Araona (peuple)


Araona (peuple)
Araona
Populations
Population totale 90 à 200=
Drapeau de Bolivie Bolivie (nord du département de La Paz)
Autre
Langue(s) araona et espagnol
Religion(s) évangélisme

Pueblos originarios de Bolivia.png
Carte de répartition

Localisation des Araona (en vert foncé, au nord du département de La Paz)

Les Araona sont une ethnie amérindienne de l'Amazonie bolivienne établie au nod du département de La Paz en Bolivie. Leur langue, l'araona appartient à la famille tacanane[1].

Au XVIIIe siècle, ils résistent à l'intégration au système des réductions jésuites mais au XIXe siècle certains groupes Araona sont regroupés dans des missions au nord du département de La Paz[1]. À partir des années 1860 ils se voient forcés de travailler à la récolte du caoutchouc. Le contact avec les colons, les dures conditions de vie dans les baraquements des seringueiros déciment leur population[1].

Deux familles fuient les baraquements au début du XXeme siècle. Ils constituent la communauté de Puerto Araona. Plus tard, la communauté de Puerto Castañero est fondée[1]. Ils sont l'objet d'études linguistiques à partir des années 1950 et la New Tribes Mission d'orientation évangélique les approche dans les années 1960[1].

Les Araona sont actuellement localisés dans le municipio d'Ixiamas, province d'Abel Iturralde, La Paz; principalement dans la communauté de Puerto Araona très isolée[1].

Un recensement de la Confederación Nacional de Nacionalidades Indígenas y Originarias de Bolivia (CONNIOB) datant de 2005 indique qu'ils sont 200[1], une autre estimation datant de 2002 donne le chiffre de 90[2]. Pratiquant le semi-nomadisme, les Araona sont très dispersés, bien qu'ils tendent à se sédentariser afin de bénéficier de la sédentarisation[1].

Ils pratiquent une agriculture de subsistance, la chasse et la pêche. La récolte des noix du Brésil leur permet d'avoir des entrées d'argent[1].

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (es) Las identidades en las grandes regiones de Bolivia, t. fascicule 2, UNIR [lire en ligne], p. 15-16 
  2. (en) Crevels, Mily, Why Speakers Shift and Languages Die: An Account of Language Death in Amazonian Bolivia, in Crevels, Mily; van de Kerke, Simon; Meira, Sérgio; et van der Voort, Hein (Éditeurs); Current Studies on South American Languages, Indigenous Languages of Latin America 3, Leyde, CNWS, 2002. (ISBN 90-5789-076-3)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Araona (peuple) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baure (peuple) — Baure Populations Population totale entre 590 et 1000=  Bolivie (est du département de Beni) Autre …   Wikipédia en Français

  • Canichana (peuple) — Canichana Populations Population totale 582 (1996)=  Bolivie (département de Beni) …   Wikipédia en Français

  • Cayubaba (peuple) — Cayubaba Populations Population totale 800=  Bolivie (département de Beni) Autre …   Wikipédia en Français

  • Chácobo (peuple) — Chácobo Populations Population totale environ 500=  Bolivie (nord du Beni) Autre …   Wikipédia en Français

  • Itonama (peuple) — Itonama Populations Population totale 2000=  Bolivie (Beni) Autre Lang …   Wikipédia en Français

  • Moré (peuple) — Pour les articles homonymes, voir More. Moré Populations Population totale 200 …   Wikipédia en Français

  • Movima (peuple) — Movima Populations Population totale entre 6 515 et plus de 10 000=  Bolivie (département de Beni) …   Wikipédia en Français

  • Sirionó (peuple) — Sirionó Populations Population totale 600=  Bolivie (sud du Beni) Autre …   Wikipédia en Français

  • Tacana (peuple) — Tacana Populations Population totale 6000=  Bolivie (nord du département de La Paz, Beni, Pando) …   Wikipédia en Français

  • Yaminahua (peuple) — Yaminahua Populations Population totale 60=  Bolivie (nord ouest du département de Pando) Autre …   Wikipédia en Français