Équipe du Maroc de football


Équipe du Maroc de football
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe du Maroc de football féminin.
Drapeau : Maroc Équipe du Maroc
Football Maroc federation.png
Généralités
Confédération CAF
Emblème La couronne royale alaouite
Couleurs rouge, vert, blanc
Surnom Lions de l'Atlas
Stade principal Stade de Marrakech
Classement FIFA en augmentation 56e (21 octobre 2011)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Belgique Eric Gerets (6v,3n,1p)
Record de sélections Drapeau : Maroc Noureddine Naybet (115)
Meilleur buteur Drapeau : Maroc Ahmed Faras : (42)
Rencontres officielles historiques
Premier match Drapeau du Maroc Maroc 3 - 3 Drapeau d'Irak Irak
(Liban 1er janvier 1960)
Plus large victoire Drapeau du Maroc Maroc 13 - 1 Drapeau d'Arabie saoudite Arabie saoudite
(Maroc 6 septembre 1961)
Plus large défaite Drapeau : Hongrie Hongrie 6 - 0 Drapeau du Maroc Maroc
(Japon 11 octobre 1964)
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 4[2]
Huitième de finale en 1986
Coupe d'Afrique des nations Phases finales : 13
médaille d'or , Afrique Vainqueur en 1976

médaille d'argent , Afrique Deuxième en 2004

médaille de bronze , Afrique Troisième en 1980

Championnat d'Afrique des nations
Jeux olympiques Second tour en 1972
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Third
Actualités
Pour les résultats en cours, voir :
Équipe du Maroc de football en 2011

L'équipe du Maroc de football (arabe : منتخب المغرب لكرة القدم) aussi appelée équipe des Lions de l'Atlas (arabe : أسود الأطلس) est constituée par une sélection des meilleurs joueurs marocains, évoluant au Maroc ou à l'étranger, sous l'égide de la Fédération royale marocaine de football.
Le Maroc s'est illustré dans de nombreuses compétitions internationales. Vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations en 1976 et finaliste en 2004, le Maroc est la première équipe africaine et arabe à atteindre les huitièmes de finale d'une Coupe du Monde lors de la Coupe du Monde 1986 au Mexique.
Les joueurs de la sélection sont surnommés les « Lions de l'Atlas » en référence aux lions qui vivaient dans l'Atlas au Maroc jusqu'au XXe siècle.
En avril 1998, le Maroc a été classé 10e au classement FIFA dans le monde. C'était le meilleur classement qu'a pu avoir une équipe nord-africaine jusqu'en 2010 avec le classement de l'Égypte en 9e position du tableau mondial[3],[4].

Sommaire

Histoire

Sélections marocaines avant l'indépendance

Il existe dès les années 1930 une sélection marocaine, ainsi Larbi Benbarek est appelé une première fois en 1935 avec l'équipe « régionale » du Maroc pour affronter son homologue de la Ligue algérienne d'Oran.

Le Maroc après le protectorat

La Fédération royale marocaine de football (الجامعة الملكية لكرة القدم) est fondée en 1955, une année avant la fin du protectorat français. À la fin du protectorat français en 1956, l'équipe nationale marocaine prend sa place dans le concert international, et dispute son premier match officiel international en tant que pays indépendant contre l'Irak le 19 octobre 1957, dans le cadre des Jeux Panarabes au Liban, match qui se termine sur le score de trois buts partout. La fédération royale marocaine est affiliée à la FIFA depuis 1960.
Le 6 septembre 1961 a lieu la plus large victoire du Maroc contre l’Arabie Saoudite, à domicile, sur le score de 13 buts à 1. En 1962, le Maroc frôle la Coupe du monde, battu en barrage par l’Espagne (0-1 ; 2-3). Le 11 octobre 1964, il enregistre sa plus large défaite contre la Hongrie, sur le score de 6 buts à 0, dans le cadre des JO de Tokyo en 1964, au premier tour de la phase finale. La fédération royale marocaine est membre de la Confédération africaine de football depuis 1966. Il faut attendre la CAN 1970 pour que le Maroc participe aux éliminatoires.

