Vaclav Havel


Vaclav Havel

Václav Havel

Václav Havel
1er président de la République tchèque
Vaclav Havel.jpg
Václav Havel en1989

Actuellement en fonction
Mandats
2 février 1993 - 2 février 1998
Depuis le 2 février 1993
2 février 1998 - 2 février 2003
{{{début mandat3}}} - {{{fin mandat3}}}
{{{début mandat4}}} - {{{fin mandat4}}}
Élu(e) le 26 janvier 1993
Réélu(e) le 26 janvier 1998
Parti politique Parti démocratique civique
Président(s) du gouvernement Václav Klaus
Josef Tošovský
Miloš Zeman
Vladimír Špidla
Prédécesseur Václav Klaus intérim
Vladimír Špidla (intérim)
Élu(e) le {{{élection2}}}
Élu(e) le {{{élection3}}}
Élu(e) le {{{élection4}}}

Autres fonctions
10e président de la
République tchèque et slovaque
Mandat
29 décembre 1989 - 20 juillet 1992
Président {{{président1}}}
Président de la République {{{président de la république1}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil1}}}
Premier ministre {{{premier ministre1}}}
Chancelier {{{chancelier1}}}
Gouvernement {{{gouvernement1}}}
Prédécesseur Gustáv Husák, président de la République socialiste tchécoslovaque
Successeur Jan Stráský

{{{fonction2}}}
Mandat
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président de la République {{{président de la république2}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil2}}}
Premier ministre {{{premier ministre2}}}
Chancelier {{{chancelier2}}}
Gouvernement {{{gouvernement2}}}

{{{fonction3}}}
Mandat
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président de la République {{{président de la république3}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil3}}}
Premier ministre {{{premier ministre3}}}
Chancelier {{{chancelier3}}}
Gouvernement {{{gouvernement3}}}

{{{fonction4}}}
Mandat
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président de la République {{{président de la république4}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil4}}}
Premier ministre {{{premier ministre4}}}
Chancelier {{{chancelier4}}}
Gouvernement {{{gouvernement4}}}

{{{fonction5}}}
Mandat
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président de la République {{{président de la république5}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil5}}}
Premier ministre {{{premier ministre5}}}
Chancelier {{{chancelier5}}}
Gouvernement {{{gouvernement5}}}

{{{fonction6}}}
Mandat
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président de la République {{{président de la république6}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil6}}}
Premier ministre {{{premier ministre6}}}
Chancelier {{{chancelier6}}}
Gouvernement {{{gouvernement6}}}

{{{fonction7}}}
Mandat
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président de la République {{{président de la république7}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil7}}}
Premier ministre {{{premier ministre7}}}
Chancelier {{{chancelier7}}}
Gouvernement {{{gouvernement7}}}

{{{fonction8}}}
Mandat
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président de la République {{{président de la république8}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil8}}}
Premier ministre {{{premier ministre8}}}
Chancelier {{{chancelier8}}}
Gouvernement {{{gouvernement8}}}

{{{fonction9}}}
Mandat
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président de la République {{{président de la république9}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil9}}}
Premier ministre {{{premier ministre9}}}
Chancelier {{{chancelier9}}}
Gouvernement {{{gouvernement9}}}

{{{fonction10}}}
Mandat
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président de la République {{{président de la république10}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil10}}}
Premier ministre {{{premier ministre10}}}
Chancelier {{{chancelier10}}}
Gouvernement {{{gouvernement10}}}

{{{fonction11}}}
Mandat
{{{début fonction11}}} - {{{fin fonction11}}}
Président {{{président11}}}
Président de la République {{{président de la république11}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat11}}}
Monarque {{{monarque11}}}
Gouverneur général {{{gouverneur11}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil11}}}
Premier ministre {{{premier ministre11}}}
Chancelier {{{chancelier11}}}
Gouvernement {{{gouvernement11}}}

