Washington Dead Cats


Washington Dead Cats

Washington Dead Cats est un groupe de Psychobilly français, créé en 1984. Groupe majeur de la scène alternative des années 1980, ils ont effectué un come-back au début des années 2000, après presque dix ans d'inactivité. Si on peut les cataloguer comme groupe de psychobilly, leur style est extrêmement varié et inclut à la fois, le punk, le garage sixties, le swing, le mambo, le rocksteady et le surf rock. C'est à ce titre qu'ils ont appelé leur musique, punkabilly.

Leur nom Washington Dead Cats semble provenir d'une interprétation des initiales Washington DC (signifiant en fait, Washington District of Columbia) mais Mat Firehair a déclaré que la signification réelle est secrète.

Actuellement, ses membres sont Mat Firehair (chant), Lord Fester (guitare, joue sur une Gretsch), Seaweedyo (Batterie), Carlos (Basse), El Senor Igor (Trombone), The Mols (Trompette), Kallhim (Saxophone). La formation a beaucoup changé entre les années 1980 et les années 2000. Sur l'album Go Vegetable Go, il n'y avait que Mat Firehair, Tom Carasko, X-Lior, Masto et Darlock.

Sommaire

Origines

Formé en 1984, le groupe naît de la fusion d'influences rockabilly (mode fifties, voitures, ...) et de punk (notamment par son énergie). Rapidement, les Washington, sous la houlette de leur charismatique chanteur Mat Firehair, se démarquent des scènes des années 1980 (psychobilly, punk...) par leur attitude fun, leur goût de la théâtralisation et leur attitude strictement antifasciste. Alors que pendant quelques années, la scène punk reste ambiguë vis-à-vis du racisme et du fascisme lors des concerts, les Washington, comme les Bérurier Noir, affichent leur position ; ce qui leur vaudra des déboires notamment à l'étranger. En Flandre, Mat Firehair recevra même une bouteille de gin et 18 points de suture de la part de boneheads qui s'étaient incrustés dans la salle de concert où il avait mentionné qu'elle était interdite à ceux portant des insignes néonazis.

Dans les années 1980, les WDC n'avaient pas de section cuivres mais un seul saxophoniste : Masto, qui jouait aussi dans les Béru.

Pendant leur première carrière, les Washington Dead Cats s'illustrent par leurs concerts débridés où ils ont l'habitude de jeter des légumes sur le public (à l'origine pour se moquer des Virgin Prunes, groupe gothique, qui balançaient des têtes de veaux sur les spectateurs). Ils signent chez Bondage et enregistrent 2 albums: Go Vegetable Go en 1986 et Gore A'Billy Boogie en 1988 où punk, voodoo, garage, surf rock et rockabilly se mêlent pour former un cocktail détonnant.

Utilisant un imaginaire emprunté aux films gore, à la série Z et aux séries des sixties, le groupe connaît une certaine renommée jusqu'au début des années 1990. Inactif pendant pratiquement toute la décennie, le groupe fait un come-back au début des années 2000. Quelques concerts d'abord, puis ce sont de nouveaux albums qui apparaissent dans la même verve que ceux qui avaient fait son succès : Treat Me Bad (2003) et El Diablo Is Back (2006).

Notes

  • Les WDC sont détestés par les Wampas. Ces derniers ont parfois même exprimé en chansons leur animosité. Il semblerait que cela remonterait à un incident survenu lorsque les deux groupes partageaient le même local de répète dans les années 1980.
  • Bien qu'ayant fait de nombreux concerts de soutien et maintes fois affirmé leur antiracisme, les WDC n'ont jamais écrit de chanson politique.

Discographie

  • Go Vegetable Go! (1986)
  • Gore A'Billy Boogie! (1988)
  • Go-lden Age (1990)
  • Whatchamacallit (1991)
  • Live At The Frankenstein Odeon (2001)
  • Treat Me Bad (2003)
  • Lady Satana V/S Super Heroes (2005)
  • El Diablo Is Back! (2006)
  • A Good Cat Is A Dead Cat (Compilation CD/DVD) (2008)
  • For the Love of Ivy (tribute to the Cramps) (vinyl série limitée) (2010)



Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Washington Dead Cats de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Washington — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Washington », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le nom Washington est dérivé d un nom de… …   Wikipédia en Français

  • Dead Rising — North American box art. Developer(s) Capcom Production Studio 1 Publisher(s) …   Wikipedia

  • Washington, George — born Feb. 22, 1732, Westmoreland county, Va. died Dec. 14, 1799, Mount Vernon, Va., U.S. American Revolutionary commander in chief (1775–83) and first president of the U.S. (1789–97). Born into a wealthy family, he was educated privately. In 1752 …   Universalium

  • Gunsmith Cats — Infobox animanga/Header name = Gunsmith Cats caption = Cover of Gunsmith Cats: Revised Edition . ja name = ガンスミス キャッツ ja name trans = Gansumisu Kyattsu genre = Action, Crime fictionInfobox animanga/Manga title = author = Kenichi Sonoda publisher …   Wikipedia

  • Grateful Dead — Le Grateful Dead en 1987 : Bob Weir, Jerry Garcia et Mickey Hart Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Gratefull Dead — Grateful Dead Grateful Dead Le Grateful Dead en 1987 : Bob Weir, Jerry Garcia et Mickey Hart Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • The Grateful Dead — Grateful Dead Grateful Dead Le Grateful Dead en 1987 : Bob Weir, Jerry Garcia et Mickey Hart Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • List of people from Seattle, Washington — A person who lives in or comes from Seattle, Washington, USA is called a Seattleite . This is a list of well known people who were born or lived in the city of Seattle.Born in SeattleLiving*Paul Allen – co founder of Microsoft *Bob Bingham Jesus… …   Wikipedia

  • Dinah Washington — Background information Birth name Ruth Lee Jones Also known as Queen of the Blues …   Wikipedia

  • Bondage Records — est un label alternatif français créé à Paris en 1982. Au milieu des années 1980, il a été le label phare du mouvement alternatif en signant des groupes tels que les Bérurier Noir, Ludwig von 88, les Washington Dead Cats, etc. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.