`Abdullah ibn az-Zubayr


`Abdullah ibn az-Zubayr

Abû Bakr Abd Allah ibn az-Zubayr (623-692) (arabe : أبو بكر عبد الله بن الزبير).

Il était membre de la tribu des Banu Assad, et du clan qurayshite des Banû 'Abd al'Uzza, fils d'Asmaa, la fille d'Abou Bakr compagnon de Mahomet, élu comme premier chef de la confédération médinoise après le décès du Saint Prophète (selon l'historiographie officielle), et la sœur de Aïcha, la plus jeune épouse de Mahomet (même sources).

Premier né des émigrés (muhadjirun), selon la tradition, il serait né l'an deux de l'hégire dans le camp de Médine, et aurait donc été confronté à la bataille de Badr, indirectement. À l'âge de 12 ans, il aurait accompagné son père Zubayr ibn al-Awwam dans la grande bataille du Yarmouk qui a vu l'échec des légions romaines à reprendre le contrôle de la Syrie après la défaite Perse contre les alliés Arabes.

Il se serait dressé contre Uthman ibn Affan à sa prise de pouvoir avec l'aide du clan des descendants d'Abû Sufyân, les chefs historiques de La Mecque et aurait rallié son père et sa tante dans une courte rébellion avant de se murer dans l'opposition orale, et finalement, après la bataille du Chameau, vers 32 ans, à rallier avec Aïcha elle-même, le clan sufyanide et son leader après l'assassinat de Othman, à l'âge de 34 ans.

La révolte de Abd Allah ibn az-Zubayr

Abd Allah ben az-Zubayr ne semble pas avoir d'activité politique au cours du règne du seigneur arabe du clan omeyyade du peuple de Quraysh Muawiya ibn Abî Sufyan, mais à l’accession au pouvoir de son fils Yazid, il refusa de faire allégeance.

Après la bataille de Kerbala et la mort de Husayn il retourna au Hijaz où il s’autoproclama commandeur des croyants. Il commença alors à renforcer sa position et pour cela nomma un gouverneur à Koufa. Rapidement il étendit son influence au Yémen et même à certains établissements arabes de Syrie et à Fustat en Égypte. Il bénéficiait largement du soutien des arabes qui revendiquaient une identité propre et dont les tribus syriennes marginalisées acceptaient la suzeraineté en se soudant en grande confédérations (Qais) et parallèlement, des Arabes "émigrés" de l'Irak qui souhaitaient conserver leurs privilèges de rente non nominatives. Yazid tenta d’envahir le Hijaz, mais sa mort soudaine mit fin à cette campagne laissant le clan omeyyade en situation de guerre civile.

Les établissements arabes du Sham (Homs et Damas) proclamèrent dès lors Marwan ben al-Hakam comme commandeur des croyants en 683 ; l'année suivante, son fils Abd Al-Malik lui succédait et entamait la conquête de l'Irak.

La guerre civile s’était installée, elle fut nommée par l'historiographie islamique du nom de 2ème fitna. Zubayr perdit le soutien Égyptien et Abdelaziz ibn Marwan prit le contrôle du camp de Fustat et ses alliés tribaux furent soit écrasés soit retournés en Syrie.

Ces événements se combinaient avec la révolte des kharidjites en Irak. Zubayr ne garda finalement le contrôle que du Hedjaz vers 688. Finalement Abd Al-Malik, envoya son vassal Al-Hajjaj ben Youssef comme gouverneur de l'Irak, sa répression anti-aliide, anti-hashémite et anti-zubayride est restée comme symbole de la cruauté de l'État à l'égard des chiites.

Il conquit alors le Hijaz et aurait bombardé La Mecque à la catapulte, et endommageant un mur de la Kaaba. En Syrie, sur le rocher de Jérusalem, Abd Al-Malik faisait édifier le Dome du Rocher.

Hajjaj vainquit Zubayr et le tua, le décapita et crucifia son cadavre (692), les Marwanides orientèrent dès lors la propagande autour d'une "rébellion" zubayride, et le célèbre collecteur de hadith (sentences, sermons, alors interprétés de plus en plus comme actes et propos de Mahomet), son frère, Urwa ibn Al-Zubayr, se rallia immédiatement au pouvoir omeyyade et contribua à justifier son entreprise législative par une ascendance hashémite, arabe et prophéto-coranique.

Source

  • (en) Cet article est une traduction l'article : « Abd Allah ibn al-Zubayr »

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article `Abdullah ibn az-Zubayr de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abdullah ibn az-Zubayr — Abd Allah ben az Zubayr Abû Bakr Abd Allah ben az Zubayr (623 692) (arabe : أبو بكر عبد الله بن الزبير). Il était membre de la tribu des Banu Assad, et du clan qurayshite des Banû Abd al Uzza, fils de Asmaa bint Abu Bakr, la fille du fidèle… …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Salam — (arabe : عبدالله بن سلام) était un compagnon du prophète de l islam Mahomet et était un rabbin très connu avant sa conversion à l islam[1]. Son nom exact est Abdullah ibn Salam ibn al Harith mais son vrai nom avant sa conversion à l islam… …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Masud — Abdullah ibn Masud[1] est l un des tout premiers convertis à l islam, d aucun disent qu il est le sixième compagnon de Mahomet. Il est parfois nommé Ibn umm abd. Sommaire 1 Biographie 1.1 Pendant la vie de Mahomet …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Ja'far — (Arabic: عبد الله بن جعفر‎) (died 680) was the son of Ja far ibn Abu Talib and the nephew of Ali. Contents 1 Migration to Abyssinia, 615 and overseas preaching 2 Marriage 3 Career …   Wikipedia

  • Abdullah ibn Saba — (600 670) est un personnage dont l existence est remise en question et dont les avis à son sujet sont controversés. Il ne doit pas être confondu avec le savant juif converti à l islam, Abdullah ibn Salam qui résidait à Médine à l époque de… …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Abbas — Abd Allâh ibn Abbas (v. 618/619 687) (arabe : عبد الله ابن عباس) est un cousin paternel du prophète de l islam Mahomet. Il était respecté par les musulmans pour ses connaissances et était un expert dans le Tafsir du Coran, ainsi que dans la… …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Aamir — Infobox Military Person name= Abdullah ibn Aamir caption= Abdullah ibn Aamir is famous for his victories against the Persians during the Rashidun Caliphate. allegiance= Rashidun Caliphate commands= nickname= lived= 622 678 placeofbirth= Makkah… …   Wikipedia

  • Abdullah ibn Omar — Abd Allah ibn Umar (en arabe عبد الله بن عمر) est un compagnon du prophète Mahomet né en 612. Son père est Umar Ibn al Khattab, deuxième calife bien guidé. Sommaire 1 Biographie 2 Rapporteur de hadith 3 Ses fonctions …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Oumm Maktoum — Abd Allah ibn Umm Maktum (en arabe: عبدالله بن أم مكتوم) est l´un des compagnons du prophète islamique Mahomet. Il est l un des premiers convertis à l islam au sujet duquel la sourate Abasa fut révélée. Quand Mahomet était occupé à prêcher auprès …   Wikipédia en Français

  • Abdullah ibn Rawaha — Abd Allah ibn Rawaha (arabe : عبد الله بن رواحة بن ثعلبة الأنصاري الخزرجي) était un compagnon du prophète de l islam Mahomet. Originaire de la tribu Banu Khazraj, il fut parmi les douze représentants chargés de veiller à l application des… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.