Universalis

Universalis

Encyclopædia Universalis

L'Encyclopædia Universalis est une encyclopédie en français publiée en volumes sur papier, sur CD-ROM et sur DVD. Elle est également accessible sur Internet par abonnement payant. C'est le plus grand fonds encyclopédique francophone certifié de l'Internet, rédigé et validé par plus de 4 500 auteurs de réputation internationale.[réf. nécessaire]

Sommaire

Présentation

L'Encyclopædia Universalis est publiée par la société d’édition Encyclopædia Universalis S.A.. Cette société fut créée en 1966 par un spécialiste de l'édition et de la vente de livres et de collections par correspondance, le Club français du livre, détenu par la famille Aubry, et Encyclopædia Britannica Inc. (éditeur de l'Encyclopædia Britannica), l'encyclopédie anglo-saxonne la plus réputée, détenue à l'époque par la Fondation de l'Université de Chicago. Cette coentreprise à 50/50 avait pour but d'associer les compétences des deux actionnaires dans chacune des deux formes de distribution alors essentielles pour les encyclopédies, la vente par correspondance d'une part et la vente au porte à porte d'autre part, spécialité de la société américaine. Cette recette, ainsi que la qualité exceptionnelle des versions successives de l'Encyclopædia Universalis, dont le premier volume de la première édition parut en 1968 sous la direction de Claude Grégory avec, d'un point de vue graphique, une maquette conçue par Pierre Faucheux, allaient permettre un succès commercial remarquable jusqu'au début des années 1990, époque à laquelle les ventes commencèrent à décliner.

Au cours de la seconde moitié des années 1990, l'introduction et l'amélioration rapide de versions électroniques de l'encyclopédie, utilisant des fonds éditoriaux de la version papier enrichis de nombreux apports spécifiques, sous l'impulsion de son président Pierre Le Manh et du directeur éditorial Louis Lecomte, permit à l'Encyclopædia Universalis de connaître une seconde période de succès et de croissance. En revanche cette transformation eut pour effet de modifier l'équilibre économique entre les réseaux de distribution entraînant ainsi des conflits croissants entre les actionnaires, le départ au début des années 2000 de plusieurs dirigeants vers d'autres cieux et la nomination - à la demande de Britannica - d'un administrateur judiciaire qui assura la gestion de la société jusqu'en juillet 2005, date à laquelle le Club français du Livre céda finalement ses parts à Encyclopædia Britannica Inc. au terme d'un processus d'enchères, après quarante années environ de partenariat.

Malgré ces péripéties, l'Encyclopædia Universalis reste la référence de l'édition francophone, réunissant des contributions des meilleurs experts de tous les grands domaines de la connaissance, dont plusieurs Prix Nobel, et dispose d'une équipe d'éditeurs et de professionnels sans égal qui restent fidèles à la tradition de la maison, dont les contenus éditoriaux ne se limitent pas à une description factuelle mais expriment un point de vue sur les sujets traités.

Parallèlement aux éditions papier, les éditions électroniques sont venues s'ajouter chaque année depuis 1995, d'abord sur cédérom et ensuite DVD, et enfin des versions consultables à distance sur Internet, pour le grand public ou pour les institutions (Éducation nationale, principalement), via la souscription d'un abonnement.

En outre de nombreux ouvrages spécialisés, encyclopédies, dictionnaires, CD-ROM et DVD-ROM thématiques, ont été publiés par la société au fil des ans, seule ou en co-édition. Par ailleurs L'Encyclopaedia universalis a réédité certains titres du Club français du livre, sa maison mère, comme l'Almanach de la Révolution Française en 1988.

La version papier ne se vend plus qu'à quelques milliers d'exemplaires[1]. Néanmoins, à 3 000 euros l'unité, cela représente un chiffre d'affaire de plus de 9 millions d'euros et l'augmentation des ventes des versions électroniques n'empêche pas l'édition d'une sixième édition en 2009 ainsi qu'une édition originale en dix volumes destinée aux jeunes de 8 à 12 ans.

