Yakovlev Yak-23


Yakovlev Yak-23
Pix.gif Yakovlev Yak-23 Silhouette d’un avion militaire.
Jak-23.JPG
Yak-23 des Forces armées polonaises dans un musée.

Constructeur Drapeau : URSS Yakovlev
Rôle Avion de chasse
Premier vol 8 juillet 1947
Mise en service 1949
Date de retrait 1956
Nombre construits 310
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Klimov RD-500
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 15,6 kN
Dimensions
Envergure 8,73 m
Longueur 8,12 m
Hauteur 3,31 m
Surface alaire 13,5 m2
Masses
À vide 1 980 kg
Avec armement 3 384 kg
Performances
Vitesse maximale 923 km/h
Plafond 14 800 m
Rayon d’action 1 400 km
Armement
Interne 2× mitrailleuses Nudelman-Suranov NS-23 de 23 × 115 mm (puis 2× Nudelman-Rikhter NR-23) avec 90 coups chacune

Le Yakovlev Yak-23 (Code OTAN : Flora) fut un chasseur à réaction développé par l'URSS.

Histoire

Le Yak-23 fut développé comme chasseur léger à réaction, sous la propre initiative de Yakovlev. Il fut inspiré par les Yak-15 et Yak-17 et reprenait leur concept original avec le moteur à l'avant du fuselage et l'échappement sous le cockpit, mais la conception était nouvelle. Le Yak-23 utilise la copie soviétique du moteur anglais Rolls-Royce Derwent V, produit sous le nom Klimov RD-500. Il effectua son premier vol le 8 juillet 1947. Après des essais en vol convaincants, il fut approuvé par l'Armée soviétique en 1948 et sa production en série fut lancée. On lui reconnut une excellente manœuvrabilité, une bonne accélération et des capacités au décollage et en ascension grâce à un excellent ratio poussée/poids. Ses failles étaient une mauvaise stabilité aux environs de Mach 0,8 et un manque de pressurisation du cockpit. Bien qu'il fût l'un des meilleurs chasseurs à réaction à aile droite, il était inférieur aux nouveaux chasseurs à aile en flèche.

Le premier appareil fut produit dans une usine de Tbilisi en octobre 1949. A la fin de 1949, il entra en service dans l'Armée de l'air soviétique et fut également exporté en 1949-1950. Le Yak-23 fut rapidement remplacé par le MiG-15 plus complexe, mais qui offrait de meilleures performances. Au total, seulement 310 Yak-23 furent produits avant que la production ne cesse en 1950. Une version biplace le Yak-23UTI fut développée, avec un cockpit pour l'instructeur vers le nez, mais seule une petite série fut produite.

Un petit nombre de Yak-23 fut exporté vers la Tchécoslovaquie (21 renommé S-101), la Bulgarie, la Pologne (environ 100), la Roumanie, la Hongrie, l'Albanie. La Pologne et la Tchécoslovaquie acquirent la licence du Yak-23, mais la production ne commença jamais à la faveur du MiG-15.

Les Yak-23 furent retirés du service en 1951 en Union Soviétique et en 1956 dans le reste du Pacte de Varsovie. Ils n'entrèrent jamais en combat.

Un Yak-23 a été étudié par les services secrets des États-Unis, avec l'aide de la Yougoslavie, en novembre 1953. il s'agissait du Yak-23 Roumain piloté par Mihail Diaconu qui avait fait défection avec le 24 juin 1953. L'avion arriva démonté à l'Air Force Test and Evaluation Center à Wright Field près de Dayton, Ohio. Il fut remonté et rendu opérationnel pour plusieurs vols d'essais, camouflé avec mes marquages US. Des efforts avaient été faits pour garder l'identité de cet avion secrète en ne volant qu'au petit matin. A une occasion, il fut dépassé sur un taxiway par une formation de F-86, dont les pilotes s'interrogèrent sur l'identité de cet avion. L'histoire raconte qu'ils furent persuadés qu'il s'agissait d'un Bell X-5, qui avait une configuration similaire. A la fin de l'évaluation, l'avion fut démonté et renvoyé en Yougoslavie avec sa peinture et ses marquages d'origine[1].

Notes et références

  1. Adrian Roman, « Romanian Cold War Defections » sur ACIG, 17 avril 2008. Consulté le 17 octobre 2011

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yakovlev Yak-23 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yakovlev Yak-9 — Yak 9 Yak 9M de construcción reciente caracterizado como un Yak 9U de la Escadrille Normandie Niemen . Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-42 — Yak 42 Centre Avia Yak 42D in 2006 Role Airliner …   Wikipedia

  • Yakovlev Yak-23 — Yak 23 Yakovlev Yak 23 expuesto al aire libre en el Museo Orla Bialego (Polonia). Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-3 — Yak 3 Yak 3 en el Museo de la Aviación de Belgrado (Serbia) Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-7 — Yak 7 Yakovlev Yak 7B con motor M 105PF, no. 22 03, fabricado en la factoría no. 153 en Novosibirsk. Tipo Avión de caza y entrenamiento Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-1 — Yak 1 Uno de los primeros modelos Yakovlev Yak 1. Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-17 — Yak 17 Yakovlev Yak 17 expuesto en un museo. Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-42 — Yak 42 Un Yak 42D de la aerolínea ucraniana Dniproavia. Tipo Avión comercial Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-38 — Yak 38 Yak 38 en vuelo con el tren de aterrizaje desplegado. Tipo Avión de caza VTOL Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-15 — Yak 15 300px Yak 15 con motor RD 10. Tipo Avión de caza Fabricante …   Wikipedia Español

  • Yakovlev Yak-28 — Yak 28 Yakovlev Yak 28PP expuesto al aire libre. Tipo Bombardero Interceptor Avión de reconocimiento Avión de guerra electrónica Avión de entrenamien …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.