X (manga)


X (manga)

X (manga)

X
エックス
(Ekkusu)
Manga
Type Shōjo
Auteur CLAMP
Éditeur Japon Kadokawa Shoten
Prépublication Japon Monthly Asuka
Sortie initiale 24 mai 1992en cours
Volumes 18

X (エックス, ekkusu?), aussi appelé X/1999, est un manga du studio CLAMP. D'abord pré-publié périodiquement dans le magazine Monthly Asuka, il a été traduit en français aux éditions Tonkam. L'œuvre devait totaliser 21 volumes, bien que la série soit actuellement inachevée, au stade de 18 volumes parus et 5 autres chapitres prépubliés. Traduit dans de nombreuses langues, le manga a successivement été adapté en film d'animation puis en série télévisée.

L'œuvre décrit une relecture moderne de l'Apocalypse selon Saint-Jean, agrémentée d'autres traditions ésotériques ; le protagoniste Kamui Shirō, revenu à Tokyo après la mort de sa mère, se retrouve impliqué dans les combats qui doivent opposer les Anges et les Sceaux dans la détermination de la (possible) Fin de l'Humanité. La Terre, agressée et polluée par l'activité humaine, envoie ses représentants, les Anges, pour exterminer l'espèce dans l'Apocalypse. Les Sceaux, eux, croient en la possibilité de la co-existence pacifique de l'Homme et de la Nature. A travers cette lutte sont développés divers thèmes, telle que l'opposition entre déterminisme et libre-arbitre, l'écologie, la critique des sociétés modernes et le mysticisme.

L'histoire se déroule dans le même univers fictif que Clamp School Detectives, Tokyo Babylon, Dukalyon et Le Voleur aux cent visages. Tout comme Tsubasa et xxxHolic plus tard, X était censé servir de clé de voute aux œuvres du studio CLAMP en les reliant, d'où une grande quantité d'éléments empruntés à des mangas précédents.

Sommaire

Synopsis

1999 : le jeune Kamui Shiro et sa mère Toru ont quitté précipitamment Tôkyô il y a six ans, laissant derrière eux Fuma et Kotori, des amis d'enfance. Alors que ses pouvoirs surnaturels se développent, Kamui voit sa mère se laisser brûler volontairement dans un incendie : sa dernière volonté est qu'il retourne à Tokyo. Il s'exécute, mais fait tout pour éviter avec une grande froideur Fuma et Kotori. Ceux-ci ne comprennent pas qu'il essaye ainsi de leur éviter les ennuis qui semblent le poursuivre où qu'il aille : Kamui est régulièrement assailli par des manifestations magiques hostiles, et des individus suspicieux tentent de le contacter. Cédant à leurs insistances, Kamui finira par comprendre qu'il est la clé de la bataille de l'Apocalypse à venir, "celui dont le Destin n'est pas écrit." Les six Anges et les six Sceaux, représentants humains des volontés divines, doivent s'affronter, les uns pour exterminer l'Humanité qui corrompt et agresse la Terre-Mère, les autres pour la protéger de la vengeance de la Nature. Kamui doit devenir le septième membre d'un des deux camps et lui assurer sa victoire ; pourtant, il n'a que faire de la Fin du Monde et de ses enjeux, surtout préoccupé par le devenir de Fuma et Kotori. La situation semble gelée, mais les prophéties faites sur la nature de Kamui sont incomplètes : le Destin va s'incarner dans des évènements au-delà de toutes les prédictions, et forcer à un choix des plus douloureux... Bien que le résultat de l'Apocalypse semble surtout dépendre des actions de Kamui, X comporte un très grand nombre de personnages principaux développés plus ou moins également : les six Sceaux (Dragons du Ciel), les six Anges (Dragons de la Terre), leur famille, et d'autres personnages. Occasionnellement, leur passé est révélé dans des chapitres indépendants.

Ce qui suit dévoile l'intégralité de l'intrigue de l'œuvre.

Chacun des deux camps en arrive à comprendre, via ses prophètes, que deux « Kamui » sont en fait censés rejoindre un camp, et s'affronter. D'abord incompréhensible, cette prédiction s'explique lorsque Fuma apprend qu'il est le « Gémeaux » de Kamui, son « étoile jumelle »" : si Kamui choisit un camp, il est destiné à le remplacer dans l'autre en son nom. Kamui, toujours aussi indifférent au sort de l'Humanité (la châtier ? lui pardonner ?), finit par accepter que seul le bien-être de Fuma et Kotori lui importe vraiment, et qu'il ne peut accomplir cet objectif qu'en rejoignant les Sceaux. Dès que son choix définitif est assumé, Fuma perd sa personnalité, désormais possédé par le reflet de celle que Kamui aurait eu s'il avait choisi l'autre camp : il se fait lui-même appeler « Kamui ». Sous ses yeux horrifiés, Fuma/Kamui assassine Kotori, démontrant l'acceptation de son rôle de Dragon du Ciel. Il s'en va ensuite rassembler les Anges dispersés, pendant que Kamui sombre dans un état catatonique suite au traumatisme qu'il a vécu.

Personnages

Article détaillé : Liste des personnages de X/1999.
  • Dragons du Ciel : Kamui Shiro, Arashi Kishu, Karen Kasumi, Sorata Arisugawa, Subaru Sumeragi, Yuzuriha Nekoi, Seïchiro Aoki.
  • Dragons de la Terre : Fuma Mono, Nataku (Kazuki), Satsuki Yatoji, Kakyo Kuzuki, Seishiro Sakurasuka, Kusanagi Shiyu, Yuto Kigai.
  • Autres : Hinoto, Kanoe, Kotori Mono, Saya Mono, Kyogo Mono, Tooru Magami, Tokiko Magami, Daïsuke Saïki, Sohi et Hien, Inuki, Hokuto Sumeragi, Nokoru Imonoyama, Suoh Takamura, Akira Ijyuin.

Publication

Débutée en 1992, la série n'a cessé de susciter les controverses, bien que son ton puisse paraître moins engagé en certains points que son prédécesseur spirituel, Tokyo Babylon. L'Apocalypse se manifeste, selon l'intrigue, par des tremblements de terre, censés être l'expression de la colère de la Terre envers l'Humanité ; le "point de départ" de la Fin des Temps se situant au Japon, zone extrêmement instable sur le plan sismique, constitue donc un sujet sensible. Le manga cessa ainsi un temps d'être publié par l'éditeur Kadokawa après le grand tremblement de terre de Kōbe en 1995, suite à de nombreuses lettres des lecteurs[1].

Un autre point de controverse demeure la violence extrêmement prononcée de certaines images du manga, versant dans le gore (certaines scènes oniriques de mutilations par exemple). La psychose orchestrée autour des mangas les plus violents suite à l'affaire Jun Hase conduisit une nouvelle fois à retirer, en 1997, temporairement l'œuvre des ventes de Kadokawa.

Depuis 2003, la publication des nouveaux chapitres et tomes du manga est stoppée. Clamp et son éditeur ont jugé la suite de l'intrigue difficilement publiable du fait du contexte social japonais actuel, sans pour autant désirer changer la fin ou les thèmes du manga : la solution a été d'arrêter momentanément la série. La situation ne semble toujours pas s'être débloquée à leurs yeux, ce que confirme CLAMP[2]. Kodokawa semble ne pourtant pas vouloir abandonner la série : en 2006 est sorti un Newtype consacré à Clamp, comportant les cinq chapitres non encore disponibles en éditions reliées. Il est donc possible que X soit surtout arrêté à l'heure actuelle du fait de la concentration du studio CLAMP sur d'autres séries.

Thèmes abordés

Les influences de CLAMP sont multiples, et se retrouvent mélangés des éléments issus de religions ou de croyances diverses :

  • le bouddhisme : avec Sorata qui est un prêtre du mont Kôya ;
  • le shintoïsme : culte d'Amaterasu avec Arashi, prêtresse cachée du sanctuaire d'Ise ; culte des Kami avec Yuzuriha et Inuki ;
  • Onmyôjyutsu (le Yin et le Yang) : avec Subaru et Seishirô ;
  • le christianisme : avec Karen ;
  • la kabbale et les francs-maçons : avec Satsuki ;
  • l'Apocalypse de St Jean : X est clairement inspiré de l'Apocalypse. On y retrouve les notions de destruction et de purification massive de la planète, associées à toute une iconographie chrétienne; chaque Dragons de la Terre est associé à un Ange des Sept Églises de l'Apocalypse ;
  • le tarot : Chaque personnage est associé à une carte du Tarot de Marseille en fonction de son caractère.

Notes et références

Liens externes

  • X sur le site de l'éditeur Tonkam
  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques
Ce document provient de « X (manga) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article X (manga) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manga Kenkanryu — The cover of Manga Kenkanryu, in which some of the controversial issues the book covers are mentioned. Click to see a translation. マンガ 嫌韓流 (Manga – The Anti Korean …   Wikipedia

  • Manga: The Complete Guide —   …   Wikipedia

  • Manga Entertainment — Manga Entertainment, LLC Type Subsidiary of Starz Media LLC Industry Entertainment (Anime) Founded 1991 Headquarters Los Angeles …   Wikipedia

  • Manga boyz — En 2008, Le Grimoire créé son propre univers et édite un univers Manga. L auteur de l univers est Gabriel Féraud et les illustrateurs sont Jérémie L Hostis et Kendrick Lim. Sommaire 1 Présentation 2 Technique 3 Scénarios …   Wikipédia en Français

  • Manga Time — まんがタイム Cover of September 2008 issue. Categories Yonkoma Frequency Monthly First issue June 1981 …   Wikipedia

  • Manga-Café — Manga Kissa (jap. 漫画喫茶) oder Manga Cafés sind Einrichtungen in Japan, die einer Mischung aus Café und Bibliothek ähneln. Sie bieten neben Manga zum Lesen vor Ort auch zahlreiche Annehmlichkeiten an, insbesondere Internetzugang,… …   Deutsch Wikipedia

  • Manga Kissa — (jap. 漫画喫茶) oder Manga Cafés sind Einrichtungen in Japan, die einer Mischung aus Café und Bibliothek ähneln. Sie bieten neben Manga zum Lesen vor Ort auch zahlreiche Annehmlichkeiten an, insbesondere Internetzugang, Multimediaunterhaltung und… …   Deutsch Wikipedia

  • Manga tico — Saltar a navegación, búsqueda El manga tico es la producción de arte gráfico e historieta hecha en Costa Rica, cuya influencia se marca con respecto al estilo de dibujo japonés conocido como manga. Reflejando de alguna manera el sincretismo entre …   Wikipedia Español

  • Manga Time Kirara Forward — まんがタイムきららフォワード Cover of June 2007 issue. Categories Seinen manga Frequency Monthly First issue 23 March 2006 Company Hōbunsh …   Wikipedia

  • MaNga — Основная информация …   Википедия

  • Manga Home — まんがホーム Cover of September 2008 issue. Categories Yonkoma Frequency Monthly First issue December 1987 …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.