Versailles no bara


Versailles no bara

La Rose de Versailles

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lady Oscar.
La Rose de Versailles
ベルサイユのばら
(Berusaiyu no Bara)
Genre Historique, Drame, Romance
Manga : Berusaiyu no Bara
Type Shōjo
Auteur Riyoko Ikeda
Éditeur Japon Shueisha
Prépublication Japon Margaret
Drapeau de la France shōjo Kana
Sortie initiale 1972 – 1973
Volumes 10
version anime

La Rose de Versailles (ベルサイユのばら, Berusaiyu no bara) de Riyoko Ikeda est un manga de type shōjo paru pour la première fois au Japon en 1972. Le monde francophone ayant découvert la série à travers son adaptation animée de 1979, Lady Oscar, ne verra la parution du manga en français qu'en 2002.

Berusaiyu est la translitération de la prononciation japonaise de Versailles. Berusaiyu no bara signifie la - ou les - rose(s) de Versailles.

Sommaire

Bref résumé de l'histoire

L'histoire de La Rose de Versailles se déroule à la fin du XVIIIe siècle en France. Oscar est une jeune femme élevée en garçon par un père excédé de n'avoir que des filles. L'éducation militaire d'Oscar lui permet de devenir le capitaine de la garde royale, chargée de la protection de la jeune dauphine Marie-Antoinette. Aux côtés d'Oscar, il y a André, son ami d'enfance, secrètement amoureux d'elle. Ensemble, ils devront affronter les premiers troubles annonçant la Révolution française. Une partie des personnages s'inspire de personnages historiques : le Chevalier de Jarjayes (Oscar François de Jarjayes), Marie-Antoinette d'Autriche, Hans Axel de Fersen, Martine Gabrielle de Polignac, Jeanne de la Motte.

Publication

Le manga a été prépublié dans le magazine japonais Margaret de 1972 à 1973.

Liste des volumes chez Kana

  1. Tome 1 (novembre 2002) ISBN 2-87129-478-X
  2. Tome 2 (décembre 2002) ISBN 2-87129-479-8
  3. Tome 3 (septembre 2005) ISBN 2-87129-822-X

Le tome 3

Ce tome se divise en 4 histoires différentes.

  1. Loulou et la poupée qui l'accompagne
  2. Le fils du général de Jarjayes ?!
  3. Le pirate turc et la religieuse
  4. L'élixir du diable

Ce troisième tome raconte les aventures d'un personnage inconnu de la série : Loulou de la Rolancy. Cette petite fille espiègle qui n'a pas sa langue dans sa poche est la fille de l'aînée de la famille des Jarjayes, et donc la nièce d'Oscar. Cette fillette ne tient pas en place et ne manque pas de culot. Elle est toutefois gentille et très rusée pour son âge. Elle est en visite chez les Jarjayes qui doivent parfaire son éducation et la transformer en vraie demoiselle ...

Personnages principaux

  • Oscar François de Jarjayes :

Oscar est la sixième fille du général Rainier de Jarjayes. Mais celui-ci, lassé de n'avoir eu que des filles, décide de l'élever comme un garçon et de lui apprendre l'art du combat pour qu'elle lui succède dans la garde royale. A 14 ans, Oscar devient capitaine de la garde royale et doit assurer la protection de Marie-Antoinette lorsque cette dernière vient en France célébrer son mariage. Elle parvient à déjouer les intrigues de Madame du Barry, maîtresse de Louis XV qui cherche à nuire à la dauphine. À son couronnement, Marie-Antoinette demande la promotion d'Oscar au roi et la fait nommer Colonel de la garde royale. Ainsi, Oscar de Jarjayes obtient un grade enviable alors qu'elle n'a même pas 20 ans. Malgré les troubles qui commencent à éclater, Oscar reste fidèle à la reine. Mais devant les souffrances du petit peuple, elle ne peut rester insensible. C'est pourquoi elle visite les terres des Jarjayes pour constater de ses propres yeux la vie des gens du peuple. Elle tente même de raisonner la reine mais cette dernière, à cause de l'influence de Madame de Polignac, reste sourde à ses conseils. Oscar, qui est tombée amoureuse d'Axel Fersen, décide de quitter la garde royale. Le reine lui demande des explications mais Oscar refuse de donner les raisons de son départ. Marie-Antoinette la nomme donc aux Gardes françaises. plus tard Oscar se rend compte qu'elle aime André. Oscar meurt le 14 juillet 1789, pas longtemps après qu'Oscar et André découvrent qu' ils s'aiment, en prenant la Bastille entre deux canons.

  • André Grandier :

Depuis ses 7 ans, André est élevé par sa grand-mère qui est domestique chez les Jarjayes. Il est pour Oscar un camarade de jeu, un partenaire à l'épée, un ami et un confident, presque un frère. Mais en devenant adulte, il se rend compte que c'est de l'amour qu'il ressent pour elle, et souffre énormément en la voyant amoureuse d'Axel de Fersen. Prêt à donner sa vie pour elle, il perd son œil gauche à la suite du duel avec le Masque Noir. Il réussit à s'engager dans les Gardes Françaises grâce à son ami Alain, qu'il avait rencontré un soir dans une taverne. De cette manière il peut veiller sur Oscar nuit et jour. Ses camarades croient qu'André est un espion car il est souvent dans les quartiers d'Oscar ; s'ensuivent des bagarres entre soldats. Au moment où Oscar avoue son amour à André, un jour plus tard André meurt abattu par un soldat étranger employé par le roi, le 13 juillet 1789 à l'âge de 35 ans.

  • « Grand-mère » :

On ne connaît pas le nom de cette vieille dame qui sert chez les Jarjayes. C'est la grand-mère d'André, mais Oscar la considère un peu comme la sienne. Cette petite femme dévouée au cœur d'or mais au caractère bien trempé (surtout quand il s'agit de punir son petit-fils) ne peut s'empêcher, malgré les consignes du général de Jarjayes, de considérer Oscar comme une jeune fille : elle lui confectionne même des robes, dont Oscar n'en portera jamais qu'une seule, et qui serviront finalement à Rosalie ; Grand-mère s'attache d'ailleurs à la jeune fille comme si elle avait toujours fait partie de la famille. À la mort d'André et Oscar, elle meurt de chagrin.

  • Marie-Antoinette d'Autriche :

Dernière fille de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, Marie-Antoinette est fiancée dès ses 14 ans au dauphin de France Louis-Auguste. Son caractère espiègle et sentimental ne s'accommode pas de ce mariage diplomatique sans amour et des convenances étouffantes de Versailles. Elle fréquente les bals de l'Opéra où elle rencontre Axel de Fersen dont elle tombe amoureuse. Par la suite, négligeant ses devoirs de reine, elle s'engouffre dans une spirale de dépenses faramineuses auxquelles l'encourage sa favorite, Mme de Polignac. Ce n'est qu'après l'affaire du collier qu'elle se rend compte de son impopularité et tente de se racheter, mais il est trop tard et elle finira sur l'échafaud. C'est le personnage central de l'œuvre, la « rose de Versailles » : l'histoire commence dans son enfance et se termine par sa mort.

  • Hans Axel de Fersen :

Issu de la haute noblesse suédoise, Axel de Fersen se rend en France pour ses études au début de l'histoire. Il rencontre par hasard la dauphine Marie-Antoinette au bal masqué de l'Opéra, et c'est le coup de foudre entre eux. Sachant que leur amour est impossible à cause du rang et du mariage de Marie-Antoinette, il cherche d'abord à s'éloigner d'elle en partant à la guerre puis en préparant son mariage avec une autre. Mais il finit par y renoncer et par s'engager à servir sa bien-aimée tout le reste de sa vie. Il tente en vain de la protéger contre les intrigues de la cour, et quand la révolution gronde, il organise la fuite de Varennes qui tournera au fiasco. Il ne se remettra jamais de la mort de Marie-Antoinette.

