Yves Lacoste


Yves Lacoste

Yves Lacoste est un géographe et géopoliticien, né le 7 septembre 1929 à Fès, Maroc.

Sommaire

Fonction

Ancien Professeur de géopolitique à l'université Paris VIII et précurseur de la matière en France.

Formation

Doctorat d'État en géographie et agrégation de géographie.

Parcours

Il est à l'origine d'une refondation et d'une démocratisation de la géopolitique[réf. nécessaire]. En 1976, il fonde Hérodote, revue de référence en matière de géographie et de géopolitique. Professeur émérite à l’Université de Paris VIII, il enseigne à l'Institut français de géopolitique qu'il a également fondé, institut aujourd'hui dirigé par Barbara Loyer.

Après une jeunesse au Maroc (son père Jean, géologue, est chargé de prospecter dans le désert après avoir collaboré avec Charcot au Groenland), il fait ses études en France et se rend en Afrique du nord au début des années 1950 avec sa femme, l'ethnologue Camille Lacoste-Dujardin, spécialiste des berbères, pour enseigner au lycée d'Alger. Membre alors du PCF (jusqu'en 1956), Yves Lacoste est en relation avec les milieux anti-colonialistes algériens. Sous la direction de Jean Dresch, il effectue en Algérie sa thèse d'État.

De retour en France en 1955, il enseigne à l'université, notamment au début des années 1960 à l'université de Vincennes où il y crée la revue Hérodote - qu'édite à ses débuts François Maspero - dans un contexte d'ébullition au sein des sciences sociales dû à la prégnance de la question politique.

Avec Hérodote, puis son ouvrage La Géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre, particulièrement remarqué, il entreprit de réintroduire l'étude de la géopolitique en France, en la débarrassant notamment de son injuste image de "science nazie".

Plus important, cet ouvrage est issu de son séjour en juillet 1972 au Vietnam où il signe, à son retour, un article dans l'édition du 16 août 1972 du Monde en accusant les États-Unis d'avoir bombardé les soubassements des digues des deltas du fleuve Rouge dans le but de provoquer la destruction du barrage lors des crues d'automne, cela afin de mettre sur le compte de « catastrophe naturelle » les victimes des inondations. Dans cet article, il affirme que le savoir géographique peut servir à un État pour faire la guerre. Dans La géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre (1976), il distingue trois géographies : la géographie scolaire et universitaire, la géographie « spectacle » et la géographie comme « instrument de pouvoir », les deux premières dissimulant la dernière. Si cette théorie est aujourd'hui remise en cause par une partie de la communauté des géographes (d'ailleurs dès la publication de cet essai, Pierre George rompt avec Lacoste), le grand mérite de cet ouvrage fut en premier lieu d'avoir encouragé les géographes à s'intéresser aux problèmes épistémologiques de leur discipline ainsi que de relancer une « géographie active » qui s'engage dans l'organisation de l'espace.

Il ajoute à la géographie les concepts de territorialité et représentation (idées, perceptions, imaginaires collectifs). Pour lui, la géopolitique n'est pas uniquement un « produit » de la géographie et on ne peut privilégier les seuls facteurs géographiques en dehors du contexte politique. La géopolitique recherche les intentions collectives, et permet la mise en évidence de rapports de force.

Il critique aussi les théories de Roger Brunet, sa propension aux modèles, l'obéissance de ses cartes aux seules lois de l'économie évacuant la topographie et l'impact du politique sur l'espace, enfin son côté schématique (concept de la "dorsale européenne" ou de la banane bleue, etc.) et son soutien aux politiques mises en œuvre par la DATAR. À l'origine de ces divergences, il y a l'article de Brunet, intitulé une Géographie du Goulag, republié dans Hérodote quelques années après sa publication initiale dans l'Espace Géographique, qui définissait cet espace comme le produit du besoin de main d'œuvre de l'URSS et insistait sur la localisation surtout européenne des goulags, deux hypothèses que Lacoste réfutera en y voyant simplement une volonté pour l'État soviétique de créer un nouvel espace, la Sibérie.

