Valreas


Valreas

Valréas

Valréas

{{{image-desc}}}

Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Arrondissement d'Avignon
Canton Canton de Valréas
Code Insee abr. 84138
Code postal 84600
Maire
Mandat en cours
Guy Morin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de l'Enclave des Papes
Démographie
Population 10 024 hab. (2006)
Densité 173 hab./km²
Gentilé Valréassiens
Géographie
Coordonnées 44° 23′ 06″ Nord
       4° 59′ 28″ Est
/ 44.385, 4.99111111111
Altitudes mini. 158 m m — maxi. 530 m m
Superficie 57,97 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Valréas est une commune française, située dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Valréassiens.

Sommaire

Géographie

Avec les trois autres communes du canton (Grillon, Richerenches et Visan), Valréas constitue une enclave du département de Vaucluse dans celui de la Drôme et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur dans la région Rhône-Alpes (surnommée  Enclave des Papes).

Accès et transports

Accessible uniquement par voie routière, les routes principales mènent à Nyons, Montélimar et Orange. La ville est connecté au réseau d'autocars départemental qui dessert de multiples communes alentours. L'Aérodrome de Valréas - Visan est situé à 8km au sud-ouest.

Relief

Commune située dans les Baronnies à une altitude moyenne de 245 mètres au-dessus du niveau de la mer, la vieille ville est située sur une petite colline qui borde la Coronne. La majeure partie du territoire est occupée par une plaine alluvionnaire fertile, qui s'étend d'est en ouest, parsemée par quelques collines sédimentaires. Ces dernières s'élèvent généralement d'une cinquantaines de mètres au maximum au dessus de la plaine environnante. On note un relief plus accidenté et boisé sur la partie sud, sud-est de la commune, aux alentours de la côte de Vinsobres avec une altitude maximale qui atteint les 532 mètres au lieu dit Mourre de Broche.

Hydrographie

Le territoire fait partie du bassin versant du Lez, puisqu'un de ces affluents, la Coronne, traverse la commune. On compte en plus quelques ruisseaux, parfois saisonniers, tous affluents de la Coronne : le ruisseau du Merdari, le Grand Vallat, au nord le Rieussec, au sud-ouest le Talobre et un lac (privé) au nord-est. Les risques d'inondations sont présents dans certains quartiers (N.b : le Mistral) qui peuvent être exposés en cas de crues exceptionnelles.

La communauté de communes de l'Enclave des Papes a dans ses compétences la gestion de l'hydrolique, c'est à dire des ouvrages hydroliques, cours d'eau, etc.

Climat

La commune, située dans la zone d’influence du climat méditerranéen, est soumise à un rythme à quatre temps : deux saisons sèches, dont une brève en hiver, une très longue et accentuée en été ; deux saisons pluvieuses, en automne, avec des pluies abondantes sinon torrentielles, et au printemps. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare[1].

Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 8 10 15 17 22 26 29 29 24 19 12 9 17,3
Températures minimales moyennes (°C) 2 3 5 7 11 15 17 17 14 11 6 3 9,3
Températures moyennes (°C) 4 6,5 10 12 16,5 20,5 23 23 19 15 9 5,5 13,3
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 41,8 27,5 27,2 60,9 49,9 33,2 33,3 29,1 68,5 92,3 68,7 40,9 573,3
Source : (fr) Données climatologiques de Valréas (Vaucluse) 2000-2007

Histoire

Préhistoire et Antiquité

Quelques fragments de sculpture et quelques tombes font penser qu'une activité humaine, peut être gallo-romaine, aurait eu lieu. L'origine de Valréas remonterait au début de l'empire de Charlemagne vers le IXe siècle, ou un certains Valère dut installer son domaine sur les bords de la Coronne. C'est ce premier propriétaire qui donna son premier nom à ce lieu Valeriacum, qui au fil du temps et des transformations donnera Valréas. C'est la jonction de ce grand domaine, érigé sur la butte sur laquelle est construite la ville actuelle, avec un prieuré dédié à Saint Vincent rattaché à l'abbaye de Cruas, qui donna naissance au premier bourg.

