Équipe de corse de football


Équipe de corse de football

Équipe de Corse de football

Corse
Coat of Arms of Corsica.svg
Couleurs Blanc et noir
Entraîneur
Record de sélections
Meilleur buteur
Premier match officiel Corse 1 - 0 OGC Nice
(Ajaccio, février 1962)
Plus large victoire France 0 - 2 Corse
(Marseille, 27 février 1967)
Plus large défaite Corse 0 - 1 Cameroun
(14 mai 1998)

L'équipe de Corse de football est une sélection régionale représentant la Ligue corse de football sous l'égide de la fédération française de football. La Corse n'est pas membre de la FIFA car elle n'a pas de fédération propre, et ne participe donc pas aux compétitions internationales.

Sommaire

Sélections de la Ligue

Comme toutes les ligues régionales de football, la Ligue corse de football aligne des sélections séniors, féminines et de jeunes dans des compétitions nationales organisées par la FFF.

Sélections professionnelles

L'équipe de Corse ne fut pas toujours constituée de joueurs licenciés dans des clubs corses, comme c'est l'usage pour les sélections régionales, mais parfois de joueurs professionnels originaires de Corse évoluant dans des clubs continentaux. Ce cas s'est produit par quatre fois, en 1962, 1963, 1967 et 1992. Après ces quatre expériences, les Corses sont invaincus.

La première équipe de Corse professionnelle est constituée à l'occasion de la catastrophe aérienne de Monte Renoso en février 1962. Afin de lever des fonds pour venir en aides aux familles des 30 victimes, un match de bienfaisance est organisé à Ajaccio entre une sélection des meilleurs joueurs corses et le club professionnel de l'OGC Nice. Devant 5 000 spectateurs, les Corses s'imposent 1 à 0.

En juin 1963 à Marseille, l'équipe de Corse fait match nul avec le Stade de Reims, Raymond Kopa égalisant en fin de partie.

Le 27 février 1967, l'équipe de Corse affronte l'équipe de France en match de préparation d'un match contre la Roumanie. La partie se tient à Marseille devant 25 000 spectateurs. La liste des joueurs sélectionnés fut dressé par le journaliste corse Victor Sinet et validée par la Fédération française de football.

En 1992, l'équipe de Corse emmené par un grand Pascal Olmeta dans les buts affronte la Juventus de Turin de Fabrizio Ravanelli et Gianluca Vialli, coachée par Giovanni Trapattoni à Mezzavia (Ajaccio). Ce match est organisé au profit des victimes de la tragédie de Furiani.

Le 14 mai 1998, rencontre à Bastia, match de préparation du Cameroun en marge de la Coupe du monde de football de 1998. Défaite des corses 1 à 0.

Le 6 juin 2009, rencontre à Mezzavia (Ajaccio). Match amical face au Congo avec notamment Penneteau (Valenciennes), Modesto (Monaco) et Squilacci (FC Séville) dans les rangs Corse. Match nul 1 à 1. Les buts ont été inscrits par Gaffory (11eme) pour la Corse et Bakoudoula (42eme) pour le Congo..

Aujourd'hui

En 2009, une association, la Corsica Football Association [1], veut remettre en avant une dynamique de football en Corse. En ce sens ils prévoient une rencontre contre le Congo le 6 juin 2009[2], avec l'accord de la Ligue corse de football et celui, indispensable, de la FIFA. Réunissant Lucien Fellì (Ligue corse de football), André di Scala et Patrice Paquier (du magazine Corsesport), l'enjeu semble être de créer une équipe reconnue par les corses, et composée de joueurs professionnels corses, originaires ou d'ascendance (parental ou grand-parentale, indépendamment du lieu de naissance du joueur). De nombreux joueurs ont donné leur accord et la sélection se compose comme suit :

  • Gardiens :

Jean-Louis Leca (Valenciennes, D1), Nicolas Penneteau (Valenciennes, D1).

  • Défenseurs :

Alexandre Franceschi (Dudelange, D1 luxembourgeoise), François Modesto (Monaco, D1), Grégory Lorenzi (Brest, D2), Sébastien Squillaci (Séville, D1 espagnole), Gilles Cioni (Paris FC, National), Nicolas Martinetti (Bastia, D2), Gregory Leca (Caen, D1), Anthony Lippini (Montpellier, D2).

