Amé Ier de Sarrebruck-Commercy


Amé Ier de Sarrebruck-Commercy

Amé Ier de Sarrebruck-Commercy, (? - 1414), est le fils de Jean III de Sarrebruck-Commercy et de Marie d'Arcelles, seigneur de "Château-Haut" (part de Sarrebruck à Commercy) dés le décès de son frère Simon III et jusqu'en 1414[1].

Il se qualifie de damoiseau dés 1389 puis "chevalier" après le décès de son frère Simon III. Avec son frère Jean, évêque de Verdun, il en réalise le partage de la succession de Simon III le 8 mars 1396 [1] :

  • Part d'Amé : "Commercy, Ville-Issey, Méligny, Vaux-la-Grande, Le Mesnil en Lorraine, Saulx, Saint-Aubin, la Tour et ville de Chonville, Lérouville et Laneuveville. La tour et les braies d'Andevannes. Les villes d'Apremont, SaintGenin et Faloise. Le droit de rachat de tout ce qui était engagé en Lorraine et ailleurs. Les château, châtellenie et ressort de Venisy ; Chaumont-en-Porcien, les villes de Thy, Vaudemont, Rubigny, Romagne, Romancourt, Soudron et Yilleceneux. Les bois de Nantuel. Les acquêts de Vertu et Bergère valant 600 livres de revenu. 500 livres d'autres rentes, venant d'Amé de Joinville. La terre de Conry, après la mort de la veuve de Simon. Les propriétés de Bar-sur-Seine, venant de leur mère. Le tout avec les droits de justice, rentes, revenus, fours, moulins, fiefs, arrière-fiefs, coutumes, bois, caves, granges, péages, étangs, hommes, femmes, corvées, garennes, etc[1]".
  • Part de Jean : "Brequenay, Parrigny-Ies-Pont, Aunoy-le-Château, la tour de Lachy, la Maison Gallande à Gand, Faresmoutier, la terre de Flandre surnommée la dîme de Torquain-les-Lisle en Flandre, les rentes de Méry-sur-Seine, les moulins de Marigny et de Méry, les étaux des bouchers et boulangers de Méry, Saint-Navoir et Corcy-leGrand et le Petit. La terre d'Estrelles, des bois, terres, rentes, cens, etc[1]".

Amé était chambellan du roi et en conséquence agissait dans les intérêts de celui-ci, aussi quand la ville de Toul manifeste des récriminations contre la Lorraine, puissance rivale, et manifeste son désir de se placer sous la garde du roi, Amé, en qualité de gardien de Toul, encourage les bourgeois à se révolter. En remerciement à son dévouement il est nommé commandant supérieur du Luxembourg et se trouve ainsi dans les querelles élevées entre l'empereur romain germanique Venceslas, soutenu par le roi de France, et Robert Ier de Bavière, favori de la Lorraine. En 1407 la Lorraine triomphait et Amé, ainsi que de nombreux autres seigneurs, était retenu captif. Il racheta sa liberté pour trente mille écus avec l'aide de son frère Jean qui mit en gage une partie de ses biens pour réunir la somme ce qui lui permit de sortir de prison le 27 juillet 1408[1].

En 1409 il livre la guerre au comte de Sarrewerden qu'il terrasse le 25 juin de cette même année, les captifs d'Amé, dont soixante-quinze seigneurs allemands au nombre desquels se trouvent Frédéric de Bitche et Lieudenent de Lichtemberg, sont amenés à Commercy dans l'attente du paiement d'une rançon. Celle-ci sera réuni par le cardinal Louis Ier de Bar, le marquis de Pont et Jean de Bar seigneur de Puisaye. De plus Amé exigea que les seigneurs se constituent "pleiges" (ou caution), les princes par "parole de prince" et les autres par "foi de leur corps" afin de garantir leur engagement de ne pas chercher à se venger d'Amé[1].

En 1412 il accompagne Charles Ier d'Orléans, duc d'Orléans, dans on désir de venger l'assassinat de son père Louis Ier par Jean sans Peur alors duc de Bourgogne. A cette occasion Jean de Dunois, fils de Mariette d'Enghien maîtresse de Louis Ier, reste au château de Ville-sur-Tombe auprès de Marie de Château-villain épouse d'Amé. Sa vie s'achève en 1414 alors qu'il venait d'être nommé gouverneur du duché de Bar[1].