Moyen Âge

Au 13e siècle, les seigneurs de Ripert construisirent le château (Castrum Riperti) qui devint le fief des barons de Montauban-Mévouillon. En 1317, le pape Jean XXII achète Valréas à Humbert de Montauban et la place sous l’autorité des États du Saint-Siège. Benoît XII fonde la Judicature du Haut-Comtat en 1334 et y rattache Valréas.

Renaissance

En 1562, la ville est prise et pillée par le baron des Adrets et ses défenseurs sont massacrés[2]. Les troupes catholiques du comte de Suze vinrent à la rescousse de la ville . Les troubles religieux se poursuivirent pendant près d'un quart de siècle jusqu'en 1586 avec la pacification du duc d'Épernon.

Période moderne

Possessions pontificales, Avignon et le Comtat Venaissin furent rattachés à la France le 14 septembre 1791. Le 28 mars 1792, ces territoires formèrent deux nouveaux districts, Avignon dans les Bouches-du-Rhône et Carpentras dans la Drôme.

Le 12 août 1793 fut créé le département de Vaucluse, constitué des districts d'Avignon et de Carpentras, mais aussi de ceux d'Apt et d'Orange, qui appartenaient aux Bouches-du-Rhône, ainsi que du canton de Sault, qui appartenait aux Basses-Alpes.

En 1800, il y eut modification des limites départementales, Suze-la-Rousse étant rattachée à la Drôme, ce qui eut pour conséquence l'enclavement du canton vauclusien de Valréas, devenu dès lors l'Enclave des Papes)

Article détaillé : Histoire de Vaucluse.

Vers 1840, Ferdinand Revoul crée le cartonnage à Valréas pour satisfaire la demande de Meynard un sériciculteur valréassien.

1897, la ligne de chemin de fer Nyons-Pierrelatte atteint la ville et Valréas en profite pour développer son industrie et devient ainsi la capitale mondiale du cartonnage.

Période contemporaine

Durant la Seconde Guerre mondiale, le 12 juin 1944, 53 résistants sont exécutés (Mur des fusillés). Leurs corps seront emmenés dans la chapelle des pénitents blancs.

Article détaillé : Maquis Ventoux.

Toponymie

Valeriacum, le domaine de Valère, n’est qu’une petite bourgade qui prend forme sous le règne de Charlemagne. Le nom de Valleriaz est attesté en 1110. Au siècle des Lumières, il devient Valrias (Vauriàs en graphie occitane classique ou Vaurias en graphie mistralienne ou provençal), traduit ensuite en Vaulréas ou Vauréas pour prendre son appellation actuelle au XIXe siècle.[3],[4]

Héraldique

Blason de Valréas

D'azur aux deux clefs adossées d'argent, accompagnées en abîme d'un croissant du même. [5]


Devise : salva re, claves regat deus (l'état étant sauf, que Dieu prenne les clefs)

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1953 1974 Jules Niel S.E
1974 1983 Jean Duffard S.E
1983 1989 Jean Duffard PS
1989 2005 Thierry Mariani UMP Député
2005 2008 Nadège Savajols UMP
mars 2008 Guy Morin[6] DVG
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Valréas est le chef lieu du Canton de Valréas et fait partie de la Communauté de communes de l'Enclave des Papes

Jumelages

Sachsenheim Allemagne Allemagne

Saint Paul de Joliette Canada Canada Québec Québec

Montignoso Italie Italie

Urbanisme

Valreas 2 by JM Rosier.jpg
Valreas 1 by JM Rosier.jpg

Le cœur historique du bourg est bâti autour d'une colline.[7]

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[8])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 640 3 327 3 615 3 635 4 348 4 277 4 569 4 690 4 713
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4 864 4 901 4 722 4 675 4 705 4 808 4 891 5 032 5 429
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 408 5 535 5 416 4 808 4 737 4 837 4 765 5 169 5 629
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
6 559 7 886 8 458 8 721 9 069 9 425 10024 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Industrie

Premier centre français de l'industrie du cartonnage, celle-ci a longtemps était la principale source d'emploi de Valréas et des communes alentours.