  • Milieux :

Johan Cavalli (Nîmes, D2), Julian Palmieri (Istres, National), Gary Coulibaly (Istres, National), Jean-François Grimaldi (Bastia, D2), Jean-Jacques Rocchi (Bastia, D2), Yannick Cahuzac (Bastia, D2), Yohan Bocognano (Nimes, D2), Rémy Cabella (Montpellier, D2).

  • Attaquants :

Christophe Gaffory (Bastia, D2), Jean-Jacques Mandrichi (Nîmes, D2).

Parmi la cinquantaine de joueurs corses susceptibles d'être sélectionnés, Patrice Luzi s'est désisté, préférant profiter de sa famille, tandis que d'autres joueurs n'ont pas été retenus, comme Damien Tibéri ou Matthieu Gianni. Grégory Lorenzi et Jean-Baptiste Pierazzi, bien que blessés, étaient présents à la rencontre. Mathieu Flamini s'est vu bloqué par le Milan AC. Ludovic Giuly s'est semble-t-il desisté au dernier moment. Le Congo a accepté la rencontre dans l'optique de la préparation pour la CAN et la Coupe du Monde 2010, sous l'égide du vice-président de la FIFA, présent à Ajaccio. Cette sélection africaine est toutefois relevée, avec un excellent niveau physique et composée de nombreux joueurs professionnels évoluant ou ayant évolué en France, comme Barel Mouko (Dijon, L2), Teddy Ongoly (ex-Reims, Angers, D2), Bruce Abdoulaye (Clermont, D2), Delvin Ndinga (Auxerre, D1), Prince Oniangué (Rennes, D1) ou Lys Mouithys (Libourne-Saint-Seurin, National).

Le match s'est déroulé au stade Ange-Casanova, à Mezzavia, antre habituel du GFCOA. Dans un esprit digne de l'enjeu et faisant honneur au football corse (avec le Diu vi salvi Regina entonné comme hymne officiel), la Squadra Corsa a fait match nul face au Congo 1-1. Christophe Gaffory ouvre le score d'une superbe tête en pleine lucarne durant la première période, tandis que sur une mésentente entre Sébastien Squillacci et Nicolas Penneteau, le défenseur sévillan remet de la tête en retrait alors que son propre gardien était sorti à la rencontre du ballon. L'attaquant congolais Bakouboula ne rate pas l'offrande et égalise pour les Africains. Le match se termine sur un roulement d'effectif afin que chaque joueur puisse honorer sa sélection comme il se doit. À noter l'absence non excusée de Ludovic Giuly, absent lors de la rencontre : après avoir joué au Stadio Olimpico de l'AS Rome durant le jubilé de son ami Vincent Candela, le joueur parisien n'a pas pris le vol qui l'attendait pour se rendre à la convocation.

Corse : Penneteau (J-L. Leca, 76') - Bocognano, Squillacci (Franceschi, 46'), Modesto (cap.) - Cahuzac (Martinetti, 21') (Lippini, 61'), G. Leca (Grimaldi, 63'), Coulibaly, Palmieri (Cioni, 55'), Cavalli (Cabella, 77') - Gaffory (Rocchi, 69'), Mandrichi.

Congo : Mouko - Mouaya, M'Bani (Ongoly, 81'), Makita, Abdoulaye - Ndinga (Filankembo, 63'), Fouhoungou, Douniama, N'Goma (Sembolo, 70') - Oniangué, Bakouboula (Mouithys, 75').

Joueurs corses en activité

Joueurs corses retraités

Divers

Liens externes

Bibliographie

  • Victor Sinet, la fabuleuse histoire du football corse, Ajaccio, Albiania, 2000

Notes

  1. Corsica football association sur evenementiel.corse-sport.com
  2. Le congo accepte le déplacement en corse sur brazzaville-adiac.com
  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la Corse Portail de la Corse
Ce document provient de « %C3%89quipe de Corse de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Équipe de corse de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: