XXXIIe Congres du PCF


XXXIIe Congres du PCF

XXXIIe Congrès du PCF

Le XXXIIe congrès du PCF s'est tenu à Saint-Denis, du 3 au 6 avril 2003.

Sommaire

Contexte

Le 32e congrès se déroule moins d'un an après le premier tour de l'élection présidentielle de 2002, où le président du PCF, Robert Hue, n'avait obtenu que 3,37 % des suffrages, tandis que le candidat du Front national était présent au second tour. Les élections législatives ont cependant un peu nuancé l'échec de la présidentielle, puisque le Parti conserve un groupe parlementaire avec 21 députés (contre 36 en 1997 et 22 en 1993).

La « claque électorale » marque néanmoins un échec pour le processus de « mutation » engagé par Robert Hue, censé moderniser le parti : les enquêtes indiquent que moins de la moitié des sympathisants du PCF ont voté pour ce dernier à l'élection présidentielle et que moins d'un sondé sur trois a une opinion favorable sur le PCF (1 sur 2 pour le communisme)[1].

La convocation d'un congrès au début de 2003 est décidée par une conférence nationale qui se tient à Gennevilliers du 26 au 29 juin 2002. Elle le charge de trancher sur les trois principales questions posées et discutées par les adhérents dans ce contexte[2] :

  • L'analyse des résultats électoraux de 2002 et des causes de l'échec du PCF ;
  • La définition des grands axes d'un « projet communiste de notre temps » ;
  • Le choix de la forme d'organisation : la question du Parti communiste.

Cette dernière question est d'ores et déjà soumise au débat lors de la conférence nationale, puisqu'elle examine puis rejette une motion présentée par des militants refondateurs (Patrick Braouezec, Pierre Zarka) visant à l'organisation d'« États généraux du Parti communiste » qui auraient réuni syndicats, mouvement social et d'autres partis comme la LCR[3]

Préparation

Le congrès fut pour la première fois préparé en fonction des statuts adoptés lors du congrès précédent, qui prévoient l'élaboration par le Conseil national d'un « projet de base commune de discussion » portant sur le ou les points à l’ordre du jour du congrès. Le but de cette base commune est de réaliser le consensus le plus large au sein du parti, à travers les débats en Conseil national (et le dépôt des amendements appelés « fenêtres ») et les contributions transmises aux adhérents. En l'absence de consensus, les statuts prévoient la possibilité de déposer des « propositions alternatives de base commune » (par 200 adhérents ou un conseil départemental). Les projets de base commune sont ensuite soumis aux votes des cotisants : la base commune désignée conduit les débats du congrès, qui l'amende puis l'adopte.

Les tribunes

La préparation du congrès fait l'objet de centaines de tribunes et de contributions publiées dans L'Humanité depuis la décision de la direction d'engager un débat public suite au 21 avril 2002. Parmi les principales tribunes déposées[4], on note :

  • « Pour un congrès et un changement radical »[6], déposée par des « novateurs » (Paul Boccara, Yves Dimicoli, Nicolas Marchand).
  • « Fonder le Parti communiste du XXIe siècle »[8], déposée par des « huistes » (André Lajoinie, Marie-Pierre Vieu, Pierre Blotin).

Les textes

Les nouveaux statuts et la situation de crise du PCF placent les militants devant un choix d'orientation ouvert, pour la première fois dans l'histoire du parti. Suite à l'adoption par le Conseil national, les 2 et 3 février 2003[10] d'une base commune, deux « propositions alternatives de base commune » ont été développées :

  • Le texte « Reconstruire le PCF et réunifier les communistes sur des bases révolutionnaires », proposé par la fédération du Pas-de-Calais et soutenu par la Gauche communiste, la FNARC et les orthodoxes a recueilli 23,60 % des voix ;
  • Le texte « Ensemble, une nouvelle orientation pour un nouvel élan du PCF » proposé par les « novateurs », a obtenu 21,38 % des voix.

Le texte du Conseil national, soutenu quant à lui par les « hueistes » et les refondateurs, a lui obtenu 55 % des voix, soit une majorité assez faible. C'est néanmoins ce dernier qui a servi de base commune au 32e congrès.

Déroulement

Membres de la direction

Notes et références

  1. Sondage CSA-L'Humanité sur l'image du PCF, article de L'Humanité du 26 juin 2003
  2. Convocation du 32e congrès
  3. Les militants remettent l’ouvrage sur le métier, article de L'Humanité du 26 juin 2003
  4. Plusieurs options en débat, article de L'Humanité du 26 juin 2002
  5. Appel à un congrès extraordinaire du PCF, tribune publiée dans L'Humanité du 27 mai 2002
  6. Pour un congrès et un changement radical, tribune publiée dans L'Humanité du 3 juin 2002
  7. Pour un congrès extraordinaire de sortie de la mutation réformiste, tribune publiée dans L'Humanité du 18 juin 2002
  8. Fonder le Parti communiste du XXIe siècle, tribune publiée dans L'Humanité du 19 juin 2002
  9. Pour un vrai parti communiste, révolutionnaire et démocratique, tribune publiée dans L'Humanité du 21 juin 2002
  10. [pdf] Communistes, numéro spécial préparatoire au congrès

Voir aussi

Ce document provient de « XXXIIe Congr%C3%A8s du PCF ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article XXXIIe Congres du PCF de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • XXXIIe Congrès du PCF — Le XXXIIe congrès du PCF s est tenu à Saint Denis, du 3 au 6 avril 2003. Sommaire 1 Contexte 2 Préparation 2.1 Les tribunes 2.2 Les textes …   Wikipédia en Français

  • Xxxiie congrès du pcf — Le XXXIIe congrès du PCF s est tenu à Saint Denis, du 3 au 6 avril 2003. Sommaire 1 Contexte 2 Préparation 2.1 Les tribunes 2.2 Les textes …   Wikipédia en Français

  • XXXIIe congrès du PCF — Le XXXIIe congrès du PCF s est tenu à Saint Denis, du 3 au 6 avril 2003. Sommaire 1 Contexte 2 Préparation 2.1 Les tribunes 2.2 Les textes …   Wikipédia en Français

  • Congrès du PCF — Congrès du Parti communiste français Dates et lieux des Congrès du Parti communiste français : Dates Congrès Lieux 25 30 décembre 1920 Congrès de Tours (SFIO) Tours 25 30 décembre 1921 …   Wikipédia en Français

  • XXXIIIe Congres du PCF — XXXIIIe Congrès du PCF Le XXXIIIe congrès du PCF s est tenu au Bourget, du 23 au 26 mars 2006. Sommaire 1 Préparation du congrès 1.1 Les textes 1.2 Le vote 2 …   Wikipédia en Français

  • XXXIIIe Congrès du PCF — Le XXXIIIe congrès du PCF s est tenu au Bourget, du 23 au 26 mars 2006. Sommaire 1 Préparation du congrès 1.1 Les textes 1.2 Le vote 2 …   Wikipédia en Français

  • Xxxiiie congrès du pcf — Le XXXIIIe congrès du PCF s est tenu au Bourget, du 23 au 26 mars 2006. Sommaire 1 Préparation du congrès 1.1 Les textes 1.2 Le vote 2 …   Wikipédia en Français

  • XXXIVe Congrès du PCF — Le XXXIVe congrès du PCF s est tenu à La Défense, du 11 au 14 décembre 2008. Sommaire 1 Enjeux 2 Préparation du congrès 2.1 Les textes …   Wikipédia en Français

  • XXIIIe Congres du PCF — XXIIIe Congrès du PCF Le XXIIIe congrès du PCF s est tenu à Saint Ouen, du 9 au 13 mai 1979. Sommaire 1 Résolutions 2 Membres de la direction 2.1 Bureau politique …   Wikipédia en Français

  • XXIIIe Congrès du PCF — Le XXIIIe congrès du PCF s est tenu à Saint Ouen, du 9 au 13 mai 1979. Sommaire 1 Résolutions 2 Membres de la direction 2.1 Bureau politique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.