La première participation du Maroc à la Coupe du monde

Durant le tour préliminaire, le Maroc arrive difficilement à se défaire du Sénégal (1 - 0 / 1 - 2 / 2 - 0) et de même contre la Tunisie (0 - 0 / 0 - 0 / 2 - 2 a.p). Lors du tour final, il réussit à se qualifier devançant le Nigeria et le Soudan. Le Maroc devient le deuxième pays africain à se qualifier pour une Coupe du monde (le premier était l’Égypte en 1934). À la Coupe du monde 1970, il rencontre la RFA. Malgré une défaite 2-1, l’équipe du Maroc ouvre la marque par Houmane Jarir, ce qui fait de lui le premier buteur marocain en coupe du monde. Puis elle perd contre le Pérou (0-3) et réussit à prendre son premier point contre la Bulgarie en faisant 1-1, grâce à Maouhoub Ghazouani à la 60e minute. Elle termine dernière du groupe.

Premier titre : la Coupe d'Afrique des nations 1976

Après une première apparition à la CAN 1972 avec trois matchs nuls contre le Congo, la RD Congo et le Soudan, l’équipe du Maroc remporte son premier titre international lors de la Coupe d'Afrique des nations 1976 en Éthiopie, grâce notamment à son buteur Ahmed Faras, auteur de trois buts. Cette année-là, la Confédération africaine de football (CAF) décide d’expérimenter une nouvelle formule de compétition avec un deuxième tour sous forme de championnat. Après avoir terminé premier du groupe, le Maroc affronte en phase finale et bat l’Égypte (2-1, buts de Faras et de Zahraoui) et le Nigeria (2-1, buts de Faras et de Guezzar), et le dernier match décisif oppose le Maroc à la Guinée. Les Guinéens ont besoin d’une victoire alors que les Marocains peuvent se contenter d’un match nul. Menés 1-0, but inscrit par Chérif Souleymane à la 33e minute, les Marocains égalisent à 1-1 par Ahmed Majrouh Baba à cinq minutes de la fin du match et s’adjugent le trophée continental. C’est la seule CAN remportée par les Lions de l’Atlas.

De 1976 à 1986

Allemagne-Maroc à la Coupe du monde 1986

Le Maroc frôla à deux reprises en 1974 et en 1982 la participation à la Coupe du monde, perdant devant le seul pays africain qualifié en 1974, le Zaïre, et en 1982 contre le Cameroun. À la CAN 1978, il ne confirma pas sa prestation de 1976, éliminé au premier tour. En 1980, il prit la troisième place, battant l’Égypte sur le score de 2 buts à 0. À domicile en 1983, il remporta les Jeux Méditerranéens. Il ne se qualifia ni pour la CAN 1982, ni pour celle de 1984. À la CAN 1986, l’équipe du Maroc prend la quatrième place, battue par la Côte d’Ivoire sur le score de 3-2 avec des buts de Ghiati et de Sahil.

Le premier coup d'éclat en phases finales de Coupe du Monde a eu lieu au Mexique en 1986. Après une première participation à la phase finale en 1970 au Mexique soldée par une élimination au premier tour, les Marocains entraînés à l'époque par le brésilien José Faria se qualifient à nouveau pour la Coupe du monde 1986 (toujours au Mexique). Emmené par des joueurs comme Aziz Bouderbala, Boushaba Hmida, Merry Krimau ou Mohamed Timoumi, le Maroc devient le premier pays africain à passer le premier tour d'une Coupe du Monde, après 2 matches nuls 0-0 contre l'Angleterre et la Pologne et une victoire 3-1 (doublé d’Abderrazak Khairi et but d’Abdelkrim Merry Krimau) contre le Portugal. Il fit aussi impression en sortant en tête d'un des groupes les moins inspires devant l'Angleterre et la Pologne. En huitième de finale, l’équipe du Maroc perd de justesse (0-1) contre la RFA par un but à la 89e minute de Lothar Matthäus.

