Vesicule biliaire


Vesicule biliaire

Vésicule biliaire

Voir également la page d'homonymie Vésicule

La vésicule biliaire (ou cholécyste) est un organe piriforme (en forme de poire) qui stocke la bile jusqu'à ce que le corps l'utilise pour la digestion. Elle constitue la Voie Biliaire accessoire. Elle est connectée au foie, au duodénum, au canal cholédoque par le canal cystique. On peut aussi avoir des maladies de la vésicule biliaire à cause de l'obésité. [1]

Sommaire

Anatomie

Gallenblase.png

C'est un organe sous hépatique, accolé au foie par l'intermédiaire du lit vésiculaire. La vésicule se situe sur la scissure médiane hépatique. Elle est vascularisée par l'artère cystique, branche de l'artère hépatique propre. Elle est reliée au cholédoque par l'intermédiaire du canal cystique qui est fin et tortueux. Il existe un nombre assez important de variations anatomiques dans l'abouchement du canal cystique.

Anatomie microscopique

Fonction

La vésicule biliaire stocke et concentre la bile produite par le foie en attendant que celle-ci soit nécessaire à la digestion. La bile est composée de mucus, de pigments biliaires, de sels biliaires, de cholestérol et de sels minéraux (calcium).

Imagerie

La cholécystographie consiste à utiliser les rayons X avec un produit de contraste pour visualiser la vésicule. Cette technique a été utilisée pour la première fois en 1924[1]. Cela est resté l'examen de réfence jusqu'aux années 1980[2] où elle est détronée par l'échographie.

L'échographie abdominale utilise les ultrasons et obtient une imagerie simple et indolore de la vésicule.

Le scanner abdominal ainsi que l'imagerie par résonance magnétique permettent également de visualiser cet organe.

Pathologies biliaires

Cholestase

Diminution ou arrêt total de l'excrétion biliaire. (On distingue la cholestase intra-hépatique, avec diminution de la fabrication biliaire, et la cholestase extra-hépatique, avec arrêt de l'évacuation biliaire). Le syndrome de cholestase se manifeste par un ictère, un prurit et un prurigo lésions de grattage. Du fait de l'absence d'excrétion des pigments biliaires, les selles prennent un aspect décoloré alors que les urines sont fortement colorées. Puisque l'absorption de la vitamine K est dépendante des sels biliaires, il y a une carence en vitamine K dans le cas du syndrome de cholestase ce qui entraîne une diminution du taux des facteurs de la coagulation vitamino-K dépendants (II, VII, IX, X, protéines C et S) et donc une diminution du taux de prothrombine. Le taux de facteur V, non vitamino-K dépendant, est inchangé. La diminution du taux de prothrombine est corrigeable par l'administration parentérale de vitamine K : test de Kohler.

Cholélithiase

Dans la vésicule, à l'occasion d'une modification hormonale (grossesse) ou de façon fortuite, les éléments de la bile peuvent cristalliser. Il y aura ensuite coalition de calculs pour réaliser une lithiase biliaire, ou calcul biliaire. Il peut contenir principalement du calcium, du cholestérol, ou des pigments biliaires, ou être mixte.

Cholecystectomie vue au laparoscope

La cholélithiase est très fréquente (20% de la population), souvent asymptomatique. Elle se complique dans un nombre assez limité de cas.

Colique Hépatique

Le calcul ainsi constitué peut s'enclaver dans le canal cystique. Au moment du repas, quand la contraction de la vésicule tentera d'évacuer la bile vers le tube digestif, le calcul obstruera le cystique et c'est l'augmentation de la pression de la bile à l'intérieur de la vésicule qui provoquera la douleur. La crise durera quelques heures et s'arrêtera spontanément. La colique hépatique se manifeste sur le plan clinique par une douleur siégeant dans l'hypochondre droit, irradiant vers l'omoplate droite. Elle peut s'accompagner d'une respiration superficielle. La palpation de l'hypochondre droit ne met pas en évidence de contracture mais révèle le signe de Murphy : douleur provoquée à la palpation avec inhibition respiratoire.

Cholécystite

Voir l'article principal : Cholécystite

Cholédocholithiase

Un calcul peut migrer à travers le canal cystique vers le canal cholédoque. Il butera alors dans le bas cholédoque, et risquera de l'obstruer, souvent de façon transitoire : on aura alors constitution d'un ictère (ou jaunisse), souvent fluctuant. La surinfection de la bile cholédocienne entraînera l'angiocholite qui se révèle par la succession en 48 heures de douleur, fièvre, ictère. Le foie est un organe très vascularisé, l'infection de la bile intra-hépatique entraîne une décharge massive de toxines et de bactéries vers le sang, avec risque de constitution rapide d'un choc septique.

