Île Desecheo


Île Desecheo

Desecheo

Image satellite de l'île

18°23′3″N 67°28′50″O / 18.38417, -67.48056 Desecheo est une petite ville inhabitée de l’archipel de Porto Rico, située au nord-est du détroit de Mona ; à 21 km de la côte ouest de l’île principale de Porto Rico et 20 km au nord-est de l’île de Mona. Elle a une superficie de 1,5 km². Elle est administrée par le Departement of the Interior et le Fish and Wildlife Service des États-Unis. Cette île a été découverte par Christophe Colomb au cours de son second voyage vers le nouveau-monde, mais elle ne fut nommée qu’en 1517 par l’explorateur espagnol Nunez Alvarez de Aragon[1].

L’île de Desecheo a une altitude moyenne de 218 m et les précipitations annuelles s’élèvent à 1020 mm. Il n’y aucune eau superficielle sur l’île, ce qui limite la flore à des arbrisseaux épineux, de petits arbres, des plantes herbacées diverses et différents cactus, incluant Harrisia portoricensis qui est considéré comme menacé. La faune comprend divers oiseaux de mer, trois espèces de lézards endémiques (Ameiva desechensis, Anolis desechensis et Sphaerodactylus levinsi), des chèvres qui y ont été introduites, ainsi que des rats et une population de singe rhésus (Macaca mulatta) importés de Cayo Santiago en 1967 dans le cadre d’une étude sur l’adaptation. Avant l’introduction du singe rhésus, l’île était la plus grande colonie de nichage pour le fou brun. Aujourd’hui, aucune espèce ne niche sur l’île.

Bien que faisant politiquement part de Porto Rico, elle s’en détache géologiquement et est considérée comme une île isolée au moins depuis le Pliocène[2]. Toutefois, l’île fait partie de la formation Rio Culebrinas, ce qui suggère qu’elle fut un jour connectée à Porto Rico[3].

Aucun indice d’une présence humaine pré-colombienne n’a été mis au jour. Durant le XVIIIe siècle, l’île était utilisée par des contrebandiers, des pirates et des bandits pour chasser des chèvres sauvages importées. Pendant la Seconde Guerre mondiale et jusqu’en 1952, l’île fut utilisée comme zone de bombardement par les forces armées des États-Unis. De 1952 à 1964, l’United States Air Force utilise l’île pour des entraînements de survie. En 1976, l’administration de l’île est donnée à l’US Fish and Wildlife Service et en 1983 elle est déclarée National Wildlife Refuge.

Desecheo jouit d’eaux claires et d’un récif en bonne santé, ce qui en fait un paradis pour les amoureux de plongée sous-marine. Bien que la plongée soit autorisée aux alentours de l’île, le national refuge est complètement fermé au public du fait de la présence d’engins militaires non explosés. Les intrus risquent d’être arrêtés par les officiers fédéraux.

Plusieurs expéditions de radioamateurs ont été sur l’île. Actuellement le Fish and Wildlife Service limite cela, même si les opérateurs acceptent de rester sur une étroite bande de plage. Des tentatives pour modifier cette situation sont discutées au Congrès américain[4].

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Desecheo ».
  1. (en)Desecheo - Welcome to Puerto Rico.org. Consulté le 2006-08-14.
  2. (en)Harold Heatwole, Richard Levins and Michael D. Byer, « Biogeography of the Puerto Rican Bank », dans Atoll Research Bulletin, vol. 251, 1981, p. 11 [[pdf] texte intégral (page consultée le 2006-07-11)] 
  3. Desecheo Island Natural Reserve, UPR-Mayagüez Departament of Biology Herbarium. Consulté le 10 juillet 2006
  4. News / Updates sur KP1-5.com, 2005-10-19. Consulté le 2009-02-18
  • Portail de la conservation de la nature Portail de la conservation de la nature
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Desecheo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Île Desecheo de Wikipédia en français (auteurs)