Base des Forces canadiennes Bagotville


Base des Forces canadiennes Bagotville
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bagotville.
BFC Bagotville
3e Escadre de Bagotville.JPG

Insigne de la 3e Escadre Bagotville

Pays Drapeau du Canada Canada
Période Juillet 1942 – Toujours active
Type Base des Forces canadiennes
Rôle Base aérienne
Allégeance Forces canadiennes
Branche Commandement aérien
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville La Baie
Latitude
Longitude
48° 19′ 50″ N 70° 59′ 49″ W / 48.330556, -70.99694448° 19′ 50″ Nord
       70° 59′ 49″ Ouest
/ 48.330556, -70.996944
  
Informations aéronautiques
Code AITA Code OACI
YBG CYBG
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Ministère de la Défense nationale
Altitude 159 m (522 ft)
Pistes
Direction Longueur Surface
11/29 3 048 m (10 000 ft) Asphalte/Béton
18/38 1 829 m (6 001 ft) Asphalte

La base des Forces canadiennes (BFC) Bagotville est une base des Forces canadiennes située approximativement à 8,33 km à l'ouest de la ville de Saguenay au Québec. Elle est sous le Commandement aérien et l'une des deux bases au Canada hébergeant le chasseur CF-188 Hornet. La 3e Escadre Bagotville est la principale unité occupant la base. L'aérodrome de la base est aussi utilisé civilement sous le nom d'aéroport de Bagotville et ne peut desservir que des appareils d'aviation générale de 15 passagers et moins.

Sommaire

Histoire

La base fut créé en juillet 1942 pour entraîner les pilotes de l'Aviation Royale du Canada et protéger les infrastructures saguenéennes d'Alcan, une aluminerie, lors de la Seconde Guerre mondiale[1]. La première unité d'instruction opérationnelle (1re UEO) est créé à la Station Bagotville afin de fournir à la Royal Air Force de nouveaux pilotes dans le cadre du plan d'entrainement aérien du Commonwealth, mis en place en 1939[2]. Elle fut fermée le 5 janvier 1945 à la fin de la guerre et les pistes sont mises à la disposition du transport civil[2].

La base d'entraînement est rouverte le 1er juillet 1951 pour former les escadrons 413 et 414. La formation est effectuée sur des De Havilland Vampire et les escadrons recevront le North American F-86 Sabre quelques mois plus tard[3]. Ils rejoindront la 1re Division aérienne du Canada en Europe le 7 mars 1953[1].

Elle deviendra en 1954 la base d'attache permanente des escadrons 432 et 440, utilisant les chasseurs Avro CF-100 Canuck. Elle aura aussi un rôle important au sein du NORAD pour la défense du territoire nord-américain[1]. En 1957, l'escadron 440 est transféré à Grostenquin en France. L'escadron 413 prendra sa place le 1er mai après son rapatriement de Zweibruchen, en Allemagne[2]. En 1961, la base retrouve sa mission d'instruction suite à la création de la 3e Unité d'instruction opérationnelle de chasseurs et la dissolution des escadrons 432 et 413[1].

Investissements à venir

Le ministre de la Défense nationale, Gordon O'Connor, et son homologue du Développement économique pour le Québec, Jean-Pierre Blackburn, ont fait l'annonce le 20 juillet 2007 que la base de la Force aérienne du Canada à Bagotville aura un nouveau bataillon d'intervention rapide. Il s'agit d'un investissement de 300 millions $CAN qui s'échelonnera de 2008 à 2015. Au moins 550 militaires supplémentaires seront déployés au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour former cette nouvelle escadre et le nouveau contingent d'urgence aura pour mandat d'appuyer l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe (DART) des Forces armées canadiennes[4].

À compter de 2016, la base accueillera une partie des nouveaux chasseurs F-35 Lightning II. Le Ministre de la défense Peter MacKay a annoncé que la base militaire de Bagotville recevra au moins 24 des 65 F-35 achetés par le gouvernement du Canada[5].

  • Réfection du revêtement de la piste 11/29 pour un coût de 17 millions de dollars par le Groupe Alfred-Bovin[6].
  • Nouveau garage 5 638 m2 destiné aux services électrotechniques, de génie mécanique et de transport au coût de 28.3 millions de dollars[6].
  • Nouvelle centrale électrique pour le balisage lumineux au coût de 4.4 millions de dollars[6].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Base des Forces canadiennes Bagotville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Base des Forces Canadiennes de Bagotville — BFC Bagotville 3e Escadre Bagotville Insigne de la 3e Escadre Bagotville Période juillet 1942 Pays …   Wikipédia en Français

  • Base des Forces canadiennes — Une base des Forces canadiennes (BFC), Canadian Forces Base (CFB) en anglais, est un établissement militaire des Forces canadiennes. Pour qu une installation des Forces canadiennes reçoivent le titre de base, elle doit héberger une ou plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Forces Canadiennes — Forces canadiennes, Canadian Force Drapeau des Forces canadiennes Branches Marine canadienne Armée de terre canadi …   Wikipédia en Français

  • Bagotville — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponymes  Australie Bagotville, Ville rurale située dans le …   Wikipédia en Français

  • Forces armées canadiennes — Forces canadiennes Forces canadiennes Forces canadiennes, Canadian Force Drapeau des Forces canadiennes Branches Marine canadienne Armée de terre canadi …   Wikipédia en Français

  • Forces armées du Canada — Forces canadiennes Forces canadiennes Forces canadiennes, Canadian Force Drapeau des Forces canadiennes Branches Marine canadienne Armée de terre canadi …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Bagotville — Pour les articles homonymes, voir Bagotville. Aéroport de Bagotville …   Wikipédia en Français

  • Aeroport de Bagotville — Aéroport de Bagotville Aéroport de Bagotville Code AITA YBG Code OACI CYBG Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport De Bagotville — Code AITA YBG Code OACI CYBG Pays …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de bagotville — Code AITA YBG Code OACI CYBG Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.