Histoire des éditions

Collection Papier

Édition Dates de publication Taille
1re 1968-1975 20 volumes + 1 volume supplément publié en 1980 + 1 volume supplément publié en 1985
2e 1984-1985 22 volumes + 1 volume supplément publié en 1990
3e 1988-1989 24 volumes (18 corpus, 3 thésaurus et 3 symposium) + 1 volume supplément publié en 1996
4e 1995 28 volumes (23 corpus, 4 thésaurus et 1 symposium "les chiffres du monde") + 2 volumes supplément publiés en 1999
5e 2002 28 volumes (23 corpus, 4 thésaurus et 1 volume pays)
6e 2009 30 volumes[2]

Édition numérique

Numéro de Version Année de publication Support
9e 2004 CD et DVD
10e 2005 CD et DVD
11e 2006 CD et DVD
12e 2007 CD et DVD
13e 2008 CD et DVD
14e 2009 CD et DVD
15e 2010 CD et DVD

Dictionnaires (en collaboration avec Albin Michel)

  • Dictionnaire des philosophes
  • Dictionnaire des philosophies
  • Dictionnaire de la sociologie
  • Dictionnaire des mathématiques
  • Dictionnaire de l'économie

Inventaires

  • Inventaire de l'Opéra
  • Inventaire de la Grande Guerre

Notes et références

  1. . Les ventes depuis 2005 auraient baissé de 40%... de nombreux analystes[Qui ?] expliquent cette chute par l'énorme popularité de Wikipédia. Selon d'anciens de la maison[Qui ?] c'est dans un premier temps l'arrivée du PC dans les foyers qui a en partie pris la place de l'encyclopédie, même si cela a permis à l'Universalis de se relancer avec les versions électroniques. Par la suite, l'arrivée de contenus gratuits non soumis à des impératifs économiques comme Wikipédia ou des moteurs de recherche comme Google, mais qui suffisent à beaucoup d'usages et couvriront à terme un champ plus large dans de nombreuses langues, y compris régionales, contraindront la société à se transformer et à s'adapter à un marché de niche, spécialisé dans le haut de gamme, en somme le luxe de l'encyclopédie. De fait, l'édition papier représente 3 000 exemplaires vendus en 2007 contre 20 000 avant le développement de l'Internet]
  2. Encyclopædia Universalis – nouvelle édition

Lien externe

  • Portail des sciences de l’information et des bibliothèques Portail des sciences de l’information et des bibliothèques
Ce document provient de « Encyclop%C3%A6dia Universalis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universalis de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Universalis — Infobox RPG title=Universalis designer=Ralph Mazza, Mike Holmes publisher=Ramshead Publishing date=2002 genre=Universal Universalis is a role playing game (RPG) from Ramshead Publishing that stresses interactive storytelling. The game uses a… …   Wikipedia

  • universalis — (лат.) общий …   Словарь ботанических терминов

  • Universalis (disambiguation) — Universalis may refer to: *UCMSA Universalis, a study association based in Maastricht, The Netherlands *Universalis, a role playing game *Encyclopedia Universalis, a French language encyclopedia …   Wikipedia

  • Universalis Ecclesiae — (lat.: Der universalen Kirche) ist eine Zirkumskriptionsbulle vom 29. September 1850, mit ihr ordnet Papst Pius IX. die Wiederherstellung der kirchlichen Hierarchie in England an. Der Papst legte fest, dass die kirchliche Hierarchie aus der… …   Deutsch Wikipedia

  • Universalis Cosmographia — Marca de impresor de Saint Dié des Vosges. Universalis Cosmographia o Planisferio de Waldseemüller es un planisferio publicado bajo la dirección del cartógrafo Martin Waldseemüller en Saint Dié e impreso en Estrasburgo en 1507, en el que por… …   Wikipedia Español

  • Universalis Cosmographia — Planisphère de Waldseemüller Marque de l imprimerie de Saint Dié des Vosges Le planisphère de Waldseemüller, publié sous la direction du cartographe Martin Waldseemüller à Saint Dié en 1507, contient la première mention du mot… …   Wikipédia en Français

  • Universalis Ecclesiae — On 29 September 1850, by the Bull Universalis Ecclesiae , Pope Pius IX recreated the Roman Catholic hierarchy in England, which had become extinct with the death of the last Marian bishop in the reign of Elizabeth I. Westminster became the… …   Wikipedia

  • UNIVERSALIS titulo infelix certamen (de) — de UNIVERSALIS titulo infelix certamen vide Marianus: it. Catholica, et us, nec non voce Oecumenicus …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Серия игр Europa Universalis — Europa Universalis Жанр Глобальная стратегия Разработчик Paradox Interative Издатель Strategy First, Snowball Studios Платформа Microsoft Windows Первая игра Europa Universalis / 2000 …   Википедия

  • Europa Universalis III — This article is about the computer game. For other uses, see Universalis (disambiguation). Europa Universalis III Cover art of Europa Universalis III Developer(s) Paradox Interactive …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»