Université Waseda


Université Waseda
Université Waseda
Waseda University.gif
Devise 学問の独立

(L'indépendance par l'éducation)

Nom original 早稲田大学
Informations
Fondation 1882[1]
Fondateur Shigenobu Okuma
Type Université privée
Régime linguistique japonais
Localisation
Coordonnées 35° 42′ 33″ N 139° 43′ 10″ E / 35.709203, 139.71933335° 42′ 33″ Nord
       139° 43′ 10″ Est
/ 35.709203, 139.719333
  
Ville Tōkyō
Pays Drapeau du Japonjapon
Direction
Président Kaoru Kamata
Chiffres clés
Enseignants 2,038 temps plein


3,847 temps partiel

Undergraduates 44,829
Postgraduates 8,693
Divers
Mascotte l'ours de Waseda
Affiliation Universitas 21
Site web www.waseda.jp/top/index-e.html

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Université Waseda

L'Université Waseda (早稲田大学, Waseda Daigaku?), abrégé en Sōdai (早大?), est une université japonaise privée, située à Tōkyō. Ses campus principaux sont situés dans la partie nord de l'arrondissement de Shinjuku.

L'universite compte sept premiers ministres de l'après guerre et plusieurs chefs d'entreprise éminents. Actuellement, six des PDG de "Global Fortune500, 2010" sont diplômés de Waseda[2].

Elle fait partie des Tōkyō 6, tournois de baseball qui opposent les grandes universités de Tōkyō (Hōsei, Keiō, Meiji, Rikkyō, Tōdai, et Waseda).

Sommaire

Historique

Statue d'Okuma Shigenobu, faisant face à l'auditorium principal

L'école a été fondée par Shigenobu Ōkuma, jeune homme destiné par sa famille à devenir samourai, en 1882. Shigenobu Ōkuma était un homme très critique à l'égard du gouvernement et de la bureaucratie de l'ère Meiji, après s'être fait renvoyé du gouvernement Meiji, il modela une université à son image: indépendance de l'esprit et de l'apprentissage, leadership et ouverture vers l'international. Waseda devint université à part entière en 1902. La majeure partie du campus fut détruite durant les bombardement de Tōkyō au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais l'université fut reconstruite et rouverte en 1949.

Principales dates

  • 1882, l'université est créée sous le nom de Tokyo Senmon Gakko (東京専門学校) par Shigenobu Okuma. Elle comporte alors des facultés de sciences politiques, de droit, d'anglais, et de sciences physiques.
  • 1890, la faculté de littérature est créé.
  • 1900, des membres du corps professoral sont envoyés en Europe et en Amérique.
  • 1902, la bibliothèque de l'établissement est achevée. Waseda acquiert son statut d'université. L'institution comporte alors des facultés de sciences politiques, de droit, de littérature, et une seule faculté de second cycle
  • 1903, faculté d'éducation crée.
  • 1904, faculté de commerce crée.
  • 1905, faculté pour les étudiants chinois crée (elle ferme en 1910)
  • 1909, faculté des sciences et de l'ingénierie crée.
  • 1920, sous les termes de la nouvelle loi sur l'université, réforme en 5 facultés (sciences politiques, droit, litterature, commerce, et science et ingénierie.
  • 1922, mort de Shigenobu Okuma, le fondateur de l'université.
  • 1925, nouvelle bibliothèque de l'université achevé, de même que le bâtiment des étudiants.
  • 1927, le nouvelle auditorium est achevé, il prend le nom du fondateur: Okuma.
  • 1928, le Tsubouchi Memorial Theatre Museum est achevé.
  • 1933, les bâtiments de l'administration, le gymnase, et le laboratoire de télévision achevés.
  • 1938, le laboratoire Kagami Memorial pour les sciences et technologies des matériaux est fondé.
  • 1939, coeducation introduite.
  • 1940, le laboratoire de recherche des sciences et ingénierie et l'institut des sciences sociales sont fondés.
  • 1945, Une partie du campus est détruit par les flammes pendant des bombardements aériens. La reconstructions et la rénovation commencent la même année.
  • 1949, conformément à la nouvelle loi sur l'éducation fixé par l'occupant américain, l'enseignement est réformé. Le premier cycle universitaire passe à 4 ans, et dispensé dans 11 facultés. Un lycée est créé qui dépend de l'université.
  • 1951, 6 facultés de 2sd cycle crées. 2 nouveaux bâtiments créés (un pour les sciences humaines, l'autre pour les sciences).
  • 1964, l'université accueille les épreuves d'escrime des Jeux Olympiques de Tokyo.

Listes des présidents

L'établissement est dirigé de sa fondation en 1882 à l'obtention de son statu d'université en 1902 par trois principaux. À partir de cette date, il est dirigé par des présidents ; le premier d'entre eux, Ōkuma n'exerce pas dans les faits la fonction et quatre autres présidents exercent de facto celle-ci à sa place.

Liste des dirigeants de l'Université Waseda
Hidemaro Ōkuma (大隈英麿?) 1882-1886 Masasada Shiozawa (塩澤昌貞?) 1923 Sukenaga Murai (村井資長?) 1970-1978
Hisoka Maejima (前島密?) 1886-1890 Sanae Takata (高田早苗?) 1923-1931 Tsukasa Shimizu (清水司?) 1978-1982
Kazuo Hatoyama (鳩山和夫?) 1890-1907 Hodumi Tanaka (田中穂積?) 1931-1944 Haruo Nishihara (西原春夫?) 1982-1990
Shigenobu Ōkuma (大隈重信?)[n 1] 1907-1922 Tomio Nakano (中野登美雄?) 1944-1946 Chūmaru Koyama (小山宙丸?) 1990-1994
Sanae Takata (高田早苗?) 1907-1915 Koichi Shimada (島田孝一?) 1946-1954 Takayasu Okushima (奥島孝康?) 1994-2002
Tameyuki Amano (天野為之?) 1915-1917 Nobumoto Ōhama (大濱信泉?) 1954-1966 Katsuhiko Shirai (白井克彦?) 2002-2010
Yoshiro Hiranuma (平沼淑郎?) 1918-1921 Kenichi Abe (阿部賢?) 1966-1968 Kaoru Kamata (鎌田薫?) Depuis 2010
Masasada Shiozawa (塩澤昌貞?) 1921-1923 Tsunesaburo Tokikoyama (時子山常三郎?) 1968-1970

Facultés et écoles doctorales

Facultés

  • Sciences politiques et Économie
  • Droit
  • Lettres, Arts et Sciences
  • Éducation
  • Commerce
  • Sciences et Ingénierie
  • Sciences sociales
  • Sciences humaines
  • Sciences du sport
  • Études internationales libérales

Écoles doctorales

  • Sciences politiques
  • Économie
  • Droit
  • Lettres, Arts et Sciences
  • Commerce
  • Science et Ingénierie
  • Éducation
  • Sciences humaines
  • Études Asie-Pacifique
  • Études sur l'Information globale et les Télécommunications
  • Linguistique japonaise appliquée
  • Information, Production et Systèmes

Écoles professionnelles

  • École d'administration d'affaires (business)
  • Gestion publique
  • Droit
  • Finance, Comptabilité et Droit
  • Comptabilité

Enseignement et recherche

Scolarité

Les personnes voulant intégrer l’université Waseda en tant qu’étudiants doivent préalablement candidater avant de passer plusieurs examens. En 2011, quelque 113 653 personnes ont candidaté pour un total de 5630 places attribuées[3].

Les coûts de la scolarité varient de 750 000 à 1 millions de yens par an en fonction de la faculté dans laquelle est inscrit l'étudiant[4]. L'université redistribue une partie des sommes perçues sous forme de bourses, et en 2010 celle-ci a ainsi reversé quelque 16,5 milliards de yens d'aides à 24 917 étudiants, dont 75 % à des étudiants en premier cycle[5].

Le nombre de diplômés par an d’établi en 2004 à 11 760[6]. Une association réunit les diplômés de l'université depuis 1885 et compte en 2010 quelque 560 000 membres de droit. Elle est présente dans 48 lieux au Japon, et dispose de 48 autres bureaux à l'étranger[7]. L'établissement place, selon une enquête du Weekly Economist de 2011, environs 30 % de ses diplômés dans l'une des 400 principales entreprises de l'archipel[8].

