Violoneux


Violoneux
Le violoneux de Louis-Joseph Watteau (1785)

Violoneux est le terme que l'on emploie, en Français, pour désigner un violoniste qui exécute de la musique populaire, de la musique traditionnelle ou folklorique.

Souvent, un violoneux ne possède pas de formation classique en musique, mais a appris d'autres violoneux. On peut souvent le distinguer du violoniste classique par la manière dont il tient son violon, appuyé sur le bras, un peu sous l'épaule, contrairement à la position classique, sous le menton.

Sommaire

Dans la langue

En Français

L'une des utilisation les plus anciennes du terme « Violoneux » figure dans « L'Héritier de village » de Marivaux qui fut représentée pour la première fois en 1725.

« Faites itou avartir les violoneux, car je veux de la joie. » Marivaux, L'Héritier de village, Scène V.


Il a coexisté depuis avec plusieurs synonymes :

« Le violonaire qui menait tout ce monde, affolé par le vent, jouait à la diable ; ses airs arrivaient aux oreilles par bouffées, et, dans le bruit des bourrasques, semblaient une petite musique drôle plus grêle que les cris d’une mouette. » Pierre Loti, Pêcheurs d'Islande, Calmann-Lévy, s.d., page 271.
« Quand tu auras envie d'en connaître plus long, tu iras dans les grandes villes, où les violoneurs t'apprendront le menuet et la contredanse »[1],[2].
  • « violonier » qui finit par désigner surtout, à partir du début du XXe siècle, les facteurs de violons.
« Il doit en être de même des mots pianier, violonier, flûtier, etc., qui ne sont pas moins utiles. N'est-il pas ridicule, par exemple, d'appeler luthier celui qui de sa vie n'a fabriqué et ne fabriquera un seul luth ? »[3]
  • Et le plus ancien « ménestrier »
« Violoneur ou Violoneux. n. m. Mauvais joueur de violon : ménétrier de campagne. »[4]

En Anglais

L'Anglais possède de la même manière deux mots « violonist » (violoniste) et « fiddler» (violoneux) pour désigner les deux catégories de musiciens. Mais violoneux et violonistes utilisent même les mots « violin » (violon) et « fiddle» (crincrin) de manière interchangeable.

« I had a good violin somebody gave me quite a while ago, and somebody took it from me. It was in my pickup truck, and somebody took it. I not see it, but my fiddle went somewhere, anyway » (« J'avais un bon violon que quelqu'un m'avait donné il y avait déjà longtemps, et quelqu'un me l'a pris. Il était dans ma camionnette, et quelqu'un l'a pris. Je n'ai pas vu quand ça s'est passé, mais mon crin-crin est parti quelque part, de toute manière. ») Simon St. Pierre[5].


Au Canada

Québec

Au Québec, les violoneux ont longtemps occupé une grande place dans les célébrations du temps des fêtes, jouant des reels, des rigodons et des gigues. Depuis les années 1980, leur importance s'est effritée au profit des albums de musique traditionnelle.

Certains fabriquent eux-mêmes leur violon. L'instrument est souvent moins esthétique, mais donne à son créateur un sentiment d'être un objet plus personnel, plus intime.

Parmi les plus connus, on retrouve Ti-Jean Carignan, Ti-Blanc Richard et Monsieur Pointu, qui ont enregistré leur savoir-faire sur différents albums.

En France

Haute Bretagne

L'âge d'or du violon en Haute Bretagne dura de 1880 à 1914.

Notes et Références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Violoneux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • violoneux — [ vjɔlɔnø ] n. m. • 1714; violonneur 1821; de violon ♦ Violoniste de village. ⇒ ménétrier. ♢ Fam. Violoniste médiocre. ● violoneux nom masculin (de violon) Violoniste de village qui escorte les noces et participe aux manifestations populaires.… …   Encyclopédie Universelle

  • violoneux — (entrée créée par le supplément) (vi o lo neû) s. m. Dans le langage populaire, surtout des campagnes, joueur de violon. Les violoneux et les cornemuseux doivent venir donner l aubade aux fiancés, ANDRÉ THEURIET, Rev. des Deux Mondes, 1er mai… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VIOLONEUX — n. m. Violoniste de campagne ou qui joue dans les rues. Il se dit aussi, par dénigrement, d’un Violoniste médiocre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • violoneux — n., ménétrier, violoniste : VYOLNÎ, RE, E (Albanais, Annecy, Étercy, Saxel), vyolonéro, a, e (Chambéry), vyolneû / vyolonu, za, e (St Nicolas Cha.) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Le Violoneux — Offenbach par F. Grünewald (1881) Genre Opérette Nb. d actes 1 …   Wikipédia en Français

  • Jean Carignan — Jean « Ti Jean » Carignan (7 décembre 1916, Lévis 16 février 1988, Montréal) est un célèbre violoneux québécois. Sommaire 1 Son enfance à Lévis 2 Ses études du violon et son répertoire 3 …   Wikipédia en Français

  • VIOLON — «Or les beautés et les gentillesses que l’on pratique dessus sont en si grand nombre que l’on le peut préférer à tous les autres instruments, car les coups de son archet sont parfois si ravissants, que l’on n’a point de plus grand mécontentement… …   Encyclopédie Universelle

  • Simon St. Pierre — Naissance 26 février 1930 (1930 02 26) (81 ans) Saint Benoît Labre[1] …   Wikipédia en Français

  • Hans Christian Andersen — Pour les articles homonymes, voir Andersen. Hans Christian Andersen Activités Conteur Roma …   Wikipédia en Français

  • Violon — Pour les articles homonymes, voir Violon (homonymie). Violon Violon de Jakobus Stainer, XVII …   Wikipédia en Français