Wilhelm Uhde


Wilhelm Uhde
Wilhelm Uhde par Helmut Kolle.

Wilhelm Uhde, né le 28 octobre 1874 à Friedeberg (alors en Prusse-Orientale ; actuellement : Strzelce Krajeńskie, Pologne) et mort le 17 août 1947 à Paris, est un collectionneur, galeriste et critique d'art allemand. Il a travaillé surtout à Paris et joué un rôle important dans l'histoire de la peinture française du début du XXe siècle.

Sommaire

Biographie

Après des études de Droit à Lausanne, Göttingen, Heidelberg, Greifswald et Berlin, Wilhelm Uhde se rend pour la première fois en 1899 en Italie, et notamment à Florence, où il se consacre à l’histoire de l’art, il y écrit ses premiers romans et essais esthétiques. Il tente de concilier en lui l’unité de « la verticale gréco-allemande de la mélancolie et l'horizontale romane de la satisfaction ».

Il s’installe à Paris en 1904, où « la beauté était omniprésente » ; il y est accueilli par Erich Klossowski, rencontre Ambroise Vollard, Kahnweiler, les Stein, etc. Il commence à acheter des œuvres de Pablo Picasso et de Georges Braque, encore inconnus. Il contribue à faire également connaître la peinture naïve, et en particulier les œuvres de Henri Rousseau, il organise sa première exposition personnelle en 1909 et publie en 1911 la première monographie sur ce peintre. Il se marie en 1908 avec Sarah Stern (Sonia Terk) qui le quitte quelques mois plus tard pour Robert Delaunay.

En 1912, il s'installe à Senlis, où il découvre les réalisations picturales de Séraphine Louis, qu'il encourage et fait connaître à Paris.

En août 1914, la déclaration de guerre l'oblige, en tant que ressortissant d'un pays ennemi, à fuir précipitamment la France. Les biens qu'il avait à Senlis, dont des tableaux de Séraphine, sont dispersés. Par ailleurs, sa magnifique collection, qui comprend notamment 12 toiles de Picasso et 20 de Braque, est confisquée par l'État français, puis vendue aux enchères à l'hôtel Drouot le 31 en mai 1921.

Dans l'Allemagne de Weimar, il lutte pour le pacifisme et s'engage dans certains mouvements de jeunesse. Mais son pays lui devient invivable et il revient en France en 1924. Cette fois, il se met à collectionner ceux qu'il appelle les « primitifs modernes ». En 1927, il s'installe à Chantilly et, à l'occasion d'une exposition locale à Senlis, reprend contact avec Séraphine Louis qu'il prend largement en charge matériellement. En 1929, il organise une exposition de ces artistes sous le titre Les Peintres du Cœur sacré, puis une autre en 1932 (l'année où Séraphine de Senlis est internée et cesse de peindre) sous le titre Les Primitifs modernes[1].

En 1928, il publie aux Éditions des Quatre Chemins Picasso et la tradition française, ouvrage dans lequel il développe l’idée que la « mentalité gothique » serait née à la confluence de l’esprit germanique des Francs et de celui des Gallo-romains ; selon lui, Picasso répondrait au gothique, et Braque, davantage au roman.

En 1934, Uhde obtient de Pierre Loeb, propriétaire de la galerie Pierre, sur la Rive gauche à Paris, la première exposition de Balthus (jeune peintre de 26 ans - deuxième fils de Erich Klossowski et de Baladine).

À cause de ses écrits pacifiques et de ses ouvrages consacrés à des peintres qualifiés « dégénérés » par le IIIe Reich, il se trouve déchu de sa nationalité allemande par les nazis peu avant la Seconde Guerre mondiale. Il est poursuivi par la Gestapo durant la guerre mais parvient pourtant à leur échapper ; il a en particulier été protégé pendant quelques mois par Jean Cassou.

Il meurt à Paris en 1947. Il est enterré au cimetière du Montparnasse.

Ouvrages

  • Picasso et la tradition française, Paris : Les Quatre Chemins, 1928
  • Cinq maîtres primitifs — Rousseau, Vivin, Bombois, Bauchant, Séraphine, préface de Henri Bing-Bodmer, Librairie Palmes, Philippe Daudy Editeur, Paris, 1949 (ASIN B001BNZIXO)
  • De Bismarck à Picasso, réédité en 2002 Éditions Du Linteau (ISBN 2910342220)
  • Wilhelm Uhde, Von Bismarck bis Picasso: Erinnerungen und Bekenntnisse. Römerhof Verlag, Zürich 2010, (ISBN 978-3-905894-06-6) (Autobiographie mit einem kommentierenden Essay von Prof. Dr. Bernd Roeck).