  • Martine Gabrielle de Polignac :

Cette dame de la cour se fait remarquer par Marie-Antoinette qui la considère rapidement comme une amie ; elle en profite pour lui extorquer de grosses sommes d'argent et des postes haut placés pour sa famille. Son ambition la pousse à marier au duc de Guiche sa fille Charlotte, pourtant âgée de 11 ans seulement. Lorsque Charlotte se suicide et que Mme de Polignac découvre que Rosalie est la fille illégitime qu'elle a eue autrefois, elle tente de la reprendre auprès d'elle et de lui faire épouser le duc. Peu de temps après cela, Marie-Antoinette découvre que son « amie » se sert d'elle et Mme de Polignac tombe rapidement en disgrâce à la cour.

  • Rosalie Lamorlière :

Rosalie est une jeune fille pauvre qui vit à Paris avec sa sœur Jeanne et sa mère. Douce et serviable, elle est tout le contraire de Jeanne. Elle reste auprès de sa mère malade et travaille durement pour pouvoir lui payer des médicaments et de quoi les nourrir toutes les deux. Malheureusement, la crise financière du pays est telle que personne ne veut l'embaucher. Désespérée, elle tente de vendre son corps. C'est ainsi qu'elle tombe sur Oscar qui, choquée et apitoyée par le sort de la jeune fille de seulement 12 ans, lui donne un peu d'argent et lui demande de ne plus jamais refaire cette erreur. Rosalie trouve finalement du travail chez Rose Bertin, la couturière de la reine, mais pendant ce temps, sa mère est renversée par le carrosse de Mme de Polignac. Avant de mourir, Nicole Lamorlière révèle à Rosalie qu'elle n'est pas sa véritable fille. Rosalie est la fille d'une noble dame prénommée Martine Gabrielle. En cherchant à venger sa mère, Rosalie arrive par erreur chez les Jarjayes où elle est recueillie. Confondant Oscar avec un homme, elle en tombe amoureuse alors que celle-ci la considère plutôt comme sa petite sœur. Grâce à Oscar, elle est invitée aux bals de la cour, où elle découvre que Mme de Polignac est sa véritable mère. Celle-ci tente de la marier de force à un duc après avoir tenté de marier sa demi-sœur Charlotte de Polignac, mais Rosalie fuit vers Paris avant de revenir chez les Jarjayes. Elle y soigne Bernard Châtelet alias le Masque Noir quand celui-ci est arrêté par Oscar. Lors de l'emprisonnement de la reine à la Conciergerie, elle se fait attacher à son service pour adoucir ses derniers jours. Avec Bernard, c'est un des rares personnages à être vivant à la fin de l'histoire.

  • Bernard Châtelet :

Également connu comme le Masque Noir, Bernard Châtelet est un révolutionnaire de la première heure. Journaliste et avocat, il se battra toujours pour les plus faibles et les plus pauvres. Son cœur d'or lui fera venir en aide à Rosalie à la mort de la mère adoptive de cette dernière. Puis pour aider les plus pauvres de Paris, il vole aux riches pour donner aux pauvres, tel Robin des Bois. Oscar est chargée de l'arrêter. Lors d'une course-poursuite, il blesse malencontreusement André et se réfugie chez les Jarjayes où il enlève Rosalie. Lors de son arrestation par Oscar, une bagarre se déclenche et Rosalie, ne l'ayant pas reconnu, lui tire dessus. Il est soigné par elle au château des Jarjayes. Oscar le cache et le protège quand elle apprend que Rosalie est amoureuse de lui. Ils partent et vont vivre à Paris. Lorsque les soldats d'Oscar sont emprisonnés, c'est lui qui motive le peuple pour manifester et ainsi obtenir la délivrance des 12 militaires. Le 12 juillet 1789, il fait un discours qui conduira à la prise de la Bastille.