En 1995, il est le chercheur invité à présenter sa discipline, la géopolitique, dans l'émission Inventer demain diffusée sur La Cinquième. Pendant une semaine, à 7h45 et en moins de 5 minutes, il présente une approche thématique allant de l'épistémologie aux questions de l'immigration.

Yves Lacoste est chevalier de la Légion d’honneur et lauréat du Prix Vautrin Lud en 2000.

Bibliographie

Divers

Yves Lacoste est membre du comité scientifique des revues Nordiques et Géoéconomie.

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

  1. Yves Lacoste, « La question post-coloniale », 2006. Consulté le 27 janvier 2010

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yves Lacoste de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lacoste - получить на Академике рабочий купон на скидку Roskosmetika или выгодно lacoste купить с бесплатной доставкой на распродаже в Roskosmetika

  • Yves Lacoste — es un geógrafo y geopolítico francés, nacido el 7 de diciembre de 1929 en Fez, Marruecos. Acuralmente es profesor emérito de geopolítica en la Universidad de París VIII. Trayectoria Y. Lacoste comenzó una refundación y una democratización de la… …   Wikipedia Español

  • Yves Lacoste — (born 1929) is a French geographer and geopolitician. He was born in Fes, Morocco. In 1976 he established the French geopolitical journal Herodote . He is the author of a Geopolitical Dictionary (1993).In one of his known works, La Geographie du… …   Wikipedia

  • Jean-Yves Lacoste — is a postmodern theologian, who works in Cambridge and Paris. His publications include:* Le Monde et l absence d oeuvre * Note sur le temps: Essai sur les raisons de la mémoire et de l espérance * Expérience et absolu: Questions disputées sur l… …   Wikipedia

  • Lacoste (disambiguation) — Lacoste is a French apparel company.Lacoste may also refer to:People: * René Lacoste (1904–1996), French tennis player and founder of the apparel company Lacoste * Jean Yves Lacoste, French postmodern theologian * Catherine Lacoste (born 1945),… …   Wikipedia

  • Lacoste (Begriffsklärung) — Lacoste steht für eine französische Bekleidungsmarke, siehe Lacoste den Familiennamen folgender Personen: Bernard Lacoste (1931–2006), französischer Modeschöpfer und Unternehmer Carlos Alberto Lacoste (1929–2004), argentinischer Marineoffizier… …   Deutsch Wikipedia

  • Lacoste — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Lacoste peut faire référence à : Communes françaises Lacoste, dans l Hérault ; Lacoste, dans le Vaucluse ; Divers Lacoste, anciennement La… …   Wikipédia en Français

  • Yves (given name) — Infobox Given Name Revised name = Yves imagesize= caption= pronunciation= /iːv/ gender = Male meaning = yew region = Francophone countries origin = related names = Erwan, Evette, Ives, Ivet, Iveta, Ivette, Ivo, Iwo, Yvette, Yvo footnotes = Yves,… …   Wikipedia

  • Yves Klein — (* 28. April 1928 in Nizza; † 6. Juni 1962 in Paris) war ein französischer Maler, Bildhauer und Performancekünstler. Er war Mitbegründer und führender Vertreter der Nouveau Réalisme genannten Kunstströmung in Frankreich. Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • Gérard Lacoste — Lacoste Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Lacoste peut faire référence à : Communes françaises Lacoste, dans l Hérault ; Lacoste, dans le Vaucluse ; Divers Lacoste,… …   Wikipédia en Français

  • Camille Lacoste-Dujardin — Camille Lacoste Dujardin, née en 1929, est une ethnologie|ethnologue ]] française, spécialiste de la culture berbère de Kabylie (Algérie) et directrice de recherche émérite au CNRS dont elle a dirigé l unité de recherche « Littérature orale …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.