Île de Houat


Île de Houat

Houat

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Timagène Houat.
Île-d'Houat

Île-d'Houat Enez Houad
Île-d'Houat Enez Houad

Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Arrondissement de Lorient
Canton Canton de Quiberon
Code Insee abr. 56086
Code postal 56170
Maire
Mandat en cours
Luc Le Gurun
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 311 hab. (2006[1])
Densité 107 hab./km²
Gentilé Houatais, Houataise
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 25″ Nord
       2° 57′ 22″ Ouest
/ 47.390278, -2.956111
Altitudes mini. 0 m — maxi. 42 m
Superficie 2,91 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Houat (en breton Enez Houad, prononcé [izil ˈwat], signifiant île d'Houat) est une île de la côte morbihannaise, en Bretagne. Administrativement, elle constitue une commune nommée « Île-d'Houat ». Elle fait partie de l'association des Îles du Ponant.

Sommaire

Géographie

Carte de l'île de Houat

L'île mesure 5 km de long et 1,5 km au plus large. C'est un plateau granitique s'adoucissant en une grande plage bordée de dunes à l'est. L'extrémité nord de cette plage est constituée par la pointe d'En Tal, qui curiosité rare, est, en même temps, une plage convexe.

À l'extrémité ouest, l'île est prolongée par une chaussée granitique appelée chaussée du Beniguet, séparée de l'île par un étroit chenal. La chaussée s'étire vers la presqu'île de Quiberon dont elle est séparée par le passage de la Teignouse.

Au sud, quelques îlots de granit inhabités à la pointe de l'île. Plus loin au sud, est l'île aux Chevaux.

Au sud-est, le passage des Sœurs, dangereux car peu profond et truffé de rochers, la sépare d'Hoëdic.

Elle fait face au golfe du Morbihan.

Histoire

Houat n'est une municipalité que depuis la fin du système des recteurs en Bretagne, après-guerre. À l'époque, le curé faisait office de maire. Elle fut érigée en commune en 1891.

L'île compte trois forts édifiés au XIXe siècle dans le but de se défendre des Britanniques. Ils n'ont quasiment jamais servi : le fort principal, au sud-ouest du village « à l'intérieur des terres », le fort de la pointe d'En Tal, qui est plutôt une simple redoute et le fort du Beniguet à l'extrémité ouest de l'île.

L'ancien port, dit « le vieux port », situé au sud de la grande plage proche du village, a été détruit le 21 janvier 1951 par une forte tempête de sud-est. Il n'a jamais été reconstruit, il en reste une jetée partiellement submergée. Le port actuel, port Saint-Gildas, est situé sur la côte nord à proximité immédiate du village.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1892 1900 Ferdinand Le Roux
1900 1904 Henri Le Gurun
1904 1912 Ferdinand Le Roux
1912 1920 Gilles Le Gurun
1920 1945 Louis Le Hyaric
1945 1953 Armand Le Gurun
1953 1954 Joseph Le Gurun
1954 1977 Hubert Le Berre
1977 1995 Joseph Le Hyaric
1995 2008 Jean Pierre Le Gurun
2008 2014 Luc Le Gurun
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Le village compte une école primaire publique , et un collège qui scolarise aussi les enfants d'Hoëdic. La natalité, faible, permet d'alimenter les effectifs de ces établissements, de petite taille néanmoins.

Les véhicules à moteur sont interdits sur l'île, sauf dérogation accordée par le conseil municipal. On ne dénombre qu'une dizaine de voitures pour les commerces de l'île.

L'immatriculation des bateaux houatais dépend du quartier des affaires maritimes d'Auray.

Le courrier vient, par bateau, de Quiberon.

Démographie

Évolution démographique (Source : INSEE[2])
1968 1975 1982 1990 1999
457 430 390 390 335
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Tout le territoire d'Houat dépend de la commune du même nom. Le village, installé dans le nord-est de l'île, concentre la grande majorité de la population. Le reste de l'île très peu construit est inhabité l'hiver.

