richesse.

Etudiants, chercheurs, passionnés de généalogie ou d’histoire peuvent consulter aux Archives de l’État à Mons, dans la limite du caractère privé de certaines données :

  • Les archives des seigneuries d'Erquennes, de Beaumont, de Walhain, etc.
  • Les archives de la Trésorerie des comtes de Hainaut.
  • Les archives provenant des cours et tribunaux des arrondissements judiciaires de Charleroi et de Mons : tribunaux civils, tribunaux correctionnels, tribunaux des enfants, parquets, etc.
  • Les archive des services déconcentrés des ministères fédéraux : administrations des mines de Mons et de Charleroi, conservations des hypothèques, bureaux de recettes de l'enregistrement, etc.
  • Les archives de l'administration centrale (1795-1800) puis de la préfecture (1793-1814) du département de Jemappes.
  • Les archives du gouvernement provincial sous le régime hollandais (1793-1830)
  • Les minutes, répertoires et tables des notaires des arrondissements judiciaires de Charleroi et de Mons.
  • Les archives ecclésiastiques : chapitre Saint-Vincent de Soignies, abbaye de Bonne-Espérance, abbaye de Saint-Feuillien, collège des Jésuites de Mons, Couvent des Pénitentes-Récollectines à Braine-le-Comte, etc.
  • Les archives d'entreprises : charbonnage Remise du Roton, charbonnages de Bernissart, charbonnages de Bois-du-Luc, de La Louvière et Sars-Longchamps, de Mariemont-Bascoup, charbonnages du Trieu-Kaisin (Châtelineau), Ateliers Hanrez (Monceau-sur-Sambre), etc.
  • Les archives des différentes communes de l'arrondissement judiciaire de Mons et de Charleroi.
  • Les archives de particuliers ayant joué un rôle important dans la vie sociale : archives des familles Bonaert, de Caraman-Chimay, de La Barre, La Roche de Thieusies, Obert de Thieusies, archives des anciens ministres Léo Collard, Michel Levie et Fulgence Masson, archives de Charles Périn, etc.
  • Les registres paroissiaux.
  • Les registres de l'état civil.
  • Les cartes.
  • Les plans : plans Popp, plans cadastraux, etc.
  • etc.

Certains documents remontent jusqu’au Moyen Age !

En raison du manque de place aux Archives de l'État à Namur, les Archives de l'État à Mons conservent également, depuis août 2009, près de 200 mètres d’archives des Bureaux de recettes de l'Enregistrement concernant diverses communes namuroises.

Salle de lecture numérique

Depuis 2009, les registres paroissiaux et registres d’état civil des diverses provinces belges sont progressivement accessibles sous forme d'images numériques dans les 19 salles de lecture des Archives de l’État, dont celle de Mons.

Historique

Les origines du dépôt des Archives de l’État à Mons datent de 1788. De 1872 à 2006, les Archives de l’État étaient installées à la place du Parc à Mons. Le dépôt a été bombardé et en grande partie détruit en 1940 par l’aviation allemande puis rouvert le 29 mai 1954. Les Archives de l'État sont présentes sur le site des Grands Prés depuis 2006.

Voir aussi

Bibliographie

  • De Keyzer (W.), "Archives de l'État à Mons", dans : "Les Archives de l'État en Belgique. Historique de l'institution et répertoire bio-bibliographique des archivistes", sous la dir. de H. Coppens et R. Laurent, Bruxelles, 1996, p.187-206. Archives générales du Royaume et Archives de l'État dans les provinces. Miscelanea archivistica. Studia, 150.
  • Honnoré L., "Guide des fonds et collections des Archives de l'État à Mons", Bruxelles, 2006. Archives générales du Royaume et Archives de l'État dans les provinces. Guides, 61, publ. 4546.

Article connexe

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Archives de l'État à Mons de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Archives De L'État En Belgique — Pour les articles homonymes, voir AGR. Façade des Archives générales du Royaume à Bruxelles …   Wikipédia en Français

  • Archives de l'Etat en Belgique — Archives de l État en Belgique Pour les articles homonymes, voir AGR. Façade des Archives générales du Royaume à Bruxelles …   Wikipédia en Français

  • Archives de l'état en belgique — Pour les articles homonymes, voir AGR. Façade des Archives générales du Royaume à Bruxelles …   Wikipédia en Français

  • Archives de l'État en Belgique — Façade des Archives générales du Royaume, à Bruxelles. Les Archives de l’État (AÉ) sont un établissement scientifique fédéral belge qui fait partie du Service public fédéral de Programmation Politique scientifique (SPP). Les Archives de l’État… …   Wikipédia en Français

  • Archives générales du royaume — Archives de l État en Belgique Pour les articles homonymes, voir AGR. Façade des Archives générales du Royaume à Bruxelles …   Wikipédia en Français

  • Mons Expo — ou Lotto Mons Expo est un hall multifonctionnel situé non loin du centre de la ville de Mons au cœur du site dénommé Les Grands Prés. Il cohabite actuellement avec le Parc Scientifique Initialis, le Complexe cinématographique Imagix, et la… …   Wikipédia en Français

  • Mons — Pour les articles homonymes, voir Mons (homonymie). Mons (nl/de) Bergen …   Wikipédia en Français

  • Mons (Hainaut) — Mons 50°27′16.92″N 3°57′7.2″E / 50.4547, 3.952 …   Wikipédia en Français

  • Mons (ville) — Mons 50°27′16.92″N 3°57′7.2″E / 50.4547, 3.952 …   Wikipédia en Français

  • Mons-En-Barœul — Nouveau Mons Détail Administration Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.