Wolenski


Wolenski

Jan Woleński

Jan Woleński, né le 21 septembre 1940 à Radom (Pologne), professeur de philosophie à l’Université jagellonne de Cracovie.

Sommaire

Éléments biographiques

Après une enfance passée à Cracovie, Woleński y suivit également ses études, tout d’abord en droit (1958-1963), puis en philosophie (1960-1964). Il soutient sa thèse en 1968 : « La philosophie linguistique et la jurisprudence analytique contemporaine en Grande Bretagne » (« Filozofia lingwistyczna i wspolczesna jurysprudencja analityczna w Wielkiej Brytanii »), puis, en 1972, son habilitation à diriger les recherches « Problèmes logiques de l’interprétation de la loi » (« Logiczne problemy wykladni prawa »).

Il a passé les années quatre-vingt à Wrocław, où il s’est engagé dans le mouvement d’opposition (contre le régime prosoviétique), ce qui lui a valu une interdiction temporaire d’enseigner à Wrocław. Il travailla ensuite en partie à Cracovie, où, en 1988, il obtient un poste à l’Université jagellonne. Professeur en 1990, il devient directeur du nouvel Institut d’épistémologie en 1994. Ses activités universitaires sont accompagnées par une vive participation à la vie publique, où il se prononce en faveur de l’ouverture du débat autour de la légalisation des couples homosexuels, de l’avortement, etc.

Travail philosophique

Jan Woleński a introduit à l’université de Cracovie les études consacrées à la philosophie du langage – il fut le premier à développer et commenter les thèses de Frege, de Russell. Selon ses élèves (cf. Jan Hartman (éd.) Filozofia i logika. W strone Jana Wolenskiego, Aureus, Krakow, 2000), il a introduit un langage nouveau dans l’épistémologie, qui n’étudiait jusqu’alors principalement les Critiques de Kant.

Théoricien de la vérité, Woleński défend une version de la théorie sémantique de Alfred Tarski, en soutenant qu’elle doit préciser nos intuitions ordinaires concernant l’évaluation de nos convictions tout en s’appliquant aux énoncés qui portent sur les choses.

Outre son apport personnel aux questions de philosophie du droit, du langage ou d’épistémologie, Woleński a largement contribué à la redécouverte de l’héritage philosophique de l’École de Lvov-Varsovie, à laquelle il a consacré deux ouvrages monographiques (cf. bibliographie, 1985 & 1997), ainsi que des dizaines d’articles, historiques et polémiques.

Bibliographie sélective

  • Z zagadnień analitycznej filozofii prawa, Quaestiones ad philosophiam analyticam iuris pertinentes, Warszawa, PWN, 1980.
  • Filozoficzna szkoła lwowsko-warszawska, Warszawa, PWN, 1985.
  • Logic and philosophy in the Lvov-Warsaw school, Dordrecht, London, Kluwer, 1989.
  • Kotarbiński, Wiedza Powszechna, Warszawa, 1990.
  • Kotarbinski: logic, semantics and ontology (ed.), Dordrecht, Kluwer Academic Publishers, 1990.
  • Metamatematyka a epistemologia, Warszawa, PWN, 1993.
  • Philosophical Logic in Poland (ed.), Dordrecht, London, Kluwer Academic Publishers, 1994.
  • W stronę logiki, Aureus, Kraków, 1996.
  • Szkoła Lwowsko-Warszawska w polemikach, Warszawa, Scholar, 1997.
  • Alfred Tarski and the Vienna circle : Austro-Polish connections in logical empiricism, avec Eckehart Köhler, Dordrecht, London, Kluwer Academic, 1999.
  • Okolice filozofii prawa, Universitas, Kraków, 1999.
  • Epistemologia, III tomes, Aureus, Kraków, 2000.
  • Granice niewiary, Wydawnictwo Literackie, Kraków, 2004.
  • Epistemologia. Poznanie, prawda, wiedza i realizm, Wydawnictwo Naukowe PWN, Warszawa, 2006.

Liens extérieurs

Ce document provient de « Jan Wole%C5%84ski ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wolenski de Wikipédia en français (auteurs)