Économie

Le port Saint-Gildas

L'activité agricole, qui a toujours été poussive sur Houat, est actuellement inexistante.

La majeure partie des hommes en âge de travailler sont pêcheurs. La pêche au homard et au crabe constituant la principale ressource halieutique locale. Une écloserie de homards a été construite en 1972 sur l'île pour tenter de renouveler les viviers de pêche. Elle a été transformée en une unité de production de phytoplancton à usage cosmétique, l'éclosarium, que l'on peut visiter.

La seconde ressource économique est, bien sûr, le tourisme. En été, plusieurs services de bateaux amènent les visiteurs de Vannes, de Port-Navalo et surtout de Quiberon. Un camping aux limites fluctuantes d'une année sur l'autre avait été installé de façon spartiate sur la pointe d'En Tal et la plage du Salus. Il a été déplacé depuis environ deux ans, à proximité des falaises sud-ouest de l'île situées face à l'île aux chevaux, près de Trea'ch ar Salus. On s'y rend depuis le bourg en prenant le chemin passant par la DZ (zone de pose hélico pour les évacuations sanitaires) et le terrain de football. Il est ouvert d'avril à septembre. Des sanitaires amovibles sont installés durant cette période. Il s'agit d'une zone de camping provisoire. La municipalité a un projet de camping mais qui à cette heure se heurte au regroupement de terrains privés... Il y a deux épiceries, une boulangerie, deux hôtels/restaurant, une crêperie, un marchand de journaux, un cabinet médical qui fait office de pharmacie pour les médicaments prescrits.

Faune et flore

Vue de la grande plage de Treac'h ar Goured

L'île est presque entièrement recouverte d'une lande de fougères et d'ajoncs qui se fait rase du côté de la pleine mer. Les dunes de la plage de l'est sont un milieu fragile protégé par le conservatoire du littoral : on y trouve une espèce endémique sauvage de lys des dunes très menacée. On trouve aussi des chardons, de l'ail sauvage, des rosiers sauvages nains, etc. En dehors du village, il n'y a qu'une trentaine d'arbres sur Houat.

La faune terrestre est essentiellement constituée, outre les insectes, de faisans et perdrix d'élevage, nourris au sarrasin local, et de lapins qui prolifèrent malgré la chasse qu'on leur donne. Quelques chevaux ont refait leur apparition dernièrement pour le tourisme.

Les espèces sauvages marines sont plus nombreuses que les espèces terrestres. On trouve des colonies de moules et d'huîtres sauvages, des tourteaux, des étrilles et des araignées de mer, du homard, des congres dans les rochers…

Article connexe

Panoramas

Ile d'Houat : l'extrémité Nord-Ouest de l'Ile - Le fort des Béniguets et la pointe Beg-Er-Vachif.

Notes et références

Bibliographie

  • Paul Jorion , Les Pêcheurs de Houat, (1983)
  • Jean-Pierre Bosc , Houat et Hoëdic, (1997)

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Houat ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Île de Houat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Île-d'Houat — Houat Pour les articles homonymes, voir Louis Timagène Houat. Île d Houat Île d Houat Enez Houad Administration Pa …   Wikipédia en Français

  • Île d'Houat — Île d’Houat DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Île d’Houat — Île d’Houat …   Deutsch Wikipedia

  • Île-d'Houat — Enez Houad …   Wikipedia Español

  • Île d’Houat — Sp Huãto salà Ap Île d’Houat L Biskajos įl., V Prancūzijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Houat — Île d’Houat DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Île — Ile bezeichnet: Ile (Griechenland), eine Abteilung des Heeres im antiken Griechenland Ilê Aiyê, eine brasilianische Musik und Kulturgruppe aus Salvador da Bahia Ile Ife, die heilige Stadt des afrikanischen Yoruba Volkes Île (französisch: Insel)… …   Deutsch Wikipedia

  • Ile-de-Batz — Île de Batz …   Deutsch Wikipedia

  • Ile de Batz — Île de Batz …   Deutsch Wikipedia

  • Ile de Sein — Île de Sein (Enez Sun) …   Deutsch Wikipedia