Yves Michaud (Quebec)


Yves Michaud (Quebec)

Yves Michaud (Québec)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yves Michaud et Michaud.

Yves Michaud (13 février 1930 à Saint-Hyacinthe - ) est un homme politique et un journaliste québécois. Au Québec, il est surtout connu pour ses prises de position tranchées à propos de la défense du fait français. Il est aussi connu sous le pseudonyme de « Robin des banques » d'après ses actions comme président fondateur du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC). Il a ainsi réclamé des règlements de régie interne rendant les dirigeants de banque plus responsables envers les actionnaires minoritaires.

Sommaire

Biographie

De 1954 à 1962, ayant une formation en journalisme, il est rédacteur en chef et directeur du journal le Clairon maskoutain à Saint-Hyacinthe.

Il reçoit en 1959 une bourse du Conseil des arts du Canada, pour étudier en journalisme à l'Université de Strasbourg.

De 1962 à 1966, il est encore rédacteur en chef et directeur de journal, mais pour la Patrie cette fois-ci.

Mandat à l'Assemblée nationale

Il est élu député pour le Parti libéral du Québec en 1966. Trois ans plus tard, il forme un groupe avec René Lévesque pour s'opposer à un projet de loi 63, qui maintenait le statu quo en matière de langue d'instruction pour les enfants néo-québécois. Il démissionne en octobre 1969 suite à l'adoption de cette loi 63 et siégera comme député indépendant.

Carrière gouvernementale

De 1970 à 1973, il est Haut-commissaire à la Coopération au ministère des Affaires intergouvernementales. De 1973 à 1976, il est rédacteur en chef et directeur du journal qu'il a fondé, le Jour.

Par la suite, il occupe différents postes à l'intérieur du Gouvernement du Québec.

De 1979 à 1984, il est Délégué général du Québec en France. Il sera fait Commandeur de la Légion d'honneur française.

Il devient directeur d'un centre de congrès, puis représentant en vins. En 1993, il perd de grosses sommes d'argent suite au rachat d'une banque en faillite. Cela l'incitera à fonder, en 1995, l'Association de protection des épargnants et investisseurs du Québec. À diverses occasions, il défendra les intérêts des actionnaires minoritaires aux différentes assemblées des actionnaires des banques. Par exemple, il réclamera des règlements de régie interne qui rendent les dirigeants de banque plus responsables envers les actionnaires minoritaires. Ses gestes lui vaudront le surnom de « Robin des banques ». Cette association porte actuellement le nom du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC).

Retour en politique

En 2000, il se présente comme candidat pour le Parti québécois. Quelques jours plus tard, il fait un discours qui attaque le « vote ethnique » . Ce discours sera le point de départ d'une controverse, dite affaire Michaud, provoquant l'adoption d'une motion blâme à l'Assemblée nationale du Québec le 14 décembre 2000. Certains observateurs disent que cette controverse aurait contribué à la démission, en 2001, de Lucien Bouchard, à ce moment chef du Parti québécois et premier ministre du Québec.

Article détaillé : Affaire Michaud.

Il est, en 2006, président de l'Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux (AQAVBS).

Il a reçu de nombreux prix de journalisme.

Bibliographie

  • Je conteste (1969)
  • La Folie du vin (1991)
  • Parole d'un homme libre (2000)
  • Les Raisons de la colère (2005, Fides)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Précédé par Yves Michaud Suivi par
(cette nouvelle circonscription est issue de celles de Montréal—Jeanne-Mance et de Montréal-Laurier)
Député de Gouin
Libéral
Assemblée nationale du Québec
1966-1970
Guy Joron
Parti québécois
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Yves Michaud (Qu%C3%A9bec) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yves Michaud (Quebec) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yves Michaud (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Yves Michaud. Yves Michaud (né le 13 février 1930 à Saint Hyacinthe) est un homme politique et un journaliste québécois. Au Québec, il est surtout connu pour ses prises de position tranchées à propos de …   Wikipédia en Français

  • Yves Michaud — is a prominent Quebec public figure, a sovereignist and pur et dur supporter of the Parti Québécois.BackgroundMichaud was born on February 13, 1930 in Acton Vale, near Saint Hyacinthe, Quebec, Canada.In 1959, Michaud received a Canada Council… …   Wikipedia

  • Québec solidaire — Parti provincial actif Fondation 4  …   Wikipédia en Français

  • Michaud Affair — The Michaud Affair (in French l Affaire Michaud) was a political controversy in Quebec that began in 2000. It revolved around the comments of Parti Québécois supporter Yves Michaud, those of the Quebec Jewish community (through the B nai B rith… …   Wikipedia

  • Quebec municipal elections, 2005, results in Bas-Saint-Laurent — These are the results of the November 6, 2005, municipal elections in Quebec for the region of Bas Saint Laurent. Some mayors and councillors were elected without opposition from October 14, 2005. = Albertville = Electors: 269Voters: 211… …   Wikipedia

  • Quebec National Assembly election, 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Quebec election 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Quebec electoral campaign 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Quebec general election, 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • Quebec provincial election 2008 — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.