Université de Douai


Université de Douai

Université de Douai

L'Université de Douai est une ancienne université de France. Elle ouvrit ses portes en 1562 et fut fermée en 1795.

Commons-logo.svg

. Partiellement rouverte en 1884 l'université fut transférée à Lille en 1887. L'Université de Lille connue sous le nom de Université d'Artois se considère comme l'héritière de celle de Douai.

Sommaire

Création

Dans le cadre d'un programme général pour consolider le catholicisme aux Pays-Bas, en 1560-1562, une université fut d'abord établie dans la ville par Philippe II ; en un sens il s'agissait d'une université-sœur de celle qui avait été fondée à Louvain en 1426. La fondation fut confirmée par une bulle du pape Paul IV le 31 juillet 1559, puis confirmée encore par le pape Pie IV le 6 janvier 1560. Les lettres patentes de Philippe II, datées du 19 janvier 1561, autorisèrent cinq facultés : théologie, droit canon, droit civil, médecine et arts. L'inauguration solennelle eut lieu le 5 octobre 1562[1] , avec une procession du Saint-Sacrement, et un sermon prêché sur la place du Marché par François Richardot, évêque d'Arras. Le premier chancelier de l'université fut l'Anglais Richard Smyth.

Des études récentes considèrent la fondation de l'Université de Douai au XVIe siècle comme un important évènement de l’époque. Tout un travail se fait pour reconstruire son profil dans les différents aspects de sa vie, y compris des prosopographies de ses professeurs et de ses étudiants, en particulier pour sa période des Habsbourg.

Participation anglaise

Article détaillé : Collège anglais de Douai.

Bien que l'université eût été fondée sur le modèle de Louvain, d'où vinrent également la majorité de ses premiers professeurs, elle connut aussi une influence anglaise au cours de ses premières années, plusieurs des postes principaux étant détenus par des Anglais (intellectuels catholiques en exil sur le continent), pour la plupart d'Oxford. Il y a donc lieu de croire que de nombreuses traditions catholiques d'Oxford y ont été perpétuées. Le premier chancelier de l'Université fut le Dr Richard Smyth, ancien membre du Merton College à Oxford et 'Regius professor of Divinity' à Oxford. Le professeur Regius de Droit Canon à Douai fut pendant de nombreuses années le Dr Owen Lewis, ancien fellow du New College, à Oxford, qui avait occupé le poste correspondant dans cette université. Le premier principal du collège de Marchiennes fut Richard White, autre ancien fellow de New College ; William Allen, après avoir obtenu sa licence à Douai en 1560, y devint Regius professor of Divinity.

La fondation de l'Université de Douai coïncida avec la présence à Douai d'un grand nombre de catholiques anglais, à la suite de l'avènement d'Élizabeth Ire et du rétablissement du protestantisme en Angleterre. Cette présence, jointe au rôle de l'Université, incita William Allen en 1569 à fonder à Douai un séminaire pour la formation de prêtres anglais dont le programme d'etudes était partiellement lié à celui de l'Université. C'est dans ce collège anglais à Douai que fut achevée en 1609 la traduction de la Bible en anglais connue sous le nom de Douay-Rheims. La première Bible catholique en anglais comprenant le Nouveau Testament de Reims et l'Ancien Testament de Douai en un seul volume ne fut pas imprimée avant 1764.

Autres fondations

Article détaillé : Collège d'Anchin (Douai).

La ville était un centre animé de la vie catholique et les rapports avec l'Université ne concernaient pas seulement le Collège anglais, mais aussi les Collèges irlandais et écossais (c'est-à-dire les séminaires), ainsi que les établissements bénédictins, jésuites et franciscains. Pendant quelque temps il y eut aussi une chartreuse. Le collège d'Anchin fut ouvert quelques mois après le collège anglais, grâce à une dotation de l'abbé du monastère voisin d'Anchin, et confié aux Jésuites. En 1570 l'abbé de Marchiennes fonda une collège pour l'étude du droit. L'abbé de Saint-Vaast fonda un collège du même nom. Par la suite nous trouvons le Collège Saint-Thomas-d'Aquin, appartenant aux dominicains, le Collège du Roi, et d'autres encore.

En 1605 les Bénédictins établirent un collège à Douai, fondé par Augustin Bradshaw, dans des locaux qu'ils louaient au Collège d'Anchin, mais quelques années plus tard, grâce à la générosité de l'abbé Caravel du monastère de Saint-Vaast, ils obtinrent un terrain et construisirent un monastère, qui fut ouvert en 1611. La maison acquit une grande réputation pour l'enseignement et fut reconstruite entre 1776 et 1781 ; et un grand nombre de professeurs de l'université furent à différents moments choisis parmi ses membres. (Les Anglo-Bénédictins partirent pour l'exil en Angleterre pendant la Révolution française et ce fut la seule institution de Douai à retrouver son ancien monastère par la suite, et comme la communauté de Saint-Grégoire avait alors fixé son siège de façon permanente à Downside, elle remit sa maison de Douai à la communauté de Saint-Edmond, établie auparavant à Paris. Ces Bénédictins enseignèrent à Douai jusqu'en 1903, lorsque la loi 1901 de Waldeck-Rousseau sur les associations les contraignit à quitter la France. Ils retournèrent en Angleterre, et s'installèrent à Woolhampton, près de Reading, y fondant la Douai Abbey, connue pour son école - la Douai School - qui ferma en 1999.

Les maisons bénédictine et franciscaine à Douai étaient proches l'une de l'autre et furent toutes les deux liées dans leur histoire avec la restauration de leurs ordres respectifs en Angleterre. Le monastère franciscain fut fondé surtout grâce au père John Gennings, le frère du martyr. Il fut établi dans des locaux temporaires en 1618 et les étudiants suivaient provisoirement les cours dans les écoles des jésuites, mais en 1621 un monastère fut construit et tous les enseignements nécessaires y furent donnés.

Apogée

On peut avoir une idée de la qualité de l'université en voyant ce qu'y faisaient certains de ses professeurs. Parmi les plus illustres, qui sont nombreux, il suffit de citer Estius (Willem Hessels van Est) (1542-1613), le célèbre commentateur des épîtres de Paul. Après des études classiques à Utrecht il passa ensuite une vingtaine d'années à Louvain, à étudier la philosophie, la théologie et l'Écriture Sainte et en 1580 il reçut le grade de docteur en théologie. En 1582, il devint professeur de théologie à Douai, poste qu'il conserva pendant trente et un ans et qu'il joignit pour les dix-huit dernières années de sa vie avec celui de chancelier de l'Université, étant par ailleurs pendant de nombreuses années, recteur du séminaire diocésain. Les œuvres d'Estius ont été écrites en latin et, pour la plupart, leur publication fut posthume.

Suppression

L'université fut supprimée pendant la Révolution française et sa bibliothèque transférée à la Bibliothèque Municipale (fondée par Louis XV en 1767), laquelle reçut également les collections des jésuites du Collège d'Anchin. Une bonne partie de ces collections a malheureusement été détruite lors l'incendie de la bibliothèque à la suite d'un bombardement le 11 août 1944.

Refondation

Douai retrouva une faculté de lettres en 1854, mais en 1887 elle fut transférée à Lille. Actuellement l'université d'Artois qui comprend Lille 1, Lille 2 et Lille 3 se considère comme l'héritière de l'Université de Douai fondée par Philippe II.

Sources

  • (fr) L'ancienne Faculté de droit de Douai, (1562-1793). Paul Collinet, Université de Lille-1900
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « University of Douai ».
  • (en) FASTI, projet d'histoire des universités
  • (en) H. de Ridder-Symoens, « The Place of the University of Douai in the Peregrinatio Academica Britannica », in Lines of Contact (n° 117) 21-34.
  • (en) Andreas Loewe, « Richard Smyth and the Foundation of the University of Douai », Nederlands Archief voor Kerkgeschiedenis, 79 II (1999).
  • (en) Andreas Loewe, Richard Smyth and the Language of Orthodoxy : Re-Imagining Tudor Catholic Polemicism, Brill, Leiden, 2003 (= Studies in Medieval and Reformation Traditions).
  • (en) Article du domaine public de la Catholic Encyclopedia de 1913

Notes et références

  1. PAGE 270 L'abbaye d'Anchin,1079-1792 par Enée-Aimé Escallier publié en 1852 par la librairie L.Lefort à Lille Google Books
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 de Douai ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Université de Douai de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Université de Lille — Devise Universitas Insulensis Olim Duacensis Informations Fondation 1896 Dissolution 1968 1970 Type université française historique …   Wikipédia en Français

  • Université Lille II — Université Lille 2 Droit et Santé Informations Fondation 1562 Faculté de droit à Douai 1705 école de chirurgie de Lille 1805 école de médecine de Lille 1854 école de médecine et de pharmacie …   Wikipédia en Français

  • Université Lille III — Université Lille 3 Charles de Gaulle Sciences Humaines et Sociales Informations Fondation 1559 à Douai 1887 à Lille 1974 Campus Villeneuve d Ascq Type …   Wikipédia en Français

  • /Université de Lille I — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Universite Lille I — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université Lille-I — Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université Lille 1 — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université de Lille 1 — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université de Lille I — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français

  • Université des sciences et technologies de Lille — Université Lille I Université Lille 1 Informations Fondation Campus Lille: 1854, Campus Cité scientifique : 1971 Type Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel Localisation …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.