Vice moral


Vice moral

Vice

Page d'aide sur l'homonymie Pour le périodique international, voir Vice (magazine).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homophones, voir Vis et Visse.

Le vice désigne d'une manière générale et non morale ce qui est défectueux, le défaut. En morale, c'est un penchant devenu habitude que la morale religieuse ou sociale réprouve (en matière sexuelle mais pas seulement), ou un défaut excessif.

La notion de vice varie peu d'une culture et d'une époque à l'autre, mais son contenu, ce qu'il désigne, est très changeant. Par exemple, la conception athénienne antique de la sexualité : apprécier une femme autrement que comme génitrice d'une descendance semblait grotesque pour certains membres des couches supérieures de la population, sans pour autant que l'homosexualité fût sentie comme une valeur en soi. Le mythe d'Aristophane dans le Banquet de Platon montre cependant qu'un amour authentique pouvait être conçu entre un homme et une femme, représentant deux moitiés d'un même corps originel.

D'une manière similaire, alors que l'avarice est, selon les critères chrétiens, un péché mortel et que la pauvreté matérielle est un indice de pureté morale, une réussite sociale fondée sur le modèle capitaliste de l'épargne et de l'investissement pourra passer, dans les sociétés modernes judéo-chrétiennes (surtout protestantes), pour un modèle à atteindre, sous réserve naturellement que l'argent soit considéré comme un serviteur et non comme un maître : beaucoup gagner, oui, mais pour beaucoup donner (voir Bill Gates, Warren Buffett...), ce qui ne saurait donc se qualifier d'avarice.

Cette même notion, très floue, change aussi selon les individus, en accord avec leur propre morale : telle personne sentira telle pratique comme un vice, qui passera, aux yeux d'une autre, pour une pratique acceptable voire positive. Ainsi, par exemple, fumer.

Un jeu de société à succès, nommé Scrupules, permet de découvrir à quel point dans certains cas-limites on connaît peu le système de valeurs parfois de nos amis proches.


Sommaire

Droit du consommateur

  • Vice de fabrication

Judéo-christianisme

Parmi les exemples de vices fréquemment cités, car souvent réprouvés par les morales religieuses judéo-chrétiennes, on trouve, entre autres, la bestialité (la zoophilie), l'homosexualité (et surtout la sodomie), la masturbation et la majorité des pratiques sexuelles n'impliquant pas la seule volonté de reproduction.

On peut également citer les principaux défauts humains, à savoir l'avarice, l'égoïsme, l'hypocrisie, l'intempérance, la jalousie, l'oisiveté, l'orgueil (vice suprême pour les Grecs de l'Antiquité, nommé hubris, ou hybris), la paresse, la vanité, etc., qui peuvent recouper certains des sept péchés capitaux de la morale chrétienne (chaque péché capital (ou vice) étant le contraire d'une des vertus théologales ou cardinales).

La notion de vice social est intimement liée à celle de vice religieux.

Bouddhisme

Pour le bouddhisme, les « petits » vices sont les comportements d'attachement considérés illusoires aux plaisirs matériels : pouvoir, richesse, etc. Dans le bouddhisme traditionnel, il existe quatre « grands » vices qui peuvent mener à l'exclusion de la communauté : le meurtre, le vol, la fornication et l'imposture.

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « vice » sur le Wiktionnaire.

Ce document provient de « Vice ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vice moral de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moral psychology — is a field of study in both philosophy and psychology. Some use the term moral psychology relatively narrowly to refer to the study of moral development.[1] However, others tend to use the term more broadly to include any topics at the… …   Wikipedia

  • Moral Theology — • Limited to those doctrines which discuss the relations of man and his free actions to God and his supernatural end, and propose the means instituted by God for the attainment of that end Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Moral Theology …   Catholic encyclopedia

  • Moral — Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral agent — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral certainty — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral insanity — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral philosophy — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral play — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral sense — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Moral theology — Moral Mor al, a. [F., fr. It. moralis, fr. mos, moris, manner, custom, habit, way of life, conduct.] 1. Relating to duty or obligation; pertaining to those intentions and actions of which right and wrong, virtue and vice, are predicated, or to… …   The Collaborative International Dictionary of English