Équipe cycliste Saxo Bank


Équipe cycliste Saxo Bank

Équipe cycliste Saxo Bank

Saxo Bank
Saxobank - Tour de Romandie 2009-2.jpg
Tour de Romandie 2009
Informations
Code UCI SAX
Pays Danemark Danemark
Création 1998
Discipline(s) Route
Budget 7 millions d'€[1]
Statut UCI ProTour
Marque de cycles Specialized
Encadrement
Manager général Bjarne Riis
Directeur technique Trey Greenwood
Directeur sportif Bradley McGee
Directeur sportif Kim Andersen
Directeur sportif Dan Frost
Directeur sportif Torsten Schmidt
Directeur sportif Lars Michaelsen
Ancien nom
1998-1999
2000
2001-2002
2003-2008
2009-
Team Home - Jack & Jones
Memory Card-Jack & Jones
Team CSC-Tiscali
Team CSC
Saxo Bank-It Factory

L'Équipe cycliste Saxo Bank est une formation danoise de cyclisme professionnel sur route participant au ProTour. L'équipe est dirigée par l'ancien vainqueur du Tour de France Bjarne Riis et est gérée par son entreprise Riis Cycling A/S. Le sponsor de l'équipe est depuis 2009 la banque danoise Saxo Bank[2], qui a succédé à CSC, une entreprise de télécommunication basée en Virginie.

Fondée au début de la saison 1998 sous le nom de Team Home - Jack & Jones, l'équipe était engagée en seconde division professionnelle. Elle concourt en première division (qui deviendra le Pro-Tour) depuis l'année 2000. Depuis cette date, sous le nom de ses sponsors successifs, (Team Memory Card - Jack & Jones et CSC-Tiscali), l'équipe participe à chaque édition du Tour de France, la plus prestigieuse des courses cyclistes. Elle a remporté des étapes sur chacun des trois grands tours. En 2005, le leader de l'équipe, l'Italien Ivan Basso, termina deuxième du classement général du Tour de France. En 2008, Carlos Sastre remporte ce dernier, concrétisant ainsi les ambitions de son équipe, qui remporte également le classement par équipe et le classement du meilleur jeune, grâce à Andy Schleck. La Saxo Bank a également été consacrée meilleure équipe cycliste professionnelle en 2005, 2006 et 2007.

Sommaire

Histoire de l'équipe

L'entreprise qui possède l'équipe, qui s'est d'abord appelé Professional Cycling Denmark ApS, est créée à l'automne 1996 par l'ancien Champion du monde amateur Alex Pedersen, Finn Poulsen, Torben Kølbæk, Johannes Poulsen, du club danois Herning CK, et Bjarne Riis, qui courait alors pour Deutsche Telekom[3]. L'équipe est fondée avec la licence amateur du club danois Herning CK, basée à Herning, avec l'objectif avoué de courir le Tour de France en 2000.

1998-1999 Team home - Jack & Jones

L'équipe démarre en 1998, avec pour directeurs sportifs Alex Pedersen et Torben Kølbæk, qui resteront à ce poste six ans. Elle compte d'abord onze coureurs, aussi bien des néo-professionnels que les expérimentés coureurs danois Brian Holm et Jesper Skibby, qui ont tous deux participé plusieurs fois au Tour de France. Skibby y a même remporté une étape en 1993. Les sponsors pricncipaux sont alors une agence immobilière danoise, home, et un producteur de vêtements, Jack & Jones, qui appartient à Bestseller a/s. Grâce à plusieurs sponsors secondaires, le budget de l'équipe s'élève aux alentours de 1 000 000 € pour la saison 1998[4]. L'équipe court sa première saison en deuxième division, participant à des courses d'importance secondaire. Dès son premier mois d'existence, Christian Andersen et Jesper Skibby remportent les premiers succès de la jeune équipe, mais en avril 1998; Brian Holm crée la surprise en décidant de quitter l'équipe.

L'affaire Festina, ce scandale de dopage qui affecte le Tour de France 1998, n'atteint pas directement l'équipe, mais Bjarne Riis, vainqueur de la course deux ans plus tôt, est qualifié de dopé par les médias danois au début de 1999, et Riis décide de vendre sa participation dans Professional Cycling Denmark ApS.

Malgré cette ambiance délétère, l'équipe termine la saison 1998 à la 32e place mondiale, et avec un budget en hausse, qui atteint 2 400 000 € au total[5]. L'équipe compte désormais 14 coureurs, et embauche des coureurs de plus haut niveau. Le nombre de courses remportées par l'équipe en 1999 ne sera plus atteint avant 2005: avec 26 victoires comptabilisées par l'UCI, l'équipe est promue en première division. En septembre 1999, l'équipe fait la une de l'actualité cycliste lorsque son coureur belge Marc Streel est contrôlé avec un hématocrite de 53,4%, plus élevé que les 50% autorisés. Suspecté de dopage à l'EPO, il est licencié par l'équipe[6]. Inquiet de l'ampleur du dopage dans le sport, home met fin à son sponsoring à la fin de l'année[5].

2000 Team Memory Card - Jack & Jones

Pour la saison 2000, Memory Card, producteur danois de cartes mémoire, devient co-sponsor, et le coureur danois Bo Hamburger est engagé comme capitaine de route. Bien que l'équipe ne remporte pas autant de victoires que l'année précédente, elle en obtient de plus importantes, et parvient à participer au Tour de France, réalisant l'objectif fixé à la création de l'équipe.

En avril 2000, Nicolai Bo Larsen est contrôlé avec un hématocrite de 51%. Cependant, à la différence de Streel, il conserve sa place dans l'équipe : il a été contrôlé à 47% la veille et le lendemain de son contrôle positif[7]. Cette affaire porte néanmoins atteinte à l'image de l'équipe dans l'opinion publique danoise, qui s'étonne de ce que soit utilisés deux poids et deux mesures en matière de dopage. En conséquence de quoi l'entreprise Jack & Jones décide de mettre fin à son sponsoring, malgré l'acquitement de Bo Larsen sur le fondement d'un rapport médical[8].

A l'automne 2000, Bjarne Riis rachète Professional Cycling Denmark ApS. Il est confronté à l'expiration du contrat avec Jack & Jones, et aux difficultés financières de Memory Card, qui en font un partenaire incertain.

2001-2002 CSC-Tiscali

CSC (Computer Sciences Corporation) et le fournisseur d'accès à Internet européen World Online deviennent les sponsors de l'équipe, offrant un sponsoring conjoint pour un montant de 4 500 000 €[9]. Après le rachat de World Online par le géant italien des télécommunications Tiscali, le nom de l'équipe devient le 1er juillet 2001 CSC-Tiscali.

En avril 2001, Bo Hamburger est contrôlé positif à l'EPO grâce à une nouvelle méthode de contrôle[10] qui distingue l'EPO naturelle de l'EPO de synthèse utilisé pour le dopage en déterminant le pourcentage d'EPO basique. Le premier test subi par Bo Hamburger indique un taux de 82,3%, supérieur à la limite de 80% autorisée par l'UCI, mais les contre-expertises donnent des taux de 82,4% et 78,6%. Il est donc déclaré innocent, et est acquitté par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en 2002[10]. Le contrat de Bo Hamburger avec CSC-Tiscali est cependant rompu en septembre 2001.

La signature du célèbre coureur français Laurent Jalabert avant la saison 2001, après de nombreuses années dans l'équipe espagnole ONCE de Manolo Saiz, permet à l'équipe de gagner en notoriété internationale. Alors qu'il a l'intention avouée de prendre sa retraite à la fin de la saison 2002, Jalabert déclare : "je voulais terminer ma carrière dans une équipe française, mais je n'ai pas reçu d'offre intéressante, donc je me suis tourné vers CSC." A cette époque, CSC est sponsorisée par le fabricant français de cycles Look, qui est étroitement associé à Jalabert. L'équipe engage aussi le coureur américain Tyler Hamilton, qui courait auparavant chez US Postal Service. La saison 2001 est l'occasion de s'imposer au meilleur niveau. Jalabert remporte le classement du meilleur grimpeur et une étape le 14 juillet sur le Tour de France, qui lui valent une popularité accrue en France. La saison se termine par la victoire dans la Classique de San Sebastian de Laurent Jalabert, qui montre ainsi qu'il reste un grand coureur de classiques.

2002 est une autre saison décisive pour l'équipe grâce à Tyler Hamilton, qui prend la deuxième place du Tour d'Italie malgré une clavicule fracturée. L'équipe manque également de remporter le contre la montre par équipes du Tour de France, mais la victoire lui échappe à cause d'une crevaison. Jalabert remporte pour la deuxième fois le classement du meilleur grimpeur, puis une deuxième Classique de San Sebastian consécutive. Il prend sa retraite à la fin de la saison, comme prévu.

2003-2008 Team CSC

Team CSC, 2004 Tour de France

En 2003, Riis renomme Professional Cycling Denmark ApS en Riis Cycling A/S. Tiscali met fin à son contrat de sponsoring, et Riis Cycling A/S ne trouve pas de nouveau co-sponsor. L'équipe "CSC-Tiscali" devient donc "Team CSC" et commence la saison 2003 avec un budget réduit. Le siège de Riis Cycling A/S déménage de Herning au siège d'un des sponsors de l'équipe, l'assureur danois Alm. Brand, à Lyngby, dans la banlieue de Copenhague.

Au cours de la saison 2003, Tyler Hamilton s'impose comme le leader de l'équipe, avec l'objectif de se distinguer au classement général du Tour de France. Il remporte la classique Liège-Bastogne-Liège et se présente en grande forme sur le Tour, mais se casse à nouveau la clavicule dans une chute massive dès la première étape. Cette blessure lui fait perdre beaucoup de temps, mais il continue la course, remporte une étape, et termine à la quatrième place du classement général, tandis que ses coéquipiers Carlos Sastre et Jakob Piil remportent également chacun une étape.

Hamilton décide de quitter CSC pour l'équipe suisse Phonak en 2004, invoquant un manque de soutien de la part de Riis. Il ne restera pas longtemps dans cette équipe, qui le licencie pour dopage au cours de la saison. L'équipe CSC embauche alors Ivan Basso, le talentueux italien de la Fassa Bortolo avec l'intention d'en faire un candidat à la victoire sur les grands tours. Basso, qui avait remporté le maillot blanc du meilleur jeune du Tour de France 2002, monte dur le podium du Tour de France dès 2004, prouvant qu'il est un des coureurs les plus prometteurs pour les grands tours.

Christian Müller (à gauche), Linus Gerdemann (au centre) et Jens Voigt au championnat d'Allemagne du Contre-la-Montre en 2005.

Après une intersaison marquée par les difficultés financières et des réductions de salaires pour de nombreux coureurs[11], le printemps 2005 s'avère être le meilleur printemps jamais réussi par l'équipe CSC. Il est marqué par plusieurs victoires de prestige de Bobby Julich et Jens Voigt. Après sa victoire sur Paris-Nice, Bobby Julich devient le premier coureur à porter le maillot de leader du tout nouveau UCI ProTour. L'équipe enchaîne avec trois victoires d'étape sur le Tour d'Italie, une pour David Zabriskie et deux pour Ivan Basso, bien que les espoirs de victoire finale de ce dernier aient été emportés par des maux de ventre.

Au milieu du Tour de France 2005, CSC annonce la prolongation de son sponsoring jusqu'en 2008[12], à des montants plus élevés, ce qui permet à Riis de renouveller le contrat de Basso pour trois nouvelles années. Basso parvient à prendre la deuxième place du Tour derrière Lance Armstrong, qui court son dernier Tour. L'équipe remporte également une étape, grâce à David Zabriskie sur le prologue. L'automne est l'occasion de nouveaux succès au niveau ProTour : Bobby Julich remporte le classement final de l'Eneco Tour et Carlos Sastre termine deuxième du Tour d'Espagne. Sur cette dernière course, Nicki Sørensen parvient également à remporter une étape. L'équipe CSC termine la saison en tête du classement du ProTour, et Bobby Julich, le premier coureur de l'équipe, termine huitième du classement individuel.

Jusqu'en 2009, l'équipe utilise des vélos Cervélo, et des accessoires Shimano. Sa coopération avec le producteur canadien est d'autant plus fructueuse que sa spécialité est le vélo de contre la montre, discipline dans laquelle excellent plusieurs coureurs de l'équipe.

Saison 2006

En 2006, grâce à un financement assuré pour plusieurs années, l'approche de la saison est orientée vers la conquête des trois Grand Tours : à Ivan Basso le Tour d'Italie et le Tour de France, à Carlos Sastre le Tour d'espagne[13]. Les deux coureurs ambitionnent d'améliorer leur deuxième place obtenue respectivement sur le Tour et la Vuelta en 2005. L'équipe compte plusieurs coureurs de contre la montre, dont les américains David Zabriskie, qui a remporté des conter la montre sur le Giro et le Tour, et Bobby Julich, médaillé de bronze dans la spécialité aux Jeux olympiques, ainsi que le coureur suisse Fabian Cancellara, qui est aussi un grand coureur de classiques. Les autres coureurs de renom de l'équipe sont l'allemand Jens Voigt, infatigable attaquant, et l'australien Stuart O'Grady, le seul véritable sprinteur de l'équipe.

L'équipe remporte sa première victoire de la saison sur le ProTour dès le prologue de Paris-Nice grâce au tenant du titre, Bobby Julich. Cependant, ce dernier est rapidement écarté de la course à la victoire finale, et se blesse. Le printemps est d'ailleurs marqué par de nombreuses blessures, qui affectent le tiers de l'équipe, et notamment Stuart O'Grady[14]. Néanmoins, le nouveau membre de l'équipe Fabian Cancellara remporte la deuxième victoire de l'équipe sur le ProTour à l'occasion du conter la montre de Tirreno-Adriatico, puis remporte la classique Paris-Roubaix, avec un vélo Cervélo R3 ultra-léger dont le choix surprend les suiveurs, compte tenu des nombreux secteurs pavés que compte la course. Le luxembourgeois Fränk Schleck remporte dans la foulée l'Amstel Gold Race une semaine plus tard.

