Alfred-Désiré Lanson


Alfred-Désiré Lanson
Alfred-Désiré Lanson

Naissance 11 mars 1851
Orléans
Décès 3 avril 1898
Paris
Nationalité français
Activité(s) sculpteur
Maître Pierre Louis Rouillard, François Jouffroy, Aimé Millet
Récompenses Prix de Rome, Légion d’honneur

Alfred-Désiré Lanson est un sculpteur français né en 1851 à Orléans et décédé en 1898 à Paris. Il reçut notamment le Prix de Rome de sculpture en 1876.

Sommaire

Biographie

Alfred-Désiré Lanson est né le 11 mars 1851, à Orléans, où son père était potier.

Admis à l’École Nationale des Beaux-arts de Paris, il est l’élève de Pierre Louis Rouillard, de François Jouffroy et d’Aimé Millet.

Il débute au Salon de l'Académie des beaux-arts à Paris en 1870 avec un buste et un médaillon en plâtre ; en 1875, il obtient une médaille de troisième classe grâce à une statue en plâtre de Diane.

En 1876, il est récompensé par le premier grand Prix de Rome avec « Jason enlevant la Toison d’or » et il devient pensionnaire de la Villa Médicis à Rome jusqu’en 1880. De retour à Paris, après une médaille de première classe au Salon de 1880, il obtient le Grand Prix à l’Exposition universelle de 1889.

Il est élevé au rang de chevalier de la Légion d’honneur en juillet 1882 puis d’officier en mai 1895.

Il expose pour la dernière fois au Salon des artistes français de 1897.

Il est décédé à Paris, le 3 avril 1898.

Œuvre

Statues

  • « La Contemplation » : buste en plâtre, (h. 0,53 m) daté de 1875,
  • « Diane » : statue en plâtre exposée au Salon de 1875,
  • « Jason enlève la toison d’or[1]» » : statue en plâtre (h. 1,77 m) avec laquelle l’artiste fut récompensé par le Prix de Rome en 1876; elle est conservée à l’École Nationale des Beaux-arts de Paris ; il existe plusieurs répliques de cette œuvre : en 1895, la fonderie Susse a reproduit cette statue en trois tailles différentes (0,50m, 0,75 m et 1,02 m) en bronze patiné artnet.com; l’un de ses bronzes est conservé Musée Dahesh de New York ; la fonderie Barbedienne a réalisé un exemplaire conservé à Orléans, derrière l’hôtel de ville,
  • Le Sphinx au Salon de 1884
    « Le Sphinx » : au Salon de 1884,
  • « La Résurrection du Christ» : haut-relief plâtre, d’après Ernest Renan, récompensé par une médaille de seconde classe au salon de 1879, au musée de Reims ; cette œuvre figurera à l’Exposition Universelle de 1889,
  • « Leda et le Cygne » : statue en marbre (h. 1,45 m) réalisée pour le Salon de 1897,
  • « L’âge de fer » : modèle en plâtre pour l’Exposition Universelle de 1889, groupe en marbre (h. 2, 50 m) présenté au Salon de 1882 et acquis par l’État, déposée en mairie de Commentry en 1931 ; groupe en bronze à l’Exposition Universelle de Chicago en 1893 et au Salon des Artistes français en 1894 (détruit en 1842) ; il existe une réduction en bronze, fondue par les ateliers Barbedienne[2],
  • « Judith » : groupe en plâtre présenté au Salon de 1880 et récompensé par une médaille de 1re classe ; groupe en marbre au Salon de 1886, présentée hors concours ; dans les jardins du Carrousel à Paris (source : Ministère de la Culture, base Mistral 2007),
  • « Japonaise » : statue en bronze patiné, vers 1880,
  • La statue de Jeanne d'Arc à Jargeau
    « Jeanne d’Arc » : statue en bronze du monument commémoratif édifié, place du Martroi à Jargeau et fondue par les ateliers Barbedienne ; le monument a été achevé en 1895[3],
  • « Statue de Madame de Caen[4] » : 1884, pour le musée fondé par Mme la Comtesse de Caen ; elle est représentée assise dans un fauteuil, tenant son testament de la main droite, de la gauche une petite statue,
  • « Statue de Richelieu » : dans une niche de pilier du grand amphithéâtre de la Sorbonne,
  • « Groupe d’animaux » : groupe en plâtre au musée de Cholet,
  • « Fontaine du château de Vaux-le-Vicomte : groupe en marbre représentant quatre chevaux entrainés par dix enfants qui couronne la fontaine, réalisé en 1880[5],
  • « La géographie »[6] : buste à mi-corps en pierre (1890) pour le musée Adrien Dubouché à Limoges,
  • « Le Génie de la Renaissance » : bas-relief à la Comédie Française,
  • « Les Arts » : fronton décoratif à l’École des Arts décoratifs de Roubaix,

