Épicier


Épicier

Étymologiquement, l'épicier est une personne ou un objet qui a un rapport avec les épices. Le dictionnaire encyclopédique de l'épicerie et des industries annexes mentionne que historiquement l'épicier était un drageoir pour offrir des épices ou l'officier à la cour de Bourgogne chargé de la présentation des épices et des médicaments.

Un épicier est actuellement quelqu'un qui travaille dans une épicerie où il vend des aliments. L'épicier est un travailleur indépendant, archétype du commerce de détail de proximité. Alors que la majorité des produits alimentaires passaient par ce canal de distribution dans les années 1950, le développement concomitant de la voiture et de la grande distribution a progressivement réduit la part que les épiciers traditionnels tenaient dans le commerce alimentaire.

Aujourd'hui peu d'épiciers sont des commerçants indépendants ; la plupart sont des gérants ou font partie d'un groupement d'achat.

Le mot « épicier » désigne, dans l'argot étudiant, les étudiants d'écoles de commerce, et par extension les élèves des classes préparatoires qui s'y destinent. Ce terme est également employé par les étudiants en médecine, pour désigner les étudiants en pharmacie que certains accusent de n'être que de simples vendeurs de cachets.[réf. nécessaire]

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Épicier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • épicier — épicier, ière [ episje, jɛr ] n. • 1311; espissiere fém. 1234; de épice 1 ♦ Anciennt Personne qui faisait le commerce des épices, des drogues (sans être apothicaire); puis (XVIIe, XVIIIe s.) des confitures (1o), des cierges, bougies, etc. 2 ♦ Mod …   Encyclopédie Universelle

  • épicier — épicier, ière (é pi sié, siê r ) s. m. et f. Celui, celle qui tient un commerce d épicerie, c est à dire qui, outre les épices, vend le sucre, le café, le miel, le vinaigre, l huile, la bougie, et une foule de denrées de consommation journalière …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Epicier — (fr., spr. Episieh), Händler mit Würzwaaren (Epicerien), dann überhaupt Krämer, Detaillist …   Pierer's Universal-Lexikon

  • épicier — /ā pē syāˈ/ (French) noun A grocer …   Useful english dictionary

  • ÉPICIER — IÈRE. s. Celui, celle qui vend des épiceries. C est un bon épicier. Une riche épicière. On dit aussi, Épicier droguiste, marchand épicier. Fam., Ce livre ira chez l épicier, est bon pour l épicier, C est un mauvais ouvrage, dont les feuilles se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Epicier — Epi|cier [epis je:] der; s, s <aus gleichbed. fr. épicier> (veraltet) 1. Kolonialwaren , Gewürzhändler, Krämer. 2. Spießbürger …   Das große Fremdwörterbuch

  • épicier — IÈRE, n. épissyé, éra, e (Albanais 001, Saxel), épissî, ra, e (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ÉPICIER, IÈRE — n. Celui, celle qui tient une épicerie. Par apposition, Garçon épicier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • L'Épicier (journal) — L Épicier Le journal « l Épicier » était un hebdomadaire corporatiste créé en 1893 par Albert Seigneurie. L épicier paraissait trois fois par mois sur huit pages grand format[1]. Les bureaux du journal étaient à l origine installés en… …   Wikipédia en Français

  • Le Fils de l'épicier — Le Fils de l Epicier Données clés Réalisation Éric Guirado Scénario Éric Guirado Florence Vignon Acteurs principaux Nicolas Cazalé Clotilde Hesme Sociétés de production TS Productions Rhône Alpes Cinéma …   Wikipédia en Français