  • Jeanne de la Motte :

Ayant appris que son père était le dernier descendant des Valois, Jeanne a toujours rêvé de quitter la misère dans laquelle elle vit. Tout d'abord, elle espérait pouvoir tirer de l'argent à une noble dame qui passait en carrosse. Mais lorsque la marquise de Boulainvilliers qui connaissait très bien les Valois la recueille, Jeanne abandonne sa mère et sa sœur Rosalie pour vivre parmi les nobles et apprendre à devenir une dame. En 3 ans, elle apprend tout ce qu'une jeune femme de noble naissance doit savoir. Reconnaissant sa sœur qui vient un soir lui demander un peu d'argent, elle prend peur et n'hésite pas à blesser la pauvre Rosalie afin de l'empêcher de s'approcher à nouveau d'elle. Elle craint en effet que quelqu'un n'apprenne son passé. Ambitieuse, elle veut être admise à Versailles mais la bonne Marquise de Boulainvilliers n'a pas un rang assez élevé pour avoir accès au palais. Elle se résout à se débarrasser de la brave femme. À la demande de Jeanne, Nicolas de la Motte,un jeune homme fort épris d'elle, assassine la marquise de Boulainvilliers en mettant le feu. Avec l'aide d'un escroc, elle façonne un faux testament qui lui lègue les biens de la marquise. À l'enterrement elle rencontre le cardinal de Rohan, un vieil ami de la marquise. Ce malheureux homme facilement manipulable deviendra un pantin entre les mains de cette jeune femme diabolique. Elle parvient à lui faire croire qu'elle est noble et le brave cardinal lui permet de devenir la comtesse Jeanne de Valois de la Motte. Marié avec elle, Nicolas devient capitaine de la garde royale et se retrouve sous le commandement d'Oscar. Désirant toujours plus de pouvoir et d'argent, elle fait croire au cardinal qu'elle est une amie de la reine Marie-Antoinette. Éperdument amoureux de la jeune reine, le cardinal confie des sommes colossales à Jeanne qui va s'enrichir sans que ce dernier ne se méfie. Afin d'empocher une fortune, elle détourne un magnifique collier de diamants en faisant croire que la reine l'a acheté et va le payer, mais « l'affaire du collier » est découverte et Jeanne est emprisonnée. Évadée de sa prison, elle est retrouvée grâce à une lettre qu'elle a écrite à Rosalie, et meurt dans l'incendie de sa maison alors qu'Oscar s'apprêtait à l'arrêter.

  • Alain de Soisson (de la Vigne dans le dessin animé):

Bien que noble, Alain fait partie des gardes françaises en tant que simple soldat, rétrogradé pour avoir défendu sa sœur Diane face à l'ancien commandant. Lorsqu'Oscar devient commandant des gardes françaises, Alain fait tout pour la faire démissionner, avant de reconnaître sa valeur en même temps que ses propres sentiments pour elle. Lorsqu'il perd tout goût à la vie après le suicide de sa sœur, c'est Oscar qui parvient à le convaincre de se reprendre. Il participe à l'assaut de la Bastille et y perd nombre de ses camarades, mais il reste apparemment en vie à la fin de l'histoire, même si on ignore ce qu'il est devenu.

Adaptations

Série animée

  • D'octobre 1979 à 1980, une adaptation animée du manga a été produite au Japon : Lady Oscar (ベルサイユのばら, Berusaiyu no bara)

Film Live

  • Un film en prises de vue réelles, Lady Oscar, réalisé par Jacques Demy et avec Catriona MacColl et Barry Stokes, est sorti le 3 mars 1979 au Japon. De nombreux éléments diffèrent de la bande dessinée originale, notamment la conclusion.

Films d'animation

  • Un premier long métrage est sorti au japon. Il est connu sous la dénomination de « l'épisode 41 ». C'est un simple montage de morceaux de la série animée intitulé : Les femmes de Versailles
  • Toei Animation doit sortir pour 2009 un long métrage La Rose de Versailles, peu d'informations filtrent sur le film. Une bande annonce circule sur le web. Le design serait réactualisé, sur la base de celui vu dans le pachinko Berubara, et les dernières techniques d'animation par ordinateur ont été utilisées pour la réalisation.
  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques

Ce document provient de « La Rose de Versailles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Versailles no bara de Wikipédia en français (auteurs)