Biographie
Nom de naissance {{{nom naissance}}}
Naissance 5 octobre 1936
Flag of the Czech Republic.svg Prague, Tchécoslovaquie
Décès {{{décès}}}
{{{lieu décès}}}
Nature du décès {{{nature}}}
Nationalité tchèque
Conjoint(s) Olga Šplíchalová
Dagmar Veškrnová
Enfant(s) {{{enfants}}}
Diplômé Université technique de Prague
Profession Acteur, écrivain
Occupations {{{occupation}}}
Résidence(s) {{{résidence}}}
Religion {{{religion}}}
Signature {{{signature}}}

CoA CSFRc.svg Coat of arms of the Czech Republic.svg
Présidents de la
République fédérale tchèque et slovaque

Présidents de la République tchèque


Václav Havel (IPA : /ˈva:ʦlaf ˈɦavɛl/) (né le 5 octobre 1936 à Prague) est un écrivain, intellectuel et homme politique tchécoslovaque puis tchèque[1]. Président de la République fédérale de Tchécoslovaquie de 1989 à 1992 puis président de la République tchèque de 1993 à 2003. Politicien atypique, généralement estimé comme une « personnalité extraordinaire » dans son pays[2], souvent appelé le « président-philosophe », sa vie a été qualifiée d'« oeuvre d'art» par Milan Kundera[3].

Sommaire

Biographie

Sa jeunesse sous le pouvoir communiste

Václav Havel naît à Prague le 5 octobre 1936 ; il termine sa scolarité obligatoire en 1951. Issu d'une famille établie d'entrepreneurs et d'humanistes de Prague, accusée par les communistes d'avoir collaboré avec les Allemands, le jeune Havel se trouve, comme la plupart des membres de l'élite, taxé d'« ennemi de classe » et donc interdit d'études par le régime ; cette marginalisation sociale lui est d'ailleurs imposée alors qu'il refusait déjà lui-même d'être reconnu plus pour sa « position sociale favorable » que pour son esprit. Pendant quatre ans, alors qu'il est apprenti-technicien dans un laboratoire de chimie, Havel assiste à des cours du soir dans un lycée, préparant ainsi le baccalauréat qui lui permet d'entreprendre des études d'économie à Polytechnique. Encouragé par tradition familiale à s'intéresser aux valeurs humaines de la République tchécoslovaque réprimées ou détruites par les communistes dans les années 1950, Václav Havel commence dès l'âge de dix-neuf ans à publier articles et nouvelles, en particulier dans des revues liées au théâtre.

Le théâtre

Après son service militaire, il travaille comme stagiaire au Théâtre ABC, puis plus tard, dès 1960, au théâtre « sur la balustrade » (Divadlo na zábradlí). Ce deuxième théâtre produit sa première pièce, la Fête en plein air (Zahradní slavnost) (1963), une pièce présentant d'une remarquable manière la forte régénération des tendances qui prévalaient dans la culture et la société tchèque dans les années 1960 et qui a culminé lors du Printemps de Prague de 1968. Pour lui, son action dans la vie publique et culturelle est un moyen de promouvoir son idéal démocratique.

Václav Havel est d'abord inspiré par le théâtre de l'absurde, puis sa parole dissidente prend le dessus.

Un représentant de l'opposition tchécoslovaque

Après l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques en 1968, qui marque la fin du processus de libéralisation du Printemps de Prague, Václav Havel n'a pas abandonné ses convictions, dont il trouva inspiration dans les écrits de Jan Patočka et Martin Heidegger[note 1],[4], comme de nombreux dissidents tchèques de son époque. Il a été président du Cercle des écrivains indépendants, puis membre actif au sein du club des Sans-parti engagés. Son engagement lui coûte une censure de ses pièces (En 1974, il travaille dans une brasserie). Par la suite, Václav Havel commence à être connu par la communauté internationale comme un représentant de l'opposition intellectuelle tchécoslovaque. En tant que citoyen, il proteste contre l'oppression intense qui marque la Normalisation en Tchécoslovaquie. Sa lettre ouverte adressée en 1975 au président tchécoslovaque Gustáv Husák, dans laquelle il dénonce la situation critique de la société et la responsabilité du régime politique, connait un large retentissement. En 1977, il est l'un des co-fondateurs, et l'un des trois porte-paroles de la Charte 77, une organisation de défense des droits de l'homme en Tchécoslovaquie. Son action le mène en prison à trois reprises où il passe près de cinq ans, entre 1977 et 1989. C'est alors qu'il écrit en 1978 un remarquable essai : Le Pouvoir des sans-pouvoir, dans lequel il analyse l'essence de l'oppression totalitaire des communistes. Il décrit les mécanismes utilisés par le régime communiste dont le but est de créer une société sans pouvoir, résignée composée d'individus craintifs et moralement corrompus. Derrière cette analyse, il démontre la force de la résistance morale et de la vie. Son essai a un impact non seulement chez les dissidents tchécoslovaques, mais aussi dans les mouvements d'opposition des autres pays « socialistes ».

1989 : la Révolution de velours

En novembre 1989, Václav Havel est à la tête du mouvement « forum civique », une association unie des mouvements d'opposition et d'initiative démocratique. Il devient alors un personnage clé de la Révolution de velours.

Le président

Václav Havel

En décembre 1989, Václav Havel est élu président intérimaire de la Tchécoslovaquie, en attendant les élections parlementaires. Les parlementaires élus démocratiquement le reconduisent à la présidence de la république en juillet 1990.

Alors président de la République fédérale de Tchéquie et de Slovaquie, il rencontre très vite tous les chefs des États européens, ainsi que le président des États-Unis, de l'URSS et de nombreux autres pays. Son action sur la scène internationale permet au pays d'avoir de nouvelles relations avec l'extérieur. En politique intérieure, Václav Havel a conduit les changements démocratiques dans l'administration du pays et dans la démocratisation de la société. Il est reconnu comme un président non partisan et comme une autorité essentielle sur la scène politique ainsi que dans les relations entre Tchèques et Slovaques. Le 20 juillet 1992, il démissionne de sa fonction de président lorsque la partition entre Tchèques et Slovaques devient inéluctable. Après son retrait, il délaisse la vie publique pendant deux mois. En septembre 1992, il tombe d'accord avec la suggestion du gouvernement, que le président soit élu par les deux chambres du Parlement, qu'il ne puisse pas être révoqué par celui-ci, et qu'il ait le droit de le dissoudre. En janvier 1993, Václav Havel est élu premier président de la République tchèque. Il est réélu en 1998. En 2003, Václav Klaus lui succède.

Carrière post-présidentielle

En novembre et décembre 2006, Havel passe huit semaines aux États-Unis pendant lesquelles il donne des conférences et des cours magistraux à l'Université Columbia et participe à un entretien public avec l'ancien président Bill Clinton. A la suite de ce séjour, il publie un recueil d'entretiens avec Karel Hvížďala, qui s'intitule À vrai dire (prosím stručně) et qui se présente comme ses mémoires.

En 2007, il publie Partir (Odcházení), une pièce sur l'abandon du pouvoir. Tout d'abord prévue pour le Théâtre national, elle est finalement proposée au théâtre de Vinohrady où joue Dagmar Havlová, la femme de l'ancien président.

Affiliations

Il est membre honoraire du Club de Rome.[5]

Anecdote

L'une des premières décisions du président Havel au printemps 1990, fut de nommer comme ambassadeur à Moscou, un dissident, Richard Slánský, fils de l'ancien Secrétaire Général du PC Tchécoslovaque, Rudolf Slansky, pendu en 1952, sur pression de Staline. La presse de Prague qualifia cette décision de meilleur exemple de l'humour tchèque !

Quand le pape Jean-Paul II vint en visite officielle à Prague, juste après la Révolution de Velours, le Président Havel, pourtant catholique non-pratiquant, se confessa à lui et cette démarche, très personnelle, fut révélée par le communiqué officiel.

Le groupe Toy Matinee avec Kevin Gilbert et Patrick Leonard lui ont dédié une chanson dans leur premier album sorti en 1991 : "Remember My name".

