141 État 141-001 à 250


141 État 141-001 à 250
La 141 C 100. Unique locomotive de la série des 141 C de la région Ouest à avoir été préservée.  Classé MH (1988)[1]

Les 141 État 141-001 à 250 sont des locomotives à vapeur du type Mikado construites pour l'Administration des chemins de fer de l'État.

Sommaire

Genèse

L'Administration des chemins de fer de l'État devait pour assurer ses service mixte s'appuyer sur une flotte disparate de locomotives et se montra donc désireuse de possèder une série unique de grande puissance et économique.

Ce furent les 141 PO 5801 et 5802 qui servirent de base à la série avec quelques adaptations de détails selon les normes de l'Administration des chemins de fer de l'État.

Ces locomotives furent construites entre 1921 et 1923 par :

Description

C'était des machines disposant d'un moteur à simple expansion à deux cylindres, munies d'un surchauffeur Schmidt. Le foyer était un foyer de type « Belpaire » à boite à feu carré et l'échappement était à trèfle à 3 jets avec une cheminée de type « État » puis il fut remplacé par un de type « Kylchap ».

Utilisation et services

SNCF 040.TA.67 et 141.C.181, St Nazaire, 1969

Dès le début elles se montrèrent apte à la remorque de trains lourds de marchandise de 1800 t tout en étant capable de remplacer une Pacific en tête d'un express grâce à vitesse limite de 100 km/h et de démarrages énergique.

Ces locomotives bénéficièrent de diverses amélioration au cours de leurs carrière tel que :

  • augmentation du timbre de la chaudière passant de 12 kg/cm² à 14 kg/cm²
  • pose de l'échappement de type « Kylchap » après essai d'un de type « Lemaître » sur la 141-112 qui ne sera pas retenu.
  • pose d'écrans pare-fumée de petite taille typique de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest
  • remplacement de la pompe de type « Fives-Lille » double phase par une bi-compound
  • pose de différents types de réchauffeur dont :
    • le type « Weir » d'origine anglaise sur les 141-029 et 141-050
    • le type « Worthington » pour 10 locomotives
    • et le type « ACFI » pour 99 locomotives
  • pose de soupapes types Coale Unifiées SNCF

Transformations

Trois locomotives seront modifiées plus ou moins profondément:

  • La 141-050 fut la première en recevant une distribution de type « Renaud » en 1928 identique aux 6 231 R et la 241-101 État. Mais cette distribution ne donnant pas satisfaction elle fut remise dans son état normal en 1934.
  • La 141-136 fut la suivante recevant en 1934 une distribution de type « Dabeg », des bielles allégées, un cendrier débordant sur l'extérieur et un échappement de type « Kylchap », une enveloppe englobant la sablière, le dôme et une seconde sablière rajoutée et des écrans pare-fumée identique à ceux des 231 État 231-501 à 783. Cette locomotive sera immatriculée 3-141 D 136 par la SNCF.
  • La 141-113 fut la dernière en 1945 et subit aussi la plus lourde transformation selon les principes d'André Chapelon. Elle se vit ainsi munie d'une enveloppe telle la 141-136, de section de passage de la vapeur augmentées, de tiroir à longue course, d'écrans pare-fumée de plus grandes dimensions avec plans inclinés, d'un échappement de type « Kylchap » et d'une pompe de type « Dabeg ». Cette locomotive sera immatriculée 3-141 E 113 par la SNCF.

En 1938, à la création de la SNCF les exemplaires de la série dont le timbre n'avait pas encore été modifié fut réimmatriculée : 3-141 B 1 à 250. Au fur et à mesure de la modification les locomotives furent réimmatriculées : 3-141 C 1 à 250 comme celles déjà transformées avant 1938 qui étaient déjà réimmatriculées : 3-141 C 1 à 250.

Lors de ces transformations certaine unités reçurent une porte de boîte à fumée de type « Nord » modernisant ainsi leur aspect.

En 1960 la série comptait encore 239 unités mais en 1969 il ne restait plus que 44 unités! Les dernières représentantes de la série, à savoir les 3-141 C 131, 145, 181, 184 et 210, furent radiées à la fin de la même année au dépôt de Nantes-Blottereau.

Jusqu'en octobre 1971, date de liquidation définitive de la série, les machines suivantes: 141 C 25 et 100 du Mans, 141 C 40 de Mézidon, 141 C 34, 124, 140 et 230 de Thouars, 141 C 194 et 203 d'Argentan, furent conservées en bon état pour renforts éventuels[2].