Des Lions de l'Atlas qui peinent à confirmer

Lors de la CAN 1988, à domicile, le Maroc termine premier de son groupe, mais est battu par le Cameroun en demi, et prend la quatrième place en s’inclinant 1-1 tab 4-3 contre l’Algérie. Il fut éliminé au premier tour de la CAN 1992. Il ne participa pas aux éditions de la CAN 1994 et 1996. Après avoir manqué l'édition de la Coupe du monde de football 1990, les marocains se qualifient pour deux nouvelles phases finales, en 1994 et 1998. Si leur élimination au premier tour en 1994 est logique (3 défaites (0-1 contre la Belgique, 1-2 contre l’Arabie Saoudite, but de Mohammed Chaouch et 1-2 contre les Pays-Bas, but de Hassan Nader), celle de 1998 est cruelle. Après un match nul contre la Norvège (2-2, buts de Mustapha Hadji et d’Abdeljalil Hadda) et une défaite contre le Brésil (0-3), le Maroc entraîné par Henri Michel bat nettement (3-0, but d’Abdeljalil Hadda et doublé de Salaheddine Bassir) l'Écosse lors de son 3e match à Saint-Étienne mais se fait dépasser au classement par la Norvège qui l'emporte dans les dernières minutes de son match face à un Brésil déjà qualifié (2-1). À la CAN 1998, après avoir fini premier du groupe, le Maroc fut éliminé en quarts par l’Afrique du Sud (1-2). Il remporta les 4e Jeux de la Francophonie en 2001. Pour la Coupe du monde 2002, il frôla la qualification à quelques buts près mais c’est le Sénégal qui se qualifia. Plus récemment, après deux premiers tours en 2000 et 2002, le Maroc a refait parler de lui en atteignant la finale de la CAN 2004, mais sera battu par le pays organisateur, la Tunisie de Roger Lemerre (1-2, but de Youssef Mokhtari). Deux ans plus tard, c'est encore la Tunisie qui lui barre la route du Mondial 2006, de même à la CAN 2006 où le Maroc fut éliminé au premier tour. Le 16 novembre 2007, l’équipe du Maroc joue son premier match au Stade de France, contre la France, le match s'est soldé par un match nul (2-2, buts de Tarik Sektioui et de Youssef Mokhtari) [5].

Qualifications combinées Coupe du Monde 2010/ Coupe d'Afrique des nations 2010

Un passage à vide et toute une fédération remise en question

Les lions de l'Atlas avant le match face à la République Tchèque
Youssef Hadji et Paul Ulrich Kessany le 28 mars 2009 lors du match Maroc - Gabon

