Île des Sœurs


Île des Sœurs
L'Île-des-Sœurs

Situation de l'île des Sœurs
Situation de l'île des Sœurs

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Montréal
Statut Quartier
Arrondissement Verdun
Constitution 2002
Démographie
Population 16 210 hab. (2006)
Langue(s) officielle(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / 45.460409, -73.54782645° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / 45.460409, -73.547826
Superficie 3,74 km2
Intérêts Archipel d'Hochelaga, fleuve Saint-Laurent, Pont Champlain

L'île des Sœurs est une île du fleuve Saint-Laurent, à l'est de l'île de Montréal dans l'archipel d'Hochelaga. L'île fait partie de la ville de Montréal, plus particulièrement de l'arrondissement de Verdun dont elle constitue le secteur de L'Île-des-Sœurs.

Sommaire

Histoire

D'abord dénommé île Saint-Paul en l'honneur du fondateur de Montréal Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, l'île fut concédée en 1634 par Jean de Lauzon, futur gouverneur de la Nouvelle-France, comme partie de la vaste seigneurie de La Citière sur la rive-sud de Montréal[1]. En 1664 il concède l'île en trois fiefs égaux à trois citoyens marquants de Ville-Marie : Jacques Le Ber, sieur de Saint-Paul et Senneville; Claude Robutel de Saint-André, sieur de La Noue; et Jean de la Vigne. Ce dernier transfert sa portion à Marie Le Ber, sœur de Jacques, en 1668; elle le vend ensuite à son frère, et l'île est divisée entre les seigneuries de Saint-Paul et La Noue.

Les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame font acquisition du fief de La Noue en 1706. Suite à la Conquête du Québec, l'autre fief est vendu aux enchères en 1769, et les sœurs l'achètent à son tour, devenant propriétaires seules de l'île pendant les prochains 250 ans[2]. Elles sont à l'origine du nom officieux de l'île, attesté depuis le début du XIXe siècle[3].

Les sœurs implantent des opérations agricoles et font construire habitations et granges; elles engagent également des femmes pour les aider avec l'élevage du bétail. Suite à une dispute entre la congrégation et la municipalité de Verdun concernant les impôts fonciers, l'île, qui n'a toujours aucun lien fixe avec l'île de Montréal, est érigée en municipalité (L'Île-Saint-Paul) en 1899.

Les sœurs continuent leurs activités agricoles jusqu'en 1956, quand elles vendent l'île à la société Quebec Home and Mortgage; par la suite le gouvernement du Québec la fusionne avec la cité de Verdun[1]. La dénomination d'« île Saint-Paul » ayant passé d'usage, le nom île des Sœurs est officialisé. Les sœurs quittent à jamais en 1957.

L'ouverture du pont Champlain en 1962 donne le coup d'envoi pour l'urbanisation intensive de l'île, prise en main par la société Metropolitan Structures de Chicago sous un plan directeur de la société américaine Johnson, Johnson & Roy[1]. En particulier, quatre bâtiments sont signés par l'architecte moderniste proéminent Ludwig Mies van der Rohe: trois tours d'habitation et une station d'essence Esso, qui, classée édifice historique, est aujourd'hui appelée à être réaffecté comme centre culturel. Depuis lors, la construction continue sans relâche.

Gouvernement

En tant que partie de l'arrondissement de Verdun de la ville de Montréal, l'île des Sœurs fait partie du district municipal de Champlain–L'Île-des-Sœurs avec la partie est de Verdun sur l'île de Montréal. Ce district est représenté par un conseiller municipal et deux conseillers d'arrondissement. Comme tout Verdun, l'île des Sœurs fait partie de la circonscription provinciale de Verdun et la circonscription fédérale de Jeanne-Le Ber.

Situation

L'île des Sœurs à Montréal

L'île accueille le pied montréalais du pont Champlain, qui est relié à l'île de Montréal par deux autres ponts, le pont de l'Île-des-Sœurs et le pont Clément.