Relations internationales

L'établissement dispose de programmes d'échange d'étudiants conclus au niveau de l'établissement ou au niveau des facultés. L'université dispose ainsi de programme avec 382 établissements de 74 pays, et les facultés de programmes avec 163 établissements de 26 pays[9]. Elle est membre depuis 2010 des treize premières universités sélectionnées par le programme « Global 30 » du ministère de l'Éducation japonais qui vise à augmenter le nombre d’étudiants étrangers au Japon[10]. Elle dispose par ailleurs de dix bureaux à l'étranger, le premier ouvert en 1991 à Bonn[11].

Les étudiants étrangers étudiants à l'université représentent en 2010 une population de 2 435 personnes[12], ce qui représente le plus grand nombre d'étudiants étrangers dans une université japonaise[13]. L'université envoie par ailleurs des étudiants à l'étranger via des accords académiques, et a développé ces envois passant de 506 étudiants en 2004 à 917 étudiants en 2009 dans 38 pays cette année-là[14]. 572 étudiants ont par ailleurs été concernés cette même année par des séjours courts d'études à l'étranger[15].

Les chercheurs sont aussi concernés par cette mobilité. En 2010, 3 286 visites de chercheurs de l’université allant à l’étranger ont été enregistrées, pour 52 % en Asie, 23 % en Europe, et 18 % en Amérique du nord[16]. La même année, l’université a enregistré 239 visites de chercheurs venant de l’étranger, dont 54 % venant d'Asie, 21 % venant d'Europe et 20 % d'Amérique du nord[17].

Recherche

L’université est aussi propriétaire de brevets déposés par ses équipes de recherches. Elle arrive pour l'année 2009 à la quinzième place des universités japonaise par son nombre de brevets déposés avec 88 dépôts enregistrés par le bureau japonais des brevets[18].

Équipements

Bibliothèques

La bibliothèque centrale

Les fonds de l'université sont gérés par un système commun et structurés autour d'une bibliothèque centrale, auxquelles s'ajoutent 28 bibliothèques rattachées à des campus, à des départements, ou à des instituts de recherche. Ses fonds comptent un peu plus de cinq millions d'ouvrages, dont un peu moins de deux millions rédigés dans une langue autre que le japonais, et sont administrés par un service informatique commun, WINE[19].

La première bibliothèque est ouverte en 1902, mais est remplacée en 1925 dans un bâtiment plus grand. Elle occupe celui-ci jusqu'à ce qu'elle soit déménagée dans son bâtiment actuel en 1998, l'ancien bâtiment étant laissé au musée Aizu[1]. Elle est située au nord du campus principal. Elle compte environs 2,4 millions de documents, et dispose d'un espace de travail de 1 800 carrels, et de 33 cabines de visionnage pour des documents audio ou vidéo, ainsi qu'un centre de conférence et plusieurs espaces de recherche, et compte annuellement 1,1 million de visites[19].

Les autres bibliothèques importantes comptent des fonds de plusieurs centaines de milliers de livres, comme celle du mémorial Takata qui compte 479 196 livres pour 56 000 visites annuelles, celle du campus de Toyama qui compte 367 119 livres pour 395000 visites annuelles, celle de sciences et d'ingénierie qui compte 432 228 livres, ou celle du campus de Tokorozawa qui compte 181 609 livres pour 120 000 visites annuelles[20].

Musée du théâtre Tsubouchi

Musée du théâtre Tsubouchi

Le musée du théâtre Tsubouchi est un musée dédié aux différentes formes théâtrales, et est situé sur le campus principal. Il est créé en 1928 par le professeur Tsubouchi Shoyo, spécialiste du théâtre shakespearien, et est construit en reprenant des éléments architecturaux du Fortune Playhouse[21]. Ses premiers fonds sont constitués en 1935 par une donation de Tsubouchi qui lègue à sa mort en 1935 ses collections personnelles[22].

Les collections sont présentées sur 1 500 m² et sur trois étages[22]. Elles sont composées de plusieurs centaines de milliers d'éléments comme des affiches des films de Godzilla, jusqu'au scripts de séries japonaises comme Ultraman, et comportent 46 nishiki-e, quelque 200 000 illustrations de représentations théâtrales, et quelque 150 000 livres[23]. Plusieurs expositions permanentes traitent des différentes formes théâtrales japonaises, ainsi que des perssonalités du théâtre comme Shakespeare et Nakamura Utaemon VI[24].

