Académie australienne des sciences


Académie australienne des sciences

35°17′1.2″S 149°7′21.4″E / -35.283667, 149.122611

The Shine Dome
Ian Potter House

L’Académie australienne des sciences (AAS) a été créée en 1954 par un groupe d'Australiens éminents, dont des membres australiens de la Royal Society de Londres[1]. Le premier président en a été Sir Mark Oliphant. L'Académie est modelée sur la Royal Society et fonctionne en vertu d'une charte royale[1] et, comme telle, est un organisme indépendant, mais a l'appui du gouvernement. Le Secrétariat de l'Académie est au Shine Dome à Canberra.

L'objectif de l'Académie est de promouvoir les sciences. Elle le fait à travers toute une gamme d'activités, comme la remise de prix en signe de reconnaissance de contribution exceptionnelle à la science, l'éducation et la sensibilisation du public à travers une variété de médias et l'organisation d'échanges scientifiques internationaux.

Sommaire

Membres lors de la création

Quand l'Académie a été créée en 1954 elle comptait 24 membres, connus sous le nom de Foundation Fellows.

Nom Spécialité
Keith Edward Bullen Mathématiques et géophysique
Frank Macfarlane Burnet Virologie et immunologie; prix Nobel
David Guthrie Catcheside Génétique
Thomas MacFarland Cherry Mathématiques
Ian Clunies Ross Parasitologie et sciences administratives
Edmund Alfred Cornish Statistiques
John Carew Eccles Neurosciences; prix Nobel
Edwin Sherbon Hills Géologie
Leonard George Holden Huxley Physique
Raymond James Wood Le Fèvre Chimie
Max Rudolf Lemberg Biochimie
Hedley Ralph Marston Biochimie
Leslie Harold Martin Physique
David Forbes Martyn Physique
Douglas Mawson Géologie
Alexander John Nicholson Entomologie
Mark Oliphant Physique
Joseph Lade Pawsey Radiophysique et astronomie
James Arthur Prescott Agronomie
Albert Cherbury David Rivett Chimie
Thomas Gerald Room Mathématiques
Sydney Sunderland Neurosciences
Oscar Werner Tiegs Zoologie
Richard van der Riet Woolley Astronomie

Présidents

  • Sir Mark Oliphant (1954–1957)
  • Sir John Eccles (1957–1961)
  • Sir Thomas Cherry (1961–1964)
  • Sir Frank Macfarlane Burnet (1965–69)
  • Dr David Martyn (1969–1970)
  • Professeur Dorothy Hill (1970)
  • Sir Rutherford Robertson (1970–1974)
  • Sir Geoffrey Badger (1974–1978)
  • Dr Lloyd Evans (1978–1982)
  • Professeur Arthur Birch (1982–1986)
  • Professeur David Curtis (1986–1990)
  • Professeur David Craig (1990–1994)
  • Sir Gustav Nossal (1994–1998)
  • Professeur Brian Anderson (1998–2002)
  • Dr Jim Peacock (2002–2006)
  • Professeur Kurt Lambeck (2006–2010)
  • Professeur Suzanne Cory (2010–)

Récompenses

L'Académie remet chaque année les médailles suivantes :

  • Pawsey Medal, à un jeune physicien;
  • Gottschalk Medal, à un jeune chercheur en médecine;
  • Fenner Medal, à un jeune biologiste.

Les autres récompenses comprennent:

  • Ian William Wark Medal and Lecture et le Rees Lecture, pour les sciences appliquées;
  • Thomas Ranken Lyle Medal, pour des chercheurs en mathématiques et physique;
  • David Craig Medal, pour des chercheurs en chimie;
  • Mawson Lecture and Medal, la Jaeger Medal, la Haddon King Medal et le Dorothy Hill Award, pour les chercheurs en sciences de la terre;
  • Moran Medal et la Hannan Medal, pour les mathématiques.

Galerie

Références

  1. a et b The Charter, Australian Academy of Science. Consulté le 22 September 2008

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Académie australienne des sciences de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Académie des sciences —  Cette page d’homonymie répertorie les articles traitant d un même sujet en fonction du pays ou de la juridiction. National Academy of Sciences des États Unis d Amérique à Washington, D.C …   Wikipédia en Français

  • Université nationale australienne — Pour les articles homonymes, voir ANU. Université nationale australienne Devise Naturam Primum Cognoscere Rerum Connaître d abord la nature des choses Informations Fondation 1er août 1946 …   Wikipédia en Français

  • Résistance au séisme des installations nucléaires en France — La résistance au séisme des installations nucléaires en France qualifie la faculté de ces installations à résister à l’ensemble des risques sismiques en France sans dégâts susceptibles d affecter l une des fonctions de sûreté d une installation… …   Wikipédia en Français

  • Liste des personnalités décédées en 1996 — Décès en 1996 Décès 1996 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 Cette page dresse une liste de personnalités mortes au cours de l année 1996. Pour une information complémentaire, voir la page d aide.… …   Wikipédia en Français

  • Liste des tournées de concerts d'Alan Stivell — Alan Stivell se produit régulièrement en concert en France et en Europe. Il a effectué de multiples tournées en Amérique du Nord, deux grandes tournées en Australie (la première en 1977 a été de loin la plus importante pour un artiste de… …   Wikipédia en Français

  • Dorothy Hill — Pour les articles homonymes, voir Hill. Dorothy Hill (10 septembre 1909 – 23 avril 1997) est une géologue, zoologiste, paléontologiste australienne. Elle a été le premier professeur féminin dans une université australienne, et …   Wikipédia en Français

  • Frank Macfarlane Burnet — Mac Burnet à l Institut Walter et Eliza Hall de Melbourne, 1945 Sir Frank Macfarlane Burnet (Traralgon, Australie, 3 septembre 1899 Port Fairy, id., 31 août 1985), également connu sous le no …   Wikipédia en Français

  • John Gatenby Bolton — Pour les articles homonymes, voir John Bolton. John Gatenby Bolton (5 juin 1922 à Sheffield en Angleterre 6 juillet 1993) est un astronome australien d origine britannique. Biographie Il naît à Sheffield en Angleterre. Il fait ses études… …   Wikipédia en Français

  • Kurt Mahler — Pour les articles homonymes, voir Mahler (homonymie). Kurt Mahler en 1970 Kurt Mahler, né le 26 juillet 1903, à Krefeld, en …   Wikipédia en Français

  • Olof Vilhelm Arrhenius — (2 novembre 1895 8 mai 1977) est un chimiste suédois, fils du célèbre chimiste Svante August Arrhenius[1]. Son propre fils Gustaf Olof Svante Arrhenius a également embrassé une carrière scientifique (océanographe, biogéochimiste,… …   Wikipédia en Français