Urbaniste


Urbaniste
Page d'aide sur les redirections Pour les religieuses franciscaines, voir Clarisses Urbanistes.

L'urbaniste est un professionnel exerçant dans l'urbanisme. Son rôle est de planifier l'agencement des activités humaines sur les territoires en vue de réaliser un développement et un aménagement durable des villes et des campagnes. Le champ professionnel de l'urbanisme a émergé en France dans les années 1920 pour s'autonomiser d'autres milieux professionnels (ceux des architectes et des ingénieurs) à partir des années 1960-1970. Mais ce processus d'autonomisation n'est pas encore achevé, contrairement à d'autres pays occidentaux comme le Canada ou le Royaume Uni.

Pour la Société française des urbanistes (SFU), la profession d’urbaniste est une profession moderne, ouverte sur son temps et les autres milieux professionnels. Il est possible de l’exercer en ayant suivi des cursus différents. Elle ne s’est pas, contrairement à d’autres, protégée par un dispositif corporatiste, la limitant par la création d’un ordre professionnel ou un numerus clausus.

Le revers de cette ouverture a été, pendant de longues années, un certain manque de lisibilité. La constitution de l’Office professionnel de qualification des urbanistes (OPQU), (en gestation depuis les années 1970 et enfin créé au cours des années 1990), a permis de promouvoir la profession de façon positive, tout en lui conservant ses qualités originelles.


Sommaire

En France : une profession qui reste à organiser

Afin de mieux définir et défendre le métier d'urbaniste, l’Office professionnel français de qualification des urbanistes (OPQU), a été créé le 3 mars 1998 avec le soutien de l’association des maires de France et de l’État, pour assurer une mission de service public, dans le cadre d’un protocole signé avec le Ministre chargé de l’urbanisme, le 22 juillet 1998. L’Office est doté, notamment, de la mission d’attribuer une qualification professionnelle aux urbanistes et de la faire connaître. Cette délégation de service public est menée par une commission spécialisée, authentifiée ensuite par le Conseil d'administration de l’OPQU, en présence d’un Commissaire du gouvernement. Fin 2007, 500 urbanistes ont ainsi été qualifiés depuis la création de l'OPQU. Cet organisme publie chaque année un annuaire des urbanistes qualifiés. Mais le chemin est encore long pour rassembler toute la communauté professionnelle sous ce « label » dans la mesure où la population des urbanistes français est estimée à plus de 8000 professionnels en activité.

L’Office Professionnel de Qualification des Urbanistes (OPQU), association regroupant différentes organisations du monde de l’urbanisme (AUDE, AFUA, APCAUE, CFDU, FNAU, SFU, etc.), a publié dans le supplément du "Moniteur" du 29 décembre 2006 [un « référentiel métier des urbanistes », consultable sur son site : http://www.opqu.org/upload/opqu_referentiel_urba.pdf

Ce référentiel a été élaboré, à la suite d’une demande de la Direction générale de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction (DGUHC), afin de lancer le débat sur les évolutions du métier et l’adaptation nécessaire des formations.

Le rapport de l’OPQU s’essaie à construire une lecture de l’organisation du champ professionnel de l’urbanisme, et ce en ayant identifié 7 domaines d’activités au cœur du métier d’urbaniste.

Pour les auteurs de ce référentiel, l’urbaniste est difficile à définir, oscillant entre l’homme d’études, l’homme de l’art et l’administrateur des villes, il est cependant amené à exercer dans 7 grands domaines identifiés : 4 domaines cœur de la spécificité de son métier et 3 domaines importants mais partagés avec d’autres professions.


Les 4 domaines d’activités spécifiques de l’urbaniste

L’analyse et la prospective territoriale

Il s’agit ici de connaître les territoires et de mettre en œuvre des orientations stratégiques. Ici homme d’études et homme de l’art, l’urbaniste se doit d’observer, de se projeter, de spatialiser ses projets, d’élaborer les politiques urbaines.

- Compétences : savoir analyser des évolutions des espaces, savoir créer des bases de données, savoir simuler des évolutions, savoir faire de la prospective, savoir produire des études, savoir spatialiser un projet, savoir représenter,…

- Produits : un état des lieux, une étude d’impact, une synthèse, une base de données, un diagnostic territorial, un document de planification, un document de programmation,…


La conception urbaine

Il s’agit ici de localiser et d’agencer les fonctions urbaines. La programmation urbaine va dimensionner les activités et définir les espaces destinés à les recevoir. L’aspect réglementaire et pragmatique de ce domaine est important.

- Compétences : savoir traduire des objectifs, savoir quantifier, savoir conseiller, savoir articuler, savoir concevoir des projets d’urbanisme,

- Produits : une étude de programmation urbaine, une étude de faisabilité, un plan d’urbanisme, un suivi de maîtrise d’œuvre,…

La production d’opérations

Il s’agit ici de compétences relatives à la mise en œuvre et à la conduite d’opérations urbaines et d’aménagement. À travers le remembrement foncier, l’aménagement des réseaux, la commercialisation des espaces à bâtir, ce domaine d’action va permettre le passage à l’acte d’urbanisation en lui-même.

- Compétences : savoir faire le lien entre stratégie et action, savoir créer et mener une opération, savoir gérer de nombreuses informations, savoir définir un plan d’action,…

- Produits : un pilotage d’opération,…

La gestion territoriale

Il s’agit ici d’un domaine proche du management urbain. Gérer l’espace urbain au quotidien et sa nécessaire adaptation. La question du droit des sols ainsi que de la politique de la ville sont ici particulièrement appelées.

- Compétences : savoir faire le lien entre stratégie et action, savoir traiter de multiples informations, savoir résoudre les problèmes de concrétisation des projets, savoir inscrire ses actions dans la durée, savoir assurer un suivi des politiques publiques,…

- Produits : une note, un avis, une instruction, un centre de ressources, un dispositif d’information,…


Les trois domaines d’activités de l’urbaniste partagés avec d’autres professions

La coordination et la conduite de projets territoriaux

Ici croisée avec d’autres professions œuvrant sur le cadre de vie, l’urbaniste est amené à coordonner, animer, et « manager » les projets de territoire.

- Compétences : savoir proposer des méthodologies de projets, savoir manager des réflexions collectives, savoir coordonner et mettre en relation, savoir diffuser l’information, savoir comprendre les logiques de pouvoir,…

- Produits : un organigramme, des ateliers, une mission, des équipes, des groupes de travail, un planning, des dispositifs de validation des décisions,…


6. L’animation de projets territoriaux

L’urbaniste est appelé ici à savoir manier les techniques relatives à la communication et la promotion du projet urbain, mais aussi les domaines émergents et majeurs de la concertation et de la participation en amont du projet.

- Compétences : savoir identifier les stratégies, savoir faire adhérer, savoir organiser une concertation, savoir mobiliser les populations, savoir maîtriser la prise de parole,…

- Produits : une communication, un journal, une plaquette, un site Internet, une commission extra municipale, un conseil de quartier, une réunion publique, une visite, un événement,…

7. La production des savoirs

Il ne faut pas oublier non plus le domaine de la production des savoirs, car tout espace professionnel se doit de réfléchir à ses actions et de se projeter vers des pratiques sans cesse à réinventer. L’enseignement en urbanisme, la recherche, les réflexions théoriques peuvent éclairer les pratiques professionnelles des urbanistes, elles sont aussi une composante du métier d’urbaniste.

- Compétences : savoir produire de la théorie, savoir avoir un regard critique, savoir dégager des connaissances utiles aux professionnels, savoir rendre accessible son discours,…

- Produits : un livre, un colloque, un cours,…


Si le métier d'urbaniste existe, est bien reconnu, la profession n'a pas encore été organisée.

La SFU fait remarquer à cette titre que les urbanistes, profession forte de plusieurs milliers de membres en France ne disposent à ce jour : • d'aucun outil de veille stratégique sur le métier des jeunes et plus globalement de tous les urbanistes, • d'aucune convention collective spécifique, • d'aucun dispositif de formation permanente partagé.

Plus curieux encore, il n'existe à ce jour aucun code NAF (INSEE) réservé au métier d'urbaniste alors que l'université délivre des diplômes d'Etat.

Écoles de formation d'urbanistes

La formation au métier d’urbaniste est, plus particulièrement, menée au sein d’instituts d’urbanisme. Leur objectif est de former des professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement dont le rôle est de participer, pour le compte de maîtres d’ouvrages, le plus souvent publics, à la définition, la mise en œuvre et la gestion des projets d’urbanisme et d’aménagement de l’espace.

Ces formations donnent aux étudiants, en formation initiale et continue, l’accès à la culture, aux méthodes et aux outils nécessaires à la pratique professionnelle dans le champ.

Ces formations respectent les chartes professionnelles du domaine (ministère de l’équipement, Office professionnel de qualification des urbanistes) et les conventions passées entre les instituts d’urbanisme et d’aménagement à l’échelle française (APERAU) et européenne (AESOP), ainsi que celles des organisations professionnelles d’urbanistes en France (SFU, CFDU…) et en Europe (le Conseil européen des urbanistes (CEU).

Les formations dispensées se caractérisent par la pluridisciplinarité, tant au niveau des enseignants qu’à celui des étudiants.

Ces formations sont adaptées pour répondre aux besoins du marché du travail tels qu’ils résultent des mutations en cours dans les pratiques professionnelles, liées à l’introduction de nouvelles dimensions (développement durable, mobilités, périurbanisation, européanisation) mais aussi à la recomposition des dispositifs législatifs.

Les étudiants diplômés issus de ces instituts constituent un réseau important. Ils sont en poste dans les principales structures, notamment dans les services des collectivités territoriales, les services de l’État, les bureaux d’études, les sociétés d’économie mixte

En France

Par ordre alphabétique :

  • Aix - Marseille : Institut d'aménagement régional (IAR Aix-Marseille III)
  • Brest : L'Institut de Géoarchitecture appartient à la faculté des Sciences de l'Université de Bretagne Occidentale. Il délivre une Licence et deux Master d'aménagement.
  • Bordeaux : IATU : Institut d'Aménagement, de Tourisme & d'Urbanisme de Bordeaux
  • Grenoble : Institut d'urbanisme de Grenoble (IUG — Université Pierre Mendès France)
  • Paris : Cycle d'Urbanisme de Sciences Po Paris
  • Paris : Master et Magistère d'Urbanisme et d'Aménagement (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)
  • Paris : Master et Magistère d'Urbanisme et d'Aménagement (Université Paris IV - Sorbonne)
  • Paris : Institut français d'urbanisme (IFU Paris VIII)
  • Paris : Institut d'urbanisme de Paris (IUP — Université Paris Val de Marne)
  • Perpignan : Master Urbanisme Habitat et Aménagement (UPVD - Université Perpignan Via Domitia)
  • Lille : Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Lille (IAUL) - Université Lille1 Sciences et Technologies
  • Lyon : Institut d'Urbanisme de Lyon (IUL)
  • Reims : Institut d'aménagement du territoire et d'environnement de l'université de Reims (IATEUR)
  • Rennes : Master Urbanisme et Aménagement (Université Rennes 2 - UFR Sciences Sociales - Département Géographie et Aménagement de l'Espace)
  • Tours : École polytechnique de l'université de Tours, département aménagement (Polytech'Tours - DA ; ex-Centre d'études supérieures en aménagement (CESA)

En Belgique

Au Canada

Au Luxembourg

En Suisse

  • École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)
  • École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ)
  • Université de la Suisse italienne, Faculté d'architecture de Mendrisio
  • Université de Lausanne, section Géosciences et Environnement UNIL; GSE

Voir aussi

Bibliographie


Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Urbaniste de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • urbaniste — [ yrbanist ] n. • 1911; de urbanisme ♦ Spécialiste de l aménagement des villes. « la France compte encore des urbanistes et des constructeurs sans rivaux » (Giraudoux). En appos. Architecte urbaniste. ● urbaniste nom (de urbanisme) Technicien… …   Encyclopédie Universelle

  • Urbaniste — Ur ban*iste, n. (Bot.) A large and delicious pear or Flemish origin. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • urbaniste — n. urbanisto (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Le métier d'urbaniste — Urbaniste  Pour les religieuses franciscaines, voir Clarisses Urbanistes. L urbaniste est un professionnel exerçant dans l urbanisme. Son rôle est de planifier l agencement des activités humaines sur les territoires en vue de réaliser un… …   Wikipédia en Français

  • Architecte urbaniste — Le terme architecte urbaniste apparaît en France 1922 dans un article de J. G. Lemoine dans La Grande Revue pour désigner la jonction de deux professions existantes : d une part, l architecte, spécialiste de la conception architecturale et… …   Wikipédia en Français

  • Alfred Agache (urbaniste français) — Alfred Agache (urbaniste) Alfred Agache est un urbaniste français (1875 1959). C est un contemporain de Prost, d Auburtin, de Sellier et de la loi Cornudet. Sommaire 1 Biographie 1.1 Enfance et formation 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Musique Urbaniste — La musique urbaniste ou musique de rue est un type de musique apparu à l époque moderniste et censé illustrer la technologie émergente au début du XXe siècle. On a employé cette expression (en allemand Asphaltmusik) la première fois en 1922… …   Wikipédia en Français

  • Alfred Agache (urbaniste) — Pour les articles homonymes, voir Alfred Agache. Alfred Hu­­bert Donat Agache[1] est un urbaniste français (1875 1959). C est un contemporain de Prost, d Auburtin, de Sellier et de la loi Cornudet. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Musique urbaniste — La musique urbaniste ou musique de rue est un type de musique apparu à l époque moderniste et est censé illustrer la technologie émergente au début du XXe siècle. On a employé cette expression (en allemand Asphaltmusik) la première fois en… …   Wikipédia en Français

  • Hermogène (urbaniste) — Pour les articles homonymes, voir Hermogène. Hermogène est un urbaniste et un architecte grec antique (fin IIIe siècle av. J.‑C. début IIe siècle av. J.‑C.), sans doute originaire d Alabanda dans l actuelle Turquie. Auteur de… …   Wikipédia en Français