Vagin


Vagin

Le vagin (du latin vagina, « fourreau ») est l'organe femelle de copulation, et le canal de la mise au monde chez les mammifères. C'est un tractus tubulaire qui relie l'utérus à l'extérieur du corps chez les mammifères femelles, ou qui le relie au cloaque chez les oiseaux et reptiles femelles. Les insectes et d'autres invertébrés ont un vagin, qui est la partie terminale de l'oviducte.

Sommaire

Mammifères

Humains

Anatomie sexuelle interne de la femme.
  1. Trompe de Fallope
  2. Vessie
  3. Symphyse pubienne
  4. Ligaments vésico-pubiens
  5. Clitoris
  6. Petites lèvres
  7. Vagin
  8. Ovaire
  9. Péritoine sigmoïde
  10. Utérus
  11. Cul-de-sac vaginal
  12. Col de l'utérus
  13. Rectum
  14. Anus
Coupe sagittale d'un bassin de femme
Vagin et vulve :
1. Capuchon du clitoris
2. Clitoris
3. Petites lèvres.
4. Méat urinaire
5. Orifice vaginal
6. Raphé du périnée
7. Anus

On dit parfois « vagin » pour faire référence à l'ensemble de l'appareil génital extérieur de la femme, mais c'est erroné ; le vagin est interne. Les parties externes sont la vulve ou, tout simplement, le sexe féminin. L’orifice du vagin se trouve dans le vestibule de la vulve, en arrière de l'orifice urétral. Le vagin monte vers l'utérus ; le cul-de-sac vaginal (fornix) entoure le col (cervix) de l'utérus. Il est long de 10 à 12 cm.

Les parois de ce tube fibromusculaire sont des muqueuses capables de se lubrifier lors de l'excitation sexuelle (le fluide alors sécrété contient de la cyprine).

Les facteurs à l'origine de l'intense érogénéité du vagin ne sont pas connus avec précision. L'érogénéité pourrait provenir soit :

  • De l'innervation intrinsèque du vagin,
  • Des parties internes du clitoris (qui entourent le conduit vaginal),
  • D'autres structures connexes (sphincter urétral, glande de Skene, et fascia d'Alban),
  • Soit d'une combinaison de ces possibilités.

Les structures connexes seraient le sphincter urétral[1], les glandes de Skene[2] et le fascia d'Halban. Ces deux dernières structures, et surtout le fascia d'Halban, pourraient correspondre au controversé point G[3].

Enfin, hypothèse la plus probable, il est possible que la stimulation vaginale provoque une stimulation indirecte des structures internes du clitoris, qui entourent le vagin[4],[5]. Dans ce cas, l'érogénéité du vagin proviendrait en fait de la stimulation indirecte du clitoris.

Néanmoins, comme il n'existe pas actuellement d'étude ayant comparé et évalué l'importance relative de ces différentes possibilités de l'érogénéité vaginale, il est difficile de conclure. La seule certitude est que le vagin possède des zones, le plus souvent sur sa paroi antérieure, dont la stimulation tactile est intensément érogène et peut conduire à l'orgasme[6].

On observe que le vagin est une des régions du corps qui est la plus stimulée au cours des activités sexuelles (ou comportement érotique)[7].

Article principal : Comportement érotique.


Hygiène vaginale et médicaments locaux

Outre l'introduction du pénis, de doigts ou d'objets lors de pratiques sexuelles, une grande partie des femmes introduisent un tampon hygiénique dans leur vagin pendant leurs menstruations afin d'absorber l'épanchement sanguin. Le tampon, se chargeant en sang, doit être régulièrement changé. Citons également l'usage de diaphragmes contraceptifs (dispositif placé sur le col de l'utérus pour l'obstruer) et d'ovules vaginaux (médicaments de même consistance que les suppositoires, à placer dans le vagin), à but thérapeutique, contraceptif ou lubrifiant.

Enfin, on pratique parfois la douche vaginale, à savoir le lavage du vagin à l'aide d'eau ou de solutions désinfectantes ou thérapeutiques introduite par une canule ; cette pratique, autrefois utilisée comme un incertain moyen contraceptif, est actuellement déconseillée sauf sous avis médical, la douche vaginale ayant un intérêt contraceptif très douteux et risquant surtout de déstabiliser l'équilibre de la flore vaginale, et même de la détruire.

Coupe du vagin

Le vagin ne nécessite en effet aucun nettoyage, sauf maladie. S'il y a des levures (du type Candida albicans) qui ne partent pas éventuellement après application d'une crème, les pilules d'azoles antimycosiques, tels le fluconazole agissent.

Examens médicaux

L'examen gynécologique du vagin et le frottis cervico-vaginal (Papanicolaou) se pratiquent à l'aide d'un spéculum.


Notes et références

  1. LENCK L. C. , VANNEUVILLE G. , MONNET J. P. , HARMAND Y. Urethral sphincter (G point). Anatomo-clinical correlations, Rev. Fr. Gynecol. Obstet., 87(2):65-69, 1992
  2. BENATTAR Marie-Claude. L'amplification du point G, une nouvelle approche thérapeutique des dysfonctions sexuelles féminines ? Sexologies, XIV(51):5-10, 2005
  3. HINES T. M. The G-spot: a modern gynecologic myth, Am. J. Obstet. Gynecol., 185(2):359-362, 2001
  4. O'CONNELL H. E. , DELANCEY J. O. Clitoral anatomy in nulliparous, healthy, premenopausal volunteers using unenhanced magnetic resonance imaging, The Journal of Urology, 173(6):2060-2063, 2005
  5. O'CONNELL H. E. , HUTSON J. M. , ANDERSON C. R. , PLENTER R. J. Anatomical relationship between urethra and clitoris, The Journal of Urology, 159(6):1892-1897, 1998
  6. ALZATE H. Vaginal eroticism and female orgasm: a current appraisal, Journal of Sex and Marital Therapy, 11(4):271-284, 1985
  7. (fr) WUNSCH Serge, Thèse de doctorat sur le comportement sexuel [PDF] EPHE-Sorbonne, Paris, 2007.

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vagin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vagin — [ vaʒɛ̃ ] n. m. • 1680; vagina 1668; lat. vagina « gaine » ♦ Conduit musculaire qui s étend de l utérus à la vulve, chez la femelle du mammifère, chez la femme; partie de l appareil génital féminin qui constitue l organe de la copulation. Orifice …   Encyclopédie Universelle

  • vagin — VAGÍN, vagine, s.n. Parte a aparatului genital feminin, în formă de canal cilindric, musculos şi membranos, care face legătura între vulvă şi uter. [pl. şi: vaginuri] – Din fr. vagin, lat. vagina. Trimis de bogdanrsb, 13.09.2007. Sursa: DEX 98 … …   Dicționar Român

  • vagin — m. vagin …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • vagin — sauvagin vagin …   Dictionnaire des rimes

  • vagin — (n.m.) Organe génital interne femelle qui est relié au col de l utérus. Le vagin est une zone érogène chez la femme mais il doit être stimulé adroitement afin de procurer le plaisir et de fournir suffisamment de lubrifiant naturel (cyprine) pour… …   Dictionnaire de Sexologie

  • vagin —    La nature de la femme, qui sert d’étui ( vagina ) à la grosse aiguille de l’homme.         Le Grec se sauve en Italie;    Le morpion grimpe au vagin    D’une fillette assez jolie.    B. DE MAURICE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • VAGIN — s. m. T. d Anat. Canal qui conduit à la matrice …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VAGIN — n. m. T. d’Anatomie Canal qui conduit à la matrice …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vagin- — var. of vagino before a vowel: vaginectomy. * * * …   Universalium

  • vaginæ — noun /vəˈʤaɪniː/ <ref name= OED /> …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.