Universite de l'Invisible


Universite de l'Invisible

Université de l'Invisible

Université de l'Invisible

Dans le monde imaginaire du Disque-monde de l'écrivain anglais Terry Pratchett, l'université invisible (ou plus officiellement Université de l'Invisible, voire UI pour les plus pressés d'entre nous) est une école de mages situé dans la ville d'Ankh-Morpork. Elle dispose d'un corps enseignant composé de mages âgés, voire la plupart du temps aliénés et ineptes et d'un bibliothécaire transformé en orang-outan.

La devise de l'UI est « Nunc id vides, nunc ne vides », latatien que l'on pourrait lâchement traduire par « maintenant vous la voyez, maintenant vous la voyez pas ». Le blason de l'université est un livre de sortilèges aux fermails de cuivre surmontant un chapeau pointu sur champ d'azur. Il soutient plus qu'une légère ressemblance avec le blason de l'université d'Oxford.

Architecturalement, sa grande tour (aujourd'hui assez délabrée) est le plus ancien bâtiment encore debout de tout Anhk-Morpock. Pour le reste, elle est constituée d'un ensemble de bâtiments universitaires dont les plus remarquables sont :

  • La Bibliothèque, qui comporte sans doute la plus grande quantité d'ouvrages magiques sur le Disque Monde, y compris le très dangereux "Nécrotélicomnicon" écrit par "Ahmed le fou" (qui préférait se faire appeler "Ahmed le J'ai juste des maux de tête") (faisant référence au Necronomicon présent dans l'œuvre de Howard Phillips Lovecraft), et "l'In-octavo" (livre du créateur même de l'univers, qui contient les 8 plus grands sortilèges existants) (in octavo étant un terme d'imprimerie, voir Cahier, désignant un cahier de 16 pages, constitué de huit (toujours huit) feuillets).

Quoi qu'il arrive, vu la tendance de la magie à donner vie aux ouvrages et à courber l'espace temps, il est conseillé de ne s'y aventurer qu'avec un baton et de quoi retrouver son chemin...

  • Le Bâtiment de magie des Hautes énergies, ou officie particulièrement Cogite Stibon. Une des réalisations les plus remarquables présente dans ce bâtiment est "Sort", une machine mécanique un peu étrange permettant d'effectuer des calculs ou des sortilèges complexes mais nécessitant entre autres chose un clavier, une souris et un "bidule qui fait "Plop !"".

La légère tendance du bâtiment à provoquer des fuites de magie provoqua "l'intelligence chronique" du chien Gaspode, ce qui est encore le moins problématique qui ait pu y arriver.

  • La Grande salle de l'Université, utilisée en diverses occasions, la plus commune étant le service des repas. Elle comporte un magnifique orgue magistral, crée par Bougre-de-Sagouin Jeanson, qui possède un ensemble de plus de 100 registres dont 12 marqués "?" (allant des sons les plus communs aux plus étranges, dont le "gloussement rigolo de poule", la "flatulence" ou encore le jeu "Vox Dei" capable de faire fermer boutique aux nerfs auditifs grâce à son tuyau de basse autodécollant de plus de 20 mêtres).

L'organiste titulaire actuel est le Bibliothécaire, de par ses capacités uniques en tant qu'orang-outan d'utiliser les trois claviers à la fois tout en mangeant des cacahouètes.

  • La salle Peu Commune, où l'on peut trouver assez aisément un professeur en cas de besoin, en train de faire la sieste devant le feu. De toute façon, les étudiants ne cherchant pas tellement les professeurs, ils savent ainsi où ne pas les trouver...
  • La salle 3B, introuvable sur les plans de l'Université bien que tous les cours de tous les professeurs s'y déroulent, ce qui en fait pense-t-on une salle aux dimensions infinies.
  • Les cuisines et l'intendance, tenues par une main de fer par Madame Panaris. Il est possible d'y descendre et d'y obtenir un repas à toute heure, si l'on a encore un creux ou du temps libre entre les repas.
  • Le mur d'enceinte possède en un endroit précis un astucieux système de briques pivotantes permettant de sortir ou rentrer de l'Université après l'heure du couvre feu sans être vu, pour se rendre en ville. Les étudiants sont a priori les seuls à connaître ce passage, mais ils ont tendance à oublier que les membres de la faculté sont d'anciens étudiants...
  • le "Vieux Tom" est le bourdon de l'Université, forgé en Octefer (un fer magique), qui sonne les heures par des silences tonitruants et non des sons.

Vue de toute façon les quantités de magie présentes, les plans de l'Université sont souvent rapidement périmés et ressemblent à des chrysanthèmes en train d'exploser... La magie distordant l'espace temps, l'Université est ainsi plus grande à l'intérieur qu'elle ne l'est à l'extérieur.

Parmi les personnages de l'université, passés, présents et futurs ou les étudiants remarquables, nous pouvons citer autre autre :

  • L'Archichancelier Mustrum Ridculle au caractère impossible ;
  • L'économe, que ses collègues fournissent en pilules de grenouilles séchées ;
  • Le titulaire de la chaire des études indéfinies, qui traîne toujours avec le doyen ;
  • L'assistant des runes modernes, qui traîne toujours avec le titulaire ;
  • Le doyen, qui traîne toujours avec l'assistant des runes ;
  • Rincevent, mage raté et personnage principal de nombreux romans ;
  • Cogite Stibon, le jeune directeur de la magie appliquée malavisée (apparaît pour la première fois dans Les Zinzins d'Olive-Oued en tant que simple étudiant) ;
  • Le bibliothécaire ;
  • Modo (nain), le jardinier qui a passé un contrat implicite avec les mages : il ne s'immisce pas dans le continuum de la réalité et en contrepartie ils ne touchent pas à ses tas de compost ;
  • Vindelle Pounze (mage sénile dans Les Zinzins d'Olive-Oued et mort-vivant dans Le Faucheur) ;
  • Eskarina Lefèvre, première et seule étudiante de l'université (dans La Huitième Fille) ;
  • Alberto Malik : fondateur de l'Université ; envoyé dans le domaine de la Mort quand il a exécuté le rite d'AshkEnte à l'envers.
  • Le major de promo (Le Faucheur), dont, comme tous les majors de promos des mondes du multivers, on ne sait pas vraiment ce qu'il fait là.
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la fantasy et du fantastique Portail de la fantasy et du fantastique
Ce document provient de « Universit%C3%A9 de l%27Invisible ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite de l'Invisible de Wikipédia en français (auteurs)