Ajivika


Ajivika

Ājīvika (sanskrit en devanāgarī : आजीविक; également écrit sous les formes Ajivika et Ajivaka) désigne un ancien mouvement philosophique et ascétique fondé par Gośāla[1] et déjà présent en Inde lorsqu'apparurent le bouddhisme et le jaïnisme. Ses partisans étaient des śramanas, des moines mendiants. Leur doctrine était un fatalisme strict : l'âme humaine transmigre selon un principe cosmique impersonnel appelé "niyati" ("destinée") sans rapport avec les actions de la personne. Karma et libre arbitre sont rejetés.

Sommaire

Aperçu historique

Le terme Ājīvika signifie « qui suit les règles de vie »[2]. Pratiquement c'étaient des ascètes nus, mendiant leur pitance de village en village auprès de la population. Ils faisaient peu de cas de la morale ordinaire, puisque pour eux la libération du saṃsāra ne pouvait venir d'un acte volontaire, mais était le produit d'une longue série de transmigration, à travers lesquelles l'âme humaine ou jiva se purifiait peu à peu, jusqu'à disparaître complètement. Les ajivikas représentaient ainsi l'ultime étape de ce processus. Eux étaient en effet sorti du cercle infernal des renaissances et du destin fixé auquel nul ne pouvait échapper.

Des fragments de la doctrine ājīvika ont été préservés dans des sources bouddhistes ou jaïnes.

Certains considèrent Makkhali Gosala comme le fondateur de ce courant religieux. Le Bhagavati Sutra jaïn dépeint Gosala comme un disciple de Mahavira qui se sépara de lui après 6 années par manque de force morale. Mais l'histoire dans ces textes est souvent arrangée pour favoriser telle ou telle doctrine.

Le Samaññaphala Sutta du canon pali bouddhique mentionne lui aussi Gosala et un autre ājīvika éminent Purana Kassapa. Dans ce texte, Purana Kassapa nie la conséquence des actes, tandis que Makkhali Gosala affirme le fatalisme et l'impuissance des êtres.

Le père de l'empereur Ashoka, Bindusara, était un adepte ajivika. Ces souverains ont protégé les mouvements ascétiques, les ordres de moines mendiants et les renonçants. Par exemple près de Bodh-Gaya dans l'État du Bihar, les grottes de Barabar ont été excavées pour leur commodité[3]. L'ajivika atteint son apogée à l'époque d'Ashoka, avant de décliner et de disparaître.

Textes ājīvika

Selon un commentateur jaïn, les écritures ājīvika peuvent être groupées en huit collections de textes :

  • Divyam (du divin)
  • Autpātam (des présages)
  • Bhaumam (de la Terre)
  • Āngam (du corps)
  • Svāram (du son)
  • Lākşanam (des caractéristiques)
  • Vyāñjanam (de l'indication)

Bibliographie

  • (en) Basham A.L. History and Doctrines of the Ājīvikas, 2002, Moltilal Banarsidass Publications, Delhi, India, (ISBN 81-208-1204-2)

Notes et références

  1. Logic, Language and Method - On Polarities in Human Experience: Philosophical Papers. Kuno Lorenz. Éd. Walter de Gruyter, 2010, page 94. (ISBN 978-3-11-020312-7)
  2. The Sanskrit heritage Dictinary de Gérard Huet
  3. Site Web buddhanet.net

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ajivika de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ājīvika — (also written Ajivika or Ajivaka ) was an ancient philosophical and ascetic movement of the Indian subcontinent. The Ajivikas were contemporaries of the early Buddhists and historical Jains; the Ajivika movement may have preceded both of these… …   Wikipedia

  • Ajîvika — Âjîvika Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • Âjîvika — Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • Ajivika — Die Ajivikas (deutsch: Adschivika; Sanskrit: Ājīvika; Pali: Ājīvaka) waren Anhänger einer indischen philosophischen Richtung, die einen radikalen Determinismus vertrat. Diese Richtung ist erstmals zur Zeit des Buddha Gautama Siddharta bezeugt und …   Deutsch Wikipedia

  • Ajivika — Áyivika es una de las antiguas doctrinas no ortodoxas de la India. No se conoce directamente sino por las citas, menciones y críticas en textos del yainismo y el budismo. ājīvika, en el sistema AITS (alfabeto internacional para la transliteración …   Wikipedia Español

  • Ajivika — /ah jee vi keuh/, n. a member of a former Indian sect originating in the 5th century B.C. as a heretical offshoot of Jainism: a disciple of Gosala. [ < Skt ajivika] * * * ▪ Indian sect       an ascetic sect that emerged in India about the same… …   Universalium

  • ajivika — äˈjēvə̇kə noun ( s) Etymology: Sanskrit ājīvika, literally, following special rules with regard to livelihood, from ājīva livelihood, from ājīvati he lives on, from ā toward + jīvati he lives, from jīva living more at acharya, quick : a member of …   Useful english dictionary

  • Ajivika — Ạjivika   [ dʒ , Sanskrit »Anhänger des rechten Lebensunterhalts«], indische Erlösungslehre, die im 6. Jahrhundert v. Chr. (?) von Goshala begründet wurde; kennzeichnend sind Atheismus und Determinismus: der Glaube, dass der Weg durch… …   Universal-Lexikon

  • ājīvika — आजीविक …   Indonesian dictionary

  • Ajivikas — Die Ajivikas (Sanskrit: Ājīvika; Pali: Ājīvaka) waren Anhänger einer philosophischen Richtung in Indien, die erstmals zur Zeit des Buddha Gautama Siddharta bezeugt ist und mindestens bis zum 14. Jahrhundert fortbestand. Die Etymologie und… …   Deutsch Wikipedia