Il épouse en premières noces Marie de la Bove de qui il n'eut pas d'enfant puis en 1397 Marie de Château-villain fille de Jean de Château-Villain et de Jeanne de Grancey, de son deuxième mariage il a[1] :

  • Robert Ier de Sarrebruck-Commercy,
  • Marie qui épouse Jean de Hangest seigneur de Genlis puis Gaucher de Rouvroy.
Précédé par Amé Ier de Sarrebruck-Commercy Suivi par
Simon III de Sarrebruck-Commercy
Blason Commercy 55.svg
seigneur de Commercy-Château-Haut
1384-1414
Robert Ier de Sarrebruck-Commercy

Sources

Bibliographie

Histoire de la ville et des seigneurs de Commercy , Volume 1, Charles Emmanuel Dumont, édition N. Rolin, 1843, p. 179 à 208. Google livres

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Histoire de la ville et des seigneurs de Commercy, Volume 1

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amé Ier de Sarrebruck-Commercy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amé II de Sarrebruck-Commercy — Amé II de Sarrebruck Commercy, (? 1476), est le fils de Robert Ier de Sarrebruck Commercy et de Jeanne de Pierrepont[1]. A la mort de son père il lui succède dans la seigneurie de Commercy et à la tête du comté de Braine ; Robert Ier de… …   Wikipédia en Français

  • Amé III de Sarrebruck-Commercy — Amé III de Sarrebruck Commercy, (20 octobre 1495 19 novembre 1525), fils de Robert II de Sarrebruck Commercy et de Marie d Amboise fille de Charles Ier d Amboise. Fait chevalier à la bataille de Marignan, Comte de Braine, gouverneur de l Ile de… …   Wikipédia en Français

  • Robert Ier de Sarrebruck-Commercy — Robert Ier de Sarrebruck Commercy, (? 1464/65), est le fils d Amé Ier de Sarrebruck Commercy et de Marie de Château villain. Damoiseau, chevalier et seigneur souverain de Château Haut (part de Sarrebruck à Commercy), il prend le nom de Robert III …   Wikipédia en Français

  • Jean III de Sarrebruck-Commercy — Jean III de Sarrebruck Commercy, (? 1384/85), seigneur de Château Haut , est le fils de Jean II de Sarrebruck Commercy et d Alix de Joinville. Il hérite de Commercy après avoir choisi d être ecclésiastique, en 1352 il est qualifié de chanoine de… …   Wikipédia en Français

  • Robert II de Sarrebruck-Commercy — Rober II de Sarrebruck Commercy, (? 1504), est le fils d Amé II de Sarrebruck Commercy et de Guillemette de Luxembourg, fille de Thibault de Luxembourg, seigneur de Commercy, comte de Braine puis de Roucy, sous le nom de Robert IV, après le décès …   Wikipédia en Français

  • Philippine de Sarrebruck-Commercy — Philippine de Sarrebruck Commercy, (1490 1551), est la fille de Robert II de Sarrebruck Commercy et de Marie d Amboise, elle même fille de Charles Ier d Amboise. Après le décès de son époux en 1516 elle continue de résider au château de La Roche… …   Wikipédia en Français

  • Château de Montmirail (Marne) — Pour les articles homonymes, voir Château de Montmirail. Château de Montmirail Allée du Château de Montmirail …   Wikipédia en Français

  • Thibault de Luxembourg — Pour les articles homonymes, voir Roussy. Thibault de Luxembourg, né vers 1410, décédé le 1er septembre 1477, fut comte de Brienne, seigneur de Fiennes. Il était fils de Pierre Ier de Luxembourg Saint Pol, comte de Saint Pol et de Marguerite des… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Comtes De Roucy — Sommaire 1 Premiers comtes 2 Maison de Montdidier 3 Maison de Pierrepont 3.1 Liens externes …   Wikipédia en Français

  • Liste des comtes de Roucy — Sommaire 1 Premiers comtes 2 Maison de Montdidier 3 Maison de Pierrepont 4 Maison de Sarrebruck 5 …   Wikipédia en Français