Tenders

Ces locomotives furent accouplées à des tenders de type « État » contenant 22 m³ d'eau et 8 t de charbon. Ces tenders construits à 643 exemplaires pour le réseau de l'État, furent à la création de la SNCF en 1938 numérotés 22 C pour ceux qui étaient équipés d'une écope de prise d'eau en marche, et 22 B pour ceux qui étaient d'origine démunis de système d'écopage ou suite à leur dépose, causant ainsi des discontinuités dans les numérotations des deux séries.

Ce sont des 22 B qui furent accouplés au 141 C.

Caractéristiques

La 141 C 100 au dépôt du Mans, août 1969
La 141 C 100 vue de 3/4 arrière le 28/08/1983.
  • Pression de la chaudière : 12 kg/cm² puis 14 kg/cm²
  • Surface de grille : 3,87 m²
  • Surface de chauffe : 207,37 m²
  • Surface de surchauffe : 46,35 m²
  • Diamètre et course des cylindres : 630 mm * 700 mm
  • Diamètre des roues du bissel avant : 850 mm
  • Diamètre des roues motrices : 1350 mm
  • Diamètre des roues du bissel arrière : 1250 mm
  • Mase à vide : 78 t
  • Masse en ordre de marche : 89,2 t
  • Masse adhérente : 67,8 t
  • Longueur hors tout : 13 m
  • Vitesse maxi en service : 100 km/h
  • Puissance : 1700 cv

Préservation

Une seule machine est préservée par le Trains à vapeur de Touraine à Richelieu dans l'Indre et Loire : la 141 C 100 avec son tender 22 B 609.

Locomotives similaires

Embarquement d'une locomotive identique aux 141 État 141-001 à 250, et construite par une firme polonaise pour les chemins de fer du Maroc.

Il existait aussi:

Notes et références

  1. Notice no PM37000374, sur la base Palissy, ministère de la Culture
  2. Les Mikado État, par André LEPAGE, 1986, Éditions Modernes et Illustrées.

Sources

Voir aussi

Articles connexes

Articles connexes étrangers

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 141 État 141-001 à 250 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 141 État 141-136 — La 141 État 141 136 est une locomotive de type Mikado de la Compagnie des chemins de fer de l État, issue de la série 141 État 141 001 à 250 et ayant été modifiée profondément. Cette transformation été effectuée en 1934, par les ateliers de la… …   Wikipédia en Français

  • 141 État 141-113 — La 141 État 141 113 est une locomotive de type Mikado de la Compagnie des chemins de fer de l État, issue de la série 141 État 141 001 à 250 et ayant été modifiée profondément. Cette transformation a été effectuée en 1945, par les ateliers de la… …   Wikipédia en Français

  • 141 C — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L immatriculation SNCF des 141 C peut se référer à : la série 141 État 141 001 à 250 de l Administration des chemins de fer de l État immatriculée… …   Wikipédia en Français

  • 141 C Ouest — Infobox Locomotive name=141 C powertype=Steam gauge=RailGauge|sg caption= builder= builddate=1921 whytetype=2 8 2 railroadclass=141 C numinclass=250 roadnumber=141 001 to 142 250 cylindercount=2 cylindersize=620 x 700 mm driversize=… …   Wikipedia

  • Chemins de Fer de l'État — The Chemins de fer de l État ( State Railways ), often referred to in France as the réseau de l État ( State network ), was an early French railway company. La Rochelle s station. Contents 1 …   Wikipedia

  • Locomotives a vapeur francaises — Locomotives à vapeur françaises Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferro …   Wikipédia en Français

  • Locomotives À Vapeur Françaises — Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferro …   Wikipédia en Français

  • Locomotives à vapeur françaises — Sommaire 1 Locomotives des anciennes compagnies 1.1 Compagnie des chemins de fer de l Est 1.2 Kaiserliche Generaldirektion der Eisenbahnen in Elsass Lothringen (Réseau ferroviaire impérial d Alsace Lo …   Wikipédia en Français

  • 231 (locomotive) — Pacific (locomotive) Pacific canadienne, années 1920 1950 Pacific est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l avant vers l arrière) : un bogie porteur à 2 essieux 3 essieux moteurs un essieu… …   Wikipédia en Français

  • 231 G — Pacific (locomotive) Pacific canadienne, années 1920 1950 Pacific est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l avant vers l arrière) : un bogie porteur à 2 essieux 3 essieux moteurs un essieu… …   Wikipédia en Français