Récompenses internationales

Bibliographie

Œuvres dramatiques

  • Pièce en un acte : l'Audience 1975, Vernissage 1975, Protestation 1978
  • Pièce en quatre tableaux : Fête en plein air 1963
  • Pièce en cinq tableaux : l'Hotel des Cimes 1976, Assainissement 1987
  • Pièce en sept tableaux : Largo desolato 1984
  • Pièce en dix tableaux : Tentations 1985
  • Pièce en douze tableaux : Le Rapport dont vous êtes l'objet 1965
  • Pièce en quatorze tableaux : La Grande roue, 1974
  • Autres pièces : l'Opéra de quat'sous 1972

Essais

  • 1978 : Le Pouvoir des sans-pouvoir
  • 1980 : Tentative de vivre dans la vérité
  • 1983 : Les Lettres à Olga
  • 1984 : Pour l’identité humaine
  • 1997 : Il est permis d'espérer, Calmann-Lévy (ISBN 2-7021-2796-7)
  • 1998 : L'angoisse de la liberté
  • 2003 : Pour une politique post-moderne
  • 2007 : L'amour et la vérité doivent triompher de la haine et du mensonge
  • 2007 : A vrai dire... : Livre de l'après-pouvoir
  • 2007 : Regards sur la France, ouvrage collectif, Seuil (ISBN 978-2-02-057273-6)

Ouvrages sur Václav Havel

Vaclav Havel, président philosophe de Geneviève Even-Granboulan, éditions Aube, 2003

Notes et références

Notes
  1. Pourtant Heidegger écrivait que « l'Europe était prise en tenailles entre la Russie, d'un côté, et l'Amérique, de l'autre » et que « d'un point de vue métaphysique, la Russie et l'Amérique sont une seule et même chose; la même frénésie tristement technologique, la même organisation illimitée de l'homme ordinaire »
Références
  1. Après la partition de la Tchécoslovaquie.
  2. Sur Radio Prague
  3. Interview sur France24
  4. Jacques Rupnik, Les meilleurs amis de l'Amérique en Europe. Les perceptions et les politiques de l'Europe centrale et de l'Est à l'égard des États-Unis, Le Banquet, Le Banquet, n°21, en 2004.
  5. (en) Liste des membres honoraires du Club de Rome
  6. L'Ordre du Canada pour Vaclav Havel - 04-03-2004 - Radio Prague

Liens externes


  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du monde contemporain Portail du monde contemporain
  • Portail de la Tchéquie Portail de la Tchéquie

Ce document provient de « V%C3%A1clav Havel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vaclav Havel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vaclav Havel — Václav Havel (2000) Václav Havel und Karol Sidon Václav Havel [ˈvaːtslaf ˈhavɛl] (* 5. Oktober …   Deutsch Wikipedia

  • Václav Havel — (2000) Václav Havel und Karol Sidon …   Deutsch Wikipedia

  • Václav Havel — Pres …   Wikipedia Español

  • Václav Havel — (n. Praga, 5 de octubre de 1936). Escritor y dramaturgo checo. También fue el último presidente de Checoslovaquia y el primer presidente de la República Checa …   Enciclopedia Universal

  • Václav Havel — Infobox President name=Václav Havel nationality = flagicon|CZE Czech Republic order=1st office=President of the Czech Republic term start=February 2, 1993 term end=February 2, 2003 primeminister=Václav Klaus, Josef Tošovský, Miloš Zeman, Vladimír …   Wikipedia

  • Václav Havel — Pour les articles homonymes, voir Havel (homonymie). Václav Havel Mandats …   Wikipédia en Français

  • Vaclav Havel — noun Czech dramatist and statesman whose plays opposed totalitarianism and who served as president of Czechoslovakia from 1989 to 1992 and president of the Czech Republic since 1993 (born in 1936) • Syn: ↑Havel • Instance Hypernyms: ↑dramatist,… …   Useful english dictionary

  • Václav Havel — Odio Estamos obligados a luchar enérgicamente contra todos los eventuales gérmenes de odio colectivo …   Diccionario de citas

  • Vaclav Havel — (born 1936) Czech writer and politician, president of the Czech Republic …   English contemporary dictionary

  • Václav Klaus — Václav Klaus, en 2005. Mandats 2e président de la République tchèque …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.