Statuettes

  • « Trophée argenté de la Victoire[7]» : fonte par le fondeur L. Meissner, Paris 1889,
  • « l’Orage » : statuette (h. 0,70 cm) en bronze patiné, (vendue par Christie’s en 2004)[8],
  • « Salammbô » : statuette en bronze, (h. 0,54 m), au Musée d'Orsay, exposée au Salon de la Société nationale des beaux-arts à Paris en 1892 (et acquise par l’État) et à l’Exposition Universelle de 1900 ; attribuée au musée du Luxembourg, cette œuvre a disparu en 1914[9],
  • « La Fortune » : statuette en marbre blanc de 0,80 m (vendue par Sotheby's London en 2006),
  • « Aldeana » : statuette en bronze de 0,70 m[10],
  • « Vénus » : statuette en marbre (vendue en 2003),

Bustes

  • « Buste de Jean Bullant[11]» : exécution 1883, ce buste en bronze (h. 0,61 m) fait partie du legs que fit Henri d’Orléans, duc d’Aumale à sa mort en 1897, au musée Condé de Chantilly,
  • « Buste du Comte Delaborde » : buste en bronze, réalisé en 1882 (h. 0,65 m) ; est à l’École des Beaux-arts de Paris,
  • « Buste de M.Pothier » : buste en marbre, 1877 ; galerie des bustes à la cour de cassation de Paris,

Médailles

  • « Médaille de la Chambre de Commerce d’Orléans »[12]
  • Médaillon de Paul Véronge
    « Médailon de Paul Véronge de la Nux[13] » : daté de 1883,

Références

  1. Notice no 50510013495, sur la base Joconde, ministère de la Culture
  2. L’age de fer sur le site du musée d'Orsay
  3. La statue de Jeanne d'Arc à Jargeau, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  4. Madame la Comtesse de Caen légua une grande partie de ses biens à l’Institut pour le soutien des étudiants en art à Rome.
  5. Vaux-le-Vicomte, les sculptures
  6. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/arcade_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=AR031197
  7. http://www.liveauctiontalk.com/free_article_detail.php?article_id=166
  8. http://www.christies.com/LotFinder/lot_details.aspx?intObjectID=4343134
  9. Salammbô sur le site du musée d'Orsay
  10. Aldeana sur Galería Antiqvaria
  11. Notice no 00000105141, sur la base Joconde, ministère de la Culture
  12. Médaille de la Chambre de Commerce d’Orléans sur Medal4Trade
  13. P. Véronge de la Nux est un compositeur (né en 1853), second grand prix de Rome en 1874 et deuxième premier grand prix en 1875 ; il est surtout connu pour ses cycles de mélodies mais également pour ses opéras.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alfred-Désiré Lanson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alfred-Désiré Lanson — Retrato del escultor[1] Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Prix de Rome — Pour les articles homonymes, voir Prix de Rome (homonymie). Prix de Rome Palais M …   Wikipédia en Français

  • Grand Prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Grand prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de Rome (musique) — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de rome — Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Premio de Roma — El Premio de Roma es una beca escolar que el gobierno francés concede a estudiantes de arte. Contenido 1 Origen 1.1 El premio de composición musical 2 Lista de directores de la Academia de Roma …   Wikipedia Español

  • Prix de Rome — This article concerns the French government prize. For similarly named prizes aimed at other countries nationals, see Prix de Rome (disambiguation). The Prix de Rome was a scholarship for art students. It was created in 1663 in France under the… …   Wikipedia

  • Œuvres inspirées par Jeanne d'Arc — Gravure de Jeanne d Arc dans l ouvrage L Orléanide, poème national de Philippe Alexandre Le Brun de Charmettes Cette page recense partiellement les œuvres inspirées par Jeanne d Arc (1412 1431), figure emblématique de l histoire de France et… …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Étienne de Jargeau — Pour les articles homonymes, voir Église Saint Étienne et Saint Étienne (homonymie). Église paroissiale Saint Étienne Façade ouest du clo …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.