Wings (groupe)


Wings (groupe)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wings.
Wings
Paul McCartney with Linda McCartney - Wings - 1976.jpg
Paul McCartney avec Linda McCartney

Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock 'n' roll
Années d'activité 1971-1981
Labels Apple
Parlophone (UK)
Capitol (US)
Columbia (US)

Anciens membres Paul McCartney
Linda McCartney
Denny Laine
Henry McCullough
Denny Seiwell
Jimmy McCulloch
Geoff Britton
Joe English
Laurence Juber
Steve Holly

Wings est un groupe de rock britannique fondé par Paul McCartney, Linda McCartney, Denny Seiwell et Denny Laine en mars 1971, mais apparu sous le nom Wings en août pour la sortie de leur premier album Wings Wild Life.

Sommaire

Histoire

Genèse

À la suite de la séparation des Beatles, Paul McCartney enregistre avec son épouse Linda McCartney l'album McCartney (1970) ; il y joue de tous les instruments et sa femme assure les chœurs. Il enregistre ensuite l'album Ram, toujours aidé de Linda, qu'il avait formée au piano et aux harmonies vocales, de Denny Seiwell, de David Spinozza puis de Hugh McCracken. Les crédits des chansons sont signés « Paul & Linda McCartney », car à l'époque Paul était en procès avec les trois autres Beatles et devait donc économiser pour faire face aux différents frais. Ces droits d'auteur étaient donc mis en réserve. Pour pouvoir en toucher une partie, il a cosigné les titres avec Linda, même si sa participation aux compositions est minime.

Avec les Beatles, Paul McCartney avait arrêté les concerts en 1966 (année de la parution de l'album Revolver qui marquait une étape de plus dans le travail en studio des Beatles), il était frustré de ne pas pouvoir se produire sur scène. Il a donc cherché à former un groupe pour remonter sur scène. Les Wings étaient là pour répondre à cette attente.

Paul rappelle donc Denny Seiwell pour tenir la batterie. David Spinozza et Hugh McCracken ayant refusé d'intégrer le groupe, il demande au guitariste Denny Laine, ex-membre de Moody Blues, qu'il avait connu avec les Beatles, de le rejoindre. Il engage aussi sa femme Linda pour le piano et les harmonies vocales. Il se réserve le chant, la composition, la basse et même la production.

Des débuts difficiles

Inspiré par la rapidité avec laquelle Bob Dylan avait écrit son dernier album, McCartney boucle en 15 jours le premier album des Wings : Wild Life (1971). Il n'est pas un grand succès. Il comporte de belles compositions comme Dear Friend, réponse adressée à John Lennon, qui dans son album Imagine s'en prenait à Paul McCartney. Les Wings sortent aussi leur deuxième single, Give Ireland Back to the Irish, tout de suite censuré par la BBC, car en faveur du rattachement de l'Irlande du Nord à la république d'Irlande.

Avec le groupe, McCartney va sillonner les universités incognito, se produisant à l'improviste pour des sommes modiques (ils étaient payés en pièces de monnaie). Le groupe joue ses propres chansons, des reprises de Rock n' roll mais au début McCartney refuse catégoriquement de jouer des titres des Beatles. Il mettra quelques années avant d'en rejouer en public.

Le retour en grâce

En 1972, les Wings sortent le single Hi, Hi, Hi, censuré lui aussi, cette fois-ci pour des références trop explicites au sexe et à la drogue ; la chanson est reléguée en face B remplacée par le reggae C Moon en face A.

En 1973, c'est la sortie de l'album Red Rose Speedway. Pendant ce temps, le guitariste Henry McCullough les a rejoints. L'album connaît le succès, surtout grâce à des chansons comme My Love dont McCullough a réalisé le solo de guitare. Entre temps, les Wings signent, avec l'aide de George Martin à la production, la chanson titre du James Bond : Live and Let Die. Énorme succès, elle a depuis été reprise comme générique pour certaines émissions, dont l'ancienne émission politique française L'Heure de vérité.

Le chef d'œuvre

En 1973, Paul McCartney, lassé des enregistrements à Londres, demande à EMI de lui trouver un endroit plus exotique pour enregistrer son prochain album. EMI propose alors le studio de Lagos au Nigeria. Ils acceptent, mais peu avant le départ, Henry McCullough et Denny Seiwell quittent le groupe car il ne souhaitent pas aller à Lagos où la sécurité est limitée. Les enregistrements sont très éprouvants, chacun des membres du groupe étant malade, car ils n'ont pas fait les vaccinations nécessaires. Au terme de ces sessions, ils accouchent de l'album Band on the Run, reconnu comme étant le meilleur album du groupe. Les critiques estimeront que cet album égale les performances des Beatles.[réf. nécessaire]

L'album est un immense succès. La chanson Picasso's Last Words (Drink To Me) a été écrite à partir d'un défi[réf. nécessaire] lancé par Dustin Hoffman. McCartney montre qu'il sait être aussi bon en solo que John Lennon ou George Harrison qui recevaient à cette époque plus facilement les louanges de la presse. Durant toute la carrière des Wings, il y aura une certaine rivalité avec Lennon.