Le musée utilise aussi ses collections dans un but de recherche et de formation. Il accueille annuellement une trentaine de chercheur ainsi qu'une soixantaine d'étudiants permanents, et organise des cours pour différents publics[25].

Musée Aizu

Le musée Aizu est un musée dédié aux arts orientaux. Il est ouvert en 1998 dans les locaux dans l'ancienne bibliothèque centrale, et conserve des fonds collectés par le professeur Aizu, orientaliste qui enseignait à l'université au début du XXe[21].

Les collections comprennent des pièces chinoises comme 395 pièces d'art funéraire chinois, 208 miroirs datant pour la plupart de la période des Royaumes Combattants, 54 tuiles datant des périodes Qin et Han[26]. Les collections d'art japonais comprennent des calligraphies, des pièces d'art moderne, ainsi que des pièces archéologiques datant pour certaines des époques Jōmon et Yayoi[27], ainsi que des artefacts aïnous[28]

Le musée émet aussi des publications concernant ses activités[29].

Implantations

City locator 14.svgNishi-Waseda
City locator 14.svgToyama
City locator 14.svgWaseda
City locator 14.svg Campus de l'université Station-logo.png Gare

L'université possède un total de quelque 2 121 438 m² de terrains au Japon. À Tōkyō, elle dispose plus particulièrement de 125 725 m² pour le campus de Waseda, 33 030 m² pour le campus de Toyama, et 44 894 m² pour le campus de Nishi-Waseda. Dans la région de Tōkyō, elle dispose dans la préfecture de Saitama d'un campus à Honjo de 873 046 m² et d'un campus à Tokorozawa de 365 668 m²[30].

Campus de Nishi-Waseda

Le campus de Nishi-Waseda (西早稲田キャンパス?) est situé dans le quartier d'Ōkubo dans l'arrondissement de Shinjuku, et est bordé à l'est par l'avenue Meiji[31]. Ses installations sont disposées sur 44 894 m²[30]. Il accueille les installations des facultés de sciences et d'ingénierie[32].

Campus de Toyama

Le campus de Toyama (戸山キャンパス?) est situé dans le quartier du même nom dans l'arrondissement de Shinjuku, et est bordé au nord par l'avenue Suwa[33]. Il accueille les facultés de sciences humaines et sociales ainsi qu'une maison des étudiants et un centre d'athlétisme[32].

Ses installations sont disposées sur 33 030 m²[30], et comptent le Hall Waseda[33], la piscine Takaishi qui est un bassin de 25 m[34], le bâtiment des étudiants, un gymnase, une cafétéria[33], ainsi qu'une bibliothèque universitaire de 367 119 livres[20].

Le hall Waseda est construit en 1957 pour commémorer les 75 ans de l'université. Il est utilisé en 1958 par les jeux asiatiques de 1958 pour les épreuves de tennis de table, puis par les jeux olympiques d'été de 1964 pour les épreuves d'escrime. Il dispose d'une surface de plus de 4 000 m²[35].

Campus de Waseda

Le campus de Waseda (早稲田キャンパス?) est situé dans le quartier de Totsuka-machi dans l'arrondissement de Shinjuku, et est bordé à l'ouest par l'avenue Waseda, et au sud par l'avenue Sōdai[32]. Il dispose de 125 725 m²[30] et accueille la plupart des facultés de l'établissement[32].

L'auditorium Ōkuma est situé sur ce campus, et le début de sa construction fait suite à la mort du fondateur de l'université en 1922. L'inauguration a lieu en 1927, la construction étant retardée par le Séisme de 1923 de Kantō, et il subit une restauration complète pour les 125 ans de l'université en 2007. Sa tour fait une hauteur de 125 shaku[n 2] et est équipé de quatre cloches, et il dispose d'une capacité de 1 435 places. Il est classé par la mairie de Tōkyō en 1999 comme monument historique en même temps que l'ancienne bibliothèque du campus, et comme bien culturel national en 2007[36]. Face de sa façade nord, et au milieu du campus, est disposé une statut de Shigenobu Ōkuma offerte à l'université en 1932 pour les 50 ans de l'établissement[37].

