Yves de Belleme (eveque de Sees)


Yves de Belleme (eveque de Sees)

Yves de Bellême (évêque de Sées)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yves de Bellême.

Yves III de Bellême fut évêque de Sées (av.1035-v.1071) sous Guillaume le Conquérant, duc de Normandie.

Sommaire

Biographie

L'occupation de l'évêché de Sées par Yves remonte probablement à 1032-1033 mais il faut avouer que ce n'est qu'en 1046-1048 que nous sommes sûrs de sa présence sur la chaire. Le chroniqueur anglo-normand Orderic Vital dresse un portrait flatteur de ce personnage. Cette description positive tranche avec les autres membres de la famille de Bellême qui, sous la plume de Vital, cumulent tous les vices. Yves est présenté comme « grand et bien fait », « connaisseur dans les lettres », « pénétrant », « spirituel », « éloquent » et « ami de la paix »[1].

Il n'en reste pas moins un « évêque à l'ancienne mode »[2], autrement dit un ecclésiastique un peu trop impliqué dans les affaires temporelles. Il rappelle en cela ses contemporains Odon de Bayeux et Geoffroy de Montbray. Vers 1047-1048, il aurait soutenu la révolte d'Arnoul, contre son père Guillaume II Talvas, seigneur de Bellême. Au final, ce dernier est vaincu et doit abandonner ses terres. La seigneurie est partagée entre Arnoul et son oncle Yves. Ce dernier obtient Bellême. Puis tout lorsque quelques années plus tard, vers 1048/1049, Arnoul est assassiné.

Dans le même temps, Yves doit recouvrir Sées, sa cité épiscopale que des chevaliers-brigands, les Soreng[3], ont usurpé. Selon les mots d'Orderic Vital[4], ces hommes ont transformé la cathédrale en caverne de voleurs, en écurie pour les chevaux et en lupanar de prostituées. Yves doit donc mener un siège et tente de déloger ses adversaires en incendiant une tour[5]. Malheureusement, le feu se transmet à la cathédrale. Les Soreng fuient mais Yves récupère un sanctuaire en ruine. Quant en 1049, le prélat assiste au concile de Reims, le pape Léon IX s'en prend violemment à lui pour avoir incendié la cathédrale. En pénitence, Yves est contraint de la restaurer. Pour trouver les importantes ressources nécessaires au chantier, il quitte la Normandie et ose un voyage lointain pour quêter en Italie du Sud, et même à Constantinople, où sont installés de nombreux Normands enrichis. À son retour, il peut mettre en route le chantier de construction mais ne verra pas sa fin. En revanche, vers 1060, il mène à bien la restauration du monastère Saint-Martin de Sées, en collaboration avec sa nièce Mabile de Bellême et son mari Roger II de Montgommery.

Joseph Decaens suppose que c'est Yves qui fonda la motte castrale de Sées[6]

Notes et références

  1. Orderic Vital, Histoire de la Normandie, éd. Guizot, 1826, tome II, p.40
  2. François Neveux, la Normandie, des ducs aux rois (Xe-XIIe siècle), Rennes, Ouest-France, 1998, p.284
  3. Les Soreng sont peut-être des membres de la famille de Bellême comme le suggère Gérard Louise. Ils soutenaient Guillaume II Talvas face à Arnoul et Yves
  4. Interpolations d'Orderic Vital dans les Gesta Normannorum Ducum de Guillaume de Jumièges
  5. Une tour de la cathédrale ou une tour du rempart romain
  6. J. Decaens, « l'évêque Yves de Sées », dans Pierre Bouet et François Neveux (dir.), les évêques normands du XIe siècle', Actes du colloque de Cerisy-la-Salle (1993), Presses Universitaires de Caen, 1995, p.137

Voir aussi

Liens internes

Bibliographie

  • J. Decaens, « l'évêque Yves de Sées », dans Pierre Bouet et François Neveux (dir.), les évêques normands du XIe siècle, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle (1993), Presses Universitaires de Caen, 1995, p.117-137
  • Gérard Louise, « La Seigneurie de Bellême, Xe-XIIe siècle. Dévolution des pouvoirs territoriaux et construction d'une seigneurie de frontière aux confins de la Normandie et du Maine à la charnière de l'an Mil », Le Pays bas-normand, 3-4, 1993
  • François Neveux, la Normandie, des ducs aux rois (Xe-XIIe siècle), Rennes, Ouest-France, 1998
Ce document provient de « Yves de Bell%C3%AAme (%C3%A9v%C3%AAque de S%C3%A9es) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yves de Belleme (eveque de Sees) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yves de bellême (évêque de sées) — Pour les articles homonymes, voir Yves de Bellême. Yves III de Bellême fut évêque de Sées (av.1035 v.1071) sous Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Yves de Bellême (évêque de Sées) — Pour les articles homonymes, voir Yves de Bellême. Yves III de Bellême Biographie Évêque de l Église catholique Dernier titre ou fonction Évêque de Sées …   Wikipédia en Français

  • Yves de Bellême (évêque de Séez) — Yves de Bellême (évêque de Sées) Pour les articles homonymes, voir Yves de Bellême. Yves III de Bellême fut évêque de Sées (av.1035 v.1071) sous Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Yves, évêque de Sées — Yves de Bellême (évêque de Sées) Pour les articles homonymes, voir Yves de Bellême. Yves III de Bellême fut évêque de Sées (av.1035 v.1071) sous Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Yves de Belleme — Yves de Bellême Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Yves de Bellême peut se référer à deux personnes de la famille de Bellême : Yves Ier de Bellême dit Yves l Ancien († après 1005), premier… …   Wikipédia en Français

  • Yves de bellême — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Yves de Bellême peut se référer à deux personnes de la famille de Bellême : Yves Ier de Bellême dit Yves l Ancien († après 1005), premier seigneur connu… …   Wikipédia en Français

  • Yves de Bellême — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Yves de Bellême peut se référer à deux personnes de la famille de Bellême : Yves Ier de Bellême dit Yves l Ancien († après 1005), premier seigneur connu… …   Wikipédia en Français

  • Yves de Bellême (Sées) — Yves de Bellême war Bischof von Sées wohl von 1035 bis um 1071. Er war somit ein Zeitgenosse Wilhelms der Eroberers und der Bischöfe in seiner Umgebung, Odo von Bayeux und Geoffroy de Montbray. Biografie Yves als Bischof von Sées ist erst ab… …   Deutsch Wikipedia

  • Yves de Bellême — war Bischof von Sées wohl von 1035 bis um 1071. Er war somit ein Zeitgenosse Wilhelms der Eroberers und der Bischöfe in seiner Umgebung, Odo von Bayeux und Geoffroy de Montbray. Biografie Yves als Bischof von Sées ist erst ab 1046/48 bezeugt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Évêque de Sées — Liste des évêques de Sées Liste des évêques de Sées établie d après le Pouillé de l ancien diocèse de Séez[1]. La ville de Séez est devenue Sées sur décision du Premier Consul Napoléon Bonaparte suite à la campagne d Italie. En effet, après les… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.