24 heures sur la Une


24 heures sur la Une

24 heures sur la Une est l'unité d'information de la première chaîne de l'ORTF entre le 11 septembre 1972 et le 5 janvier 1975. Elle succède à Information Première, lancée en septembre 1969, à la suite d'une manoeuvre politico-médiatique peu connue[réf. nécessaire].

Historique

En 1969, la réforme de la télévision voulue par le Premier ministre Jacques Chaban-Delmas crée une concurrence entre deux rédactions télévisées dirigées par Pierre Desgraupes (1re chaîne) et Jacqueline Baudrier (2e chaîne). Réputé indépendant, Desgraupes va rapidement s'attirer les foudres des plus gaullistes, qui reprochent le ton nouveau (et considéré comme gauchisant)[réf. nécessaire] des présentateurs jeunes, venus de la radio pour l'essentiel : si Jean Lanzi était déjà connu des téléspecteurs, Philippe Gildas, Jean-Michel Desjeunes, Jean-Pierre Elkabbach et Étienne Mougeotte faisaient figure de nouveaux.

En face, Jacqueline Baudrier composait une équipe avec Léon Zitrone et Michel Péricard en tête d'affiche, et recrutait Claude Brovelli, Jean-François Robinet, Bernard Volker (qui ne fera qu'une seule année chez Desgraupes), pour ne citer qu'une partie de l'équipe. Hormis les têtes d'affiches, les journalistes de 24 heures sur la Deux étaient moins connus que ceux d'Information Première.

En 1972, suite aux affaires de la feuille d'impôts de Chaban-Delmas, parue dans Le Canard enchaîné[réf. nécessaire], et de publicité clandestine à la télévision, Pierre Messmer remplace Chaban-Delmas à Matignon. Parmi les premières décisions, le rétablissement du ministère de l'Information et la remise en ordre de l'information télévisée[réf. nécessaire].

C'est ainsi que Jacqueline Baudrier s'est vue proposer d'aller sur la Une, avec toute son équipe : 24 heures sur la Deux prenait le 11 septembre 1972 l'appellation 24 heures sur la Une, en conservant le même décor… mais en perdant la couleur !

L'équipe Desgraupes est dissoute et plusieurs vedettes licenciées : elles trouvent refuge à la radio. La direction de l'ORTF confie à Jean-Claude Héberlé le soin de composer une nouvelle rédaction pour la deuxième chaîne, baptisée INF2.

Les journaux de 24 heures sur la Une sont présentés par une équipe tournante : André Sabas / Léon Zitrone / Jean-François Robinet / Bernard Volker / Jean-Pierre Berthet / Claude Guillaumin. Parmi les journalistes les plus connus dans l'équipe : François Bonnemain, Dominique Baudis, Alain Fernbach, Patrice Duhamel, Michel Chevalet, Thierry de Scitivaux, Joseph Poli, Jacques-Olivier Chattard. La rédaction est dirigée par Jacques Alexandre après la nomination de Jacqueline Baudrier à la direction de la première chaîne. Face à INF2, jugée plus indépendante (voire plus à gauche)[réf. nécessaire], la rédaction de 24 heures sur la Une apparaît plus traditionnelle, plus dans l'esprit voix de la France chère au président Pompidou[réf. nécessaire].

L'éclatement de l'ORTF marquera la fin de 24 heures sur la Une. Le 5 janvier, à 19h45, Jacques Alexandre présente la dernière édition du soir, qui porte le numéro 2534. Mais c'est Jean-Pierre Berthet que revient le titre de dernier présentateur d'un journal de l'ORTF.

L'indicatif du journal était composé d'un fifrelet annonçant une musique plus classique, canon de trompettes et tambours : à l'image, un simple bandeau défilant 24 heures sur la une… édition de 13 heures / édition de 19h45 / dernière.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 24 heures sur la Une de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Heures Canoniales — Pour les articles homonymes, voir Heures. Pour le catholicisme, les heures canoniales sont des offices liturgiques qui sont consacrés à la prière, en plus de la messe quotidienne, au sein des ordres religieux aussi bien que pour le clergé… …   Wikipédia en Français

  • Heures liturgiques — Heures canoniales Pour les articles homonymes, voir Heures. Pour le catholicisme, les heures canoniales sont des offices liturgiques qui sont consacrés à la prière, en plus de la messe quotidienne, au sein des ordres religieux aussi bien que pour …   Wikipédia en Français

  • sur- — ♦ Élément, du lat. super (d ab. sour , sor , puis sur , par attract. de sus), employé au sens spatial ou temporel de « au dessus » (surmonter, surlendemain) ou pour marquer l excès (surabonder, surchauffer; surenchère, surproduction; suraigu,… …   Encyclopédie Universelle

  • une — [ yn ] n. f. • 1890; fém. de un ♦ La première page d un journal. Cinq colonnes à la une. Loc. Être à la une, faire la une des journaux : être l événement dont on parle dans les journaux. ⊗ HOM. Hune. ● une nom féminin Première page d un journal.… …   Encyclopédie Universelle

  • Une vérité qui dérange — (An Inconvenient Truth, titre en anglais) est un documentaire américain traitant du changement climatique, spécialement du réchauffement planétaire, réalisé par Davis Guggenheim. Al Gore, ancien vice président des États Unis et prix Nobel de la… …   Wikipédia en Français

  • sur — 1. sur [ syr ] prép. • 1080; sovre Xe; sore 980; la forme sur vient d un crois. avec sus; lat. super ou supra I ♦ Marquant la position « en haut » ou « en dehors » …   Encyclopédie Universelle

  • sûr — 1. sur [ syr ] prép. • 1080; sovre Xe; sore 980; la forme sur vient d un crois. avec sus; lat. super ou supra I ♦ Marquant la position « …   Encyclopédie Universelle

  • Heures canoniales — Pour les articles homonymes, voir Heures. Pour le catholicisme, les heures canoniales sont des offices liturgiques qui sont consacrés à la prière, en plus de la messe quotidienne, au sein des ordres religieux aussi bien que pour le clergé… …   Wikipédia en Français

  • Heures — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Heure et Eure. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • une — un, une (un, u n ; un conserve le son nasal lorsqu il est suivi d un autre mot commençant par une consonne ou par une h aspirée : un pour cent, un hameau ; il conserve le même son, bien que suivi d une voyelle, s il ne joue pas le rôle d article… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré