Vertou


Vertou

47° 10′ 08″ N 1° 28′ 11″ W / 47.168889, -1.469722

Vertou
Le château du Portillon et les bords de la Sèvre nantaise.
Le château du Portillon et les bords de la Sèvre nantaise.
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Nantes
Canton Vertou
Code commune 44215
Code postal 44120
Maire
Mandat en cours
Laurent Dejoie
2008-2014
Intercommunalité Nantes Métropole
Site web http://www.mairie-vertou.fr/
Démographie
Population 21 422 hab. (2008)
Densité 600 hab./km²
Gentilé Vertavien
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 08″ Nord
       1° 28′ 11″ Ouest
/ 47.168889, -1.469722
Altitudes mini. 1 m — maxi. 56 m
Superficie 35,68 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Vertou est une commune française, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

Sommaire

Toponymie

Le nom de la commune a été traduit Gwerzhav ou Gwerzhoù en breton, nom sans valeur historique : le breton n'y a jamais été parlé[1].

Géographie

Situation de la commune de Vertou dans le département de Loire-Atlantique
Situation

Vertou qui faisait historiquement partie de la Bretagne et du Vignoble nantais, est située au sud-est de Nantes, dans la vallée de la Sèvre nantaise. Le centre-ville de Vertou se trouve à 7 km de celui de Nantes.

Les communes limitrophes sont Nantes, Saint-Sébastien-sur-Loire, Basse-Goulaine, Haute-Goulaine, La Haye-Fouassière, Saint-Fiacre-sur-Maine, Château-Thébaud, Le Bignon, Les Sorinières et Rezé.

Selon le classement établi par l’INSEE, Vertou est une commune urbaine, une des 19 communes de banlieue de l’unité urbaine de Nantes ; elle fait donc partie de l’aire urbaine de Nantes et de l’espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Communes de Loire-Atlantique).

Géographie physique

La commune est vallonnée et arrosée par la Sèvre nantaise et la Vertonne.

Géographie humaine

Les principaux quartiers de Vertou sont le Bourg ou Centre-ville, Beautour, le Chêne, les Pégers-Reigniers, le Planty, la Grammoire, les Viviers, Portillon, la Rousselière et la Grassinière.

La commune n'est pas totalement urbanisée. Une partie de son territoire reste consacrée à l'agriculture, en particulier au vignoble du Muscadet.

Urbanisme

Transports en commun

La Ville de Vertou est desservie par la Tan (transport de l'agglomération nantaise).

TER

Vertou est traversé la ligne ferroviaire Nantes - Saintes. En 2003, la ville de Vertou, et celle de Saint-Sébastien-sur-Loire, la SNCF et le Conseil régional des Pays de la Loire ont mis en place une ligne de TER dans l'agglomération. Elle relie la Gare de Nantes à celle de Vertou en 10 minutes. C'est la ligne 31 du réseau TER Pays de la Loire. Ces deux gares sont accompagnées d'un parking relais.

En 2011, cette liaison TER sera remplacée par un tram-train qui reliera Nantes à Clisson[2].

Bus et Busway

La Ville de Vertou est desservie par les bus Nantais, la Tan.

En novembre 2006, la Communauté Urbaine de Nantes Métropole a inauguré une ligne de bus à haut niveau de service : la Ligne 4 du Busway.
Cette ligne permet de relier en 25 minutes la Porte de Vertou à la Place du Maréchal-Foch (station Foch-Cathédrale) à Nantes (en empruntant la "Route de Clisson").

Quartiers de la commune

Beautour

Beautour est un bourg important (il y a plus de 5 000 Beautourois) dans le nord-ouest de la commune.

Beautour est un ancien quartier industriel au bord de la Sèvre Nantaise qui vivait autrefois au rythme de la conserverie Tertrais (construite en 1853) et des maraichers qui occupaient les bords de Sèvre (Vinet/Garnier). Le développement actuel de Beautour est aujourd'hui lié à sa situation en plein cœur de l'agglomération nantaise, proche de Nantes (quartier Sèvre et Bourdonnières), de Saint-Sébastien-sur-Loire et de Rezé.

À Beautour on retrouve des lieux remarquables tels que la Cale de Beautour (au bord de la Sèvre avec son parc, un point de départ pour des randonnées et son aire de jeux), la Route de Nantes (avec ses commerces et la Chapelle Notre-Dame de Victoire qui est la partie la plus ancienne de Beautour) et la Place de la poste (Bibliothèque).

Aujourd'hui, Beautour est traversé par la Ligne 4 de BusWay de la TAN et une navette a été rajoutée pour refaire l'ancien tracé de la ligne 28 obtenus par les riverains et commerçants après de vives protestations.

Histoire

Dans l'Antiquité, le territoire est peuplé par le peuple gaulois des Ambilâtres, tribu gauloise vivant sur la rive Sud de la Loire, notamment dans la cité voisine de Ratiatum (Rezé) et faisait partie de la fédération des peuples pictons.

Son nom est d'origine celtique. En effet, les premières traces de Vertou remontent au début de l'ère chrétienne avec le nom latin de Vertou : Vertavum. Nom qui serait probablement d'origine celtique avec Ver signifiant rivière et taw que l'on pourrait traduire par calme, paix.

Vers 575, Saint Martin fonde à Vertou une communauté de moines dans deux abbayes.

Face aux attaques et razzias vikings, le territoire, situé sur la rive Sud de la Loire, participe à la défense du Bas-Poitou en organisant une défense collective sous l'autorité du Comté d'Herbauges.

Vers le milieu du IXe, après plusieurs victoires des troupes bretonnes, commandées par Nominoé, sur les Francs, une partie du pays d'Herbauges est rattachée à la Bretagne et constitue une Marche au Sud de Nantes.

En 984, Geoffroy Grisegonelle comte d'Anjou, prend possession du Sud Loire et fortifie les possessions angevines au Sud de Nantes, notamment par la construction du donjon du Pallet. En effet, Geoffroy Grisegonelle fait édifier une forteresse au Pallet (dont il reste de nos jours un grand donjon). Geoffroy Ier étend le domaine angevin jusqu’à la Sèvre nantaise. Ce puissant fortin permettait à Geoffroy de contrôler la vallée de la Sèvre nantaise ainsi que les voies d’accès entre le Poitou et le Comté de Nantes. La garnison angevine basée au château du Pallet sécurisait la contrée et favorisa la colonisation angevine. La possession de ce bastion consacrait l’hégémonie de l’Anjou dans le Sud Loire jusqu’au limite du pays de Retz et de la Sèvre nantaise. La puissance angevine profita de la construction du donjon du Pallet pour permettre, vers l'an 1000, la fondation d'un monastère très important à Vertou par les moines de l'Abbaye Saint-Jouin de Marnes du Poitou près de Thouars. La mainmise angevine sur le Sud-Loire nantais se maintiendra jusqu'à la fin du XIIe siècle[3].

Entre 1470 et 1650, les moines entreprennent de grands travaux, dont la fameuse "Chaussée des Moines" dans le but de régulariser le cours de la Sèvre nantaise et la rendre navigable.

Le vignoble fut accru à la demande de François II, duc de Bretagne au XVe siècle.

Le bourg de Vertou est presque entièrement détruit pendant la Révolution, lors des affrontements entre Blancs et Bleus en 1793.

Le 31 mai 1865, son démembrement a donné naissance à la commune des Sorinières.

Les premières écluses sur la Sèvre furent construites au XVIIe siècle. La grande écluse actuelle, construite par Pierre Desprez, accueillit son premier bateau le 3 septembre 1755. Vertou devint une ville fluviale importante grâce au commerce florissant du vin sur la Sèvre nantaise, avec nombre de chargements de vins entre le Port-Domino et le Chêne. En 1830, 1 639 bateaux traversèrent la Chaussée, portant 13 082 tonnes de marchandises… Maintenant l'activité portuaire a disparu mais l'activité viticole existe encore même si l'urbanisation fait toujours reculer le vignoble.