Afin de préparer la dernière phase des qualifications, une belle affiche amicale est au rendez vous le 11 février 2009 au stade Mohamed V de Casablanca, Maroc - République Tchèque. À ce moment-là, 30 millions de cœurs battent au rythme des Lions de l'Atlas et de leur nouveau sélectionneur Roger Lemerre. Les bouches scandent de nouveaux noms, signes d'espoir, tel que Mounir El Hamdaoui, meilleur buteur du championnat hollandais, avec l'AZ Alkmaar, ou encore le très jeune Adel Taarabt, et ses dribbles sensationnels au Tottenham Hotspur. Finalement, ce match amical finit par un score vierge, ce qui est un assez bonne performance contre une équipe comme la République Tchèque, qui figure dans le top 15 mondial. Ainsi, le 28 mars 2009, pour le premier match des qualifications contre le Gabon, le stade Mohamed V de Casablanca est plein d'espoir, et des scores de basketball sont annoncés ici et là, surtout avec le trio tant attendu Hadji-Hamdaoui-Chamakh. Cependant, ironie du sort, le match finit en faveur du Gabon, par 2 buts à 1. C'est l'euphorie du côté des quelque 200 supporters gabonais venus supporter leur équipe. De l'autre côté, 60.000 supporters marocains sont encore sous le choc, un score que même les spécialistes ne prédisaient pas, et quelque 20.000 supporters scandent, dans l'arène, le nom de l'ancien sélectionneur, qui avait mené le Maroc en finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2004, Baddou Zaki. De ce fait, toute la fédération de football est remise en cause et le 16 avril 2009, Ali Fassi-Fihri est élu nouveau président de la FRMF, à la place du général Hosni Benslimane. Peu de temps après, le bureau fédéral est en grande partie renouvelé et une étincelle d'espoir renaît dans le cœur des plus optimistes. Le 7 juin 2009, le Maroc réalise un match solide contre l'équipe du Cameroun de Samuel Eto'o. Ensuite, le Maroc réalise un très médiocre match contre la très modeste équipe du Togo le 20 juin 2009, qui ne disposait pourtant pas de ses meilleurs éléments, tel que Emmanuel Adebayor. Ainsi, c'est un vrai drame en quatre actes que l'équipe nationale marocaine vient d'écrire dans son histoire et les chances de se qualifier aux deux compétitions que sont la Coupe du monde 2010 et la CAN 2010 sont très sérieusement compromises. Tous les supporters marocains sont très déçus et la plupart, compte tenu de l'effectif marocain qui est relativement bon, mettent en cause, comme un air de déjà-vu, le sélectionneur français Roger Lemerre, connu pour n'être guère apprécié par les médias et par la population pour son manque de communication. Le 7 juillet 2009, le Maroc étant à la plus mauvaise place mondiale de son histoire (55è), ce dernier est remercié par la fédération, avec une indemnisation de plus de 500,000 euros selon les sources les plus modestes. Le 27 juillet 2009, un nouveau sélectionneur intérimaire (pour un contrat jusqu'en janvier 2010) est nommé, Hassan Moumen, qui a pour mission de finir les phases de qualification, avec au moins une qualification à la CAN 2010, il sera épaulé de 3 adjoints marocains. Il commence son mandat par un nul 1-1 contre le Congo, en match amical à Rabat. En septembre 2009, le Maroc réalise un match encore un match nul 1-1 contre le Togo à Lomé, ce nul n'arrange ni les affaires du Maroc et du Togo, le mois suivant, le Maroc affronte le Gabon, pour un match retour, où les Marocains s'inclinent lourdement 3-1. Puis pour finir une campagne de qualification catastrophique, les Marocains s'inclinent 2-0 contre le Cameroun à Fès. Ces mauvais résultats permettront à la fédération royale marocaine de football de réorganiser sa politique sur le football.

L'arrivée d'Eric Gerets

Éric Gerets, l'actuel entraineur de la sélection marocaine

Le 8 juin 2010, la fédération royale marocaine de football dévoile le nom du nouveau sélectionneur de l'équipe nationale, elle recrute l'entraineur belge Eric Gerets qui commencera sa mission dès qu'il aura fini son contrat avec le club saoudien Al Hilal Riyad. Le 30 juin 2010, Dominique Cuperly, l'adjoint d'Eric Gerets, prend les rênes de la sélection nationale afin de préparer à la rencontre amicale qui a eu lieu le 11 août 2010 à Rabat contre la Guinée équatoriale. Ce dernier match finit par une victoire des lions de l'Atlas, ce qui donna confiance au nouveau staff de l'équipe nationale marocaine. Eric Gerets débute son aventure marocaine, en novembre 2010, contre l'Irlande du Nord en amical à Belfast, les Marocains réalisent une bonne perfomance collective et individuelle, le match se solde par un nul (1-1), En février 2011, l'équipe nationale du Maroc s'imposa (3-0) contre le Niger en match amical à Marrakech grâce à un doublé de Boussoufa et un but de Bakkali. Le samedi 4 juin 2011,en qualifications de la CAN 2012,le Maroc d'Eric Gerets s'impose largement dans un match face à l'Algérie (4-0) et fait un bon pas vers la qualification. Les protégés d'Eric Gerets jouent un match amical le 10 août 2011 à Dakar, contre le Sénégal qui se termine par la victoire de l'équipe du Maroc (0-2). En Septembre 2011, en qualifications de la CAN 2012, Le Maroc affronte la répuplique Centrafricaine. Avec plusieurs occasions, le Maroc concéde le nul à Bangui (0-0) et gagne leur dernier match contre la Tanzanie 3-1 avec des buts de Marouane Chamakh, Adel Taarabt et Mbark Boussoufa au Stade de Marrakech, et finit premier devant la République centrafricaine. La République centrafricaine, l'Algérie et la Tanzanie n'obtiennent pas leur billet pour la CAN 2012.

