Étienne-Michel Bouret


Étienne-Michel Bouret
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouret.

Étienne-Michel Bouret est un financier français du XVIIIe siècle, né à Nantes en 1709 et mort à Paris le 10 avril 1777.

Sommaire

Biographie

Étienne-Michel Bouret était le fils d'Étienne Bouret, bourgeois de Paris, et de sa femme Marie-Anne Chopin de Montigny. Arrivé à Paris, selon la légende, avec vingt écus en poche, il entra, grâce à un cousin, au service d'un grand seigneur en qualité de secrétaire en second. Il s'enrichit comme agréé dans la perception des impôts sur les étapes et voitures de sel du royaume. En 1735, il épousa Marie-Thérèse Tellez d'Acosta, fille d'un négociant d'origine portugaise, entrepreneur des vivres et protégé du marquis de Breteuil, Secrétaire d'État de la Guerre. Lui-même bénéficia de la protection de Machault d'Arnouville.

Grâce à la protection du duc de Choiseul, Bouret devint trésorier général de la Maison du Roi en 1738, puis fermier général en 1741. Il devint, en 1744, lieutenant général du gouvernement des villes et château de Corbeil. La même année, il participa à l'approvisionnement de la Provence, menacée de disette, recevant à cette occasion une médaille de reconnaissance. En 1752, il fut nommé administrateur général des Postes. Il acquit en 1769 une charge de Secrétaire de la Chambre et du Cabinet du Roi – la fameuse « savonnette à vilain », qui conférait la noblesse en une génération, d'où son prix exorbitant. Il accumula une fortune estimée à 42 millions de livres.

En 1742, il fit l'acquisition auprès de Paris de Montmartel du château de Croix-Fontaine, situé au bord de la Seine entre Nandy et Seine-Port, qu'il revendit en 1769. Il agrandit la propriété par des acquisitions successives dans les années 1740 et 1750. Sur un terrain contigu, au sommet d'un coteau dominant le fleuve, à l'extrémité sud de la forêt de Rougeau, il fit bâtir, sans doute à partir de 1755, par l'architecte Antoine-Mathieu Le Carpentier, un château inspiré de Marly, le Pavillon royal, ainsi dénommé dans l'espoir d'y recevoir le roi lorsqu'il venait chasser en forêt de Sénart.

En 1750, Bouret maria son frère, François Bouret d'Érigny, à Madeleine Poisson de Malvoisin, cousine de Madame de Pompadour, ce qui lui assura la protection de Louis XV. Il introduisit Bouret d'Érigny ainsi qu'un autre de ses frères, Antoine-François Bouret de Valroche, à la ferme générale.

Ayant la passion de la construction, il se ruina dans une opération de spéculation immobilière qu'il réalisa entre 1765 et 1773 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris. Lourdement endetté[1], il se suicida à l'arsenic en 1777 dans son hôtel du Faubourg-Saint-Honoré.

Bouret et sa femme avaient eu trois filles :

  • Marie-Antoinette, qui épousa Philippe-Charles Le Gendre de Villemorien, fermier général ;
  • Marie-Adélaïde-Victoire, qui épousa Charles Marin de La Haye, fermier général ;
  • Antoinette-Thérèse, qui épousa Denis-Philibert Thiroux de Montsauge, fermier des postes.

De sa liaison avec Mme Filleul, née Marie Catherine Irène Louise du Buisson de Longpré, ancienne maîtresse du roi Louis XV, il eut une fille : Adélaïde Marie Emilie Filleul, qui fut la maîtresse de Talleyrand.

À la mort de Bouret, sa femme et ses filles renoncèrent à leur héritage en raison de l'importance du passif. Urbain Rouillé fut nommé curateur de la succession vacante. L'ensemble des biens furent vendus aux enchères. Le Pavillon Royal fut ainsi acquis le 18 septembre 1784 par le prince Frédéric III de Salm-Kyrburg.

Armoiries

  • Bouret portait D'azur aux chevrons d'or accompagnés de trois canettes d'argent, posées deux en chef et une en pointe.

Notes et références

  1. pour 1 334 346 livres

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Étienne-Michel Bouret de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bouret — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Bouret est un patronyme et un toponyme français. Patronyme Étienne Michel Bouret (1709 1777), financier français du XVIIIe siècle Eugène Bouret,… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Etienne-Vallee-Francaise — Saint Étienne Vallée Française Pour les articles homonymes, voir Saint Étienne (homonymie). Saint Étienne Vallée Française le village vu du Sud …   Wikipédia en Français

  • Saint-Étienne-Vallée-Française — Pour les articles homonymes, voir Saint Étienne (homonymie). 44° 10′ 04″ N 3° 50′ 33″ …   Wikipédia en Français

  • Saint-étienne-vallée-française — Pour les articles homonymes, voir Saint Étienne (homonymie). Saint Étienne Vallée Française le village vu du Sud …   Wikipédia en Français

  • Jean-Baptiste Louis Élisabeth Le Boursier — Pour les articles homonymes, voir Boursier. Jean Baptiste Louis Élisabeth Le Boursier est un architecte français du XVIIIe siècle. Élève d Antoine Matthieu Le Carpentier, il recueillit une partie de sa clientèle, travaillant notamment pour… …   Wikipédia en Français

  • Rue du Faubourg-Saint-Honoré — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue du Faubourg-Saint-Honore — Rue du Faubourg Saint Honoré 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue du Faubourg-du-Roule — Rue du Faubourg Saint Honoré 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue du Faubourg Saint-Honoré — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Rue du faubourg-saint-honoré — 8e arrt …   Wikipédia en Français