Ileus biliaire

A la suite d'une cholécystite, la vésicule fragilisée par l'inflammation peut se perforer dans le duodénum, et le calcul gagner ainsi le tube digestif. Un gros calcul peut alors se coincer au niveau de la valvule iléo-caecale (entre intestin grêle et colon), et déterminer une occlusion. Le diagnostic est souvent fait sur une radio d'abdomen sans préparation, qui associera aérobilie, occlusion du grêle, et parfois calcul radioopaque visible.

Cancer de la vésicule (biliaire)

C'est un cancer très rare, qui touche de 2 à 3 fois plus la femme que l'homme. Il se déclare généralement après 65 ans

Symptômes

Le cancer de la vésicule biliaire ne provoque des symptômes qu'à un stade avancé, c'est-à-dire quand la tumeur a commencé à s'étendre aux organes voisins (foie…). Voici une liste des symptômes constatés dans la plupart des cas :

  • Perte rapide de poids ;
  • Vomissements ;
  • Ictère possible...

Opération et traitement

Si la tumeur est décelée à temps, on peut opérer en supprimant la vésicule biliaire. Contrairement à d'autres cancers, le traitement de celui de la vésicule biliaire par la chimiothérapie et ou la radiothérapie n'est pas toujours efficace et le risque de récidive est important.

Guérison

Si les cellules cancéreuses n'ont pas traversé la muqueuse de la vésicule, le pronostic est généralement très bon. En revanche, si la tumeur a commencé à se propager à un ou des organes voisins, le pronostic est beaucoup plus réservé et grave.

Médecine traditionnelle chinoise

La vésicule biliaire des ours est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise. Comme ces animaux sont protégés, les sels utilisés sont obtenus soit par trafic illégal d'espèces sauvages[3] ou dans des élevages dont les conditions d'exploitations sont soumises à controverse[4].

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la médecine Portail de la médecine

Ce document provient de « V%C3%A9sicule biliaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vesicule biliaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vésicule biliaire — ● Vésicule biliaire réservoir membraneux, en forme de poire, appliqué sur la face inférieure du foie. (Elle est drainée par le canal cystique, qui s unit au canal hépatique pour former le canal cholédoque.) …   Encyclopédie Universelle

  • Vésicule biliaire — Voir également la page d homonymie Vésicule La vésicule biliaire (ou cholécyste) est un organe piriforme (en forme de poire) qui stocke la bile jusqu à ce que le corps l utilise pour la digestion. Elle constitue la Voie Biliaire accessoire. Elle… …   Wikipédia en Français

  • Cancer de la vésicule biliaire — ● Cancer de la vésicule biliaire tumeur maligne qui atteint la vésicule biliaire sous la forme d un adénocarcinome (cancer du tissu glandulaire) …   Encyclopédie Universelle

  • vésicule — [ vezikyl ] n. f. • 1541; lat. vesicula, dimin. de vesica « vessie » 1 ♦ Organe en forme de petit sac. Cour. Vésicule biliaire, ou absolt la vésicule : réservoir musculo membraneux situé à la face inférieure du foie et qui emmagasine la bile. Sc …   Encyclopédie Universelle

  • biliaire — [ biljɛr ] adj. • 1687; de bile ♦ Qui a rapport à la bile. Sécrétion biliaire. Vésicule biliaire. Pigment biliaire. ⇒ bilirubine, biliverdine, urobiline. Sels biliaires. Calculs biliaires. ● biliaire adjectif Relatif à la bile. ● biliaire… …   Encyclopédie Universelle

  • Vesicule — Vésicule Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Définition et Etymologie …   Wikipédia en Français

  • Vésicule — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Définition et Etymologie Sur les autres projets Wikimedia : « Vésicule », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Une vésicule désigne …   Wikipédia en Français

  • vésicule — (vé zi ku l ) s. f. 1°   Terme didactique. Petite vessie, petite cavité ou poche. 2°   Terme de botanique. Nom donné à de petites ampoules pleines d air occupant la surface de quelques organes aériens de plusieurs fucus.    Vésicules… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VÉSICULE — n. f. T. d’Anatomie Sac membraneux semblable à une petite vessie. La vésicule biliaire. Le poumon est composé d’une infinité de petites vésicules. Les vésicules séminales …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Calcul Biliaire — Calculs biliaires …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.