Union Sportive Monastirienne


Union Sportive Monastirienne

Union sportive monastirienne

Union sportive monastirienne Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Nom complet Union sportive monastirienne
Date de fondation 13 juin 1942 (USM)
17 mars 1923 (Ruspina Sports)
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade Mustapha Ben Jennet
(25 000 places)
Siège BP n°8
5000 Monastir
Président Flag of Tunisia.svg Zouheir Chaouch
Entraîneur Flag of Belgium.svg Henri Depireux
Site web www.usmonastir.com
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

L'Union sportive monastirienne (USM) (الاتحاد الرياضي المنستيري) est un club omnisports tunisien fondé en 1923 et comprenant notamment des sections de football, basket-ball, handball et futsal. Il est basé à Monastir. Cet article est consacré à la section football où le club évolue en Ligue I en 2007-2008.

Sommaire

Histoire[1]

De Ruspina à Monastir

L'Union sportive monastirienne est certainement l'une des plus anciennes associations sportives de Tunisie. Bien qu'elle soit officiellement née le 13 juin 1942, date de la publication au journal officiel du décret de sa création, sa naissance remonte au 17 mars 1923, date de la fondation de la société Ruspina Sports. L'USM se situe ainsi dans le prolongement de Ruspina Sports au niveau de l'équipe dirigeante, dont bon nombre des membres sont reconduits à la direction de l'USM, mais également au niveau des joueurs dont certains ne se sont aperçus du changement de nom que quelques mois plus tard.

Parmi les joueurs qui font partie de cette première vague des années 1930, on peut citer Hédi Bourguiba, Hassine Guedira, Ali Ouerdani, Hamadi Gouider, Sadek Allègue, Ali El May, Mohamed Guilène, Fredj Jaâffar et Hassine R'him. Le comité directeur, quant à lui, est présidé par Mohamed Salah Sayadi (maire de de Monastir et membre du Grand Conseil).

Les sports pratiqués à l'époque sont principalement le football, le tir et la préparation aux examens du brevet de préparation militaire élémentaire. La pratique de ces disciplines au sein de la société Ruspina Sports n'exclut pas l'existence d'autres activités sportives dans le cadre d'autres associations telles La Boule Monastirienne ou encore le Tennis Club de Monastir.

À la fin des années 1930, Ruspina Sports connaît d'innombrables difficultés financières et une suite de disgrâces au sein du grand public qui, loin d'être insensible aux méfaits du colonialisme, s'engage résolument contre lui par la création d'équipes de quartiers. Au moment même où Ruspina Sports périclite, des voix s'élèvent pour unifier les autres équipes et créer une sorte de sélection unique. Mustapha Ben Jennet, nationaliste et footballeur aguerri, lutte également contre le clanisme étriqué et plaide pour une seule et unique association sportive. Le choix du terme « union » n'est pas fortuit. Bien au contraire, il traduit cette volonté de présenter une équipe soudée et homogène.

Le 13 juin 1942, le décret de création de l'USM est signé et la nouvelle association hérite du solde créditeur de Ruspina Sports soit 5395 francs tunisiens. Contrainte, dès sa création, au repos pour cause de Seconde Guerre mondiale, l'USM organise des rencontres amicales avec les équipes de Mahdia et l'Étoile sportive du Sahel (ESS) dont le fief, la ville de Sousse, est durement touchée par les bombardements de 1942. Venant en aide de sa voisine, l'USM supporte les frais de déplacement des Soussiens, frais dont le montant s'élève à 2000 francs en 1945 et que l'ESS remboursera en 1954. Si la fin de la guerre coïncide avec un regain d'intérêt et l'engouement des Monastiriens pour le football, l'USM comptant plus de 100 joueurs dont la moitié évoluant dans l'équipe senior et la seconde moitié dans les catégories juniors, les années suivantes seront plus difficiles. Avec la recrudescence de la lutte nationale contre le protectorat français, les sportifs se liguent contre les exactions des colons qui, de leur côté, font tout pour couper les vivres à l'USM dans l'espoir d'en précipiter la faillite.

L'USM, qui avait troqué la tenue bleue et blanc en remplacement de celui de Ruspina Sports, commence à s'épanouir en faisant le bonheur des milliers de spectateurs qui, avec l'indépendance du pays en 1956 et l'avènement du régime républicain, vont assister à la métamorphose de leur équipe.

Indépendance de la Tunisie comme catalyseur

Avec l'indépendance de la Tunisie, l'USM connaît un tournant grâce à l'intérêt que porte Habib Bourguiba, premier président de la République tunisienne, à sa ville natale de Monastir et à l'équipe qu'il n'a cessée de soutenir. Déjà au cours de la saison 1957-1958, le registre de la comptabilité fait état d'un don de 15 dinars de la part de Bourguiba, ce don passe à 200 dinars au cours de la saison 1959-1960. Mais cet apport matériel ne représente rien devant le soutien moral qu'apporte Bourguiba par sa présence à des matchs ou à des simples entraînements de l'USM à la fin desquels le chef de l'État n'hésite pas à poser avec les joueurs pour une photo souvenir.

Pour Mahmoud Chaouch, qui préside aux destinés de l'USM au cours de la saison 1962-1963 :

« Jamais l'USM n'a connu des moments plus exaltants que ceux ayant suivi l'indépendance du pays. Combien de rencontres ont été rehaussé par la présence du chef de l'État en personne sans que ces matchs soient des finales de coupe ou ayant un enjeu sur le championnat ? Combien de fois le président de la république a fait don de sommes non négligeables au profit de l'association sans compter les stages de tous les joueurs à l’étranger ?[réf. nécessaire] »

Sur le terrain, l'USM ne remporte toutefois pas de titres ni en coupe de Tunisie ni en championnat. À chaque fois, l'USM revient à la charge et, après ses relégations successives, remonte en nationale A. C'est au cours de la saison 1961-1962 que l'USM accéde pour la première fois en division nationale après avoir passé deux saisons en troisième division (1957-1958 et 1958-1959) et une saison (1959-1960) en division d'honneur.

Des années 1980 à nos jours

Les années 1980 constitue un virage pour le club qui devient semi professionnel et permet à l'équipe de se maintenir quatorze années de suite en division nationale, un fait sans précédant. Au cours de la saison 1984-1985, l'attaquant Nebil Kalboussi est classé deuxième buteur de la Ligue I à égalité avec Tarak Dhiab de l'Espérance sportive de Tunis et Khaled Touati du Club africain. Au cours de la même saison, l'USM se qualifie pour les quarts de finales de la coupe de Tunisie mais perd à Monastir contre le Club africain (1-0) au cours de la séance de prolongation. La saison 1986-1987 est incontestablement la meilleure année pour le club. Avec huit victoires, huit défaites et dix matchs nuls, l'USM occupe une confortable cinquième place.

Cette situation ne dure pas et la saison 1993-1994 s'annonce très difficile sur tous les plans et plus particulièrement matériel. Quatre entraîneurs se succèdent pour venir en aide à une équipe en crise puisque souffrant de plusieurs défaillances. Au cours de la saison 1994-1995, l'équipe se retrouve reléguée en première division C selon la nouvelle organisation de la Fédération tunisienne de football. Au cours de la saison 1995-1996, Habib Allègue prend les rênes de l'équipe qui parvient à s'imposer et à accéder en division d'honneur (poule sud) avant de réintégrer deux saisons plus tard la Ligue I et de se maintenir parmi le groupe play-off au cours de la saison 1998-1999. En juillet 2006, Néji Stambouli succède à Zouhair Chaouch, en place depuis six ans, à la tête du club.

Le 3 mai 2009, après une victoire contre l'Espérance sportive de Tunis au Stade olympique d'El Menzah, sur le score de trois buts à deux, le club se qualifie pour la première finale de coupe de Tunisie de son histoire. Elle l'oppose au Club sportif sfaxien le 24 mai au stade du 7 novembre de Radès.

Entraîneurs

Entraîneurs de l'USM
Saison Division Entraîneur
1957-1958 3e division Tunisie Hassouna Denguezli
1958-1959 3e division Tunisie Slaïem[Qui ?]
1959-1960 2e division Tunisie Mokhtar Ben Nacef
1960-1961 2e division Allemagne Rudolf Gudendorf
1961-1962 1re division Tunisie Ahmed Benfoul
1962-1964 1re division Loscey[Qui ?]
1964-1966 2e division Loscey[Qui ?]
1966-1967 1re division Loscey[Qui ?]
1967-1968 1re division Tunisie Ameur Hizem
1968-1970 1re division Tunisie Mostpha Jouili
1970-1972 1re division Yougoslavie Georgeovic[Qui ?]
1972-1973 1re division Tunisie Hamadi Hnia
1973-1974 2e division Tunisie Ahmed Chkir
1974-1975 2e division Tunisie Mostpha Jouili
1975-1976 2e division Tunisie Kamel Benzarti
1976-1978 1re division Tunisie Ameur Hizem
1978-1979 2e division Tunisie Hedhili Ammar + Khmaies Chkir + Zouhaier Jaafar
1979-1980 2e division Tunisie Faouzi Benzarti
1980-1982 1re division Tunisie Faouzi Benzarti
1982-1983 1re division Allemagne Schult[Qui ?]
1983-1984 1re division Roumanie Radu[Qui ?] + Tunisie Ameur Hizem
1984-1985 1re division Algérie Hamid Zouba + Tunisie Lotfi Benzarti
1985-1987 1re division Tunisie Lotfi Benzarti
1987-1988 1re division Tunisie Ameur Dhib
1988-1989 1re division Allemagne Gerhard[Qui ?]
1989-1990 1re division France Dominique Bathenay + Tunisie Nouri Besbes + Tunisie Salah Gdich
1990-1991 1re division Allemagne Hawner Tchilin
1991-1992 1re division Algérie Bouzid Chniti + Tunisie Ridha El May
1992-1993 1re division Tunisie Faouzi Benzarti
1993-1994 1re division Tunisie Ameur Hizem + Lotfi Rhim + Hédi Kouni + Kamel Chebli
1994-1995 2e division Tunisie Ridha El May + Zouhaier Jaafar
1995-1996 Division 3 Tunisie Salah Gdich
1996-1997 Division 2 France Jean-Yves Chay + Tunisie Youssef Soriati
1997-1998 Division 2 Tunisie Lotfi Benzarti
1998-1999 Division 1 Tunisie Lotfi Benzarti
1999-2000 Division 1 Tunisie Habib Mejri + Mokhtar Tlili
2000-2001 Division 1 Algerie Ali Fergani
2001-2004 Division 1 Tunisie Lotfi Benzarti
2004-2005 Ligue 1 Tunisie Lotfi Rhim
2005-2006 Ligue 1 Tunisie Faouzi Benzarti
2006-2007 Ligue 1 Tunisie Kais Yaacoubi + Samir Jouili
2007-2008 Ligue 1 Allemagne Tony Hey + Tunisie Lotfi Rhim
2008-2009 Ligue 1 Tunisie Lotfi Rhim
2009-20.. Ligue 1 Tunisie Samir Jouili + Belgique Henri Depireux

Effectif

Effectif professionnel (2009-2010)

Gardiens de but

  • Tunisie Marouane Braiek
  • Tunisie Bassam Skhiri
  • Tunisie Hichem Zahani
 

Défenseurs

  • Tunisie Mohamed Hédi Jedidi
  • Tunisie Abdelkader Khchech
  • Tunisie Ahmed Marmouch
  • Lesotho Moiteri Ntobo
  • Tunisie Khaled Hmani
  • Tunisie Seifallah Basli
 

Milieux

  • Tunisie Nizar Boukorâa
  • Tunisie Chaker Hammali
  • Tunisie Tarek Salem
  • Lesotho Boukang Mothoana
  • Tunisie Meher Hannechi
  • Tunisie Bedis Dhouib
 

Attaquants

  • Tunisie Abdelmajid Ben Belgacem
  • Tunisie Hichem Essifi
  • Tunisie Mohamed Sghayer Nasry
  • Tunisie Frej Sassi

Anciens joueurs

   

Références

Lien externe

Ligue I (2008-2009) Tunisie
AS Kasserine • AS Marsa • Club africain • CA bizertin • CS Hammam Lif • CS sfaxien • EGS Gafsa • Espérance de Tunis • ES Hammam Sousse • Étoile du Sahel • Jendouba Sports • Olympique de Béja • Stade tunisien • US monastirienne
  • Portail de la Tunisie Portail de la Tunisie
  • Portail du football Portail du football
Ce document provient de « Union sportive monastirienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union Sportive Monastirienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.