Qualifications à la Coupe d'Afrique des nations 2012

Les Lions de l'Atlas sont dans le groupe D des éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations 2012, avec l'Algérie, la Tanzanie et la République centrafricaine. L'équipe nationale a débuté son parcours le 4 septembre 2010 par un match nul à domicile contre l'équipe de la République centrafricaine. Pour le compte de la deuxième journée des qualifications tenue le 9 octobre 2010, le Maroc a gagné à Dar es Salam (0-1) contre la Tanzanie. La 3e journée de ces éliminatoires voit le Maroc affronter l'Algérie à Annaba le 27 mars 2011. Le Maroc encaisse une défaite 1-0 face à son homologue algérien. Les quatre équipes de ce groupe sont à égalité au terme des trois premiers matches. Le 4 juin 2011, le Maroc écrase l'Algérie sur le score de (4-0), à Marrakech, au match retour des poules de la Coupe d'Afrique des nations. Les buts sont des réalisations de Mehdi Benatia, Marouane Chamakh, Youssouf Hadji et Oussama Assaidi. Le Maroc est désormais le premier du groupe avec 7 points, suivi de la République centrafricaine avec 7 points, la Tanzanie 3e avec 4 points, et en dernier, l'Algérie avec 4 points, la différence de but la pénalisant (-5). Le Maroc affronte la répuplique Centrafricaine. Avec plusieurs occasions, le Maroc concéde le nul à Bangui (0-0) et se retrouve toujours premier avec 8 points devant la Centrafrique, la Tanzanie et L'Algérie.Le 09 octobre 2011 le maroc bat son homologue la Tanzanie sur le score de 3-1 a domicile,et se qualifie a la Coupe d'Afrique des nations de football 2012.

Palmarès

Parcours en Coupe du monde

Parcours en Coupe d'Afrique

  • 1957 : Non inscrit
  • 1959 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1963 : Non inscrit
  • 1965 : Non inscrit
  • 1968 : Non inscrit
  • 1970 : Tour préliminaire
  • 1972 : 1er tour
  • 1974 : Non inscrit
  • 1976 : médaille d'or , Afrique Vainqueur
  • 1978 : 1er tour
  • 1980 : médaille de bronze , Afrique 3eplace
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1984 : Tour préliminaire
  • 1986 : 4e place
  • 1988 : 4e place
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1992 : 1er tour
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1998 : Quart de finale
  • 2000 : 1er tour
  • 2002 : 1er tour
  • 2004 : médaille d'argent , Afrique Finaliste
  • 2006 : 1er tour
  • 2008 : 1er tour
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2012 : Qualifié
  • 2013 : A venir
  • 2015 : Qualifié (pays organisateur)

Les sélectionneurs

Les équipes les plus rencontrées

Au 04 juin 2011[6]

