Valence (chimie)


Valence (chimie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valence (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre la valence et la couche de valence

La valence d'un élément chimique est le nombre maximal de liaisons chimiques qu'il peut former. Ou, autrement dit, c'est le nombre maximal d'atomes d'un élément univalent avec lesquels un atome de cet élément peut s'associer. La valence d'un atome dans le cadre d'une molécule ou d'un ion est le nombre de liaisons covalentes que cet atome a formé. La valence d'un ion monoatomique en solution est sa charge, on parle alors d'électrovalence.

La couche de valence est la dernière couche électronique d'un atome (couche externe) et la (ou les) sous-couche en cours de remplissage.

Sommaire

Nomenclature

  • Valence 1 : univalent ou monovalent
  • Valence 2 : bivalent ou divalent
  • Valence 3 : trivalent
  • Valence 4 : tétravalent
  • Valence 5 : pentavalent
  • Valence 6 : hexavalent
  • Valence 7 : heptavalent
  • Valence 8 : octovalent

Tableau des valences

Valence 0: He, Ne, Ar, Kr, Xe

Valence 1: H, Li, Na, K, Rb, Cs, Fr, Ag, Cu, Hg, Au, H, I, Br, Cl

Valence 2: Be, Mg, Ca, Sr, Ba, Ra, Fe, Ni, Cu, Zn, Cd, Pt, Hg, Sn, Pb, O, Si, Se, Te, C, Po

Valence 3: Al, Au, Fe, Co, Ni, Cr, Mn, Cl, Br, I, Ga, In, Tl, N, P, As, Sb, Bi, Cr

Valence 4: C, Si, Ge, Sn, Pb, S, Se, Te, Pt, Ir, Mn, S, N, Po

Valence 5: Bi, Sb, As, P, N, I, Br, Cl

Valence 6: Te, Se, S, Mn, Cr

Valence 7: Mn, Cl, Br, I

Dans le tableau périodique, on peut retrouver la valence en regardant le dessin au dessus de la colonne. On compte le nombre de point(s) qui indique(nt) la valence.[réf. souhaitée]

Valence des éléments

Principe

Un atome tend à être stable lorsque sa dernière couche d'électrons (couche de valence) est complète, c'est-à-dire qu'elle contient le nombre maximum d'électrons qu'elle peut contenir. Ce qui signifie que l'atome va tendre à vouloir acquérir des électrons, pour compléter cette couche, ou bien à en céder, pour vider sa couche de valence, et se trouver avec la couche inférieure complète. (voir aussi la règle de l'octet).

Les gaz nobles (He, Ne, Ar, Kr, Xe, Rn), ont une couche de valence naturellement complète, et ne s'unissent donc pas à d'autres atomes : leur valence est 0. Pour cette raison, on les trouve dans la nature sous la forme de gaz monoatomiques.

Exemples élémentaires

Un atome d'hydrogène H ne peut former qu'une seule liaison chimique avec un autre atome. Sa valence est donc 1, c'est un élément univalent ou monovalent. Ainsi, dans la molécule de dihydrogène H2, deux atomes H sont liés par une liaison covalente.

L'atome d'oxygène O a la capacité de s'associer à deux atomes, et a donc une valence de 2 : c'est un élément bivalent ou divalent. Dans la molécule d'eau, H2O, l'atome d'oxygène forme deux liaisons covalentes, une avec chaque atome d'hydrogène. Chacun de ces derniers, en revanche, ne forme qu'une liaison.

Un atome de carbone C est tétravalent, et peut former jusqu'à 4 liaisons chimiques. Ainsi dans la molécule de méthane CH4, le carbone central est lié à 4 hydrogènes.

Valence des atomes dans les molécules

Dans le cadre d'une molécule, la valence d'un atome est le nombre de liaisons que cet atome a formé. Par exemple, bien que la valence du carbone soit 4, dans le cas d'un carbène (R2C:), la valence du carbone est de 2.

Plusieurs éléments existent dans des degrés d'oxydation différents. Dans le cas des éléments non-métalliques, les états d'oxydation sont liés à la valence. Ainsi, le phosphore possède les états d'oxydation +III et +V (il peut mettre en jeu 3 ou 5 électrons dans des liaisons covalentes polarisées). D'une façon analogue, on parle de phosphore pentavalent (5 liaisons) et de phosphore trivalent (trois liaisons).

Cas des liaisons multiples

Une liaison peut être double, triple ou quadruple. Par exemple dans le cas du dioxyde de carbone, CO2, chacun des deux atomes d'oxygène forme une double liaison covalente avec le carbone central. La formule de la molécule est : O=C=O. dans cette molécule le carbone est tétravalent (deux liaisons doubles) et l'oxygène divalent (une liaison double)

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Valence (chimie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • VALENCE — À toute représentation de la matière qui la suppose grenue, se rattachent deux genres d’intuitions, l’une privilégiant les formes, l’autre les forces. On peut, en effet, imaginer sous le mode de l’intensité les interactions entre les particules… …   Encyclopédie Universelle

  • CHIMIE THÉORIQUE — La chimie théorique est une discipline neuve, apparue vers 1930. Se développant lentement jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, puis plus rapidement dans les années cinquante, elle a connu un essor important depuis 1960 grâce au progrès des… …   Encyclopédie Universelle

  • Chimie Numérique — La chimie numérique (désignée parfois aussi par l anglicisme chimie computationnelle) est une branche de la chimie et/ou de la physico chimie qui utilise les lois de la chimie théorique exploitées dans des programmes informatiques spécifiques… …   Wikipédia en Français

  • Chimie computationelle — Chimie numérique La chimie numérique (désignée parfois aussi par l anglicisme chimie computationnelle) est une branche de la chimie et/ou de la physico chimie qui utilise les lois de la chimie théorique exploitées dans des programmes… …   Wikipédia en Français

  • Chimie numerique — Chimie numérique La chimie numérique (désignée parfois aussi par l anglicisme chimie computationnelle) est une branche de la chimie et/ou de la physico chimie qui utilise les lois de la chimie théorique exploitées dans des programmes… …   Wikipédia en Français

  • Chimie fondamentale — Chimie La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d investigations communs ou proches. Pour reprendre un canevas de présentation… …   Wikipédia en Français

  • CHIMIE - Histoire — La chimie est la science des transactions et des créations matérielles. Par elle se fonde la «cité culturelle» du matérialisme dont le champ est à jamais ouvert et illimité. La production d’idées et d’expériences qu’elle engendre dépasse, comme… …   Encyclopédie Universelle

  • CHIMIE - La nomenclature — La nomenclature chimique a pour objet la dénomination des entités chimiques, atomes ou molécules, qui constituent toute matière, vivante ou inanimée. La signification profonde et l’importance scientifique de la nomenclature ont été admirablement… …   Encyclopédie Universelle

  • Chimie Quantique — La chimie quantique est une branche de la chimie théorique qui applique la mécanique quantique aux systèmes moléculaires pour étudier les processus et les propriétés chimiques. Le comportement électronique et nucléaire des molécules étant… …   Wikipédia en Français

  • VALENCE (France) — VALENCE, France Chef lieu du département de la Drôme, Valence s’étage au bord du Rhône. Les ports de la basse ville et du bourg ont cédé la place à l’autoroute de la vallée du Rhône; au dessus, la ville médiévale, héritée de la ville romaine,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.