Notes et références

  1. Curieusement, son livre Cinq Maîtres primitifs, publié en 1949, indique que Séraphine est morte en 1934 et non pas en 1942 comme c'est effectivement le cas

Articles connexes et littérature secondaire

  • Séraphine, film de Martin Provost sur Séraphine de Senlis dans lequel le rôle de Wilhelm Uhde est tenu par Ulrich Tukur.
  • Séraphine de Senlis, Fondation Dina Vierny-Musée Maillol/Editions Gallimard, Paris, 2008, 55 pages. Livre édité en relation avec l'exposition homonyme organisée au musée Maillol du 1er octobre 2008 au 5 janvier 2009. Textes de Bertrand Lorquin : Séraphine Louis dite de Senlis et de Wilhelm Uhde : Séraphine (extrait de Cinq Maîtres primitifs).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wilhelm Uhde de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wilhelm Uhde — Wilhelm Uhde. Wilhelm Uhde (*28 de octubre de 1874, Friedeberg, Pomerania (Polonia) – † 17 de agosto de 1947, París) fue un marchand, coleccionista, crítico de arte y escritor alemán de gran importancia en el descubrimiento de talentos de la… …   Wikipedia Español

  • Wilhelm Uhde — war der Name folgender Personen: Wilhelm Uhde (Kunsthändler) (1874–1947), deutscher Kunstsachverständiger, Autor und Galerist Wilhelm Uhde (Schriftsteller) (1868–1917), deutscher Schriftsteller, Dichter und Komponist Diese Seite is …   Deutsch Wikipedia

  • Wilhelm Uhde — (1874 1947) was a German art collector, dealer, author and critic, born in Friedeberg (Polish:Strzelce Krajeńskie). BiographyHe studied art history in Italy before moving to Paris in 1904. He was one of the first collectors of the paintings of… …   Wikipedia

  • Wilhelm Uhde (Schriftsteller) — Wilhelm Uhde (auch unter dem Pseudonym Zoch bekannt) (* 29. Dezember 1868 in Krefeld[1]; † 6. Mai 1917 bei Fresnoy) war ein deutscher Schriftsteller, Dichter und Komponist zahlreicher Studentenlieder. Ab 1902 bis zu seinem Tode Gymnasialprofessor …   Deutsch Wikipedia

  • Wilhelm Uhde (Kunsthändler) — Helmut Kolle: Porträt Wilhelm Uhde, um 1930 Wilhelm Uhde (* 28. Oktober 1874 in Friedeberg, Neumark; † 17. August 1947 in Paris) war ein deutscher Kunsthändler, Kunstsachverständiger, Autor und Galerist …   Deutsch Wikipedia

  • Uhde — bezeichnet: Uhde GmbH, ein Ingenieurunternehmen für Chemie und Raffinerieanlagen Uhde ist der Familienname folgender Personen: August Uhde (1807–1861), deutscher Professor für Astronomie und Mathematik Bernd Uhde (* 1950), deutscher Fotokünstler …   Deutsch Wikipedia

  • UHDE (W.) — UHDE WILHELM (1874 1947) Il n’est sans doute pas un collectionneur qui aujourd’hui ne rêve d’avoir la chance et le flair de cet «autodidacte». D’origine allemande, fixé en France en 1903, Wilhelm Uhde découvre immédiatement le Douanier Rousseau,… …   Encyclopédie Universelle

  • Uhde — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Wilhelm Uhde, un collectionneur, galeriste et critique d art allemand ; Anne Marie Uhde, soeur du précédent, une artiste peintre allemande ;… …   Wikipédia en Français

  • Wilhelm Blasius — Wilhelm August Heinrich Blasius (* 5. Juli 1845 in Braunschweig; † 31. Mai 1912 ebenda) war ein deutscher Geheimer Hofrat und Ornithologe. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Mitgliedschaften und Ehrungen 3 Taxa …   Deutsch Wikipedia

  • Wilhelm Diez — Wilhelm von Diez: Sankt Georg, der Drachentöter (Studie, 1897) Albrecht Christoph Wilhelm von Diez (* 17. Januar 1839 in Bayreuth; † 25. Februar 1907 in München) war ein deutscher Maler und Illustrator der …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.