Au sommet

Les Wings voient l'arrivée du guitariste Jimmy McCulloch et du batteur Geoff Britton. Ils enregistreront le simple Junior's Farm et l'album Venus and Mars en 1975, comprenant le tube Listen to What the Man Said. Geoff Britton est remplacé par Joe English.

Au sommet de sa popularité, le groupe se lance dans une gigantesque tournée. Il en résultera le triple album live : Wings over America et la vidéo un peu plus tard Rock Show.

En 1976, c'est la sortie de Wings at the Speed of Sound. Cet album contient Silly Love Songs, réponse aux critiques qui reprochaient à McCartney des chansons trop faciles et sentimentales, voire mièvres. Alors que la majorité des chansons des Wings sont chantées et composées par Paul McCartney, cet album laisse une place aux autres membres, soit au chant (tous) soit à la composition (Laine et McCulloch).

Retour à trois

L'année suivante, les Wings vont enregistrer l'album London Town sur trois bateaux aux îles Vierges.

L'année 1978 voit le départ de Jimmy McCulloch (pour le groupe Small Faces) et de Joe English, qui souhaite retourner aux États-Unis.

Les trois membres restants enregistrent la chanson Mull of Kintyre, coécrite par Paul McCartney et Denny Laine. Cette chanson à contre-courant de la déferlante punk de l'époque (une partie de la chanson est jouée avec des cornemuses) va connaître un succès exceptionnel au Royaume-Uni (plus de 2 millions de singles vendus), battant tous les records, dont celui des Beatles. Il faudra attendre la reprise de Candle in the Wind par Elton John, publié suite au décès de la princesse Diana, pour que ce record soit battu.

La fin du groupe

En 1979, le groupe signe l'album Back to the Egg. Les Wings ont recruté auparavant Laurence Juber à la guitare et Steve Holly à la batterie. L'album est un échec commercial et critique. On peut tout de même noter la présence du morceau Rockestra Theme. Ce morceau a été enregistré dans la cave de Paul McCartney avec l'aide de nombreux musiciens comme David Gilmour (Pink Floyd), Hank Marvin (The Shadows), Pete Townshend (The Who), John Bonham ou encore John Paul Jones (Led Zeppelin).

À la fin de l'année, ils vont au Japon pour donner quelques concerts, mais Paul est arrêté en possession de drogues. Il passe 20 jours en prison. Il publie alors McCartney II (1980), album du même type que McCartney, c'est-à-dire réalisé tout seul à la maison. En 1981, un désaccord sur une tournée entre Paul et Denny Laine met fin à l'aventure Wings.

En 1988, lorsque McCartney entreprend de remonter un groupe pour repartir en tournée, Denny Laine tente de rentrer en contact avec son ancien camarade par l'intermédiaire de sa femme Linda, mais Paul McCartney arrive deux heures en retard et Laine est parti depuis longtemps, persuadé du refus du couple McCartney quant à la reformation de Wings.

Le décès de Linda en 1998 mettra fin à tout espoir de reformation, celle-ci faisant partie du noyau central de Wings Paul/Linda/Denny.

Composition du groupe

Tout au long de son existence, le groupe restera autour du trio Paul McCartney, Linda McCartney et Denny Laine, Paul n'hésitant pas à devenir batteur à l'occasion.

1971

1971-1973

  • Paul McCartney (chant, basse, piano)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Seiwell (batterie) quitte le groupe juste avant le départ pour Lagos début 1973
  • Denny Laine (chant, guitare)
  • Henry McCullough (chant, guitare) arrivé en octobre 1971, quitte le groupe juste avant le départ pour Lagos début 1973.

1973

  • Paul McCartney (chant, basse, piano, batterie)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Laine (chant, guitare)

1973-1974

  • Paul McCartney (chant, basse, piano)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Laine (chant, guitare)
  • Jimmy McCullouch (chant, guitare) arrivé en septembre 1973
  • Geoff Britton (batterie) arrivé en septembre 1973 et licencié en 1974

1974-1978

  • Paul McCartney (chant, basse, piano)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Laine (chant, guitare)
  • Jimmy McCullouch (chant, guitare) quitte le groupe début 1978 pour Small Faces
  • Joe English (chant, batterie) arrivé en 1974, quitte le groupe en avril 1978

1978

  • Paul McCartney (chant, basse, piano, batterie)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Laine (chant, guitare)

1978-1981

  • Paul McCartney (chant, basse, piano)
  • Linda McCartney (chant, clavier)
  • Denny Laine (chant, guitare) quitte le groupe en mai 1982 après la parution de Tug of War en 1982 attribué à Paul McCartney seul et non à Wings
  • Laurence Juber (chant, guitare) arrivé en 1978 pour les enregistrements des clips vidéo de London Town et quitte le groupe en avril 1981
  • Steve Holly (batterie) arrivé en 1978 pour les enregistrements des clips vidéo de London Town et quitte le groupe en avril 1981