Politique et administration

Mairie de Vertou

Maires successifs

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Henri Soulastre   dernier prieur du monastère
1794 1797 Guillaume Berthelot    
1797 1807 Alexandre Souvestre    
1807 1810 Touaille de la Rabrie    
  1816 Jean-Joseph Perret    
1816 1821 François Nouazé    
1821 1830 Mathurin Guilbaud    
    Charles Godillon    
1848 1853 Charles Callier    
1854 1860 Mannet-Babonneau    
1860 1878 Charles Garnier   armateur
1878 1881 Victor Tertrais   industriel (conserverie) à Beautour
1881 1885 Jean Bureau   premier maire élu de Vertou en 1884, armateur
1885 1888 Louis Bonnigal    
1888 1912 Henri Delahaye    
    Hardy    
    Alphonse Fillion    
    Jules Bouchaud    
    Louis Ordronneau    
    Lucien Dejoie    
    Sauvage    
    Saupin    
    Rondeau    
1947 1954 Henri Lesage    
1954 1959 Ernest Guichet    
1959 1971 Auguste Priou    
1971 1995 Luc Dejoie RPR Sénateur (1983-2001)
Président du conseil général de la Loire-Atlantique (1994-2001)
juin 1995   Laurent Dejoie UMP Notaire

Jumelage

Population et société

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Vertou comptait 21 422 habitants (soit une augmentation de 6 % par rapport à 1999). La commune occupait le 409e rang au niveau national, alors qu'elle était au 420e en 1999, et le 7e au niveau départemental sur 221 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Vertou depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 21 422 habitants.

Évolution démographique.
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 5 200 3 260 4 461 5 773 5 686 5 480[4] 5 635 5 635 5 949
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 6 015 6 313 5 706 5 588 5 471 5 376 5 455 5 602 5 321
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 5 388 5 464 5 490 5 716 6 142 6 330 6 877 7 985 9 223
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 11 100 12 089 13 853 15 631 18 235 20 261 21 091[5] 21 422[6] -
Notes, sources, ... Démembrée partiellement en 1865 (conjointement avec Le Bignon et Pont-Saint-Martin) pour la création des Sorinières.
Sources : pour l'année 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[4], base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusque 1962[7] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[8],[5],[6].
Histogramme

Pyramide des âges

Pyramide des âges à Vertou en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
1,1 
5,3 
75 à 89 ans
8,1 
14,2 
60 à 74 ans
14,3 
25,1 
45 à 59 ans
24,5 
18,2 
30 à 44 ans
18,4 
18,4 
15 à 29 ans
16,6 
18,7 
0 à 14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,3 
75 à 89 ans
8,7 
11,4 
60 à 74 ans
12,8 
20,3 
45 à 59 ans
19,8 
21,6 
30 à 44 ans
20,4 
20,6 
15 à 29 ans
18,8 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Sports

  • L'Open de Vertou (ou Open GDF SUEZ de Nantes Atlantique) comptant pour le circuit de tennis féminin ITF depuis 2004. Organisé sous la direction d'Alexandra Fusai, il se déroule début novembre dans les salles de L'Entente Tennis de Vertou (ex-Tennis Sud).
  • L'USSA Vertou accède pour la première fois au Championnat National (CFA2-D5) en 2008. Les autres clubs de la commune sont l'AS Beautour et le FC Vertou.
  • Un club de rugby à XIII de l'école de rugby senior et loisirs.
  • Le club de Canoë-Kayak de Vertou regroupe des dizaines d'adhérents qui pratiquent ce sport de glisse sur la Sèvre nantaise, hiver comme été, et propose des locations pendant la saison estivale. L'école de pagaie initie les jeunes kayakistes aux différentes disciplines. Une section adulte et compétition existe également[10].

Culture et patrimoine

Lieux et monuments

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Église Saint-Martin reconstruite de 1875 à 1887, elle porte le nom de l'évangélisateur de la commune.
  • Le porche de l’ancienne abbaye Saint-Martin, datant de 1652 et situé place Saint-Martin. Inscrit sur la liste des Monuments historiques depuis 1971.
  • La Chaussée des Moines composée d'une écluse et d'une retenue d'eau permettant de traverser la Sèvre, elle fut bâtie par les moines de la commune au XIe siècle puis entre 1470 et 1650.
  • Le moulin Gautron siège d'expositions et le coteau du Chêne
  • Le parc du Loiry (promenade, parcours santé et camping)
  • Les chemins piétonniers du bord de Sèvre nantaise, Parc de la Sèvre, la Cale de Beautour et le Portillon
  • La forêt de Touffou (balades)
  • Le château de la Frémoire
  • L'usine BN (Biscuiterie Nantaise) visitable
  • La chapelle Notre-Dame de Victoire à Beautour (XIXe siècle)
  • Hippodrome de Vertou (course en septembre)
  • L'hôpital-hospice déplacé à la voie de l'Hameçon (avait été financé par l'imprimeur nantais Charpentier)
  • Échangeur Porte de Vertou sur le périphérique Nantais proche de Beautour, terminus de la Ligne 4 avec ses Busway du réseau de transport en commun TAN

Héraldique

Blason Blasonnement
D'argent à un if arraché de sinople, chargé sur le fût d'une fleur de lys d'or, accosté à dextre d'une fleur de lys d'azur soutenue d'une moucheture d'hermine de sable posées l'une sur l'autre, et à senestre d'une moucheture d'hermine de sable soutenue d'une fleur de lys d'azur, aussi l'une sur l'autre.
Commentaires : La légende raconte que saint Martin de Vertou planta son bâton de pèlerin au milieu de la cour de l'abbaye et que celui-ci prit racine et devint cet if que l'on voit au milieu. Sceau de la prévôté de Vertou (XVIe siècle) ; blason du Chapitre Saint-Martin. La légende dit que le bâton de pèlerin planté par Saint-Martin prit racine et devint un arbre. Louis XIII grava une fleur de lys sur le fût d'un if taillée à trois étages en 1620. La moucheture d'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Les fleurs de lys rappellent la France. Blason dessiné par l'héraldiste Michel Pressensé (délibération municipale en 1957), enregistré en 1972.

Personnalités liées à la commune

Références

  1. Atlas linguistique de la France , Gilliéron, Edmont, 1902-1910
  2. Article de « Ouest-France » du 29 mars 2011
  3. http://www.abaelard.de/abaelard/040108pallet.htm
  4. a et b Rezé 1836 sur Archinoë portail d'indexation collaborative. Consulté le 25 février 2011
  5. a et b Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 27 juillet 2010
  6. a et b Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 25 février 2011
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur Base Cassini de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 27 juillet 2010
  8. a et b Évolution et structure de la population sur Insee. Consulté le 27 juillet 2010
  9. Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 27 juillet 2010
  10. Club de Canoe-Kayak

Compléments

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vertou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vertou — Vertou …   Deutsch Wikipedia

  • Vertou — Escudo …   Wikipedia Español

  • Vertou — (spr. Wertu), Cantonshauptort im Arrondissement Nantes des französischen Departements Niederloire; 3300 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vertou — French commune nomcommune=Vertou région=Pays de la Loire département=Loire Atlantique arrondissement=Nantes canton=Vertou|insee=44215|cp=44120 maire=Laurent Dejoie mandat=2001–08|intercomm=Urban Community of Nantes Métropole longitude=… …   Wikipedia

  • Vertou — Original name in latin Vertou Name in other language Gwerzhav, Vertou, Vertu, vuVertouerutoVertouu, wei er tu, wrtw, Верту State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.16869 latitude 1.46929 altitude 32 Population 22921 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Vertou — Vertou Localisation Pays Fran …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Martin-de-Vertou — Cette page d’homonymie répertorie les différents édifices religieux partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Martin, Église Saint Martin et Martin de Vertou. Saint Martin de Vertou est le nom de nombreuses églises, dédiées… …   Wikipédia en Français

  • Canton De Vertou — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Loire Atlantique Arrondissement Nantes Code cantonal 44 46 …   Wikipédia en Français

  • Canton de vertou — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Loire Atlantique Arrondissement Nantes Code cantonal 44 46 …   Wikipédia en Français

  • Ligne de la Semitan Express' Vertou — La ligne de la Semitan Express Vertou est une ligne de bus de type Express passant en son milieu de ligne par la station Parc Bel Air et desservant la ville de VERTOU à la LIGNE  4  de BusWay. Cette ligne reliant Vertou à Porte de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.