Apparu à Valréas dès les débuts de l'ère industrielle au XIXe siècle le cartonnage n'a cessé de se développer au XXe siècle jusque dans les années 1990.

Sur le déclin, cette activité reste présente sur la commune même si elle est moins active que par le passé.

Tourisme

Station verte de vacances

Pour son hébergement touristique, la ville dispose d'hôtels, de gîtes, de chambres d'hôtes et d'un camping.

Agriculture

La viticulture est la première activité agricole de la commune et de la région. De tradition viticole remontant au Moyen Âge, la commune est située au sein de plusieurs appellations d'origine contrôlée (A.O.C) : Côtes du Rhône, Côtes-du-Rhône villages et Coteaux du Tricastin. La cave coopérative de la Gaillarde est la principale cave viticole de la commune, mais on compte pas moins d'une vingtaine de vignerons qui possèdent leur propre caveau. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays de la Principauté d'Orange.

Autre activité agricole importante, la culture et la distillerie du lavandin qui représente pas moins de 500 hectares de cultures à l'échelle de l'enclave des Papes.

La commune est également connue et réputée pour son sous-sol propice au diamant noir : la truffe. Le marché aux truffes qui a lieu le mercredi matin est le troisième de la région en termes de quantité, derrière les marchés de Carpentras et surtout celui de Richerenches le plus important d'Europe.

Le terroir riche et varié de la commune permet également la présence de multiples autres cultures : l'huile d'olive et l'olive noire de Nyons (AOC), l'élevage d'agneau, la production fromagère avec le Picodon (AOC), la culture du blé dur, la production fruitière (abricot, melon, cerise) et légumière (asperge).

Culture et patrimoine

Culture

L'on trouve en centre ville un cinéma[9] et un théâtre[10]. Animations estivales (fêtes costumées du petit Saint-Jean, corso des lavandes, etc.)

Lors des journées du patrimoine, plusieurs monuments sont à visiter.

Patrimoine civil

  • Château de Simiane (XVIe siècle, Renaissance).
  • Tour Ripert (XIIe siècle), trône au sommet de la colline, au cœur du centre historique.
  • Hôtels particuliers des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Tour et Convent des Cordeliers
  • Tour du Tivoli.

Patrimoine religieux

  • Chapelles des Pénitents Blancs (XVIe siècle) et des Pénitents Noirs (XVIIe siècle).

Musées

Vie locale

Éducation

  • École Jules-Ferry
  • École Marcel-Pagnol
  • École Saint-Gabriel (privé)
  • Collège Vallis Aeria
  • Collège privé Saint-Gabriel
  • Lycée professionnel européen F.Revoul
  • Lycée Agricole Privé Saint-Dominique

Sports

Le territoire de la commune possède diverses installations sportives (Gymnase du Vignarès, gymnase du groupe scolaire Marcel-Pagnol, stade et gymnase du lycée Revoul, Parc des sports - stade Albert Adrien, stade de moto-ball des plans, piscine, boulodrome couvert, tennis, etc.) ainsi que des sentiers balisés de randonnée (dont le passage du chemin de grande randonnée (GR) 9).

Le 20 juillet 2004 a eu lieu le départ de la 15e étape du Tour de France 2004 reliant Valréas à Villard-de-Lans.

Santé

La commune dispose d'un centre hospitalier, de pharmacies et de divers médecins.

Culte

Catholique (église et chapelles)

Écologie et recyclage

La collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et la protection et mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes de l'Enclave des Papes.