L'île est essentiellement une banlieue résidentielle à forte densité, principalement en raison de sa proximité du centre-ville de Montréal. Principalement composée de tours à condos de luxe et de maisons unifamiliales, l'île est reconnue pour être une banlieue cossue de l'agglomération montréalaise. L'île comprend aussi un secteur de bureaux d'affaires et de commerces près de l'accès autoroutier dont le secteur nord de l'île, où siège actuellement le siège social de la compagnie Bell Canada. Les services communautaires sont regroupés autour du centre Elgar, vers le centre de l'île, qui comprend une bibliothèque, un centre communautaire et une église.

Urbanisme

Parc à l'île des Sœurs

Le patrimoine architectural du quartier inclut trois tours d'habitation et un poste d'essence signés Ludwig Mies van der Rohe, tandis que le patrimoine naturel comprend le boisé Saint-Paul, milieu humide qui accueille une population importante d'oiseaux migrateurs mais qui a été grandement rongé par le développement immobilier et qui est encore menacé.

Parmi les enjeux actuels de l'aménagement urbain, la Ville de Verdun vient d'essuyer un important revers suite à une campagne bien orchestrée pour faire avaler de force aux citoyens l'implantation d'une nouvelle école primaire dans le seul parc aménagé de la portion Sud de l'Ile, soit le Parc de la Fontaine. Suite à une vive opposition d'une majorité de résidents concernés, le maire a dû abandonner son projet controversé et les opposants, malgré une savante campagne de salissage à leur endroit, invitent maintenant toutes les parties concernées à se tourner vers les trois à quatre terrains encore disponibles pour la construction de ladite école sur l'Île. Le projet du maire a malheureusement divisé la population qui ne peut plus accepter que les terrains s'envolent année après année au profit des promoteurs. Elle accuse la Ville d'un manque flagrant de planification urbaine depuis plusieurs années. Un débat semblable fait rage sur la terre ferme de Verdun pour la conservation d'espaces verts, sous la même gouverne qu'à l'Île-des-Soeurs. La réaffectation de la station-service de Mies van der Rohe[4] et le possible aménagement d'un pont entre les deux rives de Verdun, dont l'accès serait restreint aux piétons, cyclistes, transport en commun et services municipaux[5].

Notes et références

  1. a, b et c "L'île des Soeurs." Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal. Visualisé le 2 juillet 2011.
  2. "Histoire de l'île des Soeurs." Ville de Montréal: Arrondissement de Verdun. Visualisé le 3 juillet 2011.
  3. Fiche descriptive: Île des Sœurs. Commission de toponymie du Québec. Visualisé le 2 juillet 2011
  4. [PDF]Transformation de la station service ESSO en Maison des générations Rencontre d'information le 27 janvier 2009
  5. ville.montreal.cq.ca

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Île des Sœurs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Île des Sœurs — Karte des Hochelaga Archipels Gewässer Sankt Lorenz Strom Inselgruppe …   Deutsch Wikipedia

  • Ile-des-Sœurs — Île des Sœurs 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île-des-Sœurs — 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île-des-sœurs — 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île-des-Sœurs — Imagen invernal. L île des Soeurs. Île des Sœurs ( isla de las monjas, inglé …   Wikipedia Español

  • Île des Sœurs (disambiguation) — Several Quebec islands are named Île des Sœurs (lit., nuns island ).*Nuns Island, an island in the Saint Lawrence River, part of the city of Montreal *Île des Sœurs (Salaberry de Valleyfield), a former island in the Saint Lawrence River now… …   Wikipedia

  • Ile-des-Soeurs — Île des Sœurs 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île-des-Soeurs — Île des Sœurs 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île des Nonnes — Île des Sœurs 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français

  • Île des Soeurs — Île des Sœurs 45° 27′ 37″ N 73° 32′ 52″ W / …   Wikipédia en Français