Discographie

Albums

Singles

  • Give Ireland Back To The Irish (25.02.1972)
  • Mary Had A Little Lamb / Little Woman Love (12.05.1972)
  • Hi Hi Hi / C Moon (01.12.1972)
  • My Love / The Mess (1973)
  • Live And Let Die / I Lie Around (1973)
  • Helen Wheels / Country Dreamer (26.10.1973)
  • Mrs Vandebilt / Bluebird (1974)
  • Jet / Let me roll it (1974)
  • Walking In The Park With Eloïse / Bridge over the River Suite (18.10.1974)
  • Junior's Farm / Sally G (25.10.1974)
  • Silly Love Songs / Cook Of The House (1976)
  • Seaside Woman / B-Side To Seaside (1978)
  • Mull Of Kintyre / Girl’s School (1978)
  • Good Night Tonight / Daytime Nightime Suffering (1979)
  • Wonderful Christmastime / Rudolph The Red-Nosed Reggae (1979)
  • Coming up / Coming Up (Live At Glasgow) (1980)
  • Ebony and ivory / Rainclouds (1982)
  • Take it Away / I’ll Give You A Ring (1982)
  • Spies like us / My Carnival (1985)
  • Mama’s Little Girl / Same Time Next Year (1990)

Live

  • The Mess (1973 single)
  • Wings Over America (1976)
  • Coming Up (1980 single)

Compilations

  • Wings Greatest (1978)
  • All The Best (best of Wings & McCartney solo) (1987)
  • Wingspan (2001)

Les Inédits

  • Learning To Fly (1971)
  • University Tour (Live 1971)
  • Europe Tour (Live 1972)
  • One Hand Clapping (tiré d'une émission TV 1974)
  • Jam Sessions (tiré des séances de recrutement de L.Juber & S.Holly1978)
  • Cold Cuts (1980)
  • Last Flight (Live 1980)
  • Tug Of Peace (1982, certains titres de "Tug Of War" & "Pipes Of Peace" joués par "Wings")

Les Participations

  • Ah Ah Laine (1973), "Holly Days" (1976), "Japanese Tears" (1980), et "Wings At The Sound Of Denny Laine" (1999) pour Denny Laine
  • One Wing (2004) pour Laurence Juber
  • On The Wings Of A Nightingale pour The Everly Brothers
  • Wide Prairie pour Linda McCartney (1999)
  • Live And Let Die pour le film Shrek le troisième (Andrew Adamson, DreamWorks SKG)

Vidéos

  • Rock Show (1980)
  • Wingspan (2001)

Tournées

  • University Tour (1971)
  • Wings Over Europe (1972)
  • Wings Over America (1975 - 1976)
  • U.K. Tour (1979)
  • Wings Over The World (1980) Tournée stoppée au Japon suite à l'expulsion de Paul McCartney de ce pays pour détention de drogue.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wings (groupe) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wings (groupe de rock) — Wings (groupe) Pour les articles homonymes, voir Wings. Wings …   Wikipédia en Français

  • Wings — Wing Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Wings at the Speed of Sound — Album par Wings Sortie 26 mars 1976 Enregistrement Janvier février 1976 Durée 46:38 Genre Pop rock …   Wikipédia en Français

  • Wings of Fire (album) — Wings of Fire Album par Phenix Sortie 2004 Enregistrement 2003 2004 Studi Ol / Blue Bird (France) Durée 74:30 Genre Heavy Metal Format …   Wikipédia en Français

  • Wings over America — Live par Wings Sortie 10 décembre 1976 Enregistrement en concert entre mai et juin, puis en studio en octobre et novembre 1976 Durée …   Wikipédia en Français

  • Wings of Tomorrow — Album par Europe Sortie 24 Février 1984 Enregistrement 1983 1984 Polar Studios, Stockholm (   …   Wikipédia en Français

  • Groupe d'Aviation n° 122 — Groupe d Aviation n°122 Le Groupe d Aviation n°122 était constitué de trois escadrilles : le 586 IAP (régiment de chasse), le 587 BAP (régiment de bombardier en piqué) qui deviendra le 125 PBAP Borisov et le 588 NBAP (Régiment de bombardier… …   Wikipédia en Français

  • Groupe de Chasse I/3 — Active Country  France Branch Armée …   Wikipedia

  • Groupe d'Aviation n°122 — Le Groupe d Aviation n°122 était constitué de trois régiments : le 586 IAP (régiment de chasse), le 587 BAP (régiment de bombardier en piqué) qui deviendra le 125 PBAP Borisov et le 588 NBAP (Régiment de bombardier de nuit) qui deviendra le… …   Wikipédia en Français

  • Paul McCartney & Wings — Wings (groupe) Pour les articles homonymes, voir Wings. Wings …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.