Wafic Tibi

Wafic Tibi

Wafic Tibi (1925-1981) était un journaliste libanais, propriétaire du quotidien al Yom

La famille Tibi, originaire de Tibi en Palestine, est l’une des plus anciennes familles de la presse libanaise. Après la Première Guerre mondiale, Chaker el Tibi avait fondé le journal Al Ikhâ (la Fraternité) à Beyrouth. Ses fils Afif et Wafic créèrent en 1947 le quotidien Al Yom (Le Jour), de tendance nationaliste arabe.

Après la mort de son frère Afif qui avait présidé le Syndicat de la Presse libanaise, Wafic Tibi, propriétaire du journal al Yom et du magazine Al Ayam Page d'aide sur l'homonymie, présida le syndicat des rédacteurs de la presse libanaise et fut doyen de l’Institut national pour la formation des journalistes. Professeur ayant formé plusieurs générations de journalistes, respecté pour la fermeté de ses convictions et son esprit de tolérance, Wafic Tibi a joué un rôle éminent dans la presse libanaise. Son fils aîné Walid el Tibi, décédé en mai 2005, a également occupé une place éminente au sein de l'Ordre de la presse libanaise.

Sa fille Zeina el Tibi, copropriétaire de la licence du quotidien al Yom avec ses frères Khaled et Mazen, poursuit la tradition journalistique de la famille. Elle représente en France le magazine familial Al Ayam et l’hebdomadaire francophone La Revue du Liban (site [1] ) et dirige la revue Etudes géopolitiques (site [2] ).


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Wafic Tibi de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Zeina el tibi — est une essayiste et journaliste franco libanaise. Zeina el Tibi appartient à l’une des plus anciennes familles de la presse libanaise. Son grand père Chaker Tibi avait fondé à Beyrouth, après la Première Guerre mondiale, le journal Ikha (la… …   Wikipédia en Français

  • Zeina el Tibi — est une essayiste et journaliste franco libanaise. Zeina el Tibi appartient à l’une des plus anciennes familles de la presse libanaise. Son grand père Chaker Tibi avait fondé à Beyrouth, après la Première Guerre mondiale, le journal Ikha (la… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»