Wiesbaden


Wiesbaden
Wiesbaden
Image illustrative de l'article Wiesbaden
Vue aérienne de la ville
Blason de Wiesbaden
Germany location map.svg
Wiesbaden
Administration
Toponyme officiel Wiesbaden
Pays Drapeau d'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
District de Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Wiesbaden
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 4 14 000
Code postal 65001 - 65207 (alt: 6200)55240 - 55246 (alt: 6502) 55247 - 55252 (alt: 6503)
Indicatif téléphonique 0611, 06122, 06127, 06134
Immatriculation WI
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
26
Site web www.wiesbaden.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Helmut Mueller
Partis au pouvoir CDU, SPD
Géographie
Coordonnées 50° 04′ 55″ N 8° 14′ 29″ E / 50.082054, 8.24137750° 04′ 55″ Nord
       8° 14′ 29″ Est
/ 50.082054, 8.241377
  
Altitude (NN) 115 m
Superficie 203,90 km2
Démographie
Population 275.976 hab. (31 décembre 2010)
Densité 1353 hab./km2

Wiesbaden est la capitale et la seconde plus grande ville du Hesse, après Francfort-sur-le-Main.

C’est une des plus anciennes villes thermales d’Europe qui possède 26 sources d’eau chaude (46 à 66 °C) et 1 source d’eau froide.

Wiesbaden qui est appelé le Nice du Nord compte parmi les villes centrales de la région Rhin-Main. La population de Wiesbaden a dépassé les 100 000 habitants dès 1905. Aujourd'hui à Wiesbaden vivent 275 976 habitants.

Sommaire

Géographie

Généralités

Wiesbaden, la plus grande ville de la région Rheingau, se trouve sur la rive droite du Rhin et fait face à Mayence (la capitale de Land de Rhénanie-Palatinat).

L'altitude du centre ville (place du château : Schloßplatz) est de 115 mètres. Le point le plus élevé se trouve à 608 mètres d'altitude, il s'agit du Rheinhöhenweg. Le point le moins élevé de la ville se trouve à 83 mètres, il s'agit du port (Schierstein).

La ville a une superficie de 204 km² : 17,6 km du nord au sud et 19,7 km d'ouest en est. Au nord de la ville se trouve une zone boisée (27,4 % de la superficie). À l'est on trouvera des vignobles et à l'ouest des surfaces cultivées (31,1 % de la superficie). Wiesbaden se situe à la limite de la région Rheingau, c'est pourquoi elle est quelquefois désignée comme Tor zum Rheingau (Porte du Rheingau).

Climat

Wiesbaden possède un climat doux car elle est protégée au nord par le Taunus, une montagne moyenne. Pour cette raison, Wiesbaden est une des villes les plus chaudes d'Allemagne. La température annuelle moyenne de la ville est de 9,5 degré Celsius. La pluviométrie annuelle est de 622 litres par mètre carré. La durée annuelle moyenne d'ensoleillement est de 1 565 heures. Cette ville connaît de violents orages notamment durant la période automnale.


mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -1 -1 2 5 9 12 14 14 11 7 3 1 6,3
Température moyenne (°C) 1 2,2 5,5 9,4 13,8 17 18,6 18 14,6 10 4,9 2,1 9,8
Température maximale moyenne (°C) 4 6 11 15 20 23 25 25 20 14 8 5 14,7
Précipitations (mm) 48 41 46 41 55 68 66 63 49 49 57 55 638
Source : Le climat à Wiesbaden (en °C et mm) klimadiagramme.de


Physionomie de la ville

Généralités

La physionomie de la ville a subi trois influences majeures :

  1. La majorité des bâtiments du centre ville a été construite durant une période de soixante ans comprise entre 1850 et la première guerre mondiale. Deux architectes ont été responsables de ce projet : Christian Zais au début et Felix August Helfgott Genzmer à la fin du XIXe siècle.
  2. Durant cette période Wiesbaden a attiré beaucoup de riches invités qui ont investi leur argent pour se construire des maisons d'apparat représentatives de leur fortune.
  3. Le centre-ville de Wiesbaden a été relativement épargné pendant la seconde guerre mondiale par les bombardements (30 % de la ville a été détruit).

Tout ceci a pour conséquence que le centre ville possède une unité architecturale. Les styles représentés sont le classicisme, l'historicisme et le jugendstil. À la fin du XIXe siècle des zones d'habitation ont été construites et agrémentées avec des luxueuses allées et façades (comme par exemple le Rheingauviertel, Feldherrnviertel, Dichterviertel et l'environnement du Ring). Aujourd'hui Wiesbaden est considérée comme la ville modèle en ce qui concerne l'historicisme.

Histoire

Représentation de Wiesbaden au XVIIe siècle (1655)

Les Romains connaissaient déjà l'existence des sources d'eau chaude. Ils construisirent un camp fortifié entre 6 et 15 après J.-C. La colonie romaine qui fut construite sur cet emplacement fut nommée Aquae Mattiacorum.

Les sources de la ville ont été pour la première fois décrites en 77 après J.-C. dans un livre de Pline l'Ancien, L’Histoire naturelle.

Einhard, le biographe de Charlemagne, évoque dans les années 828-830 pour la première fois le nom de Wisibada (das Bad in den Wiesen - bain dans les prairies). Autour de 1170, les comtes de Nassau vont acquérir des biens impériaux dans et autour de la ville actuelle de Wiesbaden. En 1232 Wiesbaden devient une ville impériale (Reichsstadt). Il semble que cela soit la raison qui pousse l'archevêque de Mayence à ordonner la destruction de la ville.

Le roi Adolphe de Nassau fonde l'abbaye de Klarenthal en 1296. La ville est assiégée la même année par les troupes du roi Louis de Bavière. L'abbaye et ses environs sont pillés et saccagés.

Pendant la révolte des Rustauds (Bauernkrieg,) les habitants de Wiesbaden se soulèvent et sont défaits : ils perdent alors l'ensemble de leurs privilèges. Ces privilèges leur seront réattribués en 1566. La réforme protestante entre en vigueur avec la nomination de Wolf Denthener comme pasteur évangélique-luthérien en 1543.

En 1816, la ville devient le siège du gouvernement du nouveau duché de Nassau. C'est à cette période que Wiesbaden connut un bel essor se traduisant par l'aménagement des routes et du quartier des bains construit par Christian Zais.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Commission allemande d'armistice (souvent appelée Commission d'armistice de Wiesbaden) chargée de faire appliquer la convention d'armistice du 22 juin 1940 y siègera.

Héraldique

Armes de la ville de Wiesbaden

A l'époque romaine il était au centre-ville d'aujourd'hui est un règlement, les 121 sous le nom de "Aquae Mattiacorum" est d'abord mentionné (en latin "L'eau de la Mattiaci", d'où l'inscription à la Kurhaus de Wiesbaden »Mattiacis Aquis"). Le nom fait référence à la résident de chattes. "Aquae Mattiacorum" a été capitale de la "Mattiacorum Civitas". Éginhard, le biographe de Charlemagne, tel que mentionné par 828/830 "Wisibada", la tradition nom primitive de Wiesbaden.

Le blason de la ville montre, tout comme le drapeau de la ville, appelée en trois bleus (les deux premiers, en baisse de un) lys d'or dans l'héraldique Fleur de lys, qui dans le XVIe siècle, d'abord dans la ville et les phoques semblent être d'origine française. La forme actuelle de l'emblème a été officiellement créé en 1906.


Les arrondissements de Wiesbaden

La ville est divisée en 26 arrondissements. Ils ne sont distinguées par arrondissements intérieurs ("Innere Bezirke") et arrondissements extérieurs ("Äußere Bezirke). Les cinq districts intérieurs forment environ le centre-ville (Mitte, Westend, Rheingauviertel, Nordost et Südost). Les 21 arrondissements extérieurs sont situés autour du centre-ville.

Les 26 arrondissements de Wiesbaden

Édifices religieux

L'église Saint-Boniface sur la Place Louise (Luisenplatz)
  • La petite église anglicane Saint-Augustin de Cantorbéry, néo-gothique (1863)
  • L'église Saint-Boniface, néo-gothique, église catholique la plus grande de la ville (1844-1849)
  • L'église Saint-Christophe, petite église protestante rococo (1752-1754)
  • L'église catholique Sainte-Élisabeth (1936)
  • L'église russe Sainte-Élisabeth, construite par le duc Adolphe de Nassau après la mort de son épouse Élisabeth, grande duchesse russe (1855).
  • La Lutherkirche (église de Luther), Jugendstil (1908-1910)
  • L'église de la Marktkirche, église évangélique néo-gothique, église protestante la plus grande de la ville (1853-1862)
  • L'église Notre-Dame-du-Bon-Secours, église catholique néo-romane (1893-1895)
  • L'église d'Orange (Oranier-Gedächtniskirche), église évangélique du quartier de Biebrich (1902-1905)
  • L'église vieille-catholique de la Paix (Friedenskirche) (1898-1900)
  • L'église de la Ringkirche, église protestante néo-romane (1892-1894)
  • L'église du Saint-Esprit, église évangélique du quartier de Biebrich (1960)
  • L'église de la Trinité, église catholique néo-romane (1910-1912)
  • La grande synagogue

Autres monuments de la ville

  • L' ancien hôtel de ville (Altes Rathaus)
  • L' hôtel de ville (Neues Rathaus)
  • La place du château (Schloßplatz)
  • La place Louise (Luisenplatz)
  • Le Château du Parlement de Hesse
  • La fontaine Kochbrunnen, la plus connue de la ville, est la réunion de quinze sources. Son eau chaude salée contient du fer, visible aux concrétions rougeâtres qui se déposent dans la vasque en granit.
  • L'établissement thermal (Kurhaus) fut construit en 1907 avec son parc « Kurpark »
  • Le théâtre national de Hesse (Hessisches Staatstheater) a été construit entre 1892 et 1894.

Politique

Le Dr Helmut Müller est le maire de Wiesbaden depuis le 2 juin 2007, il appartient à l'union démocrate chrétienne. Les Partis au pouvoir sont la CDU et le SPD.

Économie

L'office fédéral de police criminelle (Bundeskriminalamt)

Wiesbaden fait partie de la région Rhin-Main. Elle est avant tout une ville de services, du fait de son statut administratif. La part du secteur manufacturier au cours des dernières décennies, a diminué continuellement. Il représente désormais un poids économique d'un peu moins d'un tiers pour Wiesbaden. Le secteur tertiaire représenté par les administrations du Land est important à cause des sièges de ces administrations qui se trouvent à Wiesbaden : ainsi de l'Office fédéral de police criminelle, de l' Office régional de police criminelle de Hesse, de l'Office fédéral des statistiques (Statistisches Bundesamt), de l'Institut national des statistiques du Land de Hesse, etc... En outre, Wiesbaden est le siège de nombre d'organisations, comme la Karl-Bräuer-Institut, de la Fédération des contribuables et de la Société pour la langue allemande.

Le tourisme, en particulier thermal (les eaux sont recommandées pour les affections rhumatismales), et la tenue de congrès et de séminaires représentent une part non négligeable de la vie économique, mais non déterminante.

Au total, environ 12 000 entreprises artisanales ont leur siège à Wiesbaden, y compris des grandes entreprises, comme Abbott, CSC Ploenzke AG, Dow Chemical, Dyckerhoff (district Amöneburg), Ferrari, Kion (district Kostheim) et R+V Versicherung.

En outre, la région de Wiesbaden abrite le plus grand nombre de producteurs de vins mousseux d'Allemagne.

Transports

La ville de Wiesbaden est très bien desservie par le réseau de transport allemand. Le sud de la ville, dans la zone ouest-est en direction de l'autoroute A 66 en direction du Rheingau est à Francfort-sur-le-Main. De leurs embranchements en direction du sud vers l'autoroute A 643 en direction de Mayence et le sud-est de l'A 671 à Hochheim. À l'Est, par l'autoroute A 3 en direction de Frankfurter Kreuz près de Cologne. Les routes fédérales traversant le territoire de la ville sont la B 54, la B 262, la B 263, la B 417 et la B 455

Les transports publics locaux de passagers utilisent les autobus de la ESWE , ainsi que d'autres pour le compte de la circulation ESWE entreprises. Wiesbaden a été la première ville allemande à exploiter de manière intensive son réseau de tramways et d'autobus.

Wiesbaden est rattachée au S-Bahn Rhin-Main. La gare centrale de Wiesbaden est le terminus des lignes S 1, S 8 et S 9. La ligne de Wiesbaden à Rüdesheim traverse le Rhin jusqu'à Coblence. En outre, Wiesbaden, depuis l'achèvement de la LGV Rhin-Main-Cologne à l'ICE en 2002, est de nouveau une gare ferroviaire longue distance. Toutes les lignes de Mayence et de Wiesbaden en zone urbaine ont un prix uniforme à l'intérieur du réseau Rhein-Main-Verkehrsverbund.

Jumelages

La ville de Wiesbaden est jumelée avec : [1]

Tourisme

Culture

Théâtre

Le Hessisches Staatstheater
Le Kurhaus

Le Théâtre de la Hesse est le théâtre le plus important de la ville. Avec 600 collaborateurs, il offre au total cinq plates-formes.

La Rhein-Main-Hallen sont souvent le cadre de foires, de concerts, de congrès et autres manifestations.

Le Kurhaus, dans le Casino, abrite deux salles de fêtes.

Le Pariser Hoftheater, le Tattersall, le Thalhaus et le centre culturel Schlachthof sont aussi réputés (fermé).

Musées

Le Musée de Wiesbaden

Wiesbaden n'est pas très riche en musées, mais ils sont fort intéressants. Le musée le plus grand de la ville est le Hessisches Landesmuseum (le Musée du Land de Hesse, ou plus communément le Musée de Wiesbaden). Il possède une collection d'art, une collection d'histoire naturelle et une collection d'antiquités provenant de la Maison d'Orange-Nassau. On remarque l'œuvre de l'artiste russe Alexej von Jawlensky.

L'Aartalbahn, appelé aussi chemin de fer touristique de Nassau, exploite un musée ferroviaire sur une ligne entre l'arrêt de Wiesbaden-Dotzheim et celui de Diez.

On peut noter aussi le château de Freudenberg, le Musée de la femme, certains musées de quartiers, le musée juif-allemand (rue Spiegelgasse), le musée du château de Sonnenberg, ainsi que des musées archéologiques en plein air avec des pièces romaines trouvées lors de fouilles.

Bibliothèques

La ville possède plusieurs bibliothèques :

  • Il s'agit notamment de la Bibliothèque de l'Office fédéral de statistique, la plus grande bibliothèque spécialisée de la statistique en Allemagne,
  • la Bibliothèque nationale de Hesse, avec environ 600.000 volumes,
  • le Hessische Hauptstaatsarchiv, qui, entre autres, comprend des archives importantes de l'histoire la Hesse,
  • ainsi que celles des ministères de la ville
  • et la bibliothèque municipale d'environ 160.000 livres et médias électroniques.

Personnalités

  • Honoré de Balzac (1799-1850) assiste au mariage de la fille de Mme Hanska, Anna, avec le comte Georges Mniszech le 13 octobre 1846.
  • Simone Signoret (1921-1985) actrice
  • Nikolai Yevgenyevich Markov (25 avril 1945) politicien russe qui y meurt

Citoyen d’honneur

Personnalités nées à Wiesbaden

Notes et Références

Voir aussi

Quartiers 

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wiesbaden de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Wiesbaden — Escudo …   Wikipedia Español

  • WIESBADEN — WIESBADEN, city in Germany. Individual Jews lived in Wiesbaden in the 14th and 15th centuries. During the 16th century the local count gave them protection against the opposition of the city. In 1620 a number of Jewish refugees arrived there but… …   Encyclopedia of Judaism

  • Wiesbaden — (hierzu der Stadtplan), Hauptstadt des gleichnamigen Regierungsbezirks und Stadtkreis in der preuß. Provinz Hessen Nassau, bis 1866 Haupt und Residenzstadt des Herzogtums Nassau, in schöner, durch mildes Klima ausgezeichneter Gegend, am Südfuß… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Wiesbaden — Wiesbaden, capital de Hesse ubicada a 30 km del centro de Fráncfort del Meno. Elegante y concurrida ciudad balneario, gracias a sus baños termales es conocida popularmente como “La Niza del Norte“. Con casi 300.000 habitantes es la segunda ciudad …   Enciclopedia Universal

  • Wiesbaden — Wiesbaden, 1) Amt im Herzogthum Nassau; 20,000 Ew.; 2) Hauptstadt hier u. des Herzogthums, am Taunusgebirge u. dem Salzbache,[196] an der Taunusbahn (Frankfurt a. M. bis W.) u. der Nassauischen Staatsbahn (Rechtsrheinische Eisenbahn), von… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Wiesbaden — Wiesbaden, Hauptstadt des preuß. Reg. Bez. W. (5617 qkm, 1.007.839 E., 2 Stadt , 16 Landkreise), Stadtkreis und Kreisstadt, am Taunus, 5 km vom Rhein, (1900) 86.111 (1905: 100.955) E., Garnison, Land , Amtsgericht, Reichsbankstelle, Handels ,… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Wiesbaden — Wiesbaden. Dieses berühmte Taunusbad, welches manches Jahr 10–12,000 Kurgäste an seinen Heilquellen versammelt sieht, gehört mit zu jenen fashionablen Badeorten der vornehmen Welt, wo Luxus und Moden mit Aeskulap um die Herrschaft ringen. 15… …   Damen Conversations Lexikon

  • Wiesbaden — Wiesbaden, Hauptstadt des Herzogthums Nassau und seit 1840 auch Residenzstadt, in einer sehr angenehmen Gegend, 2 Stund. von Mainz, hat gegen 16000 E., ist einer der besuchtesten Badeplätze Europas, dessen warme, zu den alkalischen… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Wiesbaden — v. d Allemagne, cap. de la Hesse; 266 540 hab. Station thermale depuis l Antiquité. Industries …   Encyclopédie Universelle

  • Wiesbaden — [vēs′bäd΄ n] resort city in W Germany, on the Rhine: capital of the state of Hesse: pop. 270,000 …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.