Personnalités liées à la commune

  • Jean Besson (1948-), Sénateur de la Drôme (1989-)
  • Thierry Mariani (1958-), député de Vaucluse (1993-)
  • Cardinal Maury (1746-1817) : Académie française en 1785, député des états Généraux 1789
  • Roger Pasturel conteur et metteur en scène de langue occitane.
  • Ferdinand Revoul (1814-1840) Fondateur de l'industrie du cartonnage
  • Jean-Louis Ploix artiste peintre, installé à Valréas depuis 1977
  • Adrien Albert Maire adjoint,President du football club de Valréas pendant de longues années.
  • Bernard Crozier ( 1946-), directeur du Cercle de l'Harmonie Cercle de l'Harmonie

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire géographique, géologique, historique, archéologique et biographique du département du Vaucluse, Avignon, 1876.
  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, Éd. A. Barthélemy, Avignon, 1986. (ISBN 2903044279)

Notes et références

  1. (fr) La climatologie du Vaucluse
  2. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Club France Loisirs, 1980, (ISBN 2-7242-0785-8 ), p 233
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Éd. Larousse, 1968, p. 1947.
  4. (fr) VALREAS - Enclave des Papes
  5. Armorial des Communes de Vaucluse (Conseil Général du Vaucluse).
  6. (fr) http://www.laprovence.com/articles/2008/03/16/342346-Region-en-direct-Guy-Morin-elu-a-Valreas.php
  7. C'est au sommet de cette colline que trône la tour Ripert.
  8. (fr) Valréas sur le site de Cassini
  9. Cinéma le Rex
  10. Théâtre du Rond Point

Voir aussi

Liens externes

Communes de la Communauté de communes de l'Enclave des Papes

Grillon  · Richerenches  · Valréas  · Visan

  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
Ce document provient de « Valr%C3%A9as ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Valreas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Valreas — Valréas …   Deutsch Wikipedia

  • Valréas — Valréas …   Deutsch Wikipedia

  • Valréas — Escudo …   Wikipedia Español

  • VALRÉAS — VALRÉAS, town in the department of Vaucluse, S.E. France. Evidence of the medieval Jewish community in Valréas is the result of the persecution to which it was subjected in 1247 in the wake of a blood libel . A two year old child disappeared on… …   Encyclopedia of Judaism

  • Valréas — (spr. wallreás), Stadt im franz. Depart. Vaucluse, Arrond. Orange. 245 m ü. M., in fruchtbarer Ebene, an der Coronne und der Lyoner Bahn, hat eine Kirche aus dem 12.–14. Jahrh., ein schönes Stadthaus (1700), Schloßruinen, einen Uhrturm, Weinbau,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Valréas — Pour le vin, voir valréas (AOC).  Ne pas confondre avec Valras …   Wikipédia en Français

  • Valréas — French commune nomcommune=Valréas View of Valréas région=Provence Alpes Côte d Azur département=Vaucluse arrondissement=Avignon canton=Valréas insee=138 cp=84600 maire=Nadège Savajols mandat=2004 2008 intercomm=Communauté de communes de l Enclave …   Wikipedia

  • Valreas — Original name in latin Valras Name in other language Val rea, Val reas, Valreas, Valras, Vaurias, Vauris, vuValreasarureasu, wa er lei a, Вальреа, Вальреас State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.38366 latitude 4.99084 altitude 246 …   Cities with a population over 1000 database

  • Valréas (AOC) — Côtes du rhône méridionales Désignation(s) Côtes du rhône méridionales Appellation(s) principale(s) Valréas Type d appellation(s) Côtes du rhône villages avec nom de commune Reconnue depuis 2 novembre 1966 Pays …   Wikipédia en Français

  • Valréas (Côtes-du-rhône villages) — Pour la commune, voir Valréas. Côtes du Rhône méridionales …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.