Villepreux


Villepreux
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villepreux (homonymie).

48° 49′ 51″ N 2° 00′ 11″ E / 48.8308, 2.0031

Villepreux Hôtel de ville
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Saint-Germain-en-Laye
Canton Saint-Nom-la-Bretèche
Code commune 78674
Code postal 78450
Maire
Mandat en cours
Stéphane Mirambeau
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 9 859 hab. (2006)
Densité 948 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 51″ Nord
       2° 00′ 11″ Est
/ 48.8308, 2.0031
Altitudes mini. 82 m — maxi. 155 m
Superficie 10,40 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Villepreux est une commune française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France.

Les habitants sont appelés les Villepreusiens.

Sommaire

Géographie

Situation

La commune de Villepreux se trouve à environ 12 km à l'ouest de Versailles, dans la plaine de Versailles, pratiquement dans l'axe de la perspective du Grand Canal (un axe qui correspond à l'ancienne Allée royale de Villepreux). Le territoire communal, au relief peu accentué, est marqué dans sa partie nord par la dépression de la vallée du ru de Gally, et de ses affluents, le ru de l'Oisemont et le ru de l'Arcy.

Le territoire communal est encore essentiellement rural. L'urbanisation, environ 15 % de la superficie, s'est développée dans la partie sud, en proximité des Clayes-sous-Bois dans le secteur desservi par la voie ferrée venant de Paris et Versailles.

Position de Villepreux dans les Yvelines
Locator Dot.png

Villepreux, c'est d'abord un cœur de village historique établi autour du château du XVIIIe siècle construit par la famille Francini et appartenant de nos jours à la famille des comtes de Saint-Seine
C'est ensuite, plus au sud, vers la gare SNCF, le quartier de la Haie-Bergerie, lotissement créé par Jacques Riboud et son architecte Roland Prédiéri -qui deviendre ensuite maire- au début des années 1960. Les maisons mitoyennes ont depuis été réhabilitées par de nouvelles générations de propriétaires.
C'est aussi, à l'ouest, un nouveau pôle appelé Trianon, près du quartier de la Pointe-à-l'Ange, aménagé en pavillons-immeubles de qualité en bordure des champs, à la limite du territoire communal de Chavenay.
C'est également le quartier du Val Joyeux, un lotissement de 400 pavillons, datant de l'après-guerre, ainsi qu'une petite résidence plus récente de pavillons et d'appartements en lisière de la forêt de Bois-d'Arcy.

Le centre-ville s'est déplacé du vieux village vers les quartiers nouveaux.

La commune est traversée dans sa partie sud-est (Val Joyeux) par l'aqueduc de l'Avre.

Communes limitrophes

Les communes limitrophes sont Saint-Nom-la-Bretèche au nord, Noisy-le-Roi au nord-est sur environ 800 m, Rennemoulin à l'est, Fontenay-le-Fleury au sud-est, Bois-d'Arcy au sud, Les Clayes-sous-Bois au sud-ouest et Chavenay au nord-ouest.

Transports et communications

Réseau routier

La commune est desservie par deux axes routiers principaux, la route départementale 11 d'orientation est-ouest qui relie Saint-Cyr-l'École à Septeuil et traverse la commune dans sa limite sud, pratiquement parallèlement à la voie ferrée, et la route départementale 98 d'orientation nord-sud, venant de Saint-Germain-en-Laye.

Desserte ferroviaire

La desserte ferroviaire est assurée par la gare de Villepreux - Les Clayes, située sur la commune des Clayes-sous-Bois, sur la ligne Paris-Granville et qui donne accès en 30 minutes à la Gare de Paris-Montparnasse.
Cette ligne SNCF coupe quasiment en deux la ville en isolant le quartier du Val Joyeux qui se retrouve ainsi plus lié aux Clayes-sous-Bois qu'à Villepreux même.

Bus

La commune est desservie par :

Héraldique

Armes de Villepreux

Les armes de Villepreux se blasonnent ainsi :

écartelé, au premier et au quatrième de gueules aux trois besants d'argent, au deuxième et troisième d'or aux deux masses d'armes de sable passées en sautoir, liées de gueules.

Ce blason est constitué à partir des armes de la famille de Gondi (d'or, à deux masses d'armes de sable, passées en sautoir et liées de gueules)[1] et de celles de Guillaume de Villepreux - XIIIe siècle (de gueule à trois besants d'argent)[2].

Toponymie

L’origine de Villepreux est très ancienne. Parmi les nombreuses étymologies du nom même de « Villepreux », figure celle, gallo-romaine, de villa pirorum, surnom d’une « villa » ou grande ferme entourée de poiriers.

