Vocabulaire europeen des philosophies


Vocabulaire europeen des philosophies

Vocabulaire européen des philosophies

Le Vocabulaire européen des philosophies (sous-titré Dictionnaire des intraduisibles) est un dictionnaire encyclopédique du lexique philosophique, réalisé sous la direction de Barbara Cassin[1]. D'aucuns considèrent cet ouvrage comme le Lalande du XXIe siècle[2].

Sommaire

Spécificité de l'ouvrage

L'originalité de ce dictionnaire (entièrement rédigé en français) est de comporter des entrées qui correspondent à des mots de différentes langues. Les idiomes les plus représentés sont l'allemand, l'anglais, l'arabe, l'espagnol, le français, le grec ancien, l'hébreu, l'italien, le latin, et le russe. On trouvera en outre quelques entrées sur des mots empruntés aux langues suivantes : le basque, le catalan, le danois, le finnois, le hongrois, le néerlandais, le polonais, le roumain, le suédois et l'ukrainien. En s'inscrivant dans la pluralité des langues, le Vocabulaire européen des philosophies voudrait éviter ces deux écueils que sont le « globish » et le « nationalisme ontologique ». Le premier de ces termes est emprunté à Jean-Paul Nerrière[3] pour désigner le tout-à-l'anglais (global english) ; la seconde expression a été forgée par Jean-Pierre Lefebvre[4] pour désigner la position heideggerienne selon laquelle l'allemand et le grec seraient les deux langues philosophiques par excellence.

De même qu'il rejette l'idée d'une langue unique, le Vocabulaire européen des philosophies rejette l'idée d'une traduction unique. C'est d'ailleurs ce qu'indique le sous-titre : par « intraduisibles » il ne faut pas entendre ce que l'on ne peut pas traduire (et, par conséquent, ce qui n'a jamais été traduit), mais, bien au contraire, ce que l'on ne cesse pas de traduire[5].

En inscrivant son projet dans l'étude de la différence des langues, le Dictionnaire des intraduisibles se revendique aussi bien du Vocabulaire des institutions indo-européennes de Benveniste[6] que du concept deleuzien de « déterritorialisation »[7].

Quelques collaborateurs du dictionnaire

Ont collaboré au Vocabulaire de nombreux universitaires de renom parmi lesquels on retrouve notamment : Éric Alliez, Alain Badiou, Charles Baladier, Françoise Balibar, Étienne Balibar, Rémi Brague, Barbara Cassin, Lambros Couloubaritsis, Jean-François Courtine, Françoise Dastur, Pascal David, Michel Fichant, Geneviève Fraisse, Frédérique Ildefonse, Sandra Laugier, Alain de Libera, Jacqueline Lichtenstein, Frédéric Nef, Alain Pons, Joëlle Proust, Philippe Raynaud, Claude Romano, Irène Rosier-Catach, etc.[8].

Notes et références de l'article

  1. Barbara Cassin (dir.), Vocabulaire européen des philosophies, Paris, Le Seuil/Le Robert, 2004, 1 532 pages (ISBN 2020307308).
  2. Notamment Jean-François Courtine, « Le "Lalande" du XXIe siècle », dans L’Agenda de la pensée contemporaine, 1, printemps 2005, p. 96-100.
  3. Cf. Don't speak English, parlez Globish, Eyrolles, 2e éd. mise à jour et complétée, 2006.
  4. Cf. « Philosophie et philologie : les traductions des philosophes allemands », in Encyclopédia universalis, Symposium, Les Enjeux, 1, 1990, p. 170.
  5. On retrouve ici l'esprit de la collection « Points bilingues » que dirigeaient Alain Badiou et Barbara Cassin aux Éditions du Seuil et dont l'objectif était de présenter « des textes [...] "intraduisibles", toujours à retraduire » (cette phrase figurait en tête de chaque volume de la collection). On retrouve également cette idée dans l'exergue de l'édition que Barbara Cassin a donné de Parménide, Sur la nature ou sur l'étant : la langue de l'être ?, Paris, Seuil, 1997, p. 9.
  6. Paris, Minuit, 1969, 2 vol. Cf. Vocabulaire européen des philosophies, « Présentation », p. XVII.
  7. Cf. Ibid., p. XX; ou encore Barbara Cassin, « Sophistique, performance, performatif », Bulletin de la société française de philosophie, octobre -décembre 2006, p. 27 sq.
  8. Cette liste renvoie aux auteurs qui ont collaboré à un nombre important d'articles ou dont le nom figure comme une entrée de Wikipédia. Une liste exhaustive des différents collaborateurs figure en tête de l'ouvrage (p. VIII-XIII).

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail des langues Portail des langues
Ce document provient de « Vocabulaire europ%C3%A9en des philosophies ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vocabulaire europeen des philosophies de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vocabulaire européen des philosophies — Le Vocabulaire européen des philosophies (sous titré Dictionnaire des intraduisibles) est un dictionnaire encyclopédique du lexique philosophique, réalisé sous la direction de Barbara Cassin[1]. D aucuns considèrent cet ouvrage comme le Lalande… …   Wikipédia en Français

  • Vocabulaire technique et critique de la philosophie — Le Vocabulaire technique et critique de la philosophie est un dictionnaire encyclopédique du lexique philosophique, créé par André Lalande. Couronné par l Académie française, l ouvrage est d abord publié – en fascicules – dans le Bulletin de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des théoriciens de l'art — Liste d historiens de l art et de théoriciens de l art Sont indiqués pour ces auteurs de référence ayant contribué aux réflexions sur l art et son histoire, sur la culture, uniquement les principaux titres publiés (censés justifier leur présence… …   Wikipédia en Français

  • Classification des arts — En conséquence des divergences sur la définition de l’art et aux difficultés à l’aborder dans sa globalité, les querelles sur la classification des arts ou sur la comparaison (le paragone italien) des arts[1] sont une « figure imposée » …   Wikipédia en Français

  • Étude des Genres — Gender studies On appelle dans le monde anglo saxon Gender studies (ou parfois Gender, Cultural Queer studies[1]) un vaste domaine d étude, de débat, de controverses portant sur la question du gender (c est à dire du genre sexuel, différence… …   Wikipédia en Français

  • Études des genres — Gender studies On appelle dans le monde anglo saxon Gender studies (ou parfois Gender, Cultural Queer studies[1]) un vaste domaine d étude, de débat, de controverses portant sur la question du gender (c est à dire du genre sexuel, différence… …   Wikipédia en Français

  • Theorie des Idees — Théorie des formes Dans la série Articles sur Platon [remarque] Connaissance Théorie des formes Dialectique …   Wikipédia en Français

  • Théorie des Formes — La théorie des Formes intelligibles (ou théorie des Idées) est l hypothèse, formulée par Platon, selon laquelle il existe un seul et unique domaine ontologique formé de principes immuables et universels, indépendants de l intellect, dont le monde …   Wikipédia en Français

  • Théorie des Idées — Théorie des formes Dans la série Articles sur Platon [remarque] Connaissance Théorie des formes Dialectique …   Wikipédia en Français

  • Théorie des formes — Dans la série Articles sur Platon [remarque] Connaissance Théorie des formes Dialectique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.