Avant son premier grand objectif de la saison, l'équipe CSC surprend à nouveau, en annonçant[15] que Carlos Sastre courra le Tour d'Italie en soutien d'Ivan Basso, et qu'il courra par conséquent les trois grands tours. Le vainqueur de l'édition 2005, Paolo Savoldelli, est le plus fort dans les premières étapes, avant que Jan Ullrich ne remporte le contre la montre devant Ivan Basso à la surprise générale. Néanmoins, dès l'arrivée du peloton dans la montagne, Ivan Basso affirme sa domination sur la course, remportant trois étapes de montagne, ainsi que le contre la montre par équipes avec la CSC. Basso l'emporte avec une avance de 9min 18 sur son surprenant dauphin, José Enrique Gutiérrez Cataluña.

Le 30 juin 2006, la direction du Tour de France annonce au cours d'une conférence de presse qu'Ivan Basso ne courra pas le Tour de France 2006 en raison de son implication supposée dans le scandale de dopage de l'Affaire Puerto. Après une période de confusion, Carlos Sastre se voit attribuer le rôle de leader. Dans les dernières étapes de montagne, il est le plus fort du groupe des favoris, mais il est handicapé par une contre-performance dans le dernier contre la montre, et termine quatrième. L'équipe remporte également deux étapes, la plus impressionnante étant celle de Fränk Schleck au sommet de l'Alpe d'Huez à l'issue d'une remarquable course d'équipe. Jens Voigt, l'autre vainqueur d'étape de l'équipe, joua un rôle décisive dans la victoire de Schleck, et la très bonne place de Sastreau cours de la même étape.

La saison automnale est marquée par la question, toujours en suspens, de l'impliquation d'Ivan Basso dans l'affaire Puerto. Le contrat liant Basso à l'équipe CSC est résilié par consentement mutuel[16], et un non-lieu est prononcé en faveur de Basso par la Fédération Italienne de Cyclisme, faute de preuves[17]. Basso nie vigoureusement s'être dopé, mais n'autorise pas le test ADN qui l'aurait définitivement blanchi. Il admettra finalement être impliqué dans l'affaire Puerto le 7 mai 2007[18]). Depuis cet épisode, l'équipe CSC s'est lancée dans un programme anti-dopage ambitieux[19], en collaboration avec l'expert danois de la lutte contre le dopage Rasmus Damsgaard. Pendant ce temps, sur la route, Jens Voigt domine largement le Tour d'Allemagne, dont il remporte le classement général et trois étapes, y compris une étape de montagne et un contre la montre. Carlos Sastre prend la quatrième place finale du Tour d'Espagne, après avoir porté le maillot amarillo suite à la victoire de son équipe dans le contre la montre par équipes initial. Il s'agit du cinquième grand tour consécutif de Sastre.

Saison 2007

Avec le départ d'Ivan Basso, Carlos Sastre et les coureurs de classiques sont très attendus dans l'équipe en 2007. Le nouvel arrivant Juan José Haedo permet à l'équipe de partir sur le bon pied en remportant d'emblée plusieurs victoires de moindre importance. L'équipe parvient aussi, par l'intermédiaire de Stuart O'Grady, à conserver le titre conquis l'année précédente par Fabian Cancellara sur Paris-Roubaix. Plus tard dans la saison, Jens Voigt parvient également à conserver son titre sur le Tour d'Allemagne. Grâce à la présence de l'équipe tout au long de l'année, CSC remporte le classement final de l'UCI ProTour par équipes pour la troisième année consécutive.

En ce qui concerne les grands tours, Carlos Sastre bénéficie d'une équipe entièrement à son service sur la Vuelta, tandis que l'équipe du Tour était composée à la fois d'équipiers et de coureurs susceptibles de s'illustrer individuellement. De ce fait, l'équipe se présente sur le Giro sans véritable favori pour le classement général. Elle fait confiance à de jeunes coureurs, avec l'espoir qu'Andy Schleck fort de quelques bons résultats au printemps précédent, sera capable de combattre pour le classement du meilleur jeune. Il dépasse finalement tous les espoirs, en remportant non seulement le classement du meilleur jeune, mais aussi la deuxième place finale.

Sur le Tour, Fabian Cancellara, qui a fait forte impression sur le Tour de Suisse peu auparavant, remporte deux étapes et porte sept jours le maillot jaune. La course est à nouveau marquée par les affaires de dopage et l'exclusion d'Alexandre Vinokourov, contrôlé positif, et du maillot jaune Michael Rasmussen, exclu par son équipe pour avoir "violé le réglement interne". Carlos Sastre, qui compte parmi les meilleurs en montagne, quoique nettement dépassé par Michael Rasmussen et le vainqueur final Alberto Contador), profite de ces exclusions pour prendre à nouveau la quatrième place, malgré des performances décevantes contre la montre.

Sur la Vuelta, Sastre débourse à nouveau trop de temps contre la montre, notamment sur la première étape contre la montre, mais se montre solide dans les étapes en ligne, et termine deuxième. Il ne menace cependant jamais sérieusement le vainqueur, porteur du maillot jaune sur l'essentiel des 21 étapes, Denis Menchov.

Un des sponsors de l'équipe, MAN Trucks, se retire au milieu de la saison 2007, à cause des affaires de dopage - suspension de Basso et aveux de dopage de Riis[20].

2008 Team CSC Saxo Bank

Au printemps 2008, CSC annonce[21] que leur contrat de sponsoring ne sera pas reconduit, ce qui contraint Riis Cycling A/S à chercher un nouveau sponsor pour 2009. Mi-juin, Riis Cycling A/S annonce[22] que Saxo Bank a signé un contrat de trois ans comme sponsor éponyme, qui prend effet immédiatement. L'équipe court le Tour de France 2008 sous le nom de Team CSC Saxo Bank.

Dès le début de la saison 2008, Juan Jose Haedo s'illustre une nouvelle fois en remportant rapidement cinq victoires. Jens Voigt, vainqueur du Critérium international de la route, Kurt-Asle Arvesen, qui gagne le Grand Prix E3 le même week-end, et surtout Fabian Cancellara lui emboîtent le pas. Ce dernier remporte coup sur coup Tirreno-Adriatico et Milan-San Remo, puis termine deuxième de Paris-Roubaix, ce qui en fait le meilleur coureur du printemps. Pour compléter cette belle saison de classiques, Fränk Schleck obtient deux podiums sur les ardennaises.

Après un Tour d'Italie décevant, où le meilleur coureur de l'équipe, Gustav Erik Larsson, n'est que 14e, l'équipe prend le départ du Tour de France avec pas moins de trois favoris dans ses rangs : Sastre et les frères Schleck. Dans les Pyrénées, Fränk laisse échapper le maillot jaune pour une seconde, tandis que son frère subit une lourde défaillance. Ce n'est que partie remise : Fränk Schleck s'empare du maillot jaune à Prato Nevoso lors de la 15e étape, et le conserve le lendemain grâce au travail de son frère, qui prend le maillot blanc de meilleur jeune. La 17e étape est la plus impressionnante de l'équipe : Sastre remporte l'étape avec plus de deux minutes d'avance sur son dauphin, et prend le maillot jaune à son coéquipier Fränk Schleck, qui reste deuxième. Troisième de l'étape, Andy Schleck conforte son maillot blanc. A l'arrivée à Paris, Sastre remporte son premier grand tour, le deuxième de l'équipe. Fränk Schleck, en difficulté dans le dernier contre la montre, termine sixième, et Andy Schleck onzième et meilleur jeune. En outre, Arvesen, Cancellara et Sastre remportent chacun une étape.

La fin de saison est marquée notamment pas le titre de Champion olympique du contre la montre de Cancellara, et par la victoire de Voigt au Tour de Pologne devant son coéquipier Lars Ytting Bak. Sur le Tour d'Espagne, Sastre prend la troisième place finale, sans être monté sur le podium d'une seule étape. Matti Breschel y remporte sa première victoire d'étape sur un grand tour, à l'occasion de la dernière étape, avant d'obtenir la médaille de bronze aux Championnats du monde.

2009 Team Saxo Bank

L'équipe emmenée par Fabian Cancellara sur le Tour de Romandie 2009.

Le 28 septembre 2008, l'équipe annonce que IT Factory sera co-sponsor en 2009[23]. Mais l'entreprise est mise en liquidation deux mois plus tard[24]. L'équipe change de fournisseurs de cycles en 2009, et choisit le producteur californien Specialized[25].

L'intersaison voit le départ du vainqueur du Tour, Carlos Sastre, qui laisse les rênes de l'équipe à Cancellara et aux frères Schleck, et de Bobby Julich, un des piliers de l'équipe. En contrepartie, Riis embauche des coureurs prometteurs comme Jakob Fuglsang ou Dominic Klemme. Le début de saison voit Voigt remporter une nouvelle fois le Critérium international de la route, et Fränk Schleck termine deuxième de Paris-Nice. Cependant, confronté à des problèmes de santé, le leader pour les classiques flandriennes, Cancellara, n'est pas au niveau de l'année précédente, et Stuart O'Grady se fracture la clavicule. C'est donc sur les ardennaises que l'équipe s'illustre : Karsten Kroon termine deuxième de l'Amstel Gold Race et Andy Schleck de la Flèche Wallonne. Quelques jours plus tard, le jeune luxembourgeois remporte le deuxième Liège-Bastogne-Liège de l'histoire de l'équipe.

Esprit d'équipe

Lorsque Bjarne Riis prend les rênes de l'équipe à l'hiver 2000, il embauche l'ancien ranger danois B.S. Christiansen comme consultant. Ensemble, ils créent un esprit d'équipe propre à la CSC, tant en termes de méthodes d'entraînement que d'ambiance d'équipe[26]. Ils définissent quatre valeurs : communication, loyauté, engagement et respect, avec l'intention d'améliorer le tavail de l'équipe[27]. En outre, en dehors des plus importantes courses de la saison, il est décidé que l'équipe court chaque jour pour le coureur le plus en forme, et que les fonctions de capitaine d'équipe (le coureur qui prend les décisions) et de leader sont séparées, pour éviter de concentrer toute la pression sur un seul coureur[28].

Pour dynamiser ces valeurs, les coureurs de l'équipe CSC partent pour un camp d'entraînement annuel, inspiré des méthodes militaires, où ils relèvent des défis physiques dans des temps limités. Selon B.S. Christiansen, ces camps ont pour objectif d'"apprendre aux gens qu'ils peuvent réaliser leurs buts en coopérant. Ils doivent faire de leur mieux dans les pires circonstances, où chaque décision a des conséquences"[29]. Bobby Julich, ancien coureur de l'équipe, ajoute que "ces journées passées dans la nature nous ont rapprochés, et nous ont donné les stratégies pour travailler en équipe dans quelque situation de course que ce soit"[30].

L'équipe CSC s'entraîne en Toscane au printemps 2006.

Principales victoires

Classiques

Grands Tours

Principaux coureurs depuis les débuts

Nom Naissance Nationalité Arrivée Départ Résultats pour l'équipe
Brian Holm 1962 Danemark Danemark 1998 1998
Jesper Skibby 1964 Danemark Danemark 1998 2000
Bo Hamburger 1970 Danemark Danemark 2000 2001 Danemark Champion du Danemark (2000)
Jakob Piil 1973 Danemark Danemark 2000 2006 Une étape du Tour de France
Paris-Tours (2002)
Tristan Hoffman 1970 Pays-Bas Pays-Bas 2000 2006 2e de Paris-Roubaix (2004)
Rolf Sørensen 1965 Danemark Danemark 2001 2001
Laurent Jalabert 1968 France France 2001 2002 Clasica San Sebastian (2001, 2002)
Maillot à pois deux fois meilleur grimpeur du Tour de France et 2 étapes
Michael Rasmussen 1974 Danemark Danemark 2002 2002 Tour d'Émilie (2002)
Tyler Hamilton 1971 États-Unis États-Unis 2002 2003 2e du Tour d'Italie et une étape (2002)
Liège-Bastogne-Liège (2003)
Tour de Romandie (2003)
4e du Tour de France et une étape (2003)
Carlos Sastre 1975 Espagne Espagne 2002 2008 Tour de France (2008) et 2 étapes
Deux fois 2e, 3e et 4e du Tour d'Espagne
Andrea Tafi 1966 Italie Italie 2003 2003 5e de Paris-Roubaix (2003)
Fränk Schleck 1980 Luxembourg Luxembourg 2003 Amstel Gold Race (2006)
2 étapes du Tour de France (2006 et 2009)
Michele Bartoli 1970 Italie Italie 2004 2004
Ivan Basso 1977 Italie Italie 2004 2006[16] Tour d'Italie (2006) et 6 étapes
2e et 3e du Tour de France et une étape
Jens Voigt 1971 Allemagne Allemagne 2004 Tour d'Allemagne (2006, 2007)
Tour de Pologne (2008)
Une étape du Tour d'Italie
Une étape du Tour de France
Andy Schleck 1985 Luxembourg Luxembourg 2005 Liège-Bastogne-Liège (2009)
2e du Tour d'Italie (2007)
2e du Tour de France (2009)
Stuart O'Grady 1973 Australie Australie 2006 Paris-Roubaix (2007)
Fabian Cancellara 1981 Suisse Suisse 2006 Paris-Roubaix (2006)
Milan-San Remo (2008)
Tirreno-Adriatico (2008)
Tour de Suisse (2009)
4 étapes du Tour de France
Champion du monde du contre la montre (2006, 2007, 2009)
Champion olympique du contre la montre (2008)

Saxo Bank en 2009

Effectif

Prénom Nom Naissance Nationalité Équipe 2008
Kurt-Asle Arvesen 09-02-1975 Norvège Norvège
Lars Ytting Bak 16-01-1980 Danemark Danemark
Jonathan Bellis 16-08-1988 Royaume-Uni Royaume-Uni néo-pro
Lasse Bøchman 13-06-1983 Danemark Danemark
Matti Breschel 31-08-1985 Danemark Danemark
Fabian Cancellara 18-03-1981 Suisse Suisse
Jakob Fuglsang 22-03-1985 Danemark Danemark Designa Køkken
Matthew Goss 05-11-1986 Australie Australie
Juan José Haedo 26-01-1981 Argentine Argentine
Frank Høj 14-01-1973 Danemark Danemark Cofidis
Domenik Klemme 31-01-1986 Allemagne Allemagne 3C Gruppe
Kasper Klostergård 22-05-1983 Danemark Danemark
Alexandr Kolobnev 04-05-1981 Russie Russie
Karsten Kroon 29-01-1976 Pays-Bas Pays-Bas
Gustav Larsson 20-09-1980 Suède Suède
Marcus Ljungqvist 26-10-1974 Suède Suède
Anders Lund 14-02-1985 Danemark Danemark
Jason McCartney 03-09-1973 États-Unis États-Unis
Michael Mørkøv 30-04-1985 Danemark Danemark Team GLS
Stuart O'Grady 06-08-1973 Australie Australie
Alex Rasmussen 09-06-1984 Danemark Danemark Designa Køkken
Andy Schleck 10-06-1985 Luxembourg Luxembourg
Fränk Schleck 15-04-1980 Luxembourg Luxembourg
Chris Anker Sørensen 05-09-1984 Danemark Danemark
Nicki Sørensen 14-05-1975 Danemark Danemark
André Steensen 12-10-1987 Danemark Danemark
Jurgen Van Goolen 28-11-1980 Belgique Belgique
Jens Voigt 17-09-1971 Allemagne Allemagne

Victoires

Date Course Pays Classe Vainqueur
25/01/2009 7e étape du Tour de San Luis Argentine Argentine 05 2.1 Argentine Juan José Haedo
14/02/2009 Prologue du Tour de Californie États-Unis États-Unis 03 2.HC Suisse Fabian Cancellara
22/02/2009 8e étape du Tour de Californie États-Unis États-Unis 03 2.HC Luxembourg Fränk Schleck
22/03/2009 Grand Prix Cholet-Pays de la Loire France France 06 1.1 Argentine Juan José Haedo
29/02/2009 2e étape du Critérium International France France 03 2.HC Allemagne Jens Voigt
29/03/2009 Critérium International France France 03 2.HC Allemagne Jens Voigt
26/04/2009 Liège-Bastogne-Liège Belgique Belgique 02 HIS Luxembourg Andy Schleck
19/05/2009 1re étape du Tour de Catalogne Espagne Espagne 01 PT Danemark Matti Breschel
05/06/2009 2e étape du Tour de Luxembourg Luxembourg Luxembourg 03 2.HC Luxembourg Andy Schleck
06/06/2009 3e étape du Tour de Luxembourg Luxembourg Luxembourg 03 2.HC Luxembourg Fränk Schleck
07/06/2009 4e étape du Tour de Luxembourg Luxembourg Luxembourg 03 2.HC Danemark Matti Breschel
07/06/2009 Classement général du Tour de Luxembourg Luxembourg Luxembourg 03 2.HC Luxembourg Fränk Schleck
13/06/2009 1re étape du Tour de Suisse Suisse Suisse 01 PT Suisse Fabian Cancellara
16/06/2009 4e étape du Tour de Suisse Suisse Suisse 01 PT Danemark Matti Breschel
18/06/2009 1re étape du Tour de Slovénie Slovénie Slovénie 05 2.1 Danemark Jakob Fuglsang
21/06/2009 9e étape du Tour de Suisse Suisse Suisse 01 PT Suisse Fabian Cancellara
21/06/2009 Classement général du Tour de Suisse Suisse Suisse 01 PT Suisse Fabian Cancellara
21/06/2009 Classement général du Tour de Slovénie Slovénie Slovénie 05 2.1 Danemark Jakob Fuglsang
25/06/2009 Championnat de Danemark contre-la-montre Danemark Danemark 09 CN Danemark Lars Ytting Bak
28/06/2009 Championnat de Suède sur route Suède Suède 09 CN Suède Marcus Ljungqvist
28/06/2009 Championnat de Suisse sur route Suisse Suisse 09 CN Suisse Fabian Cancellara
28/06/2009 Championnat du Luxembourg sur route Luxembourg Luxembourg 09 CN Luxembourg Andy Schleck
28/06/2009 Championnat du Danemark sur route Danemark Danemark 09 CN Danemark Matti Breschel
28/06/2009 Championnat de Norvège sur route Norvège Norvège 09 CN Norvège Kurt-Asle Arvesen
04/07/2009 1re étape du Tour de France France France 02 HIS Suisse Fabian Cancellara
16/07/2009 12e étape du Tour de France France France 02 HIS Danemark Nicki Sorensen
22/07/2009 17e étape du Tour de France France France 02 HIS Luxembourg Fränk Schleck
26/07/2009 2e étape du Tour de Wallonie Belgique Belgique 03 2.HC Argentine Juan José Haedo
27/07/2009 3e étape du Tour de Wallonie Belgique Belgique 03 2.HC Australie Matthew Goss
29/07/2009 5e étape du Tour de Wallonie Belgique Belgique 03 2.HC Australie Matthew Goss
29/07/2009 1re étape du Tour du Danemark Danemark Danemark 03 2.HC Danemark Matti Breschel
30/07/2009 2e étape du Tour du Danemark Danemark Danemark 03 2.HC Danemark Nicki Sørensen
31/07/2009 3e étape du Tour du Danemark Danemark Danemark 03 2.HC Danemark Jakob Fuglsang
02/08/2009 Classement général du Tour du Danemark Danemark Danemark 03 2.HC Danemark Jakob Fuglsang
23/08/2009 5e étape de l'Eneco Tour Pays-Bas Pays-Bas 01 PT Danemark Lars Ytting Bak
27/08/2009 3e étape du Tour du Poitou-Charentes France France 05 2.1 Suède Gustav Larsson
28/08/2009 Classement général du Tour du Poitou-Charentes France France 05 2.1 Suède Gustav Larsson
29/08/2009 1re étape du Tour d'Espagne Espagne Espagne 02 HIS Suisse Fabian Cancellara
05/09/2009 7e étape du Tour d'Espagne Espagne Espagne 02 HIS Suisse Fabian Cancellara
10/09/2009 4e étape du Tour du Missouri États-Unis États-Unis 02 2.1 Argentine Juan José Haedo
12/09/2009 Paris-Bruxelles Belgique Belgique 04 1.HC Australie Matthew Goss
24/09/2009 Championnats du monde contre-la-montre Suisse Suisse 00 CM Suisse Fabian Cancellara
04/10/2009 4e étape du Circuit Franco-Belge Belgique Belgique 05 2.1 Argentine Juan José Haedo

Classements UCI par équipes

De 2001 à 2004, la CSC-Saxo Bank est classée parmi les Groupes Sportifs I, la première catégorie des équipes cyclistes professionnelles. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de la formation CSC-Saxo Bank en fin de saison[31]. À partir de 2005, l'équipe dispute le ProTour, qui donne lieu en fin de saison à un classement des 20 équipes le composant[32].

Année Classement
2001 16e
2002 10e
2003 11e
2004 2e
2005 1e
2006 1e
2007 1e
2008 3e

Saisons précédentes

Liens externes

Notes et références de l'article

  1. « Tout sur le peloton et ses résolutions », Le Soir, 27 février 2008.
  2. Riis Cycling to have new title sponsor in 2009 at Team-CSC
  3. Werge, pp. 15-17
  4. ibid, pp. 25 (chiffre converti de la couronne danoise)
  5. a  et b Half a million dollars needed in Denmark, CyclingNews, September 23, 1999
  6. Werge, p. 87
  7. ibid, pp. 91-93
  8. Danish Cycling Federation, Nicolaj Bo Larsen, CyclingWorld, December 22, 2003
  9. Werge, p. 148 (valeur convertie depuis la couronne danoise)
  10. a  et b (da) Avis: Hamburger testet positiv i 1999, Danmarks Radio, September 11, 2005
  11. Werge, p. 173
  12. CSC RENEWS SPONSORSHIP OF TOP CYCLING TEAM, Computer Sciences Corporation, July 18, 2005
  13. Team Team CSC (CSC) - DEN, UCI, 2006
  14. Alhan Keser, O'Grady goes broke, Eurosport, March 10, 2006
  15. Sastre in Giro line-up, Team CSC, 2006
  16. a  et b Ivan Basso To Leave Team CSC, 2006-10-18, Team CSC
  17. Brown, Gregor, Maloney, Tim, « Basso officially cleared in Operación Puerto », 2006-10-27, CyclingNews
  18. Basso admits role in doping scandal, 2007-05-08, AP News
  19. Team CSC Launches Anti Doping Program, 2006-11-13
  20. [1]
  21. Riis Cycling to have new title sponsor in 2009
  22. Riis Cycling signs Sponsorship Agreement with Saxo Bank
  23. Two Danish Companies are Now Main Sponsors for Bjarne Riis
  24. Main Team CSC-Saxo Bank sponsor goes bust
  25. Specialized and Team Saxo Bank Join Forces
  26. Andrew Rogers, PEZ Interviews: Bjarne Riis, PezCycling, February 22, 2006
  27. Our Values at Team-CSC
  28. Werge, p. 177
  29. Bjarne's boot camp, CyclingNews, December 12, 2004
  30. Andrew Rogers, Bobby Julich: Another PEZ-Zing, PezCycling, March 9, 2006
  31. Classements UCI 2007 et archives des années 1995 à 2006 (Site internet officiel de l'UCI).
  32. Résultats et classements du ProTour 2007, et archives des saisons 2005 et 2006 (Site internet officiel de l'UCI ProTour).


  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Team Saxo Bank ».

Bibliographie

(fr+en) Overcoming sur l’Internet Movie Database


  • Portail du cyclisme Portail du cyclisme

Ce document provient de « %C3%89quipe cycliste Saxo Bank ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Équipe cycliste Saxo Bank de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.