Zodiaque de Denderah


Zodiaque de Denderah

Zodiaque de Dendérah

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zodiaque (homonymie).
Art-Egypte-antique-1.png
Cet article fait partie de la série
Art de l'Égypte antique
Périodes
Art de Nagada
Art de l'époque thinite
Art de l'Ancien Empire
Art du Moyen Empire
Art amarnien
Techniques
Gravure
Symbolisme
Couleurs
Objets
Réprésentation

L'original du zodiaque de Dendérah, prélevé par le général français Desaix, de l'expédition d'Égypte et apporté en France en 1821, est exposé au musée du Louvre. Il était à l'origine au plafond d'une chapelle dédiée à Osiris élevée sur le toit du temple d'Hathor à Dendérah qui fut commencé sous les derniers Ptolémées, et dont le pronaos fut ajouté lors du règne de l'empereur Tibère. Ce zodiaque de Dendérah exposé au Louvre, que l'on croyait à l'époque[1] dater du Nouvel Empire est en réalité d'environ -50, d'après la disposition des corps célestes.

Le zodiaque de Denderah est un planisphère, carte représentant le ciel étoilé en projection plane, avec les douze constellations de la bande zodiacale, les constellations formant les 36 décans et les planètes. Ces décans sont des groupes d’étoiles de premier ordre dans le ciel nocturne. Ils sont utilisés dans le calendrier égyptien, basé sur les cycles lunaires d'environ 30 jours et la récurrence annuelle du lever héliaque de l'étoile Sothis (Sirius).

Cette représentation d'un zodiaque circulaire est unique dans l'Égypte antique. Deux autres zodiaques, rectangulaires, ornent le plafond du pronaos du temple.

La voûte céleste est représentée par un disque soutenu par quatre piliers du ciel sous forme de femmes, entre lesquelles sont intercalés des génies à tête de faucon. Sur la première circonférence, 36 génies symbolisent les 360 jours de l’année égyptienne.

Sur un cercle intérieur, on trouve des constellations, lesquelles figurent les signes du zodiaque dont la représentation est proche de leur désignation comme par exemple le Bélier, le Taureau, le Scorpion, ou le Capricorne. Pour d'autres, l'iconographie est plus égyptienne : le Verseau est représenté comme le dieu de l’inondation Hâpy, tenant deux vases d’où jaillit de l’eau.

Notes

  1. Champollion a démontré que ce zodiaque ne date pas du Nouvel Empire, mais de l'époque gréco-romaine.

Bibliographie

  • Éric Aubourg, La date de conception du temple d'Hathor à Dendérah, BIFAO, 1995 ;
  • Sylvie Cauville :
    • Le temple de Dendérah, IFAO, 1995,
    • Le temple d'Isis à Dendéra, BIFAO, 1995,
    • Le zodiaque d'Osiris, Peeters, 1997.


nothumb  Histoire • Géographie • Mythologie • Dieux • Art / Pyramides • Sciences • Vie quotidienne / Organisation politique / Pharaons  Égyptologie • BibliographieLexique • Index
Egyptopedia Un article égyptologique au hasard :

Attributs du pharaon

Modifications du jour
Ce document provient de « Zodiaque de Dend%C3%A9rah ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Zodiaque de Denderah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zodiaque de dendérah — Pour les articles homonymes, voir Zodiaque (homonymie). Cet article fait partie de la série Art de l Égypte antique Périodes Art de Nagada …   Wikipédia en Français

  • Zodiaque de Dendérah — Pour les articles homonymes, voir Zodiaque (homonymie). Zodiaque de Dendérah Musée du Louvre …   Wikipédia en Français

  • zodiaque — (zo di a k ) s. m. 1°   Terme d astronomie. Zone de la sphère céleste s étendant à huit degrés de part et d autre de l écliptique et dans laquelle sont toujours comprises les planètes anciennement connues. Le zodiaque est divisé en douze parties… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Zodiaque (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Zodiaque (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • ZODIAQUE — s. m. T. d Astron. C est, dans le ciel, Une bande ou zone circulaire idéale, parallèle à l écliptique, et comprenant les douze constellations principales qui se partagent la route annuelle apparente du soleil. Par analogie, on l emploie aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ZODIAQUE — n. m. T. d’Astronomie Zone du ciel, bande circulaire de la sphère céleste parallèle à l’écliptique et comprenant les douze constellations principales ou signes, que le soleil semble parcourir dans l’année. Les douze signes du zodiaque sont : le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ZODIAQUE — Depuis longtemps les observateurs du ciel ont remarqué que les planètes visibles à l’œil nu ne s’écartent jamais de la route du Soleil sur la sphère céleste, ou écliptique. Leur écartement de ce grand cercle de la sphère ne dépasse jamais 80 30 …   Encyclopédie Universelle

  • Temple d'Hathor (Dendérah) — Pour les articles homonymes, voir Temple d Hathor. Temple d Hathor de Dendérah Temple de l’Égypte antique …   Wikipédia en Français

  • Astrologie égyptienne — Les ouvrages portant sur la civilisation égyptienne antique n évoquent pas de rituels ou de croyance à proprement parler astrologiques. La croyance dans le pouvoir des prêtres, notamment dans certaines capacités divinatoires (crues du Nil, etc)… …   Wikipédia en Français

  • Astrologie egyptienne — Astrologie égyptienne Cet article fait partie de la série Sciences dans l Égypte antique Mathématiques Géométrie Unités de mesure Chiffres Fraction Multiplication …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.