L'ancienne bibliothèque est aussi située sur ce campus. Elle est construite en 1925 et dispose de 3 944 m² sur cinq étages, avant d'être agrandie en 1934 et en 1955 pour permettre aux administrations et aux activités de la bibliothèque de ses développer. Elle cède sa fonction à un nouveau bâtiment construit en 1990, et accueille le musée Aizu à partir de 1998. L'année suivante, elle est reconnue bâtiment historique par la municipalité[38].

Le jardin Ōkuma est situé sur le côté de l'auditorium du même nom et occupe 33 062 m². Il est racheté et remodelé sous sa forme actuelle par Shigenobu Ōkuma en même temps que le domaine de l'université, et est à l'origine une résidence des clans Ii et Matsudaira. Il subit des dégâts suite aux bombardement de Tōkyō et est restauré après la guerre. Une réplique à la taille réduite d'une cloche du Shotoku Daiou Shinkyo est offerte par d'anciens étudiants coréens de l'université en 1982[39].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées

Étudiants

Voir aussi la liste des anciens étudiants de l'université
Premier ministre
Mori, en compagnie de George W.Bush, en 2001
Autres personnalités politiques

En 2011, 90 des 722 parlementaires japonais sont issus de l'université[43].

Auteurs
Murakami dans une conférence au Massachusetts Institute of Technology, 2005.
Chefs d'entreprises
Sportifs
Arakawa, médaille d'or aux Jeux olympiques de 2006
  • Mikio Oda, champion olympique du triple saut, et premier champion olympique asiatique.
  • Shizuka Arakawa, patinage artistique, médaillée d'or aux Jeux Olympiques de 2006.
  • Mikio Oda, triple saut, médaillé d'or aux Jeux Olympiques de 1964.
  • Kenji Ogiwara, combiné nordique, médaillé d'or aux Jeux Olympiques de 1992 et 1994.
  • Yoriko Okamoto, Taekwondo, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de 2000.
  • Kisshomaru Ueshiba (ancien directeur de l'Aïkikaï, régentant l'aïkido)
  • Takuma Sato (renvoyé) (pilote de voiture de course - Formule 1)
  • Tsutomu Ohshima (maître de karaté Shotokan)
  • Akito Watabe (skieuse, médaillée d'or par équipe au championnat du monde de Liberec)
  • Ai Fukuhara (pongiste)
  • Honami Tsuboi (Gymnaste)
  • Yuuki Saito (joueur de baseball)
  • Yukari Nakano (patineuse)
Autres

Enseignants

Voir aussi la liste des enseignants de l'université

Vie étudiante

Associations étudiantes

L'université recense un peu plus de 700 associations étudiantes reconnues par l'établissement, et actives dans plusieurs domaines. 43 associations sportives représentent l'université dans les compétitions sportives, auxquelles s'ajoutent 159 associations d'étudiants, 347 associations de loisirs, 22 associations regroupant les étudiants d'une même région, ainsi qu'un peu plus de 100 associations reconnues par les facultés. A celles-ci s'ajoutent d'autres groupes plus informels qui porte le nombre d'associations à environs 2000 selon l'université[45].

Traditions et festival

L'université organise annuellement au mois de novembre le festival de l'établissement. Le festival de Waseda (早稲田祭, Wasedasai?) se tient sur deux jours sur les campus de l'université, et regroupe plus de 400 associations et groupes étudiants, et attire environs 160000 visiteurs[46].

Les compétitions sportives donnent lieux à des traditions, comme en cas de victoire de l'équipe de baseball lors d'un Sōkeisen où des étudiants défilent dans le voisinage de l'université[47] .

Compétitions de sports

Équipes de baseball de Waseda et de Keio lors d'un Sōkeisen

L'université entretient des rivalités particulières avec d'autres institutions de la région.

Le match de baseball qui se tient deux fois par an entre l'Université de Waseda et celle de Keio, appelé Sōkeisen (早慶戦?), est peut-être la manifestation la plus habituelle de la rivalité entre ces 2 universités et est le point d'orgue de la rivalité entre les deux universités . Il se déroule toujours au Meiji Jingu Stadium et est considéré comme la plus importante compétition par les deux corps estudantins; pas moins de 50 000 étudiants s'y rendent pour y soutenir leurs joueurs[48]. Waseda et Keiō organisent une régate éponyme sur la rivière Sumida à l'est de Tôkyô[49], considérée comme l'une des trois grandes régates avec Oxford-Cambridge et Harvard-Yale.

Le match Waseda-Keiō de 1922 a été le premier match de rugby inter-institutions scolaires, mais c'est avec l'université Meiji que Waseda entretient la principale rivalité. Ce match, le Sōmeisen (早明戦?), a lieu début décembre[50].

Image et communication

D'après une enquête du Nikkei Business Publications (en), l'image, en tant que marque associée à l'établissement, arrive au premier rang de celui des universités de la région de Tōkyō[51].

Symboles de l'université

Drapeau de l'université déployé lors d'un Sōkeisen

Plusieurs chants sont régulièrement utilisés par l'université ou ses étudiants. Miyako no Seihoku est l'un des hymnes de l'établissement, et est composé en 1907 à l'occasion du 25e anniversaire de l'université[52]. Un second hymne est aussi utilisé, Kompeki no sora, et est composé à la fin des années 1920 par Yuji Koseki (en)[53].

L'établissement se dote de deux nouveau symboles à l'occasion de son 30e anniversaire en 1913. Un drapeau est dessiné par Seiji Tachibana, le secrétaire du président, et une coiffe étudiante de forme carré est adoptée[54]. En 2000 est par ailleurs adoptée une mascotte en forme d'ours pour représenter l'université[55],[n 3].

Le chiffre 125 est utilisé par l'université en liaison avec une théorie d'Ōkuma. Selon celle-ci, les êtres vivant ont la capacité de vivre cinq fois la durée de leur croissance, soit 125 ans pour un humain à la croissance de 25 ans. Le chiffre est ainsi la taille en shaku de la tour de l'auditorium, et la tour du mémorial qui jouxte celui-ci fait deux fois cette taille de manière à symboliser le début de la « deuxième vie » de l'établissement. L'établissement a par ailleurs célébré ses 125 ans en novembre 2007[56].

Publications

Plusieurs publications sont éditées par l'université. Le Waseda Weekly est un hebdomadaire à l'intention des étudiants, et une version anglaise est publié depuis 2006 à partir de traductions de la version japonaise[57]. Campus Now est lui un trimestriel de langue anglaise édité par l'établissement depuis 2008 afin de présenter ses activités de recherche[58]. Un journal en ligne, le Waseda On-Line ou WOL est par ailleurs édité en partenariat avec le Yomiuri Shimbun[59].

Représentation dans les œuvres de fiction

  • Dans Great Teacher Onizuka,Le professeur Fuyutsuki, collègue d'Onizuka , est diplômée de l'Université Waseda en littérature, la filière la plus réputée.
  • Dans Kimagure Orange Road (manga, Ayukawa Madoka et Kasuga Kyosuke sont étudiants à Waseda.
  • Dans le roman Tokyo de Mo Hayder, le professeur Shi Chongming, qui est le seul détenteur de la cassette video montrant le massacre de Nankin (Chine) perpétré par les Japonais en décembre 1937, est en 1990 professeur de sociologie à l'université de Waseda. L'héroïne principale du livre loge quant à elle dans le quartier Takadanobaba, à proximité de cette université.
  • Dans La ballade de l'impossible d'Haruki Murakami, l'auteur revient, sans la nommer, sur ses années d'étudiants à Waseda.
  • Dans Saigo no Sôkeisen, le dernier match de baseball entre Waseda et Keio avant la conscription de leurs étudiants pendant la seconde guerre mondiale est portée à l'écran[60].

Concernant les stéréotypes sur Waseda et Keiō, les plus fréquemment entendus sont que les élèves de Waseda, bien que globalement aisés financièrement, tendent à être beaucoup plus paillards et terre-à-terre que ceux allant à Keiō. Les femmes allant à Keiō sont notamment souvent désignées comme des ojō-sama, des « princesses »[réf. nécessaire].

Sources

Notes

  1. Président honoraire, l'exercice étant effectué dans les faits par Sanae Takata, Tameyuki Amano, Yoshiro Hiranuma, puis Masasada Shiozawa
  2. environs 38 mètres, en référence à la théorie d'Ōkuma des 125 ans
  3. Ours se dis Kuma en japonais, et la mascotte reprend ainsi le nom du fondateur, bien que les kanji ne soient pas les mêmes

Références

  1. a et b (en)History and Development, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  2. The academic career of the CEOs of the 500 leading international companies, http://www.mines-paristech.fr/Actualites/PR/EMP-ranking.html
  3. (ja)2011年度 一般・センター利用入試出願状況【確定版】, université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 9 mai 2011
  4. Université Waseda 2010, p. 7
  5. Université Waseda 2010, p. 9
  6. (en)« The Graduation Ceremony and the Entrance Ceremony at Waseda », Waseda Weekly, 1er semestre 2004, consulté sur www.waseda.jp le 4 juillet 2011
  7. Université Waseda 2010, p. 14
  8. (ja)« 大企業就職率大学ランキング », Weekly Economist, consulté sur www2.ttcn.ne.jp le 23 juillet 2011
  9. Université Waseda 2010, p. 12
  10. (en) 13 Universities Lead Japan's Internationalization, MEXT, consulté sur www.uni.international.mext.go.jp le 26 avril 2011
  11. Université Waseda 2010, p. 10
  12. Université Waseda 2010, p. 36
  13. (en)Top10 Universities in Terms of the No. of International Students in Japan, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 9 mai 2011
  14. Université Waseda 2010, p. 33
  15. Université Waseda 2010, p. 34
  16. Université Waseda 2010, p. 29
  17. Université Waseda 2010, p. 30
  18. (ja)2009年国内大学別特許公開件数, Bureau japonais des brevets, 8 décembre 2010, consulté sur www.jpo.go.jp le 9 mai 2011
  19. a et b Université Waseda 2010, p. 30
  20. a et b Université Waseda 2010, p. 24
  21. a et b Université Waseda 2010, p. 31
  22. a et b (en)The Tsoubuchi memorial theater museum : Outlines, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  23. (en)Visitor's guide to the Tsoubuchi memorial theater museum, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  24. (en)The Tsoubuchi memorial theater museum : Permanent Exhibitions, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  25. (en)The Tsoubuchi memorial theater museum : Annual Activity Report, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  26. (en)Rei Yoshimura, About the Yaichi Aizu Collection, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  27. (en)Introduction to the core of the Archaeology Collection: Artifacts from the Kantou and Northeastern Regions, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  28. (en)Aizu Museum : Introduction to the Collections, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  29. (ja)刊行物リスト, Université Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 11 mai 2011
  30. a, b, c et d Université Waseda 2010, p. 23
  31. (en)Access and Campus Map : Nishiwaseda Campus, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 16 mai 2011
  32. a, b, c et d (en)Access and Campus Map : Waseda Campus, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 16 mai 2011
  33. a, b et c (en)Access and Campus Map : Toyama Campus, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 16 mai 2011
  34. (en)FY2011 Takaishi Memorial Swimming Pool: Individual Use Guide, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 16 mai 2011
  35. (en)« Waseda University Memorial Hall », The games of the XVIII Olympiad Tokyo 1964, The Official Report of the Organizing Committee, pp. 127-128, consulté sur www.la84foundation.org le 16 mai 2011
  36. (en)Waseda Episodes: Okuma Auditorium, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  37. (en)Waseda Episodes : The Okuma Bronze Statue, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  38. (en)Waseda Episodes : The Old Library, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  39. (en)« Waseda Walker, Okuma Garden », Waseda Weekly, juillet 2008, N°10, consulté sur www.waseda.jp le 12 mai 2011
  40. « Le rugby sourit au Japon », Le Monde, 31 juillet 2009, consulté sur www.lemonde.fr le 18 juillet 2011
  41. « Fukuda, un modéré japonais favorable au rapprochement avec Pékin », Le Point, 23 septembre 2007, consulté sur www.lepoint.fr le 18 juillet 2011
  42. (en)Sachiko Sakamaki, Keiko Ujikane, « Finance Chief Noda to Succeed Kan as Japan Premier », Bloomberg, 29 aout 2011, consulté sur www.bloomberg.com le 29 aout 2011
  43. (ja)政治家出身大学ランキング, 有名人の出身大学ランキング, consulté sur univranking.schoolbus.jp le 13 mai 2011
  44. (en)Hideki Kojima, « Keep your pride as Waseda students intact: 1970s & 1980s », Waseda Online, consulté sur www.yomiuri.co.jp le 15 mai 2011
  45. Université Waseda 2010, p. 26
  46. (en)« Don't miss all the fun and excitement! Come and join the Waseda Festival 2007 », Waseda Weekly, octobre 2007, consulté sur www.waseda.jp le 12 mai 2011
  47. (en)Hideyuki Yoshioka, « A Tidbit of a Story : Memories of So-Kei Sen », Waseda Weekly, juillet 2007, consulté sur www.waseda.jp le 4 juillet 2011
  48. (en)« Waseda and Keio: rivals to the core », The Japan Times, 17 février 2002
  49. (en)« 3rd consecutive year of full victory! Rowing Club 77th Waseda vs. Keio Regatta », Waseda Online, consulté sur www.yomiuri.co.jp le 15 avril 2010
  50. (en)« My passion for the “Waseda Colour” rugby jersey », Waseda Weekly, 15 décembre 2005
  51. (ja)« 大学ブランド力」ランキング、首都圏は早稲田、近畿は京大が1位~日経BPコンサルティングが調査 », Nikkei Business Publications, 12 novembre 2010, consulté sur nikkeibp.co.jp le 23 juillet 2011
  52. (en)« Field Report : Singing the Alma Mater --Together for a Century with “Miyako no Seihoku”-- », Waseda Weekly, novembre 2007, consulté sur www.waseda.jp le 12 mai 2011
  53. (ja)« 応援歌ものがたり ~稲魂のエール~ », Waseda Weekly, N°783, 26 septembre 1996, consulté sur www.waseda.jp le 12 mai 2011
  54. (en)Our school flag & Square academic Cap, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  55. (en)Waseda Bear, Université de Waseda, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  56. (en)« The special meaning of the 125th anniversary », Waseda Weekly, juin 2006, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011
  57. (en)« First Hardcopy Issue of English Version of “Waseda Weekly” », Waseda Weekly, octobre 2006, consulté sur www.waseda.jp le 12 mai 2011
  58. (en)« Campus Now », Yomiuri Shimbun, consulté sur www.yomiuri.co.jp le 12 mai 2011
  59. (en)Waseda On-Line, Yomiuri Shimbun, consulté sur www.yomiuri.co.jp le 12 avril 2011
  60. (en)Hitomi Morino, « After watching The Last Game, 'Saigo no Soukei-sen' », Waseda Weekly, N°26, juin 2008, consulté sur www.waseda.jp le 13 mai 2011

Bibliographie

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Université Waseda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Universite Waseda — Université Waseda Waseda University 早稲田大学 Devise 学問の独立 (L indépendance par l éducation) Informations Fondation 1882 Type Université privée …   Wikipédia en Français

  • Université de Waseda — Université Waseda Waseda University 早稲田大学 Devise 学問の独立 (L indépendance par l éducation) Informations Fondation 1882 Type Université privée …   Wikipédia en Français

  • Waseda — Université Waseda Waseda University 早稲田大学 Devise 学問の独立 (L indépendance par l éducation) Informations Fondation 1882 Type Université privée …   Wikipédia en Français

  • Waseda University — Université Waseda Waseda University 早稲田大学 Devise 学問の独立 (L indépendance par l éducation) Informations Fondation 1882 Type Université privée …   Wikipédia en Français

  • Universite Keio — Université Keiō Université Keiō L Université Keiō ou Université Keiō Gijuku (慶應義塾大学, Keiō Gijuku Daigaku …   Wikipédia en Français

  • Université Keio — Université Keiō Université Keiō L Université Keiō ou Université Keiō Gijuku (慶應義塾大学, Keiō Gijuku Daigaku …   Wikipédia en Français

  • Université Keiô — Université Keiō Université Keiō L Université Keiō ou Université Keiō Gijuku (慶應義塾大学, Keiō Gijuku Daigaku …   Wikipédia en Français

  • Université Korea — Devise 자유, 정의, 진리 (自由, 正義, 眞理) (Liberté, Justice et Verité)[1] Nom o …   Wikipédia en Français

  • Universite de Tokyo — Université de Tōkyō Université de Tokyo Nom original 東京大学 Informations Fondation 1877 …   Wikipédia en Français

  • Université de Tôkyô — Université de Tōkyō Université de Tokyo Nom original 東京大学 Informations Fondation 1877 …   Wikipédia en Français