Pays Matchs Victoires Nuls Défaites Buts + Buts -
Drapeau : Tunisie Tunisie 49 12 29 8 51 44
Drapeau d'Algérie Algérie 28 10 10 8 30 23
Drapeau : Sénégal Sénégal 35 22 3 10 46 alig
Drapeau d'Égypte Égypte 27 14 11 2 48 15
Drapeau du Mali Mali 19 9 4 6 31 14
Drapeau du Nigeria Nigeria 18 8 4 6 21 19

Équipe actuelle

Sélectionneur Drapeau : Belgique Eric Gerets (5v, 2n, 1d)
Poste Nom Date de Naissance Sélection (Buts) Club
Gardiens
1 Nadir Lamyaghri 13 février 1976 (35 ans) 31 (0) Drapeau : Maroc Wydad Casablanca
12 Mohamed Amsif 7 février 1989 (22 ans) 0 (0) Drapeau : Allemagne Augsburg
Défenseurs
5 Mehdi Benatia 17 avril 1987 (24 ans) 16 (1) Drapeau : Italie Udinese
4 Abdelhamid El Kaoutari 17 mars 1990 (21 ans) 4 (0) Drapeau : France Montpellier
15 Ahmed Kantari 28 juin 1985 (25 ans) 4 (0) Drapeau : France Brest
3 Badr El Kaddouri 31 janvier 1981 (30 ans) 41 (0) Drapeau : Écosse Celtic Glasgow
2 Michaël Chrétien Basser 10 juillet 1984 (26 ans) 27 (0) Drapeau : Turquie Bursaspor
16 Jamal Alioui 2 juin 1982 (29 ans) 13 (0) Drapeau : Qatar Al Kharitiyath
Ayoub Khalqui 11 septembre 1986 (25 ans) 0 (0) Drapeau : Maroc Wydad Casablanca
Milieux
7 Adel Taarabt 4 mai 1989 (22 ans) 10 (4) Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers
13 Houssine KharjaCapitaine 9 novembre 1982 (28 ans) 68 (6) Drapeau : Italie Fiorentina
11 Oussama Assaidi 15 août 1988 (22 ans) 6 (3) Drapeau : Pays-Bas Heerenveen
8 Karim El Ahmadi 27 janvier 1986 (25 ans) 13 (1) Drapeau : Pays-Bas Feyenoord Rotterdam
10 Younès Belhanda 25 février 1990 (21 ans) 6 (0) Drapeau : France Montpellier
14 Mbark Boussoufa 15 août 1984 (26 ans) 21 (4) Drapeau : Russie FC Anzhi
19 Mehdi Carcela-Gonzalez 1er juillet 1989 (21 ans) 1 (0) Drapeau : Russie FC Anzhi
Nordin Amrabat 31 mars 1987 (24 ans) 0 (0) Drapeau : Turquie Kayserispor
6 Adil Hermach 27 juin 1986 (25 ans) 8 (0) Drapeau : Arabie saoudite Al Hilal
Attaquants
17 Marouane Chamakh 10 janvier 1984 (27 ans) 62 (19) Drapeau : Angleterre Arsenal
20 Youssouf Hadji 25 février 1980 (31 ans) 62 (17) Drapeau : France Rennes
9 Youssef El-Arabi 3 février 1987 (24 ans) 5 (1) Drapeau : Arabie saoudite Al Hilal

Records individuels

Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Matchs
42 Ahmed Faras 1965-1979  ??
27 Salaheddine Bassir 1994-2002 54
17 Youssouf Hadji 2003-... 55
15 Abdeljalil Hadda 1996-2002 36
19 Marouane Chamakh 2003-... 57
13 Moustapha Hadji 1993-2004 54
12 Mohammed Chaouch 1987-1997 69


Marocains ballons d'or d'Afrique

Les Ballons d'or marocains sont:

Anciennes gloires des Lions de l'Atlas

Avant l'indépendance
Années 1960
Années 1970
Années 1980
Années 1990
Années 2000

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Équipe du Maroc de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: