WebHelp


WebHelp
Webhelp.gif

Logo de WebHelp
Dates clés 2000 : Création
Fondateurs Frédéric Jousset, Olivier Duha
Personnages clés Frédéric Jousset, Olivier Duha
Siège social Drapeau de France 161, rue de Courcelles, 75017 Paris, Paris (France)
Activité gestion, conquête, fidélisation, télésecrétariat
Filiales EOS
Effectif 9000 (2011)[1]
Site web www.webhelp.fr
Chiffre d’affaires 160 M (Décembre 2010)[1]

Webhelp est un opérateur français de centres d'appels. L'entreprise a mis en place un réseau comportant plus de 20 centres de contacts dans quatre pays et se veut pionnière dans le télétravail[2].

Sommaire

Métier

Webhelp est spécialisé dans la gestion externalisée de la relation clients :

  • Multicanal (téléphone, courriel, courrier, fax, chat, back-office)
  • Multiservices (conseil, intégration, édition de technologies et prestation de services)
  • Multilingue (français, anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, arabe)

Les métiers de Webhelp sont :

  • la gestion : assistance commerciale, assistance technique, service client / SAV, recouvrement
  • la conquête : acquisition, prise de commande, télévente / télémarketing, prise de RDV
  • la fidélisation : gestion des réclamations, rétention, vente additionnelle
  • le télésecrétariat

Historique et chiffres clés

Frédéric Jousset et Olivier Duha créent Webhelp en juin 2000. A l'origine, la société proposait un service d'assistance en ligne en temps réel pour internautes néophytes. Ils évoluent en intégrant une offre de centre d'appels en proposant des prestations de hotline, de télémarketing, de traitement de courriers et d'e-mails.

En août 2008, le groupe Webhelp a racheté EOS Contact Center, opérateur français de centres d’appels, tout en accélérant sa présence française les trois années suivantes avec de nouvelles ouvertures de centres, d'abord à Caen[3], Vitré[4], Montceau-les-Mines[5] et Compiègne[6].

Le groupe est présent en France (8 sites), au Maroc à Rabat et Fès (10 sites) et en Roumanie (Bucarest et Galati) avec 7500 employés, et un CA de 108 M€ pour 2008, ce qui en fait le 3ème acteur du marché français de la relation client[7].

Avec un chiffre d'affaires de 95 M€ en 2007 en hausse de 55 % par rapport à 2006, et un CA de 108 M€ en 2008, Webhelp a connu la croissance la plus importante du secteur des centres d'appels entre 2002 et 2007 (source Roland Berger 2007)[8]. Webhelp, avec 675 % de croissance sur 5 ans, a décroché en novembre 2009 le premier prix "Fast 50", lors de la 9ème édition du Deloitte Technology Fast 50. Ce prix récompense les trois premières Grandes Entreprises françaises à plus forte croissance (source Deloitte)[9]. En 2009, le CA de Webhelp a été de 123 M€.


Liens externes

Notes et références

  1. a et b [1]
  2. http://www.lejournaldesentreprises.com/editions/35/actualite/conjoncture/xavier-bertrand-vive-le-capitalisme-d-entrepreneur-05-12-2008-55605.php
  3. Caen Magazine 99, page 26.
  4. http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Webhelp-a-etrelles-la-strategie-du-succes-_8619-682299_actu.Htm
  5. http://www.creusot-montceau.tv/webhelp-550-emplois
  6. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Compiegne-Noyon-Creil/Le-centre-d-appels-lance
  7. http://www.relationclientmag.fr/Breves/Decouvrez-le-classement-2010-des-50-premiers-outsourceurs--42082.htm
  8. http://www.fidelead.fr/Avec-un-taux-de-croissance-de-115-en-2006-Webhelp-poursuit-son-developpement-exponentiel-en-France-et-a-l-etranger_a2409.html
  9. http://actus.calvados-strategie.com/recherche-detail.php?actu_id=743&debut=10&option=all&search=webhelp&mois=

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article WebHelp de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • National Research Development Corporation v Commissioner of Patents (1959) 102 CLR 252 — The NRDC case has been important in clarifying what is meant by ‘manner of manufacture’ in respects of patent applications. The references to the Patents Act in this case refer to the Australian Patents Act 1952 (Cth) which was later repealed by… …   Wikipedia

  • Vitre (Ille-et-Vilaine) — Vitré (Ille et Vilaine) Pour les articles homonymes, voir Vitré. Vitré Le château des Barons de Vitré et des de …   Wikipédia en Français

  • Vitré (Ille-et-Vilaine) — Pour les articles homonymes, voir Vitré. 48° 07′ 12″ N 1° 12′ 36″ W …   Wikipédia en Français

  • Vitré (Ille et Vilaine) — Pour les articles homonymes, voir Vitré. Vitré Le château des Barons de Vitré et des de …   Wikipédia en Français

  • Vitré (ille-et-vilaine) — Pour les articles homonymes, voir Vitré. Vitré Le château des Barons de Vitré et des de …   Wikipédia en Français

  • SUD Centres d’appels — Contexte général Zone d’influence   …   Wikipédia en Français

  • DocBook — Filename extension .dbk, .xml Internet media type application/docbook+xml Developed by OASIS Type of format markup language Extended from SGML, XML …   Wikipedia

  • Field (computer science) — In computer science, data that has several parts can be divided into fields. Relational databases arrange data as sets of database records, also called rows. Each record consists of several fields; the fields of all records form the columns. In… …   Wikipedia

  • Web help — is a type of online help delivered through the internet. A well known example of such a system is [http://www.msdn.com/ MSDN] . This approach, mixing internet and local resources, is also used in Windows XP s Help and Support feature.File… …   Wikipedia

  • Shapefile — Infobox file format name = Shapefile icon = caption = A vector map, with points, polylines and polygons. extension = .shp, .shx, .dbf mime = typecode = uniform type = magic = genre = GIS containerfor = containedby = owner = ESRI extendedfrom =… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.