Dans un livre édité en 1993 par les éditions Léon Puthon, tiré à 2 500 exemplaires, et intitulé Villepreux - un siècle d'images, on trouve une autre étymologie, peut-être moins flatteuse, mais associant fortement Villepreux à la notion de « ferme » : villa porcorum (domaine des porcs). Citons aussi, toujours tiré de la même source, villaperour - villaperor, villapereur (des lépreux). Villepreux en effet aurait été au XIIe siècle une ville de lépreux avec une maladrerie, située près du domaine dit de Grand'Maisons, au lieu-dit Saint-Vincent.

Histoire

Origines

L'église Saint-Germain au cœur du vieux village, façade ouest

La première mention écrite de Villepreux remonte à une charte de Charles-le-Chauve datée de 856. Ce qui n’exclut pas l’existence d’habitants avant cette époque comme l’atteste la découverte d’un cimetière mérovingien en haut de la pépinière de l’école d’horticulture Le Nôtre, à la fin du XIXe siècle (aujourd’hui Centre de formation professionnelle).

Les seigneurs de Villepreux

Du XIe siècle à 1789, Villepreux compte 34 seigneurs qui se succèdent sans pour autant se ressembler. Beaucoup d'entre eux relient l'histoire de la ville à la "grande Histoire"[3].

  • Les sires du Puiset furent aussi comte de Jaffa, actuellement en Israël, et seigneurs de Bira (al Bîra alias Bîrejik), sur l’Euphrate.
  • Constance de Courtenay, dame de Villepreux (+1231) était petite-fille de Louis VI le gros et sœur de Pierre II, empereur de Constantinople.
  • Le frère du cardinal Balue, celui que l’imagerie populaire représente emprisonné par Louis XI dans une cage suspendue, fut seigneur de Villepreux.
  • Saint-Vincent de Paul vécut longtemps à Villepreux étant précepteur des Gondi et qu’il y fit venir Louise de Marillac.
  • Les Francini, comtes de Villepreux, sont les créateurs des jeux d’eau du château de Versailles.
  • Georges Nagelmackers (1845-1905) créateur de la Compagnie internationale des wagons-lits (1876), de l’Orient Express, du Transsibérien, du mythique Pera Palas d’Istamboul (1892), où Agatha Christie écrivit Le Crime de l’Orient express, mourut à Villepreux.

Administration

En 2010, la commune de Villepreux a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[4].

En 2011, la commune de Villepreux a été récompensée par le label « Ville Internet @@@ »[5].

En 2011, la commune de Villepreux a été récompensée par le troisième prix des villes fleuries des Yvelines sur les communes de même strate.

Chronologie des maires de Villepreux

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 S. Mirambeau SE  
1998 2008 M. Valladon PS  
1995 1998 J. Rohrbacher PS  

Education

La commune relève de l'académie de Versailles. Villepreux reste une commune de taille moyenne dotée d'une quantité adaptée d'écoles maternelles et primaires, de son propre collège et d'un lycée.

  • Enseignement primaire
    • Les écoles maternelles : 3
    • Les écoles primaires : 4
  • Enseignement secondaire
    • Lycée Sonia Delaunay : Ce lycée polyvalent a un niveau de réussite au bac très élevé et nettement supérieur à la plupart des lycées du département.[réf. souhaitée]
    • Collège Léon Blum : Ce collège est voisin du lycée Sonia Delaunay.

Jumelage

Drapeau de l'Autriche Fulpmes (Autriche)

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Villepreux comptait 9 887 habitants (soit une augmentation de 3 % par rapport à 1999). La commune occupait le 953e rang au niveau national, alors qu'elle était au 934e en 1999, et le 41e au niveau départemental sur 262 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Villepreux depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[6], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[7]. Pour Villepreux, le premier recensement a été fait en 2004[8], les suivants étant en 2009, 2014, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Villepreux, est une évaluation intermédiaire[9].

Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 9 887 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 856 801 805 810 599 690 669 646 638
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 577 581 588 570 651 716 692 677 693
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 632 607 641 621 665 710 708 714 853
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 2 714 6 926 8 377 7 398 8 776 9 590 9 859 9 887 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[10], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[11],[12]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,3 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 21,7 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 15,2 %) ;
  • 51,3 % de femmes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 17,8 %).
Pyramide des âges à Villepreux en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
0,3 
3,9 
75 à 89 ans
5,7 
11,2 
60 à 74 ans
11,8 
22,0 
45 à 59 ans
21,2 
21,7 
30 à 44 ans
22,8 
17,8 
15 à 29 ans
16,7 
23,3 
0 à 14 ans
21,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Économie

  • Ville à dominante résidentielle
  • Les commerces de proximité et le marché, dit « marché de la Plaine », donnent à la ville un attrait particulier, à moins d'une heure de Paris
  • Entreprises du secteur tertiaire et activités « vertes » (équitation, gastronomie, arts de la table, etc.)
  • Agriculture (grande culture céréalière).

Culture

  • L'Orme à la blonde, situé à proximité immédiate de l'hôtel de ville, était un arbre sous lequel le roi François Ier, nous dit-on, rencontrait une de ses maîtresses, une jeune femme blonde.

Patrimoine

La façade sud de l'église Saint-Germain et le porche d'entrée.
L'église Saint-Vincent-de-Paul au cœur du nouveau village.
  • Église Saint-Germain
  • Château de Grand'Maisons : classé monument historique, construit à partir de 1720 pour la famille Francini, créateurs des jeux d’eau de Saint-Germain-en-Laye, Fontainebleau et Versailles  ; il fut achevé au XIXe siècle.
  • Château de Villepreux : construit en 1885 par Georges Nagelmackers, directeur de la Compagnie internationale des wagons-lits, en lieu et place d'un ancien château du XVIIe siècle ayant appartenu à la famille Gondi.
  • Ferme de Grand'Maisons : aujourd'hui centre de séminaires
  • Maison Saint-Vincent :située dans le vieux village, ancienne demeure à encorbellement et colombages, inscrite à l’inventaire complémentaire des Monuments historiques, elle fut la deuxième maison des Filles de la Charité, fondée par Saint Vincent de Paul et est aujourd'hui un lieu d'expositions, d'animations et de rencontres.
  • Église Saint-Vincent-de-Paul : le décor de façade est dû à Robert Lesbounit
  • Statuettes de la rue Pierre Curie : au-dessus de l'ancienne boulangerie, la statuette de saint Honoré, patron des boulangers et, en face, celles de saint Côme et saint Damien, martyrs décapités à Tyr, patrons des pharmaciens.
  • Robert Lesbounit a aussi laissé dans les années soixante d'autres fresques sur certains bâtiments ou carrefours publics un peu partout dans les quartiers de l'époque (Haie Bergerie, Marché, ...).

Personnalités liées à la commune

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi

Notes, sources et références

  1. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, 1996, 204 p. (ISBN 2-86377-140-X) 
  2. Armoiries de Villepreux - Société d'Histoire et d'Archéologie de Villepreux et du Val de Gally.
  3. Source : "Villepreux et ses 34 seigneurs", sur http://www.les-yvelinois.fr
  4. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  5. Palmarès 2011 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  6. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  7. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009
  8. Calendrier des recensements des communes du département des Yvelines sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 1er mai 2011
  9. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 1er mai 2011
  11. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 1er mai 2011
  12. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 1er mai 2011
  13. Évolution et structure de la population à Villepreux en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 1er mai 2011
  14. Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 1er mai 2011

Liens internes

Communes des Yvelines

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Villepreux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Villepreux — Villepreux …   Deutsch Wikipedia

  • VILLEPREUX (P.) — VILLEPREUX PIERRE (1943 ) Comptant trente quatre sélections en équipe de France de rugby, de 1967 à 1972, Pierre Villepreux a réinventé le rôle de l’arrière. Si ses débuts furent difficiles – il termina avec plusieurs côtes cassées un match perdu …   Encyclopédie Universelle

  • Villepreux — Villepreux …   Wikipedia Español

  • Villepreux — Nom porté dans le Sud Ouest, mais aussi dans le Cher et l Allier. Désigne celui qui est originaire de Villepreux, nom d une commune dans les Yvelines et de hameaux en Gironde (Sainte Florence) et dans le Lot et Garonne (Seyches, Agnac). Sens du… …   Noms de famille

  • Villepreux — Infobox Commune de France nomcommune=Villepreux | région=Île de France département=Yvelines| arrondissement=Saint Germain en Laye canton=Saint Nom la Bretèche| insee= 78674 cp= 78450 maire= Stéphane Mirambeau mandat= 2008 2014 intercomm=… …   Wikipedia

  • Villepreux — Original name in latin Villepreux Name in other language Villepreux State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.82815 latitude 1.9976 altitude 113 Population 9895 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Villepreux (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Villepreux est une commune des Yvelines Jeanne Villepreux Power est une naturaliste française. Pierre Villepreux est un ancien joueur et entraîneur de… …   Wikipédia en Français

  • Gare de Villepreux — Villepreux Les Clayes Vue du bâtiment voyageurs. Localisation Pays France Commune …   Wikipédia en Français

  • Pierre Villepreux — Infobox Rugbyman Pierre Villepreux …   Wikipédia en Français

  • Gare De Villepreux - Les Clayes — Villepreux Les Clayes Localisation Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.