Vote familial


Vote familial
Droit de vote
Généralités
Démocratie · Dépouillement · Droits civiques · Élection · Système électoral · Vote
Typologies
Histoire
par pays
Belgique · États-Unis · France · Suisse
par catégorie de la population
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Le vote familial permet au chef de famille de disposer d'un nombre de voix proportionnel aux effectifs de sa famille (épouses et enfants), en plus de la sienne, pour voter aux élections.

Le vote familial a été appliqué en Belgique, en Espagne sous Franco ou encore dans le Portugal salazariste. Ses promoteurs, qui prétendaient se positionner dans l’intérêt de la famille, comptaient en réalité sur le conservatisme supposé des pères de famille. Le vote familial s’est finalement heurté au principe égalitaire « une personne, une voix », le fait que le poids électoral des individus puisse varier en fonction de leur situation familiale finissant par être mal accepté par le corps électoral dans son ensemble. Il n’est plus utilisé nulle part à l’heure actuelle. Sa réutilisation dans une démocratie moderne semble peu probable, les enfants acceptant certainement moins facilement, de nos jours, de voir leurs parents voter à leur place.

En France, il fut projeté en 1871 par le baron de Jouvenel, la proposition étant âprement discutée jusque dans les années 1920, sans jamais aboutir à un projet de loi. Cette mesure faisait également partie du projet de constitution attribué au maréchal Pétain.

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vote familial de Wikipédia en français (auteurs)